L'Irrésistible charme du BTP est spectacle de rue qui propose de créer une hallucination collective d'un chantier de BTP.

Large_kkbb2b-1422262583

Présentation détaillée du projet

 

L’Irrésistible charme du BTP est un spectacle de rue qui propose de créer une hallucination collective en racontant l’histoire des 10 mois de travaux d’extension d’une mairie existante.

 

Car en réalité, il n’y aura rien et pourtant les gens auront vu et entendu un chantier !

 

Une heure durant, 1 seul comédien et interprètera une quinzaine de personnages. Il sera accompagné d’un créateur sonore chargé de recréer l’ambiance d’un chantier. Il permettra de visualiser les espaces et l’avancement des travaux. Il apportera une dimension plus grande et plus adaptée au jeu théâtral dans l’espace public.

 

L’environnement sonore ainsi créé plongera le spectateur dans un monde imaginaire au sein duquel certains seront physiquement mis à contribution.

 

L’originalité du projet réside également dans le fait que je jouerai devant une véritable mairie ou un bâtiment public de premier plan.

 

Ce spectacle sortira officiellement au printemps 2016 au FOURNEAUCentre National des Arts de la Rue à Brest, puis il sera joué dans les diverses programmation des lieux de diffusion de théâtre de rue.

 

7-1422030020

 

 

L'histoire

 

Demain va débuter le chantier dont tout le monde parle en ville : l’extension de la Mairie.

 

Demain débarqueront les premiers ouvriers, les pelleteuses, la grue, les algeco, les compresseurs. L’univers du centre ville sera bouleversé par le bruit, la poussière et les tranchées générés par ce monstre en gestation.

 

C’est l’équipe municipale qui a pris la décision de rénover son bâtiment le plus symbolique, la Mairie. Elle l’avait inscrit comme projet phare de son nouveau mandat afin de redorer l’image de la ville et de ses habitants.

 

Il y aura des détracteurs, ça on s’y attend. C’est pourquoi le maire met en garde les entreprises « afin que vous honoriez scrupuleusement vos engagements, votre contrat, aussi bien pour de la durée des travaux : 10 mois et pas un mois de plus, que vos engagement HQE, ou vos préconisations liées au désamiantage du bâtiment. Et surtout, surtout que vous respectiez l’enveloppe budgétaire », ça il s’y engage personnellement.

 

Entre l’utopie du discours et la réalité des opérations, il y aura des surprises et non des moindres.

une heure durant, un comédien va nous raconter cette odyssée au coeur du béton en interprétant tous les protagonistes du début à la fin des travaux.

 

Il donnera à voir, avec humour et énergie, ce qui se joue entre eux. Il sera accompagné d’un créateur sonore qui matérialisera l’univers du chantier et permettra de visualiser les espaces et l’avancement des travaux.

 

Au coeur du son, les humains prendront du relief !

 

 

Visuel_3-1422114289

 

 

 

Les intentions 

 

En réalité, il n’y aura rien et pourtant les gens auront vu et entendu un chantier !

 

La gageure de ce spectacle est donc de créer une hallucination collective en racontant l’histoire des 10 mois de travaux d’extension d’un bâtiment public à travers l’ensemble des protagonistes de l’acte constructif, soit une quinzaine de personnages, des archétypes truculents allant de l’architecte fantasque, aux stagiaires déboussolés en passant par les ouvriers étrangers détachés, un contrôleur technique qui n’attend plus que la retraite, sans oublier des riverains contestataires et des politiques qui tentent de faire bonne figure. Le tout sera interprété par un seul comédien et joué devant un bâtiment public existant.

 

Si on interroge une personne sur sa perception d’un chantier, elle dira : « Ca fait du bruit, ça génère de la poussière, c’est dangereux, ça prend de la place ». Ma volonté est d’inviter le spectateur à franchir la palissade pour lui présenter une certaine vision du chantier à travers un témoignage à l'humour féroce sur la capacité de l’être humain à s’organiser lorsqu’il décide de construire et d’avancer. Ce spectacle propose unE satire pleine de vices et de vertus sur un milieu professionnel hostile où les impondérables, les accidents, les conflits, les obstacles matériels et humains sont permanents et rendent l’univers du chantier fascinant.

 

Que se passe-t-il d’étonnant derrière ces murs de béton, au coeur des échafaudages, dans les trous profonds creusés dans la terre ? Qui sont ces hommes réunis pour construire un ouvrage à chaque fois original ? Qui prend les décisions ? Quels sont les risques et qui les prend ?

Je souhaite également interpeller le spectateur sur sa responsabilité concernant le devenir de nos vILLES, de notre patrimoine, de notre culture, sur l’influence qu’il peut avoir sur les prises de décisions par les pouvoirs publics à l’échelle locale.

 

Dans un dispositif fixe, frontal et dépouillé, le son tiendra une place prépondérante et sera constitué de bruits de chantiers reconnaissables par le spectateur. Il accompagnera son imaginaire, tendra par instant vers l’absurde et lui permettra de visualiser les espaces et l’avancement des travaux. Il apportera une dimension plus grande et plus adaptée au jeu théâtral dans l’espace public. Il provoquera des accidents, prolongera les actions du comédien, le surprendra parfois. Le son sera diffusé autour du public et de l’espace scénique.

 

L’environnement sonore ainsi créé plongera le public dans un monde imaginaire au

sein duquel certains spectateurs seront physiquement mis à contribution pour remplir un seau, couler du béton, tenir un contreplaqué. tous les spectateurs seront invités à participer à l’inauguration à l’intérieur de l’ouvrage.

 

Le point de départ de l'histoire sera donc le bâtiment public existant, dont l'architecture et l'histoire constitueront une d'inspiration qui sera intégrée au récit.

 

11_-_14h37_-_seconde_pause-1422826878

 

 

L'équipe et les soutiens

 

Comédien : Ronan Le Fur

Metteur en scène : Mélanie Devoldère

Ecriture : Mélanie Devoldère & Ronan Le Fur

 

Le FOURNEAU, CNAR centre national des arts de la rue à Brest,

La Ville de Douarnenez,

Le Collectif de la meute à Douarnenez,

Le Triskell à Pont l'Abbé,

RAVIV Réseau des arts vivants basé en île de France

Le Tracteur et la cie Beaudrain de Paroi.

 

Structure administrative : La Compagnie du gigot bitume accompagné de l'association DIPTIK.

Vidéaste : Ulysse Fiévé

Graphisme : L’Atelier Formes Vives.

 

Avec l’accompagnement artistique précieux de Cécile Vitrant, Laura Pazzola, Marie Christie, Valérie Véril

 

... et puis Merci à Yves Coquet et Julia Pierre et leur maison, mes parents Mr et Mme Le Fur, mon frère Gilles et Valérie Le Fur, Les Constructions LE FUR, Jérémie Mocquard & Mathieu Dorval du Collectif de la Meute, Julien Rodriguez, Eric Texier, Cécilia Marchetti et Jérémie Coulbrant de la ville de Senlis et leur festival « Senlis fait son théâtre », Jean-Charles Daudry et Véronique Lefaivre, Charlotte Dubery, Virginie Maillard, Renaud Amalbert, Aurélie Sahores et Romain Damestoy, Florent Bousquet, Baptiste Deschamphanlaere, Virginie Maillard, André Joie, Miléna Wendt, Laetitia Poulalion, Mélanie Tanneau, l’association extrême jonglerie de Marseille, Morgane Kersaudy, Maxime Lepelletier et le théâtre des 3 bornes, serge Da Silva, Clara Canis, Fred Munoz, Gaultier Frossard, Guillaume Barbot, Franck Saurel, Clément Tissot-Colle, Célia Grincourt, Erwan Dujardin, Mathyas Simon, Jessica Buresi, Romain Dorignac, Sophie Hutin, Laura Mariani, Yann Rouzier, Laurent Curutchet, Thibaut Cestero, Roxana Carrara…

 

 

L'EQUIPE ARTISTIQUE

 

Ronan Le Fur - Comédien et porteur du projet.

 

Diplômé de l’école internationale Jacques Lecoq en 2010, il a également étudié deux années aux Cours Florent dans les classes de Jérémie Lelouet et Cédric Prévost.

 

En 2015, il joue dans « Big Freeze », la nouvelle création de Thomas poitevin directeur artistique de la compagnie de la Nationale Fantôme qui sera présentée en 2016 au festival FAST de la Faïencerie de Creil. Ce projet a bénéficié d’une résidence de création au Théâtre 13 ou une maquette a été présenté le 08 janvier 2015.

 

Il joue dans « Otto Witte » de Fabrice Melquiot, mis en scène par Karine Piazzi de la compagnie Konfiské(e) qui bénéficie d’une résidence de création au FRACAS, CDN de Montluçon.

 

En octobre 2014 il créé sa compagnie « gigot bitume », qu’il base à Douarnenez. Plus tôt en 2014, il écrit joue et met en scène les visites guidées décalées « Douarnenez 2050 » et « Pont-l’Abbé 2050 ». Deux créations originales in situ, qui se sont jouées dans le cadre des journées européennes du patrimoine.

 

Avec la Cie DCA Philippe Decouflé il joue dans la performance « Entrée Interdite » au théâtre de la Cité Internationale dans le cadre du festival Week-end à la cité. Il fût brigadier au sein « d’Opticon », exposition rétrospective et interactive du travail de la compagnie à la grande halle de la Villette.

 

Il participe aux Laborynthus dirigé par Gabriel De Richaud (Cie Dédale). Il collabore avec la plasticienne Nelly Ben Hayoun pour « Disaster playground » au V&A Museum (London Design Festival) puis dans « Micronations revolution » à Shunt (Londres).

 

Avec la Compagnie 38cit dont il est membre fondateur, il interprète Woland dans une libre adaptation du roman « Le Maitre et Marguerite ». Ce spectacle de type « site specific », s’est joué au Théâtre du Soleil dans le cadre du festival Premiers Pas.

 

Il participe au documentaire « Sur un fil » réalisé par Simon Brooḱ qui propose de suivre le travail de répétition de Peter Brook. Il est produit et diffusé́par ARTE.

 

Il interprète Jean Valjean dans une adaptation des « Misérables » mis en scène par Peter Joucla de la Cie Tour de Force. Ce spectacle, joué en français, a profité d’une tournée européenne, 52 dates à travers l’Allemagne, la Pologne, la Hongrie, la République Tchèque, l’Autriche et la Slovaquie.

 

Avec la Cie anglaise de théâtre de rue Wet-Picnic, il a joué dans : « The Dinner table », « The not so secret », « Time for tea ». Ces spectacles ont tourné à travers l’Europe (Angleterre, France, Espagne, Russie) mais aussi en Chine en 2010, au sein du pavillon Anglais de l’Exposition Universelle de Shanghai.

 

Avec la compagnie de Danse contemporaine londonienne People Pile, il a participé à plusieurs performances « Home », « Noise of art attack the block party», « Too late for kissing », « The return of the decreasing squeakers ».

 

Il a interprété Chagall dans le spectacle « Bleiglasfenster » mis en scène par Tania Khabarova de la compagnie Russe de Buto basée à Dresde DEREVO.

 

Avec la compagnie norvégienne Anna Ree, il créé et interprète et fabrique les masques pour le spectacle « The Crow’s Nest », une création collective, masquée, jouée en anglais dans le cadre du Festival de Théâtre de Hamar en Norvège.

 

Durant les nocturnes du Musée du Louvres il a participé à la performance « Fulgurance » dans l’immense salle dédiée aux peintures de Charles Le Brun avec l’école Jacques Lecoq.

 

Avec la compagnie Suitcase, il créé et interprète Sénéchal dans le spectacle de rue « Le grand départ ».

 

Il interprète Franck dans la Version de Browning mis en scène par Florent Ouillié au Théâtre Pixxel puis au théâtre du passage vers les étoiles.

 

En 2006, il a obtenu son diplôme d’Ingénieur en génie-civil option bâtiment, délivre par l’ISABTP (institut supérieur aquitain du bâtiment et des travaux publics). Il a également participé à la création commandée par le CNAR Le Fourneau en septembre 2012 pour l’évènement "Picnic On the Bridge" sur le pont du Relecq Kerhuon. 

 

Bw-16-1424187058

 

 

 

Mélanie Devoldère - écriture et mise en scène.

 

Comédienne, marionnettiste et metteur en scène, elle se forme à l’Université Paris VIII et à l’école du Samovar.

 

Elle joue dans « 2587 Gestes jetés » du Drame de la Vie d’après Valère Novarina (Cie l’Eternue), « Zeurope », création danse/texte/multimédia (Cie Banal Molotov), « ou Ça le désordre » (Cie 4 Litres 12).

 

Elle se perfectionne dans la manipulation d’objet auprès de Gilbert Epron (Cie du Grand Manipule, Cie du théâtre sans Toit). Elle met en scène L’Histoire du Soldat, de Ramuz et Stravinski, écrit et met en scène A l’abordage ! (Cie Délit de façade), pour des marionnettes en rue.

 

Elle fonde en 2009 la Cie des Singes Hurleurs et crée le spectacle « Le Papalagui », qui tourne en France et en Amérique Latine.

 

Dernièrement, elle joue avec la Cie Inextenso 93, pour le spectacle de théâtre gestuel Tumultes de Catherine Dubois, participe à la prochaine création du Théâtre du Mouvement, Alba, mis en scène par Yves Marc. Et monte, au sein de la Cie des Singes Hurleurs, « Le Soldat Antoine », de Gaël Massé, spectacle tout public pour acteurs et marionnettes, en collaboration  avec Eric Valentin et un groupe de jeunes comédiens marocains, issue de la Coopérative tangéroise Mémoires d’Avenir.

 

M_lanie_devold_re-1424186834

 

Atelier Formes vives

 

Création graphique

 

Formes vives est un atellier de communication politique, utopique et exigeante. Il regroupe aujourd’hui trois joyeux graphistes-dessinateurs: Nicolas Filloque, Adrien Zammit et Geoffroy Pithon, installés entre Brest, Nantes et Marseille.

 

Leur travail se focalise sur des choses qui en valent la peine, notamment des sujets politiques et sociaux. Nous collaborons avec des associations à but non lucratif, des collectifs militants et des collectivités, avec l’ambition de produire des formes qui soient des prolongements cohérents et heureux à leurs pratiques.

 

Notre propre pratique graphique se construit autour d’hypothèses généreuses, artistiques, non-conformistes et anti-marketing. Notre savoir-faire, nos rencontres et nos envies nous amènent à nous aproprier de multiples supports, du journal à l’affiche, du site internet au livre, de la carte à l’installation; nous poursuivons aussi un travail de dessin et de création de caractères typographiques, quand nous ne nous occupons pas de pédagogie en menant des ateliers avec différents publics. Et tout cela se fait avec beaucoup de plaisir !

 

Leur site

 

Les vidéos de Jean-Paul Lastenette

En collaboration avec le réalisateur et vidéaste Ulysse Fiévé

 

 

 

 

   

 

À quoi servira la collecte ?

L'objectif de la collecte

 

Cette collecte a pour but de financer 10% du budget total de production qui s'élève à 40 000 euros réparti sur 2 ans.

 

Plus spécifiquement cet argent servira à financer une partie des 5 semaines de résidence de création.

 

Une résidence de création est une période de travail durant laquelle l'équipe artistique (1 comédien, 1 metteur en scène, 1 créateur sonore) se réunit dans un lieu défini pour créer le spectacle.

 

Ces périodes nécessitent donc une préparation et une logistique importantes. Il faut prévoir les déplacements, les repas, l’hébergement et le salaire de l’équipe artistique, ainsi qu’une partie de l’équipement technique. 

 

J’ai estimé à 10 semaines la durée nécessaire pour la création du spectacle.

 

Le budget global 2015/2016

 

Budget_de_production_2015_2016-1422028455

 

Le calendrier de production

 

1ère résidence : mars 2015, 2 semaines

2ème résidence : Aout/septembre 2015, 3 semaines

3ème résidence : Janvier/Février 2016, 2 semaines

4ème résidence : Avril 2016, 3 semaines

 

 

Thumb_avatar_kisskissbankbank-1421852223
ronan le fur

Comédien diplômé de l’école Jacques Lecoq en 2010, il a auparavant étudié aux Cours Florent. En 2015, il joue dans Big Freeze, la nouvelle création de la compagnie de la Nationale Fantôme et présente une première maquette du projet au Théâtre 13. En 2015, il joue dans OTTO WITTE, mis en scène par Karine Piazzi de la compagnie konfiské au CDN... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Super content que ton projet ait abouti ! Maintenant c'est à toi de jouer, en espérant que tu laisseras un peu de sable sur les belles plages de Douarnenez. Pour la première compensation, c'est déjà fait, on a déjà beaucoup ri en regardant la présentation de ton projet A bientôt j'espère. Philippe
Thumb_default
Les 6 et 7 juin 2015 au Port-rhu à Douarnenez Finistère l'ondulé va se gondoler ! 3ème grande régate de bateaux en carton www.bateauxencarton.fr avec l'immense participation de Jean-Paul Lastenette (Alias Ronan Le Fur) Vive le BTP !!!
Thumb_default
Cher Ronan, que ta passion, ton énergie et ton travail te permettent de faire aboutir ce beau projet. Bises.