Aidez la nouvelle Compagnie Caps Sur Scène à financer son premier spectacle : ÉLECTRE de Jean Giraudoux, représenté 6 fois en janvier 2016 !

Large_electre_claire_2-1448037008-1448037022

Présentation détaillée du projet

CAPS SUR SCÈNE, c'est :

 

un projet sympathique  

pédagogique

et dynamique ;

 

professionnel

intergénérationnel                                                                                        

et culturel ;     

                                                           

loyal  

social

et amical.      

                       

SYMPATHIQUE car il s’agit de réunir des jeunes (et aussi des moins jeunes) de toute la Communauté d’Agglomérations du Plateau de Saclay (et même de toute l'Île-de-France) : anciens élèves des lycées de Palaiseau, Massy, Gif-sur-Yvette, Orsay, Les Ulis, Paris..., étudiants de l’Université Paris-Saclay et d'ailleurs, comédiens professionnels et amateurs, pour monter tous ensemble un nouveau spectacle théâtral chaque année.

PÉDAGOGIQUE car des actions seront menées en direction des élèves des lycées de la CAPS et de leurs professeurs, pour les inciter à venir assister aux représentations, qui seront toujours en lien avec le programme de 1ère du bac français.

DYNAMIQUE du fait de l’expérience, des compétences et de l’enthousiasme des membres de Caps sur Scène, association sans but lucratif regroupant 4 bénévoles, jeunes retraités donc très disponibles pour trois d’entre eux, passionnés de théâtre pour tous : Claire Nicolas, présidente ; Pierre Brandeis, vice-président ; Cécile Delahaye, secrétaire ; Véronique Maas, trésorière.

PROFESSIONNEL, puisque la mise en scène, la régie et éventuellement même certains rôles seront confiés à des professionnels du spectacle, et que plusieurs représentations auront lieu au Théâtre de La Mare au Diable à Palaiseau.

INTERGÉNÉRATIONNEL, aussi bien dans la composition de la troupe (même si les jeunes sont plus nombreux) qu’en ce qui concerne le public. En effet, en plus des six représentations qui auront lieu au Théâtre de la Mare au Diable, au moins trois représentations seront organisées dans des lycées de la CAPS.

CULTUREL dans le choix des pièces qui seront représentées. Ainsi, cette année, Électre de Jean Giraudoux, puisant dans les mythes grecs antiques, tout en étant écrite dans un beau français d'aujourd'hui,  possède une valeur humaine universelle.

LOYAL et SOCIAL puisque le régisseur et le metteur en scène seront dûment rétribués, de même que les jeunes artistes et comédiens professionnels. Ainsi, non seulement les amateurs bénévoles ne feront pas une concurrence déloyale aux professionnels, mais ils leur permettront bien plutôt d’exercer un métier difficile, qui mérite d’être reconnu et soutenu.

AMICAL et CONVIVIAL non seulement parce qu’une grande importance sera accordée, dans la troupe, à la cohésion et à la bonne entente, qui seront renforcées par deux stages de théâtre de quelques jours, mais aussi parce que nos bienfaiteurs et nos spectateurs seront particulièrement choyés et chaleureusement accueillis aux représentations et même dans la troupe s’ils souhaitent un jour monter sur les planches.

 

Site Internet : http://capssurscene.sitego.fr   

 

Courriel : capssurscene@orange.fr

 

 

 

Trombi-1442846735

 

 

 

Électre vue par Jean-Paul Lopez, metteur en scène : une femme en quête de vérité.

 

Voilà 20 ans que son père Agamemnon, roi d'Argos, est mort, et il n'aurait pas tout bonnement glissé sur les marches trop bien lessivées descendant à la piscine,  comme on le rapporte officiellement ? Non, car la nuit même de sa mort, son cadavre est apparu à Électre, dévoilant le meurtre. Mais celui-ci reste toujours à prouver...  

 

En ce jour particulier de son mariage, Électre va retrouver son frère exilé depuis la mort mystérieuse. Alors, comme un puzzle dont les pièces se mettraient d'elles-mêmes en place, toute une conjonction de révélations, d'aveux, de prises de conscience va se tisser et va bouleverser le simulacre d'équilibre familial et politique du Royaume d'Argos.

 

Électre, telle une bombe endormie jusque-là, va contaminer les protagonistes murés dans leurs mensonges, les forçant à "se déclarer". ''Se déclarer'', verbe-clé de la pièce, verbe-coup de poignard asséné à la trahison que l'on peut commettre vis-à-vis de soi-même et des autres, verbe qu’Électre s'appropriera enfin, et tant d'autres avec elle, pour que la vérité éclate, dût-elle entraîner la destruction et la mort tout autour. Nul ne sera épargné, dans une marche en avant que l'on ne peut arrêter : celle du destin qui s'accomplit inexorablement...

 

Électre, une écriture rare, exceptionnelle ! Certes, une tragédie mettant en scène les grands et les humbles d'un royaume, quoi de plus habituel ! Mais ici, nous sommes captivés par les mots si simples et la manière singulière de raconter un événement, de faire parler un personnage. Nous assistons aux manifestations d'un monde d'infimes détails, jetés çà et là, inattendu chemin merveilleusement imagé et d'une bouleversante poésie.      

                                                                                              

Électre, une tragédie manifeste avec les ingrédients du mal et de la détresse humaine, mais où l'on hésite entre rire ou s'émouvoir par le caractère si particulier des descriptions.

 

Marcher dans les pas de cet auteur et de ce texte, c'est pour nous, metteur en scène et comédiens, fouiller les profondeurs de l'être humain car il n'y a pas d'autre approche pour qui veut éclairer d'une lumière originale les personnages attendant notre intervention. C'est accepter le parti de l'auteur de nous envoyer comme explorateurs des infinis recoins et clins d’œil du déroulement de cette tragédie.                                             

 

Nous sommes face à une magnifique carte de l'âme et nous avons tellement de routes à parcourir dans cet inestimable paysage !

 

 

Tract-1442846774

 

 

 

Véronique Maas, réalisatrice du spectacle, parle d'Électre de Jean GIRAUDOUX :

 

Électre, pour moi, est une tragédie antique aux allures de pièce policière et poétique à la fois.

 

Électre, fille d’Agamemnon roi d’Argos et de Clytemnestre, s’est vouée corps et âme à la recherche de la vérité sur la mort étrange de son père, vingt ans auparavant, alors qu’il revenait de la guerre de Troie. Oreste son frère, à son retour d’exil, va l’aider dans son enquête ainsi qu’un étrange dieu mendiant, guettant l’heure où les uns puis les autres « se déclarent », en laissant drôlement tomber leur masque, telle la charmante petite bourgeoise Agathe, ou en révélant leur grandeur tragique, comme Égisthe le régent.

Confrontations entre mère et fille dignes d’une thérapie familiale, scènes de ménage burlesques entre le Président et son épouse, dilemme tragique et politique (que vaut-il mieux, la vérité sans compromis ou la paix préservée de la Cité ?) tous les ingrédients sont réunis pour faire d’Électre le chef-d’œuvre de Giraudoux et une œuvre phare du théâtre français du XXème siècle.

Le metteur en scène, Jean-Paul Lopez, a choisi de faire ressortir l’énergie très particulière qui se dégage de ce texte et des relations entre les personnages, et s’est attaché à explorer tout le potentiel d’expression et de créativité des comédiens.

Quant à la jeune Compagnie Caps Sur Scène (http://capssurscene.sitego.fr), elle réunit une quinzaine de comédiens de 17 à 65 ans, pleins d’enthousiasme et de conviction, et donne ici son premier spectacle.

 

 

LA DISTRIBUTION :

 

Pierre BRANDEIS : le Président

Philippe DAURIAC : le Jardinier

Cécile DELAHAYE : la Servante et la Femme Narsès

Julien LE GUELLANFF : Oreste

Audrey LERENDU : deuxième Euménide

Manon LÊ-TAN : Électre

Véronique MAAS : Clytemnestre

Claire NICOLAS : Agathe

Thaïs NICOLAS : première Euménide

Guillaume ROLLAND : Égisthe

Delphine VICENTE-NETO : troisième Euménide

Yohan VITRE : le Jeune Homme et le Capitaine

Rodrigue WANGHOS : le Mendiant

 

Réalisation : Véronique MAAS

Mise en scène : Jean-Paul LOPEZ

Décors et costumes : Shawna FAGUE et Floriane LELAY

Coiffure et Maquillage : Blandine MAAS

Musique : Connor THOMPSON

Affiche : Nicolas SYSTERMANS

Captation vidéo : Yohan VITRE

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Budget_kisskbb-1446901193

 

Et_si_nous_d_passons...-1443634443

Thumb_avatar_kkbb-1444287910
Clytemnestre

Quatre membres de la Compagnie Caps Sur Scène se présentent. SHAWNA FAGUE : Je suis Shawna, j’ai 17 ans, j’étais l'an dernier en Terminale L et commence maintenant des études artistiques. L’art étant ma passion depuis toujours, l’Association Caps Sur Scène m’offre l’opportunité de faire mes preuves dans la conception et la création de décors pour... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo à la réalisatrice et toute l'équipe ! Anne
Thumb_default
Avec tous mes encouragements ! Amaury Héraud
Thumb_avatar_kkbb-1444287910
Merci François alias FAFA l'ECUREUIL pour ce double don qui décoiffe (ou recoiffe ?) : une coupe-brushing réalisée par Blandine et un week-end de rêve à BEAU CHAPEAU en compagnie évidemment des heureux propriétaires !