Soutenez La compagnie 47•49 François Veyrunes au Festival d'Avignon du 7 au 27 juillet au Théâtre de l'Oulle.

Large_visuel_av_2014_kisss

Présentation détaillée du projet

A l'occasion de la 68ème édition du Festival OFF d’Avignon 2014, la Compagnie 47•49 François Veyrunes, retrouve avec enthousiasme le plateau du Théâtre de l'Oulle avec l'ambitieux projet de présenter deux de ces dernières créations  :

Tendre Achille, création 2014 - 7 au 17 juillet - 11h - Off 10 juillet 

à l'œil intrépide le chemin du cœur, création 2013 - 19 au 27 juillet - 11h - Off  23 juillet 

Après le formidable succès de au plus près du monde présenté au théâtre de l'Oulle lors de l'édition 2012 du Festival OFF d'Avignon, la Compagnie renouvelle l'expérience avignonnaise avec l'ambition de susciter avec Tendre Achille et à l'œil intrépide le chemin du cœur le même engouement auprès du public, de la presse et des professionnels. 

 

Tendre Achille - création 2014

 

Trio créé et interprété par Jérémy Kouyoumdjian, Sylvère Lamotte et Gaétan Jamard.

 

Mise_t_a_avignon_72_dpi-4

 

Les désirs subtils et profonds, bien qu’invisibles, sont les moteurs de l’être. Les danseurs se trouvent ici confrontés a des enjeux qui leur demandent d’être pleinement dans le temps présent. Ils sont sollicités pour aller au plus près de leurs potentialités et révéler leurs singularités. Relever le défi de chaque instant et accepter de se métamorphoser.

 

Que resterait -il de « ne plus avoir peur » ?

 

C’est une écriture des corps qui est mue par le langage du cœur et l’ardeur de se sentir vivant.

 

« … la cuirasse sera en berne

laissant à la plaie des lèvres pures

et à l’œil intrépide le chemin du cœur. »

                                                      Antoine Choplin, in Tectoniques, à paraitre

 

J’observe aujourd’hui une accélération du temps qui conduit les individus à une recherche effrénée de l’efficacité. Ce que je vis m’amène à penser que la peur de ne pas être utile, celle de ne pas paraître fort, nous agit tant individuellement que collectivement.

 

Cette peur de l’inefficacité ou de la vulnérabilité peut prendre le pas sur les dynamiques du vivant.

 

 

https://vimeo.com/97810052

 

                                               ----------------------------------------------------------------------

 

à l'œil intrépide, le chemin du cœur - création 2013

 

Solo créé et interprété par François Veyrunes.

 

Mise_a_l__il_300_dpi2

 

La danse est ici, celle d’un homme mûr qui est en marche, confronté tant à sa puissance qu’à sa fragilité, à ses pulsions qu’à sa volupté, à ses refoulements qu’à son avidité. Un homme seul qui tente de faire avec plutôt que de jouer contre, mu par l’hypothèse que la transformation de l’être est toujours possible.

 

Ce sont les nombreuses années de danse à l’hôpital dans des chambres de patients alités, le plus souvent au crépuscule de leur vie qui participent à la genèse de ce solo. De cette expérience singulière au cœur du vivant je ressens et observe les incidences que ces propositions génèrent, une transformation de l’être, une métamorphose.

 

Ce que je perçois de manière frappante, c’est que la danse peut remobiliser chez le patient-spectateur ses propres dynamiques internes. Elle me renvoie à la question du vivant, à notre condition d’être humain au vivant en regard de la mort vers laquelle nous allons, sans pathos ni romantisme.

 

Envisager la danse comme allant au-delà de la danse elle-même. Une démarche artistique qui place au centre l’être en tant que sujet.

Dans cette pièce, les situations élaborées par le corps et l’installation plastique lumière créent des densités physiques et visuelles. Le spectateur est pris dans un contexte de perte de repères autant plastiques que physiques.

 

https://vimeo.com/97817018

 

 

Notre équipe

 

François Veyrunes chorégraphe et interprète

Christel Brink assistante à la chorégraphie et dramaturge

Philippe Veyrunes plasticien et directeur technique

François Veyrunes et Stracho Temelkovski univers sonore 

Pierre Lanoue régisseur générale

André Parent régisseur lumière et plateau

Valérie Joly-Malevergne administratrice de production

Karine Trabucco attachée de production 

Maya Hamburger stagiaire en communication

 

François Veyrunes et la Compagnie 47.49

 

Fv_300dpi

 

Après une maîtrise d'informatique et une passion pour le ski Alpin qui mène  en Equipe de France Universitaire, c'est au CNDC Centre National de Danse Contemporaine à Angers (1984/85) - puis à New York (1985/86) que François Veyrunesapprofondit sa formation de danseur. De 1986 à 1989, il est interprète dans les compagnies de Christiane Blaise, Annie Delichères et Mirjam Berns.

 

En 1989, il crée la Compagnie 47• 49 François Veyrunes et développe un travail de création en France et à l’étranger. Il crée plus d’une trentaine de pièces chorégraphiques et collabore depuis l’origine avec le plasticien Phil Veyrunes.

 

En 1999, il cofonde le collectif CitéDanse à Grenoble.


François Veyrunes est artiste invité au Centre National des Arts du Cirque à Châlons-en-Champagne (2004 - 2007). Il concoure à la mise en piste de Hors cycles /duo de cycles sur trampoline primé avec le Grand Prix du Jury aux championnats du monde du Cirque de Demain à Paris (2008). Il collabore auprès des metteurs en scène de théâtre Christophe Perton (1993), Michel Belletante (2004), Nino d'Introna (2004), Anne Courrel (2009) et Gislaine Drahy (2007 et 2012).

François Verret et François Veyrunes - sur “chantier 2014-2018 / MC2 Grenoble” qui durera 5 ans - s'associent et s'accordent pour inventer et mettre en œuvre ensemble et chacun à sa manière, plusieurs protocoles de rencontres, échanges, ateliers, séminaires, labos de recherches, temps de réflexion...

Dès 1992, la compagnie 47• 49 s'engage, dans ce qui sera formalisé en 1999, par le Ministère de la culture et de la santé programme Culture et Santé et Culture et Lien Social. En 2010 et 2011, la compagnie réalise deux films en milieu carcéral avec le réalisateur Demis Herenger (Invitation, documentaire - 2010 et Magnificat, film d’art - 2012).

Sur la saison 2013/2014, trois pièces de la compagnie sont en tournée, au plus près du monde, à l’œil intrépide le chemin du cœur et Tendre Achille avec plus de 40 représentations.

 

Christel Brink

Christel Brink-Przygodda se forme en danse classique (école Staar et Radler), et à la technique Cunningham avec Elke Rastede, Mirjam Berns et Helga Langen. Elle travaille comme interprète avec Annie Delichère, Cathy Cambet, Ana Texido et  Ruth Meyer (Projet Interculturel Europe - Israël).

Sa rencontre avec l’univers du chorégraphe François Veyrunes la pose à Grenoble en 1990 ou elle développe depuis son travail d’artiste chorégraphique assistante, pédagogue et drammaturge au sein de la compagnie 47• 49 et d’autres.

À partir de 2004 elle explore différentes manières de formuler la danse en association avec le plasticien Philippe Veyrunes, conduit un travail d’installation-performance et crée une structure porteuse de leurs projets : K-LI-P.

 

Philippe Veyrunes

Philippe Veyrunes rencontre, très jeune, le peintre américain Ben Berns. Avec lui, il découvre les bases du dessin, la rigueur de l’observation et le monde de la couleur. En 1982, il entre à l’École National des Beaux - Arts de Dijon puis part à l’Academy of Art de New York (1986). De retour en Europe, il rencontre le créateur lumière hollandais Johan Vonk (1987-91) qui l’amène dans un univers où la couleur se pense en volume, où l’on recherche dans l’espace global. Avec lui il investit tous les médiums : la lumière de spectacle, la scénographie, la lumière d’expositions, celui des installations, la mise en lumière d’architectures et la création de sculptures à base de lumière. Depuis, seul ou en groupe, toujours fasciné par la couleur il mélange les différents médiums artistiques.

 

 

 

Jérémy Kouyoumdjian

 

Tendre_achille_atelier__57_

 

Il commence la danse au CNR de Troyes avec Chantal Dubois, puis poursuivit ses études au CNSMD de Lyon auprès notamment de Anne Martin et Thomas Enckell. Dès sa sortie du jeune ballet en 2008, il se confronte au travail de Frederic Lescure, Sylvain Groud et intègre le GUID d'Angelin Preljocaj.

En 2010, il entame une première collaboration avec François Veyrunes et Lionel Hoche, avec lesquels il travaille encore à ce jour.

Sur les trois dernières années, il a parallèlement eu l'opportunité de travailler pour David Drouard, Davy Brun, Ingrid Florin, la Compagnie Gambit et se joint aux côtés de Paco Dècina en 2014. Des expériences chorégraphiques qui lui permettent d'affiner et de nourrir son parcours de danseur interprète. 

 

Sylvère Lamotte

 

 

Tendre_achille_atelier__103_

 

Après une formation au Conservatoire National de Région de Rennes, il poursuit son parcours de danseur interprète au Conservatoire National Supérieur de Danse de Paris.

En 2007, lors de sa dernière année parallèlement au Junior Ballet, il intègre le centre chorégraphique d’Aix en Provence au sein du GUID.

Soucieux de diversifier ses influences chorégraphiques il collabore simultanément avec plusieurs chorégraphes tels que Paco Decina, Nasser Martin-Gousset, Marcia Barcellos & Karl Biscuit, Sylvain Groud, David Drouard et Alban Richard. 

Il rejoint la compagnie 47•49 en 2011 pour la création Debout sur la terre et continue sa collaboration avec au plus près du monde puis en 2014 avec Tendre Achille

 

Gaétan Jamard

 

_mg_3488

 

En 2008, Il termine sa formation au CNSMD de Lyon en section contemporain. Depuis, il a travaillé avec les chorégraphes Anne Martin en tant que danseur/chanteur Orphée et Eurydice, Gilles Verièpe Don quichotte, Nasser Martin-Gousset pour Comedy et Pacifique, Juha Marsalo Scène d'amour (uncut).

Il collabore actuellement avec Flavia Tapias pour Abundancia et divers projets en France et au Brésil, ainsi qu'avec Catherine Dreyfus depuis 2009 avec qui il a participé à la création de trois pièces, Et si j'étais moi !, Eloge de la métamorphose, Parcours chorégraphique, et sa création Miravella.

Il intègre la compagnie 47• 49 François Veyrunes en 2013 pour la création de Tendre Achille.

 

Dernières photos toutes fraiches prises hier soir au cours de la présentation d'un duo par les deux interprètes de Tendre Achille Sylvère Lamotte et Jérémy kouyoumdjian lors de l'ouverture de la Péniche Rhône-Alpes amarrée Quai de la ligne à Avignon. Tendre Achille est présentée tous les jours à 11h au théâtre de l'Oulle, place Crillon.Photopeniche2Photopeniche3Photope_niche1

 

 

Courez vite découvrir le superbe trio de Tendre Achille au théâtre de l'Oulle en Avignon tous les jours à 11h00 jusqu'au 17 juillet, il ne reste plus que 2 représentations !

https://vimeo.com/100730800

 

À quoi servira la collecte ?

Votre soutien est décisif ! 

 

 

En soutenant financièrement notre participation au Festival OFF 2014 d'Avignon, vous contribuez à la visibilité de nos créations pour faire découvrir notre travail à un public plus large.

 

Par expérience, nous savons que c'est une grande chance pour la compagnie de participer au Festival d'Avignon mais que cela représente cependant un coût très important. Les postes de dépenses sont nombreux (location de la salle de spectacle, hébergements, transports, repas, salaires des artistes, communication). C'est toujours un pari fou de s'engager dans cette aventure pour une compagnie puisque cela représente un budget de plus de 28 000 euros en auto-production :

 

• 10 000 € de location de salle, pour nous, le créneau de 11h au Théâtre de l'Oulle

• 6 000 € de logement à Avignon pour toute l'équipe de la compagnie

• 1 000 € de frais de transports

• 1 500 € de communication (affiches, flyers, adhésion au programme du festival OFF....)

• 10 000 € de salaire et charges

 

Les pertes financières moyennes pour les compagnies du OFF s'élèvent à 21 500 euros.

 

Mais c'est l'occasion unique de rencontrer de nouveaux publics et de nouveaux partenaires venus de toute la France et de l'étranger. C'est l'opportunité de présenter notre travail à des professionnels (programmateurs, institutions et médias) qui pourront nous accompagner par la suite. Nous le savons car notre dernière participation nous a permis de rencontrer une quinzaine de nouveaux partenaires avec qui nous avons tissé des liens sérieux et présenter notre spectacle dans certaines de ces salles. Si nous pouvons saisir cette chance aujourd'hui c'est aussi grâce à vous.

 

La collecte que nous lançons servira à rembourser une partie des financements investis en amont par la compagnie pour la réussite de ce colossal projet, et à ne pas trop creuser le déficit immédiat de cet engagement.

 

D'avance, et au nom de toute l'équipe de 47•49, un grand merci !

 

La Compagnie 47•49 François Veyrunes vous invite à soutenir son projet à hauteur de 2500€ pour lui permettre d’assurer le spectacle dans les meilleures conditions possibles.

Thumb_mise_a4_page1
Compagnie 47•49 François Veyrunes

François Veyrunes développe avec enthousiasme et détermination une ligne artistique qu'il inscrit dans la durée au sein de la compagnie 47.49. Il considère essentielle la valeur du temps pour creuser toujours et davantage la question de l'être en tant que sujet, dans ses propres défis, sa créativité, et son libre-arbitre. Pour mettre en œuvre ce... Voir la suite