Pièce pour 8 danseurs/ Première le 6 mai 2014 au théâtre Les Gémeaux, scène Nationale de Sceaux/ Chorégraphie Davy Brun

Large_sans_titre.001

Présentation détaillée du projet

 

Tout commence par une envie de narrer, dimension que j'avais jusqu'ici exclue de ma démarche chorégraphique. Le choix de "l'oiseau de feu" est né d'une histoire lue à un enfant, ces histoires que l'on raconte le soir pour partager un moment.

Dans un premier travail avec le ballet de Valencia, j'ai voulu coller au livret des ballets russes, partant de la musique de Stravinsky dans sa version initiale de 1910 plutôt que des suites qu'il en tira et qui sont plus couramment écoutées. L'histoire du Ballet offre peu de versions à partir de cette partition intégrale et, en tout état de cause, n'a pas retenu la même attention des chorégraphes contemporains que d'autres grands classiques.

Mais au lieu de faire une relecture convenue d'une pièce de répertoire, un pur exercice de style, nous pouvons ici créer une œuvre nouvelle à partir d'une autre tradition du folklore russe recueillie par Alexandre Afanassiev « l'Oiseau de feu et le Loup gris ».

L'intégration de ce voyage initiatique nous confronte à notre relation aux autres et à la liberté que celle-ci peut engendrer. L'histoire de ces personnages travaillés par tous types de sentiments et réactions - confiance, mensonge, amour, trahison, haine et pouvoir - nous émeut à mesure qu'on la partage. Cette émotion qui anime la parole ébranle tout aussi bien les corps et les renvoie à des situations familières et actuelles.

Nous voilà donc lancés dans un ballet mythique qui ne possède que très peu de vécu et de relecture, contrairement aux grands classiques dont chacun a une version propre en tête. Libérer une tradition de son folklore pour qu'elle ne s'y réduise pas, replace ce projet dans mon désir chorégraphique plus global qui prend appui sur la technique classique.

Nous dédions ce moment à l'enfant qui a reçu cette histoire et écouté cette musique pour la première fois avec des yeux émerveillés, cherchant à découvrir cet oiseau de feu. Une œuvre à réinventer...

 

Dossier complet en pdf: 

http://www.davybrun.fr/new/wp-content/uploads/2013/12/LOISEAU-DE-FEU-.pdf

 

 

À quoi servira la collecte ?

Les fonds perçus permettront de financer les décors de la pièce. "Ando Danse Compagnie" se voit offrir une chance extraordinaire en pouvant créer dans un lieu tel que la Scène Nationale des Gémeaux à Sceaux, mais étant une jeune compagnie qui ne bénéficie pas encore du soutien institutionnel correspondant à l'ampleur du projet "L'oiseau de Feu", il nous manque aujourd'hui des fonds pour pouvoir créer la pièce dans les meilleures conditions.

 

L'association Ando d'intérêt général porteuse du projet permet au donateur de défiscaliser 66% du montant de sa contribution.

 

07

1408C

Thumb_logoando-black
Ando Danse Compagnie

L'oiseau de feu est la quatrième pièce de Ando Danse Compagnie; c'est aussi la deuxième proposition de soirée entière, après la création de "Christoffa" en Mars 2012 pour la Maison de la Danse de Lyon. Depuis, cette pièce a tourné en France et aussi à l'étranger, notamment en Italie, en Belgique, en Espagne, en Allemagne, et au Luxembourg. ... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
En espérant voir bientôt cette création à la maison de la danse à Lyon. Bon courage!