Opéra ressuscité. Nous vous proposons d’embarquer sur le navire d’Ulysse pour la première étape d’une odyssée qui depuis 300 ans dérive sur l’océan de l’oubli. Chaque étape de ce voyage musical, à travers des décors inspirés de Watteau, revisités par la transformation d’objets recyclés donnera à Jean Fery Rebel sa place de grand compositeur. Pour cette première étape des musiciens de jazz s'associent à l'aventure. Nous sollicitons votre soutien, c'est de votre participation que dépendra le chemin de notre Odyssée. Devenez Co-producteur d'un projet d'Opéra.

Large_accueil-ulysse

Présentation détaillée du projet

> Le lieu de notre première escale

 

Le 104 est aujourd’hui un lieu de création Extraordinaire où se mêlent des artistes internationaux de toutes expressions, des artistes amateurs, des associations de quartiers, des collégiens et des habitants. Ce lieu offre un foisonnement artistique ouvert à tous. Une programmation très large (théâtre, danse, arts du cirque, musique, arts visuels, cinéma, littérature, ......) 

 

Ce projet y a toute sa place ; l’Opéra n’est­‐il pas la réunification de tous les arts ?

Nous serons en résidence dans ce lieu de création pour notre première étape de création.

Début du voyage, le 4 février 2013.

 

Ulysse2013_-_copie

 

 

> L’Ulysse de Jean-Féry Rebel, avec son prologue et ses cinq actes, fut donné à Paris le 23 janvier 1703. 

 

Le Livret d’Henry Guichard, d’après Homère, relate le retour d’Ulysse à Ithaque, où Circé,  toujours éprise de lui, tente de le reconquérir par la magie.

 

Certaines parties musicales nous transcendent, l’humanité des personnages et surtout la sincérité des moments amoureux de cette magicienne qui est prête à tout pour récupérer ce cœur qui ne lui sera jamais fidèle, parce qu’il appartient depuis toujours à une autre, nous fait toucher un monde que seul l’opéra peut nous offrir.

 

Bien avant la création de ses symphonies de danse, Rebel démontre sa connaissance du grand orchestre et fait preuve de qualités dramaturgiques qu’il n’explorera malheureusement plus dans l’avenir. Ce sera la première fois qu’Ulysse de Jean-Féry Rebel sera mis en scène depuis sa création en 1703.   

 

Rebel_par_watteau_-_copie

 

Jean-Fery Rebel, compositeur (1666-1747) par Watteau

Célèbre violoniste, compositeur de symphonies chorégraphiques novatrices par l’usage de dissonances tels les Eléments.  

 

 

Les Eléments - 1 Le Cahos  - The Academy of Ancient Music dirigé Christopher Hogwood

 

 

> Pourquoi Ulysse en ce début du 21è siècle

 

Ulysse symbolise la reconquête de l’harmonie perdue. Il sait à la fois ce qu’il veut et où il va. 

Il n’a plus qu’une idée en tête : rentrer chez lui, pour retrouver sa femme, Pénélope, et son fils, Télémaque. 

 

Le mythe d’Ulysse entre en résonnance avec les problématiques d’aujourd’hui, déracinement, identité, mémoire.

 

Nous vivons une période de basculement, dans un monde bouleversé, en proie à des mutations politiques et sociales. L’homme d’aujourd’hui doit se préoccuper de l’avenir de la planète, de l’environnement, du réchauffement climatique.

 

 

> Les Moussaillons

 

Depuis novembre, nous avons commencé à faire tout un travail autour de cet Opéra avec les adolescents des deux collèges avec lesquels nous travaillons depuis plusieurs années. Certains d'entre eux participeront à la construction du décors et tous sont sollicités à nous fournir le matéiel de construction des décors.

 

Moussaillons

 

 

 

NOTES D'INTENTION

 

> Mise en scène - scénographie 

 

Construire un espace où le temps du travail et de la réflexion aura plus d’importance que la matière.

 

> Eléments du décors 

 

Les matériaux de constructions des décors seront tous issus de matières recyclées, détruits, fondus et cousus : bouteilles en plastique, cartons, papiers, sacs plastique... 

 

Détourner l'aspect usuel des objets pour exciter notre regard contemporain, s'approprier les éléments de son temps pour créer l'univers de Watteau et de Rebel.

 

Arbre_bouteille

 

 

L’espace scénique sera composée de différents plans, il se transformera au fil des actes, chaque personnage aura son propre espace dans l’espace, son propre labyrinthe. Nous respecterons les indications de la partition pour construire chacun des plans.

 

C’est par le labyrinthe de ses aventures, de ses actions que l’épopée d’Homère dit quelque chose sur le monde.

 

 

         

> La scénographie sera fondée sur des tableaux de Watteau (1684-1721). 

 

 

 

Acte_ii_watteau

La Perspective

 

Acte_ii_ba_-_copie

Acte II - Forêt sombre, au loin un temple de Junon

 

 

Antoine Watteau fréquentait et appréciait les musiciens de son époque, nous les retrouvons dans ses dessins et dans ses tableaux.

Nous lui connaissons deux dessins de Jean-Féry Rebel.

Watteau tente de confondre, dans une même unité, la réalité et le rêve. C’est du côté du théâtre et  de la musique que viendra la solution. 

 

Watteau dit à propos du tableau « Le pèlerinage à l’île de Cythère » peint en 1717 : « je l’ai peint comme s’il s’agissait d’un décor de théâtre, derrière une rangée d’arbres, j’ai mêlé là le réel et l’imaginaire. J’ai cherché à la fois à conduire l’œil vers le vide qui est au centre et à l’égarer ».

 

J’ai trouvé que certains de ces tableaux se prêtaient particulièrement à être transposé pour les décors d’Ulysse.

 

  Acte_i_watteau

Le Pèlerinage à l'Ile de Cythère

Acte_i_ba_-_copie_2

Acte I - Jardin du Palais d'Ithaque  

 

 

 

 

> Musique 

 

Aux 17ème et 18ème siècle les compositeurs transposaient leurs œuvres en fonction des lieux et des publics.

 

La partie musicale du projet « Ulysse de JF Rebel, notre Odyssée » sera une adaptation de la partition, dans un registre plus contemporain. Il s'agit d'une réécriture, d'une recomposition de la musique, qui respecte et met en valeur les thèmes et les couleurs existants, mais propose également un son et des arrangements modernes et actuels.

 

Je souhaiterais partir des thèmes de l'Ulysse de Rebel et les réarranger pour une formation mêlant jazz et classique.

 

Une place sera également laissée à l'improvisation, de par la présence des musiciens de jazz, ce qui fait également le lien avec l'univers baroque où l'improvisation occupe une place importante.

 

L'intérêt ici est la rencontre de deux univers, de deux types de sonorités qui peuvent sembler éloignées au premier abord. Le pari est de rendre cette rencontre fluide, et en même temps surprenante, comme une relecture audacieuse de ce chef d'oeuvre qu'est l'Ulysse de Rebel.

 

L'adaptation sera réalisée par Lisa Cat-Berro. 

 

 

Clip réalisé lors de la préparation de son album, juin 2011

 

 

> L'équipe pour cette première escale

 

Béatrice Jacobs, scénographie et mise en scène

    Ba_300

Après plusieurs incursions dans la danse, les arts plastiques, le cirque, le théâtre et le cinéma, c'est pour l’Opéra qu’elle se passionne. 

Elle est assistante de mise en scène à l'Opéra de Paris, lauréate à l’Akademie Schloss Solitude, où elle monte Don Giovannni de Mozart et La Voix Humaine de Poulenc. Elle est également lauréate de la fondation du Crédit national de France (NATEXIS), elle réalise la conception et la mise en scène de plusieurs concerts pour la Fondation avec Laurent Korcia, Vanessa Wagner, David Grimal, Renaud Capuçon, Zad Moultaka, Sonia Wieder-Atherton à la Cité de la Musique, à l’Opéra Comique, à l’Opéra de Lille, au Carrousel du Louvre, au Cirque d’Hiver. Elle réalise la conception scénique et visuelle des cérémonies des Oscars du Mécénat pour l’Admical à l’Auditorium du Louvre, au Théâtre de l’Odéon, au Centre Georges Pompidou, à l’Olympia, au Théâtre des Champs-Elysées au Théâtre de la Ville. Elle met en scène Canti Guerrieri et Amorosi de Claudio Monteverdi, Mithridate de Mozart, l’Enfance du Christ de Berlioz - à l'Opéra de Strasbourg, au Théâtre Musical d'Angers, au Forum du Blanc Mesnil, au Théâtre Municipal de Colmar, au Théâtre de la Sinne de Mulhouse, à l'Arsenal de Metz, au Festival Mozart de Lille et au Festival Berlioz de la Côte-Saint-André. En 2003 elle crée l’association « Les Petits Riens » qui a pour vocation de permettre à des enfants de quartiers défavorisés de Paris d’avoir accès à la musique classique, baroque, lyrique, au jazz, et à la compréhension des œuvres. Elle est membre du comité d’experts du programme Enfance à la Fondation de France

 

 

Lisa Cat-Berro, direction musicale, adaptation, arrangements

Lcb-11_-_copie

Lisa Cat-Berro est une saxophoniste alto qui creuse un sillon personnel et original dans le paysage On a pu l'entendre au sein du Lady Quartet de Rhoda Scott, avec Sophie Alour et Julie Saury, dans les club parisiens ou dans les plus grands festivals (Jazz à Vienne en 2011). Un disque, « Live au Sunset » est paru en 2008 sur le label Must Records, et le groupe a gagné le Django d'or 2011 du spectacle vivant.

du jazz français. Elle accompagne François Morel dans le spectacle « Le soir, des Lions... », qui a réalisé une tournée de plus de 120 dates dans toute la France. Passionnée par les musiques africaines et les musiques du monde, elle fonde en 2011 le groupe Ayoka, avec des musiciens africains et antillais (festival Tanjazz à Tanger).Elle accompagne également le batteur camerounais Brice Wassy, musicien de référence dans le monde de la musique africaine, lors de concerts au New Morning, ou sur des scènes importantes à l'étranger (festival panafricain en Algérie en 2009). Elle participe au spectacle Umculowethu, avec Dizu Plaatjies, un musicien d'Afrique du Sud et le pianiste Armel Dupas (Création du théâtre Antoine Vitez à Ivry-sur-Seine). Ses incursions dans le monde des musiques improvisée lui ont valu de jouer avec Ia harpiste Isabelle Olivier. Dans son premier disque sorti fin 2012 « Inside Air », elle y révèle un son, presque une voix, authentique, sincère, un son organique, avec du grain, du souffle. Un vrai son de groupe, fruit d’un long travail collectif, où la créativité des musiciens a pu se déployer jusqu’à trouver une texture et une cohésion rare. Accompagnée de musiciens très actifs de la scène jazz, Nicolas Larmignat (batterie), Julien Omé (guitare), et Stéphane Decolly (Basse électrique), elle se révèle un talent de composition qui s’inspire des grands songwriters des 70′s. 

 

 

Agnès Letestu, costumes

  32080

Danseuse étoile du Ballet de l'Opéra Paris

Agnès Letestu signe sa première création de costume en 2002 pourle ballet Mi Favorita de José Martinez, poursuivant sa collaboration avec José Martinez elle fait les costumes de Delibes suite, Scaramouche et en 2008, elle crée pour l'Opéra de Paris les 300 costumes des Enfants du Paradis.

En 2009 elle signe les costumes de Rigoletto opéra mit en scène par Francis Perrin, en 2010 pour l'Opéra de Vienne, les costumes de Marie-Antoinette de Patrick Bana. Elle crée également pour la danse contemporaine avec la compagnie 3e Etage de Samuel Murez, la compagnie Dance in corpore de Pasqualina Noël et tout dernièrement, le Ballet du Rhin, les Variations Golberg de Heinz Spoerli

 

 

Saen Dunbar, décors

Sean_bbkk

Sean Dunbar travaille depuis plus de trente ans pour le théâtre, l’Opéra, la télévision et le cinéma.

Pour le théâtre (entre autres) : Le Mahabarata ms de Peter Brook, Richard III ms de Bernard Giraudeau, Histeria ms de John Malkovitch, Bonaparte ms de Robert Hossein, A tort et à raison ms de Marcel Bluwal, Sortilège ms d’Alfredo Arias, Combat de nègres et de chiens ms de Patrice Chéreau, En attendant Godot ms de Marcel Maréchal, La mort Subite ms de Maurice Béjart, C’est ainsi que nous vivons ms d’Ariel Cypel, Je t’avais dit, tu m’avais dit ms de Christophe Luthringer… Pour l’Opéra : Robert le Diable ms de Patrick Ionesco, Macbeth ms d’Antoine Vitez, Louisa Miller ms de Marie Simon…. Pour le cinéma : Yamakasy de Luc Besson, Jeanne d’Arc de Rivette, L’homme au masque de fer de Randall Wallace, Little Dorrit de Christine Edzard…

Il a aussi beaucoup travaillé pour les ateliers du théâtre Marigny.

Également sculpteur, il a travaillé pour les parcs d’attractions Eurodisney, Astérix et la Mer de sable…

Depuis quelques années, il travaille avec Christophe Luthringer, comme scénographe, décorateur et sculpteur (Rodin, Vol de nuit, Je t’avais dit, tu m’avais dit, les Sax’s, Mir-Mir et Ex-Voto)

 

 

Guillaume Glorieux, conseiller scientifique pour la scénographie et les decors

G.g

Guillaume Glorieux est professeur des universités. Diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Paris (ESCP), docteur en histoire de l’art (université de Paris-Sorbonne)  Spécialiste du XVIIIe siècle, il conduit ses recherches d’une part sur la peinture française, d’autre part sur l’histoire du marché de l’art et des collections dans l’Europe des Lumières. Au croisement de ces thématiques, Watteau retient plus particulièrement son attention, abordé sous l’angle de l’histoire de la peinture et de l’histoire sociale et économique de l’art. Il a participé à l’exposition « Watteau et la fête galante » à Valenciennes en 2004 et est l’auteur de nombreuses publications sur et autour de l’artiste. Au printemps 2011, il a publié un important ouvrage sur Watteau, chez Citadelles et Mazenod, qui retrace la vie et l’œuvre du peintre à la lumière de documents inédits et renouvelle l’interprétation de ses tableaux

 

Penser la mise en scène de l'oeuvre de Rebel à partir des tableaux de Watteau, c'est faire dialoguer deux artistes qui s'éclairent mutuellement. Les fêtes galantes, à la frontière du rêve et de la réalité, de la vie et de la théâtralité, formeront le décor naturel de "Ulysse" de Rebel. Le climat particulier de ces tableaux, où règnent les passions humaines adoucies d'une sensualité nostalgique, se prête admirablement à la mise en scène des sentiments contrastés des héros de l'opéra de Rebel. L'enchantement du peintre rejoint la magie du compositeur.

 

 

Valérie Guy, peintre décoratrice

Val_rie_kkbb

 

 

 

 

> La chanteuse et les Musiciens

 

 

Guillemette Laurens, mezzo-soprano, Circée

G_l_kkbb

Ayant commencé très tôt le chant, Guillemette Laurens entre au Conservatoire de Toulouse où elle obtient des diplômes non seulement en chant, mais aussi en piano et en musique de chambre. Elle entre ensuite à l'Opéra Studio de Paris à l'âge de dix-sept ans. Son entrée aux Arts Florissants marque quant à elle le début d'une grande carrière baroque. Avec Herreweghe, Malgoire, Jacobs, Leonhardt, Minkowski, Koopman, Guillemette Laurens est, depuis ses débuts, de toutes les aventures. Menant une carrière placée sous le signe de l'éclectisme, son activité artistique ne se limite pas à la musique ancienne puisqu'on a pu la voir dans des opéras de Bellini, de Mozart, de B.Britten, de Kurt Weill ou de Schoenberg. En récital, elle aborde aussi bien la mélodie française que le Lied allemand. La discographie de Guillemette Laurens, qui compte plus de quarante titres, reflète son activité lyrique et solistique aux côtés des plus grands chefs, elle recevra en 1999 le Choc de la Musique et le Diapason d'or de l'année, ainsi que diverses récompenses internationales.

Elle a été Circe dans l’unique enregistrement d’Ulysse de Jean-Féry Rebel avec La Simphonie du Marais dirigé par  Hugo Reyne.

 

 

Julien Omé, guitare

Photo_julien_om__-_copie

 

Stéphane Decolly, basse

Photo_st_phane_decolly_-_copie

 

Raphaël Aubry, violon

Violon

Maria Mosconi, Alto

Alto

 

 

Caroline Glory, violoncelle

Violoncelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Les 6700€ que nous vous demandons sont vraiment nécésaires pour la réalisation de cette première étape.

 

Pour les décors, nous avons besoin de :

 

1500€ pour l'achat de petit matériel (filets pour fixer les sacs plastiques, tasseaux, peinture, acétate, rouleau de polyane, visserie, ……) 

 

2000€  pour la construction des décors (20 jours pour le décorateur et le peintre)

 

3200€ correspondent aux cachets et charges des musiciens et de la chanteuse

 

Si nous collectons plus cela nous permettra d'aller un peu plus loin dans la construction des tableaux et si nous collectons encore plus nous pourrons réaliser une vidéo. 

 

C'est de cette première étape que dépendra le chemin de notre Odyssée, vous serez bien évidement tenu informé de nos prochaines escales !

 

Thumb_accueil-lpr
Béatrice Jacobs / Les Petits Riens

Un metteur en scène d'Opéra, Béatrice Jacobs. Une équipe soudée d'artistes professionnels reconnus. Des adolescents scolarisés dans deux collèges Zep du 19ème arrondissement. Un partenariat avec un centre culturel de la ville de Paris, le Centquatre. Des liens privilégiés avec l'Opéra Comique. C'est en s'appuyant sur le jeu des rencontres entre tous... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_img_3431
Vive les P'tits Riens: gardez toutes vos vitamines (la pêche et la banane ) pour ce beau projet !
Thumb_default
Coucou Béatrice, je te souhaite une belle aventure avec ce beau projet qui te tient tant à cœur. Longue vie à Ulysse ! Bisous Sam
Thumb_accueil-lpr
Tous les espoirs sont permis, nous venons de franchir la barre des 1000 euros. Merci à tous et bienvenue aux autres.