Notre projet est de réaliser une exposition photo sur l’Exploration Urbaine ou URBEX à Détroit (aux Etats Unis).

Large_detroit01_m

Présentation détaillée du projet

1. L’Exploration Urbaine ou Urbex : Quésaco ?

 

L'exploration urbaine ou urbex est une activité consistant à visiter des lieux, abandonnés ou non, et en général interdits d'accès, ou tout du moins d'accès difficile. L'explorateur urbain apprécie la solitude des espaces situés en-dehors des zones d'activité et de passage conçues comme telles : ainsi, la visite guidée de la nef d'une cathédrale sera remplacée par l'exploration nocturne de ses toits, les usines abandonnées deviennent un terrain de jeu, etc.

 

Selon les explorateurs, l’urbex a toujours existé : « Tout gamin qui visite la grange abandonné de son village fait de l’urbex, sans le savoir ».

 

« Ce que la photographie reproduit à l’infini, n’a lieu qu’une fois »

Roland Barthes

 

2. Le Projet : L’Urbex à Détroit

 

Notre projet est de réaliser une exposition photo sur l’Urbex à Détroit (aux Etats Unis). De ce fait, nous prévoyons de partir durant deux semaines en Décembre (du 1 au 14 Décembre 2014) à Détroit afin d’effectuer une exploration urbaine à travers les bâtiments abandonnés et partiellement détruits de la ville. De plus, nous prévoyons également d’échanger avec la population locale et, ainsi, pouvoir réaliser un mini documentaire vidéo avec le portrait et témoignages des habitants rencontrés sur place (sur leurs conditions de vie dans cette ville peu à peu abandonnée).

 

       Detroit

Crédit Photo : Yves Marchand & Romain Meffre

 

« Une photographie, c'est un arrêt du coeur d'une fraction de seconde.  »

Pierre Movilla

 

2.1 La Ville de Détroit

 

Détroit est la principale ville de l'État du Michigan aux États-Unis, largement plus connue que sa capitale Lansing, et siège du comté de Wayne. Son maire est Dave Bing et appartient au parti des Démocrates. La population en 2012 était de 706 585 habitants. Détroit a été fondée en 1701 par Antoine de Lamothe-Cadillac, elle constitue une ville portuaire importante, située sur la rivière Détroit dans le Mid-Ouest américain. Elle est devenue une municipalité en 1806.

 

 

            Map1_detroit

 

Se développant grâce à l’essor de l’industrie automobile, la ville de Détroit compta parmi les plus importantes et les plus prospères des Etats-Unis avant de connaître un déclin dramatique. Depuis les années 60, principalement à cause de la désindustrialisation, « Motor City » a perdu plus de la moitié de sa population. Il en résulte un paysage marqué par des édifices colossaux, symboles de l’architecture américaine du début du vingtième siècle et désormais à l’abandon : autrefois magasins, appartements, hôtels de luxe ou encore théâtres, aujourd’hui ruines fabuleuses. 

 

 

« Les photographies que nous aimons ont été faites quand le photographe a su s'effacer. S'il y avait un mode d'emploi, ce serait certainement celui-là.  »

Edouard Boubat

 

 2.2 Les Objectifs du Projet

 

Les objectifs du projet sont multiples :

- Développer la prise de photos en Argentique et Numérique des ruines de Détroit

- Echanger avec la population locale au point de vue culturel

- Recueillir des témoignages sur la situation de Détroit et prendre des portraits des habitants 

Ces différents objectifs seront nos lignes directrices tout au long du déroulement du projet.

Une évaluation de ces objectifs sera effectuée dés notre retour en France.

 

 

      

Crédit Photo : Yves Marchand & Romain Meffre

 

« A mon avis, vous ne pouvez pas dire que vous avez vu quelque chose à fond si vous n'en avez pas pris une photographie. »

Emile Zola

 

2.3 Le Déroulement du Projet

 

Le projet se déroulera en deux phases :

- Une première phase de découverte de la ville de Détroit et de prise de photo.

- Une deuxième phase d’échange avec les habitants de la ville et de construction du reportage et des portraits de ces derniers.

En effet, dés notre arrivée à Détroit, les sept premiers jours nous partirons sillonner les rues de la ville appareils photo en main, afin de prendre le maximum de photo (argentique et numérique) et découvrir la ville et ses vestiges (Du 1 Décembre au 8). Puis, la deuxième semaine (Du 9 Décembre au 13), nous serons dans une approche d’échange et de dialogue avec les habitants pour recueillir leurs témoignages sur les changements s’opérant sur leur ville et, ainsi réaliser un mini-documentaire avec des portraits de ces derniers.

 

 

      

 

« En photographie, ce n’est pas le photographe qui est important. »

Yann Arthus-Bertrand

 

2.4 Les Finalités du Projet

 

Les finalités de ce projet sont de :

- Réaliser une exposition photo de l’exploration urbaine que nous aurons pu faire sur place a Détroit (environ une quarantaine de photos imprimé sur grand format),

- Elaborer un mini documentaire vidéo contenant les portraits et témoignages des habitants de Détroit sur leur ville.

- Organiser une conférence avec un débat où d'une part notre mini-documentaire sera diffusé et où d'autre part, il y aura un échange sur notre aventure, les conditions de vie des habitants de Détroit et l'Urbex.

 

« Photographier c’est mettre sur la même ligne de mire la tête, l'oeil et le coeur.  »

Henri Cartier-Bresson

     

3. Qui sommes nous ?

 

Loïc Jacquin : Bonjour je me présente, je m’appelle Loïc, j’ai 25 ans et je suis Commercial chez Oxymetal à Bordeaux. Depuis deux ans j’habite à Pessac avec Estelle. Ma passion est la photographie. En effet, j’ai acheté mon premier appareil reflex (un 400D de la marque Canon) à 16 ans. J’ai commencé par de la photo de paysages puis adhérant à Tilllate  (site de photo clubbing nouvellement Weemove) en 2008 jusqu’en 2009; je me suis vite retrouvé à faire des photos dans les bars et boîtes de nuit de Bordeaux. Ceci m’a permis d’acquérir différentes techniques de photographie tels que les réglages de temps de pause, de cadrage et de retouches numériques.. Je me suis donc essayé aux portraits en vue de constitution de book pour des modèles photo, photo reportage sur les vibrations urbaines.. Récemment, je me suis essayé à la prise de photo en argentique avec un vieux appareil Canon.. Ce que j’aime avec l’argentique, c’est d’avoir la surprise lors de la réception de mes photos. Une photo peux vite différer d’une autre suivant si on a bouger en une fraction de seconde ou bien si un nuage a couvert le soleil à ce moment là. Ce que j’aimerais faire est le développement de mes propres photos argentiques en vue d’une exposition.

 

Estelle Cardona : Bonjour, je m’appelle Estelle, j’ai 24 ans et je suis actuellement une formation BPJEPS Loisirs Tout Public en vue de me professionnaliser comme animatrice socioculturelle. J’habite Pessac depuis prés de trois ans. J’ai aussi pour passion la photographie. Depuis toute petite, j’ai vue mon père régler son appareil argentique Canon. Cela m’a toujours intéressée, et je me prenais vite au jeu de photographe ayant comme modèle tout ce qui m’entourait. J’ai acheter mon premier appareil reflex à 18 ans avec mon premier salaire de job d’été. Tout comme Loïc, j’ai travailler bénévolement pour le site Tilllate de 2009 à 2011. Après avoir longtemps usé mon premier reflex j’ai décidé de changer pour un modèle semi professionnel : un 40D de la marque Canon. De la photo festives où j’ai appris à comprendre les réglages pour les différents types de lumières, je suis passé à la photo de paysages, puis d’événements en tout genre (remise de diplôme, mariage). J’ai récemment gouté au lightpainting (le lightpainting, littéralement « peinture de lumière », est une technique photographique qui repose sur un temps de pose très long, pouvant dépasser les 400 secondes. Réalisées dans l’obscurité, les photos ainsi prises révèlent les différentes sources lumineuses qui ont été utilisées durant la prise de vue, ainsi que les objets et éléments du décor qui ont été éclairés); technique que j’essaye d’apprendre à des jeunes entre 11 et 17 ans.

 

        1292948_10151659726758131_43404295_o

Depuis peu, nous avons découvert l’Urbex. Nous nous essayons donc à Bordeaux et dans les alentours de découvrir des bâtiments abandonnés pour y prendre des photos et d’être au plus juste de ce que nos yeux voient. 

Bien évidement nous n’enfreignons pas la loi et respectons toujours les propriétés privés. Aussi, nous essayons de ne pas retoucher les photos prises afin de ne pas dénaturer ces dernières.

Partir à Détroit pour prendre des photos en exploration urbaine pour nous représente une chance incroyable. En effet, cette ville est reconnue dans le milieu comme le lieu où aller de part le nombre important de bâtiment abandonnés, et d’autre part pour la beauté des photos à faire. De plus, cela risque de ne pas durer et la ville de Détroit tend à sortir de son déclin.

 

4. Pourquoi ce projet ?

 

Loïc Jacquin : Pour moi ce projet me permettrait de rencontrer de nouvelles personnes, de nouvelles cultures et de découvrir de nouveaux lieux. De plus, je pourrais immortaliser ces différents lieux que j’aurais découverts à travers mon exploration. A travers ce projet, j’espère en apprendre davantage sur le mode de vie Américain et ce qui a conduit la ville de Détroit à ce déclin. Je pense que ce projet changera ma vision des choses dès mon retour en France. Je profiterais de ce projet afin de rencontrer les personnes sur place et tenter de faire un micro reportage en portraits des différentes personnalités que nous rencontrerons avec Estelle.

 

Estelle Cardona : J’attends de ce projet une aventure humaine en premier lieu. En effet, en tant qu’exploratrice urbaine il faut savoir communiquer avec la population locale, mais aussi se laisser transporter au détour des ruelles et où le vent nous mènera. Pour moi ce projet sera aussi une aventure culturelle car au delà des apparences de délabrements, nous allons pouvoir rencontrer du street art : art que j’affectionne particulièrement. Ce sera l’occasion pour moi d’immortaliser ce street art temporaire de part son positionnement. Aussi, j’ai décidé de me professionnaliser dans la photographie de part mes interventions multiples auprès des jeunes; et ce projet me permettra de développer différentes techniques que je pourrais retranscrire lors de mes interventions. 

 

« L’exploration urbaine est une passion 

pour les lieux qui ont du vécu. »

 

 

À quoi servira la collecte ?

Afin d'avoir une totale transparence avec nos contributeurs nous allons exposer notre budget prévisionnel dans sa totalité :

 

DEPENSE TTC en euros

 

Matériel Photo

Perche Caméra Gopro : 30

Pellicules : 40

 

Documentation pour le projet

Livres : 50

 

Voyage

Billet d’ avion : 1600

ESTA : 30

Passeport : 164

 

Financement du projet sur place à Détroit (14 jours)

Logement : 730

Nourriture : 300

Déplacement : 250

 

Exposition

Développement photo (40x20,40) -negatifplus- : 816

Conférencier sur Détroit 100

 

TOTAL

3860

 

 

RECETTE TTC en euros

 

Financement Projet Zoom : 1000

Autofinancement : 1460

Financement KissKissBankBank : 900

Financement Famille : 500

        

TOTAL

3860

 

 

Comme vous pouvez le voir sur notre budget, nous demandons à nos contributeurs la somme de 900€, qui correspond au financement de notre exposition.

Le reste des frais (Matériel photo, Documentation pour le projet,Voyage et Financement du projet sur place) seront soit à notre charge, soit dû à la contribution de nos familles ou bien au financement du projet Zoom. 

Le projet zoom est un concours organisé par notre ville et permettant le financement de projet des jeunes de moins de 25 ans habitant la commune.

 

Nous tenons à vous rappeler que vous ne participez pas au financement d'un voyage mais d'un crédit-projet.

Le surplus éventuel de dons servira soit à enjoliver les contreparties que nous proposerons, soit à permettre une meilleure qualités d'impression de photo pour l'exposition.

 

 

Nous tenons à vous remercier d'avance de votre soutien et de votre aide généreuse !

 

 

 

Plus d'informations sur nous, nos reportages et notre projet sur Facebook :

https://www.facebook.com/urbexdetroit

 

Crédit Photo : Yves Marchand & Romain Meffre

 

Thumb_1292948_10151659726758131_43404295_o
Estelle&Loïc

LUI : Loïc, 25 ans, commercial à Bordeaux. ELLE : Estelle, 24 ans, animatrice Socio-Culturelle à Pessac. EUX : Tout deux amoureux de la photographie numérique / argentique / polaroïd... ILS : pratiquent le Lightpainting, la PhotoPixel et l'Urbex. Ils ont de nombreux appareils photos tous différents les uns des autres : un lomo fish eye, un lomokino... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_1292948_10151659726758131_43404295_o
Loïc & Moi même tenons à vous remercier tous pour vos contributions qui vont nous permettre de réaliser notre projet, notre rêve. Ce soir une nouvelle aventure démarre : celle de la préparation de la logistique pour réaliser ce projet. Merci a tous ceux qui nous soutiennent et rdv sur notre page Facebook afin de suivre nos avancées dans la réalisation. Stay Connected and thanks You everybody. Loïc & Estelle
Thumb_default
Profitez à fond, faite de ce projet une merveille et faite nous rêver ! <3
Thumb_1292948_10151659726758131_43404295_o
Merci à toux ceux qui aident à concrétiser ce projet.. Plus que quelques heures ! On vous rapportera de jolies photos et souvenirs à tous nos contributeurs. Merci de nous soutenir ! Allez on y crois !! Estelle & Loïc