Des chroniques de vies parisiennes dans une revue semestrielle bilingue. Vous nous suivez ?

Large_objectif_150-1448974662-1448974668

Présentation détaillée du projet

Titre-1447200531

 

Vous nous lisez peut-être déjà sur le site L'Instant Parisien ou vous nous suivez dans nos déambulations parisiennes sur Instagram. Aux commandes, nous sommes deux, Laurence, ex-journaliste dans la presse magazine, et Fabrice, photographe. Seulement deux ? Oui, mais nous avons la chance d'être entrourés de gens talentueux.

 

Après deux ans de reportages publiés sur le web, une petite idée a commencé à faire son chemin : éditer une revue papier. Et plus précisément essayer de créer un "small media" à taille humaine, autonome grâce à ses lecteurs, sans publicité, sans la pression des annonceurs, où tous nos collaborateurs seraient correctement payés. Une revue papier semestrielle, bilingue français-anglais, imprimée en France. C'est pour ce challenge que nous avons aujourd'hui besoin de vous !

 

 

Smart-1447786517

 

Avantpropos-1447792231

 

Au mois de juillet, en planchant sur la couverture du premier numéro de la revue L'Instant Parisien, on s'est posé une question : qu'est-ce qui symbolise le plus la vie parisienne ? On est rapidement tombés d'accord : les terrasses de café. La talentueuse illustratrice Virginie Morgand nous a alors dessiné une scène de terrasse parisienne fourmillant de détails. Ils sont tous là : les copines qui prennent le soleil, le garçon de café de mauvais poil qui fait mine de ne pas entendre les « s'il vous plaît », la mamie qui prend son thé, la petite hipster et son bonnet vissé sur la tête,...

 

Cafe-1447749592

 

Et puis après la nuit tragique du 13 novembre qui a endeuillé Paris, on a beaucoup douté. Fallait-il abandonner cette couverture, tout redessiner, gommer cette scène de terrasse qui pouvait rappeler les dramatiques attentats ?

 

En voyant les Parisiens réinvestir tout de suite les cafés, les restaurants, dans un acte de résistance, pour repousser la peur et dire « ça c'est notre Paris et ça le restera », nous avons choisi de ne pas toucher à cette couverture. Quant au contenu de ce premier numéro, il sera à l'image des terrasses des cafés parisiens : libre, multi-culturel et haut en couleurs.

 

Plus que jamais, il y a l'envie de croire en cet idéal en montrant la pluralité de ces visages et ces talents qui font vivre, rayonner (et ce depuis toujours) cette ville que nous aimons. Les Parisiens qui peuplent ce premier numéro s'appellent Marie, Michiko, Maurice, Youssouf, Simon, Ludovic, Alfi, Colette, Dana, Hitomi, Chayet, Tiphaine, Shade, Amandine, Kali, Ondine, Lodia, Lucile, etc

 

 

Pelemele-1447870807

 

Alorigine-1447792349

 

En 2013, nous avons créé le site internet L'Instant Parisien avec le désir de montrer un autre visage de Paris. Nous venions d'emménager dans la capitale. Cette ville, nous l'avons donc choisie. Beaucoup de Parisiens de longue date nous encourageaient, « c'est bien, nous disaient-ils, vous posez un œil neuf sur la ville ».

 

Nous avons donc mis à profit cette candeur pour vadrouiller dans toute la ville. Et nous voilà partis, rive gauche, rive droite, frappant à la porte de ceux qui, selon nous, font la vie et la ville à Paris : les créatifs, les artistes, les doux rêveurs, les artisans, ceux qui entreprennent sans faire forcément beaucoup de bruit mais qui irriguent Paris de leur enthousiasme et leur talent.

 

Durant ces deux dernières années, nous avons donc traversé beaucoup d'ateliers, beaucoup d'appartements, et rencontré des gens d'horizons très divers. Ce fut une aventure humaine passionnante, pleine de rebondissements, de rencontres et d'expériences partagées. Ce sont ces rencontres que les lecteurs du site web ont aimé suivre au fil des publications. Mis bout à bout, ces « Instants parisiens» donnent à voir un certain Paris contemporain : poétique, enthousiaste, sensible, bouillonnant d'idées, débrouillard, positif, multi-culturel et créatif. On entend souvent dire que Paris est une « carte postale », « une ville musée ». Peut-être, si on se contente d'en arpenter les grands axes. Mais croyez-nous, la beauté et la fougue se cachent dans les interstices de Paris. Nous voulons désormais aller plus loin, réaliser de longs reportages, prendre plus de temps, et pour se faire, le format papier est idéal.

 

Chemindefer-1447750595

 

Etmaintenantlepapier-1447792506

 

L'Instant Parisien, Acte II la revue papier. On ne va pas se mentir : voir que le papier résiste au « tout digital » nous met en joie. Il ne s'agit pas d'être « pro » ou « anti » quelque chose. Nous venons de la presse papier, nous avons aussi travaillé longtemps dans le web. Nous croyons simplement que la cohabitation entre le digital et le papier est possible, qu'il ne faut pas les opposer ou se dire que l'un remplacera l'autre. Seule compte la qualité des contenus. Mais une chose est sûre : rien ne pourra jamais remplacer le plaisir de feuilleter une revue dans son canapé ou en vacances sous un arbre au soleil.

 

Journal-1447749610

 

L'heure est donc venue pour nous de matérialiser L'Instant Parisien sous la forme d'une revue papier. Comment la définir ? Nous avons imaginé cette revue comme un concentré de vies parisiennes. Chaque numéro présentera une collection d'instants, de chroniques de vies parisiennes, de petites histoires d'hommes et de femmes, comme vous et nous, qui nous aideront à comprendre comment Paris se transforme sans tambour ni trompette.

 

Au fil des 216 pages du premier numéro de la revue papier de L'Instant Parisien, vous croiserez (entre autre) :

 

- Un bottier de Belleville qui a tutoyé Edith Piaff et prenait le café avec Robert Doisneau

 

- Un apiculteur qui fait bourdonner les toits des Invalides

 

- Une brocanteuse qui arpente la ville sur son triporteur pour sauver les vieilles enseignes parisiennes

 

- Un menuisier au pied marrin qui fabrique les petits bateaux des bassins du Luxembourg

 

- Un petit bois qui a poussé entre deux immeubles et que font vivre les habitants du quartier

 

- Deux éditrices parisiennes qui ont troqué leur appart d'Alésia pour une maison avec vue sur l'océan

 

- Etc.

 

Lescontreparties-1447792534

 

Les_contreparties-1447757198

 

 

Etagere-1447965780

 

Parce que l'illustratrice Virginie Morgand nous a fait confiance en dessinant la couverture de ce numéro 1, et qu'elle s'est beaucoup investie pour créer de superbes visuels autour du thème des cafés parisiens, nous voulions que chaque contrepartie ait une âme et que ce soit un réél plaisir d'offir une carte, d'écrire dans son carnet, de porter son sac à l'épaule ou d'accrocher au mur l'une des 100 estampes sérigaphiées à Paris par l'Atelier Dupont. Chaque contrepartie est donc produite en France.

Team-1447884220

Nous sommes une petite équipe motivée par un objectif : parvenir à vivre en éditant un "small media" à échelle humaine sans recourir à la publicité ou aux publi-reportages déguisés. Voici la joyeuse bande qui se cache derrière le premier numéro de la revue. 
Laurence Guilloud, la rédac chef. Fabrice Le Dantec, le photographe. Kiel Bonhomme, 
le traducteur. Lindsey Tramuta, 
notre Américaine à Paris chroniqueuse food. 

Virginie Morgand, la géniale créatrice de la couverture et des contreparties. Lucile Piketty et Amandine Delaunay, illustratrices de choc. Sans oublier Audrey Demarre, la plus Parisienne des correctrices.

À quoi servira la collecte ?

Les photos sont dans la boîte, les reportages sont écrits, et les illustrations attendent sagement sur le bureau. Bref, d'un point de vue éditorial le magazine est bouclé... Cependant, il reste l’étape la plus importante : l’impression ! Et c’est là que vous intervenez, chers KissKissBankers.

 

Si nous pouvons financer grâce à nos économies le travail des illustratrices (Virginie, Lucile et Amandine), de notre chroniqueuse food (Lindsey), et du traducteur (Kiel), nous avons besoin de votre soutien pour nous permettre d’imprimer la revue en France sur un beau papier et de la diffuser dans de bonnes conditions.

 

L’objectif de 10.000 euros nous permettra d’imprimer 2.000 exemplaires et de financer les contreparties. A ce niveau de tirage, l'impression d'une revue de qualité coûte environ 4 euros H.T. l'exemplaire.

 

Budget-1447792826

Tableaubudget-1447792847

Soyons optimistes. Que se passe-t-il si nous dépassons l'objectif ?

 

Objectif_fr-1448027194

 

C'est à vous de jouer ! Si vous aimez nous lire, si vous pensez qu'une revue sans publicité mérite d'être soutenue, si vous estimez normal que tous nos collaborateurs soient payés correctement, alors vous pouvez rejoindre la communauté des KissKissBankers de L'Instant Parisien. Merci !

 

Thumb_12189958_1190252827657156_3576409790109068573_n-1447085565
L'Instant Parisien

Après deux années de reportages sur le site www.linstantparisien.com, notre petite équipe passe au format papier avec un rêve : publier une belle revue bilingue semestrielle sans publicité ! Pour le lancement de ce premier numéro, la talentueuse illustratrice Virgnie Morgand a dessiné une superbe couverture et des contreparties qui sont un hommage aux... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_logo_n_gatif_-_small-1423225898
Bonjour, je n'ai jamais reçu ma contre-partie… :((( Que faire? Merci bien, Céline | www.sérendipité.ch
Thumb_default
Super idée, beau projet, j'attends avec impatience de pouvoir toucher le papier et sentir l'encre :)
Thumb_default
Moi, j'y crois ! Foncez.