bachoux présente

La Cabane

Aidez nous a financer notre premier film indépendant! Notre projet sera le votre!

Large_la_cabane_petite_cover-1441187375-1441187381

Présentation détaillée du projet

Dans « La cabane», j'ai voulu mettre en scène Pierre, un prêtre qui a vécu toute sa vie dans le mensonge à cause d'un accident dans son enfance qui causa la mort d'une petite fille dont on lui a convaincu qu'il était le responsable. Il décide à la mort de son père de rétablir la vérité épris d'une pulsion contraire à toutes ses croyances et son éducation, une pulsion primitive, humaine mais éthiquement et socialement contestable : la soif de vengeance.

 

Elektra_daily_bruin-1441204258

 

 

 

S’inspirant des codes de la tragédie grecque, ce court-métrage replace les deux actions, l’accident et la vengeance finale au sein d’un même lieu ; le manoir des parents d’Alex et Ariane. La scène d’ouverture se déroule à l’extérieur du manoir, la scène est publique, collective, le malaise suite à la mort d’Ariane est partagé par les deux protagonistes, Pierre et Alex. À l’inverse, la scène de fin est, elle, à l’intérieur du manoir. La blessure est intime, profonde pour Pierre. Il est dominé par l’histoire, par le souvenir d’Ariane, et accomplit ses désirs de vengeance.

 

 

Capture_d__cran_2015-09-02___15.31.50-1441202325

 

 

J’ai souhaité axer mon histoire sur la scène de fin, que j'ai fragmenté pour y placer des flashback narrant l'origine et les conséquences intermédiaires qui emmènent Pierre à tuer Alex. La scène fragmentée sera tournée en cross épaule dans la tradition du dogme 95 pour que le spectateur sente que l'action se déroule dans le réel, et les plans flashback seront plus narratifs, moins mobiles, mais plus travaillés visuellement. Comme lorsque nous imaginons un souvenir. J'ai tout fait pour ne pas avoir la tentation de tomber dans le prosélytisme, ou, au contraire dans l’anti-clérical. La fonction de Pierre (qui je trouve, n'est pas assez traité dans le cinéma contemporain) a une valeur symbolique, nous suivons le cours de sa vie. En toute objectivité

.

 

Capture_d__cran_2015-09-02___15.56.08-1441202410

 

 

Au delà de cette fonction symbolique, le film traite des thèmes comme l'innocence, le rapport social enfant/adulte, le déni, la trahison, ou bien encore la mort. Il se situe donc entre le genre du drame social et du western contemporain.

 

 

Capture_d__cran_2015-09-02___15.43.23-1441202574

 

 

Mon objectif est de faire un film très visuel, sensoriel, de minimiser l'usage de la parole et de laisser la place à l'impression, au ressenti. Au pressenti. Pour ainsi pouvoir créer un univers où le silence et la contradiction, le paradoxe et le doute alimentent le cheminement de l'histoire, jusqu'à son dénouement, laissant le spectateur osciller entre la crainte, et la pitié. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

xLe tournage se déroulera sur 3 jours, et cela a un cout!

 

 

La collecte servira  à financer  :

 

 

Les costumes et accessoires : 200 euros

 

Capture_d__cran_2015-09-02___13.24.24-1441193115

 

 

 

la catering (un comédien le ventre vide ça peut vite devenir dangereux) : 300 euros

 

 

 

Capture_d__cran_2015-09-02___13.20.34-1441193208

 

 

 

Dans le cas où la cagnotte dépasse les 500 euros, j'utiliserais l'excédant pour payer mes acteurs!

Thumb_capture_d__cran_2015-09-02___12.03.48-1441188303
bachoux

Etudiant en dernière année au Conservatoire Libre du Cinéma Français à Paris, je suis en formation de montage mais mon coeur est à la réalisation. Apres plusieurs projets en école et après avoir fait mes armes sur des plateaux de tournages professionnel (le dernier en date étant une publicité Lanvin), je suis enfin décidé de me lancer dans le grand bain... Voir la suite