Participez à cette relecture originale de l'histoire de la Belle et la Bête: ma vision du conte vient se télescoper avec notre réalité.

Large_image02-3kkbb-2-1481566023-1481566042

Présentation détaillée du projet

Des "il était une fois..." on vous en a déjà racontés, mais c'est beaucoup plus qu'une expérience de l'histoire que je vous offre! Avec votre participation "La Belle et la Bête" renaîtra redomptée dans une édition limitée à 15 volumes.

 

Dans chaque livre cousu main, 15 gravures originales sur papier velin d'Arches 250 grammes sont glissées dans une reliure en parchemin.

Au texte typographié de Mme de Villeneuve (1740) répondent mes images en collage. Un dialogue entre l'image de presse et la gravure. Entre le conte de fée et la pressante réalité. 

 

Il s'agit d'une édition artisanale de 15 exemplaires d'un livre d'artiste racontant l'histoire de

la Belle et la Bête

selon le roman de Mme de Villeneuve publié en 1740,

 

 

 

Image05-1kkbb-1479291935

 

 

 

Le livre comportera 15 estampes originales associées à des photos de presse et 15 pages de texte imprimé en typographie, le tout sur papier Velin d'Arches 230g ,

 

Les estampes sont des tirages de gravures à l'eau forte 

 

Le texte s'appuie sur la version de Mme de Villeneuve

 

L'ensemble est relié en reliure traditionnelle en parchemin blanc. 

 

     L'histoire de la Belle et la Bête, racontée par Mme de Villeneuve à une jeune fille pour la faire patienter pendant le long voyage en bateau qui l'amenait à son mari, résonne encore à nos oreilles contemporaines ; elle a été reprise et adaptée à de multiples reprises et dans des médias différents, sans doute car il s'agit d'une histoire d'amour et de sacrifice, de vertu et de patience.

     On voit comment un père en détresse hésite un peu mais se décide finalement à sacrifier sa fille préférée et comment celle-ci accepte volontiers de faire ce qu'elle pense être son devoir.

     On voit un monstre horrible se révéler être un compagnon charmant et cultivé et surtout on voit comment l'amour sincère de la jeune fille est capable de ramener le monstre dans le monde des humains.

 

     Avec ce livre, je cherche à superposer, autant visuellement que d'un point de vue narratif, les images du conte, onirique et précieux, avec les images violentes et brutales de notre monde tel qu'il apparaît dans la presse quotidienne.

     L'histoire se déroule sur des séries d'opposition : la Belle, belle, bonne et innocente rencontre la Bête, cette créature monstrueuse et repoussante, obsédée sexuelle ; l'innocente, simple et blanche, rêve jusqu'à ce que le rêve se réalise ; l'animal, entre écailles, poils et dentelles, au fond sait se tenir.

 

     Les estampes, résultat imprimé d'une noble et ancienne technique artisanale, associées depuis le XVIème siècle au texte imprimé et donc au livre, se télescopent plus ou moins brutalement avec les fugitives images en couleur du journal ; le papier journal se fond dans l'épaisseur moelleuse du magnifique papier Arches.

 

 

Image07-1kkbb-1479292136

"Bonsoir, la Belle"

 

 

     Alors, qui est la Bête ? La Bête Immonde dont parlait Bertold Brecht, métaphore du mal politique qui toujours rôde aux alentours des belles démocraties mais qui pourrait, à force de patience, se métamorphoser en ce dont nous rêvions ? La Bête offre les roses séduisantes, des cadeaux empoisonnés à ceux qui se perdent dans les ténèbres. Le sommeil de la raison engendre des monstres, disait un graveur magnifique, mon maître, Francisco de Goya.

 

    Les rencontres inopinées des gravures avec les photos de presse créent des significations multiples que chaque lecteur pourra faire et défaire à son gré...

 

Qu'est-ce que l'estampe ?

 

Plaque_11petite-1479292662    plaque # 11

"Vous êtes bien jolie"

 

 

Un procédé de reproduction des images, qui apparaît avec l'imprimerie au XVIème siècle.

La matrice, ici en cuivre ou en acier, est gravée à l'acide ; c'est la technique de l'eau forte. Le dessin original est tracé dans la couche de vernis protecteur avant le bain d'acide. Le tracé apparaît en creux, ce qui permet de retenir l'encre. La matrice encrée est recouverte de la feuille de papier et passée sous la presse.

Une matrice en cuivre permet de faire un nombre limité de tirages.

 

Dans ce livre, chaque exemplaire est différent ; d'une part parce que chaque gravure est associée à une photo de presse différente et d'autre part, parce que chaque tirage montre des variations d'encrage. C'est ce qui fait la spécificité de l'estampe par rapport aux procédés de reproduction modernes. Chaque exemplaire est identique mais différent : fascinant !!

 

Qu'est-ce que la typographie ?

 

C'est la plus ancienne technique occidentale de reproduction de texte. A l'origine, chaque caractère est moulé en plomb et l'imprimeur crée les mots et les phrases en composant les caractères. L'ensemble est encré au rouleau, l'encre restant sur les reliefs ; la feuille de papier est posée dessus puis passée sous la presse . Aujourd'hui, le texte est moulé dans un polymère ; le reste du processus est le même. Le résultat est une impression légèrement en creux dans le papier, très beau et très différent des impressions numériques même de qualité.

 

La police du texte a été délibérément choisie pour sa sobriété minimaliste rappelant les textes du journal.

 

La mise en page entre en résonance avec l'image qui reste toujours en partie visible.

 

Ces deux techniques anciennes donnent à l'ouvrage son aspect précieux, très vite contredit, voire mis en péril, par le frottement avec l'actualité, vulgaire et agressive. 

À quoi servira la collecte ?

La collecte finance l'investissement matériel nécessaire à la réalisation des 15 exemplaires du livre.

 

Le budget est le suivant:

 

papier                               400€

polymères typographie       600€

matériel estampe :             300€

reliure :                             600€

TOTAL                            1900€

frais KissKissBankBank     152€

COLLECTE                      2052€

 

 

Thumb_20161019_174234-1479300593
belle&bête

Après des études d'Arts Plastiques à l'Université de Provence et l'agrégation, des voyages et des enfants, je partage mon temps entre la pratique artistique et l'enseignement de l'art. Avignonnaise depuis les années 90, j'ai participé à des expositions individuelles et collectives dans différents lieux régionaux. Mon travail artistique est basé sur la... Voir la suite