Participez à la réalisation de la 1ère création de la compagnie saMsa "Du pain plein les poches" de Matéi Visniec

Large__bandeau_02-1412007017

Présentation détaillée du projet

Samsa_titre

 

                                 Mise en scène : Christine TACHIE

                                      Comédiens : Aurèle MARCADAL

                                                           Sofi NAFF

                           Création lumières : Aliocha BRYANT

                              Création sonore : Sofi NAFF

                                 Scénographie : Zam

 

               la compagnie saMsa ...  une production de [ SOFi NAFF & CiE ]

 

Résumé

 

Deux personnages, Canne et Chapeau sont à côté d’un puits dans lequel un chien a été jeté. Le chien est encore en vie mais pour combien de temps? S’installe alors un dialogue entre les deux protagonistes. Chapeau propose, Canne réfute. Ils discutent... encore et encore... s’engueulent... et le temps passe, inexorablement...

Mais bientôt... ne sera-t-il pas trop tard ?

 

Extrait

 

(...)

CHAPEAU. Faut descendre et le sortir de là.

CANNE. Comment ça, descendre ?

CHAPEAU. Descendre, non ?

CANNE. Où ça?

CHAPEAU. Comment ça où ça ? Dans le puits.

CANNE. Dans le puits là ?

CHAPEAU. Oui, dans le puits. On descend, on le sort et finie l'histoire.

CANNE. Comment descendre ?

CHAPEAU. Ça peut se faire. C'est pas sorcier: on le sort et voilà tout.

CANNE. Exclu.

CHAPEAU. Pourquoi ?

CANNE. Ben, comment descendre ? Y a aucun moyen de descendre dans ce puits. Réfléchissez !

(...)  

 

_col__cach-1409592459

 

 

De quoi parle la pièce ?

 

Cette histoire écrite en 1980, tirée directement du vécu de l’auteur, est une métaphore sur la désespérance que générait le régime totalitaire et absurde de Ceausescu et le sentiment d’enfermement que ressentait le peuple roumain. Pour Matéi Visniec, le chien dans le puits n’est autre qu’une image de cette population, comme lui, emprisonnée.

 

Dans le contexte qui est le nôtre, DU PAIN PLEIN LES POCHES nous invite, avec un humour grinçant et une langue poétique, à interroger notre rapport au monde, notre impuissance, notre incapacité à passer à l’acte, et toutes les bonnes excuses que nous nous trouvons pour éviter de faire face à notre lâcheté et à notre désespérance, celle qui ne nous permet plus, parfois, de croire à l’efficacité de notre action.

 

 

Quelles intentions artistiques avons-nous ?

 

Gardant la pleine mesure de l’aspect métaphorique de la pièce, nous avons choisi d’appuyer une esthétique très épurée, dégagée de toute volonté de figurer un réalisme quelconque.

Les deux personnages sont dans un lieu impossible à nommer. L’espace de représentation est un espace immatériel : quelque chose qui pourrait être un puits, décentré, dans une aire en demi-cercle posée telle une île au bord du néant. En guise d’accessoires, deux éléments métalliques que Chapeau et Canne utilisent comme siège, et un sac à dos.

 

 

Dpplp_sceno02

 

De même, leurs costumes, choisis pour leur neutralité, ne renvoient pas à une époque, une mode précise. Ils font plutôt directement référence à une sorte d’intemporalité soulignant l’aspect absurde de la fable.

 

Un univers sonore fait de bruits, de souffles, de quelques notes qui rendent compte de cet espace à la fois matériel et allégorique. Les sons sont retravaillés, transformés, étirés...

 

Le chemin que parcourent les deux protagonistes, de leur présence simple à la conscience de leur situation, est celui que nous proposons au regard du spectateur. La lumière joue à ce titre un rôle central. Elle est conçue comme un véritable troisième protagoniste. Elle délimite cet espace incertain dans lequel Canne et Chapeau semblent errer, rend palpable progressivement leur enfermement, nous parle de ce temps insaisissable et de cette présence finale au-dessus de leurs têtes.

 

Le puits dans lequel le chien est enfermé est matérialisé : c’est une sorte de miroir symbolique qui les renvoie en permanence à ce qu’ils sont.

 

A propos de l’interprétation

 

Canne et Chapeau ne sont pas deux entités caractéristiques liées à une classe sociale, un genre, ou une communauté particulière, mais sont deux figures possibles de l’Homme d’aujourd’hui.

Ils s’apparentent, dans leur mode de fonctionnement, à un duo de clown blanc et d'auguste, sans être réellement des clowns.

 

_col__cach2-1409593050

 

 

Leurs singularités s’expriment pleinement dans le dire, le rythme, et l’univers émotionnel. L’ensemble des déplacements sont chorégraphiés, et organisés symétriquement ou en opposition, rythmant les relations entre les deux protagonistes et structurant la narration.

Il s’agit de construire une gamme sonore et visuelle en alternant et/ou en associant lenteur, rapidité, logorrhée et silences.

 

A propos de la compagnie saMsa

 

C’est la rencontre entre les artistes Aurèle Marcadal, Sofi Naff, Christine Tachie, qui est à l’origine de la création de cette nouvelle compagnie.

Ce qui caractérise cette équipe est son goût prononcé pour le théâtre qui bouscule, qui dénonce, pour les auteurs qui manient l’absurde, le satirique, le politique et le poétique, tels que Matéi Visniec, Hanokh Levin, Samuel Beckett, Edward Bond, Peter Handke, Eugène Ionesco... C’est pourquoi le nom de SAMSA s’est imposé à eux : c’est le nom du personnage (Gregor Samsa) de la nouvelle allégorique de Franz Kafka, La métamorphose, grande référence de l'univers absurde.

À quoi servira la collecte ?

Dès la naissance du projet en mai dernier, nous avons rapidement été programmés au sein d'un nouveau festival pluridisciplinaire à Anduze (Gard) qui se tiendra le 11 octobre 2014 dans le Parc des Cordeliers. Plusieurs programmateurs nous ont également déjà manifesté leur intérêt.

Pour ces raisons, nous sommes directement passés à une étape de production du spectacle sans déposer de dossiers ni demander d'aides (étant donné que les demandes de subventions habituelles ne se déposeront qu'au dernier trimestre). Ce financement participatif servira donc à la réalisation technique du projet et nous permettra d'assurer nos premières représentations. Voici le détail :

 

. 1500 € = Création du puits (honoraires scénographe + matériaux)

 

Ses dimensions : Hauteur = 95 cm / Diamètre hors tout = 110 cm / Margelle = 21 cm. Le puits doit être démontable et facilement transportable + stable + rigide, permettant toute possibilité de jeux pour les comédiens. Sa structure sera en bois, avec une "couche de finition" noire, neutre. A l'intérieur sera installé un système de diffusion sonore (non représenté sur le schéma ci-dessous) :

 

 

_schema_puit

 

. 1500 € = Création lumières (honoraires concepteur lumières)

. . 500 € = Création de l'affiche (honoraires infographiste)

 

En quoi votre aide est importante ?

 

Elle contribuera, en partie, à rendre possible ce projet.

Elle contribuera, en partie, à la qualité du spectacle.

Elle permettra de rémunérer les intervenants extérieurs à la compagnie pour leur travail.

Elle nous donnera plus de force pour obtenir des aides et négocier des partenariats (la confiance que vous nous accordez a une grande valeur...).

 

MAIS, évidemment, la somme demandée ne couvre pas l'intégralité des besoins liés à la création et à sa diffusion...  les photos... la captation vidéo... la création et la réalisation des divers supports de communication...  la location des salles de répétitions... la rémunération des comédiens ... la rémunération du metteur en scène... la rémunération du personnel technique... les frais administratifs... ... Aussi, tout dépassement du montant de la collecte nous permettra de travailler dignement dans de bonnes conditions.

 

... NOUS VOUS REMERCIONS POUR VOTRE CONFIANCE, VOTRE GÉNÉROSITÉ, ET VOTRE SOUTIEN ...

Thumb__sneco_logo2014_800
[ Sofi Naff & Cie ]

\ Association culturelle du spectacle vivant / La démarche de [ SOFi NAFF & CiE ] est de provoquer la rencontre d'univers artistiques opposés et complémentaires, et d'expérimenter le croisement des pratiques artistiques. Elle produit actuellement • la compagnie saMsa • le collectif O V N I • la compagnie d'un jour (en coprod. avec Arzala et Un autre chameau)

Derniers commentaires

Thumb__sneco_logo2014_800
Merci Merci à vous tous !! La cagnotte monte ! 86 %...... Bravo ! Il nous reste 2 jours..... GoooOooooOooOoooOooo !!!!!!!!! la compagnie saMsa
Thumb_default
Voici ma modeste participation.... mais ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières non !? Alors avis à tous ceux qui, comme moi, ne peuvent pas faire plus.... si nous donnons chacun 5€ cette collecte aura une chance d'aboutir ! Bonne chance à vous la compagnie saMsa !
Thumb_default
Nous sommes tous avec toi et nous sommes certains que ce spectacle sera une réussite. On croit en vous. On vous embrasse, Antoine, Arthur, Ruth et Jean