Soutenez notre reportage sur la sur-pollution de l'eau à travers l'exemple alarmant de l'Inde.

Large_1964907_10151884587690059_69292033_n

Présentation détaillée du projet

L'accès à l'eau potable est un droit de l'Homme.

 

Pourtant 3,6 millions de personnes meurent chaque année à cause de maladies liées à l'eau.

 

Les reportages sur le combat du continent africain face aux problèmes de l'eau sont nombreux.

Mais l'Afrique n'est pas la seule à souffrir.

 

La situation en Inde est particulière: l’eau ne manque pas mais sa qualité fait défaut.

 

Seules 20% des eaux usées sont nettoyées avant d’être rejetées dans les fleuves.

L'eau est polluée par des métaux lourds, des matières fécales ou encore des déchets domestiques, avec comme conséquence des maladies telles que le choléra, la typhoïde ou encore l'hépatite A.

 

Plus de 500 000 enfants meurent chaque année de ces maladies graves : des morts qui pourraient être évitées dans un pays qui est aujourd'hui la 11ème puissance économique dans le monde.

 

1958089_10151884643790059_679408878_n

AFP PHOTO/Prakash SINGH

 

La gestion de l’eau est un problème qui semble croitre de façon inversement proportionnelle à son économie. 

 

Des solutions existent, alors pourquoi l’Inde n'arrive-t'elle pas à sortir la tête de l'eau face à cette situation?

 

 

Notre projet

 

 

A travers un dispositif interactif et pédagogique et des interventions dans des écoles, nous voulons mettre en perspective les données collectées ici et la réalité du terrain. Ces fleuves insalubres, poubelles à ciel ouvert, nous voulons pouvoir les expliquer à des jeunes de 15 à 18 ans.

A New Delhi, nous rencontrerons les grands acteurs de la question : scientifiques, politiques ou encore membres d’ONG. Nous rencontrerons ces habitants qui s’arment de débrouille. Et nous étudirons quelques structures qui proposent des solutions innovantes en matière d’assainissement de l’eau.

 

Grâce à vous, il sera possible de mettre en lumière ce problème alarmant de l’eau, besoin primaire, dans une Inde riche en contradiction, où chaos et grandeur se rencontrent.

 

 

 

Qui sommes nous ?

 

1970891_10151884754865059_1151891689_n

Julie Jeunejean, Pauline Trouveroy, Sophie Laden

 

 

On dit parfois que de fortes personnalités ne peuvent travailler ensemble : nous sommes l’exemple concret que cela est faux.

Toutes trois passionnées par des choses très différentes, qui passent de la bossa nova brésilienne, des séries de science fiction, à la culture roumaine, nous nous sommes retrouvées sur ce sujet fort et humain, sensible et concret à la fois.

Pauline a vécu une partie de son enfance en Inde, Julie est particulièrement touchée par les problèmes environnementaux et Sophie aime aller à la rencontre de personnes qui continuent à avancer malgré les difficultés. Ce qui nous plaît par-dessus tout, c’est d’informer un public de jeunes sur un sujet qui semble très loin de leur propre vie. 

Nous croyons aux nouveaux outils du web, nous croyons aux sujets complexes expliqués simplement, nous croyons à une nouvelle génération de citoyens alertés voire même engagés.

 

« Prêtes à nous immerger dans les analyses scientifiques des stations d’épuration, les discours politiques, dans la misère des bidonvilles, pour comprendre pourquoi l’eau tue ».

 

Julie, Sophie & Pauline

À quoi servira la collecte ?

Pour financer ce projet ambitieux, nous voulons tout mettre en oeuvre pour atteindre nos objectifs.

 

 

Budget détaillé : 

 

- Billets d'avion : 610 x 3 = 1830€

- Camera Panasonic HX WA03 Waterproof (nécessaire pour filmer en période de mousson) : 145,64 €

- Visas : 59 x 3 = 177 €

- Budget quotidien : 800 INR/Jour = 9,45€ x 10 jours = 141,75€ / personne

= 425,25€

- Carte de téléphone indienne : 40€

- Doxycycline, médicament contre la malaria : 31,40€ x 3 = 94,2€

- Aide et soutien d'un webmaster pour la création de notre web-documentaire : 500€ 

 

Total : 3212,09€

 

Avec la prise en compte d'éventuels frais supplémentaires, nous estimons notre budget à un total de 3500€.

 

Nous avons décidé de prendre en charge les frais des billets d'avion, les 1500€ iraient donc vers le reste des dépenses. 

Thumb_tumblr_meyhi8rudc1raqybs
L'Inde en eaux troubles

Nous sommes toutes les trois passionnées, motivées et prêtes à tout pour aller au fond de ce sujet. L'aventure en Inde nous tend les bras, aidez-nous à répondre à son appel.

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo les filles, magnifique projet!
Thumb_default
Ramenez-nous de quoi être publié dans le NYTimes!