Contribuez à la création d'une conserverie pour transformer les légumes de la ferme en conserves à déguster toute l'année !

Large_visuel-1414680292

Présentation détaillée du projet

Pano_540-1414680453

 

NOTRE EXPLOITATION FAMILIALE...

 

...telle qu'elle avait été présentée l'an dernier pour le concours talents gourmands...

 

 

Après des études agricoles à Clermont-Ferrand puis 2 ans de volontariat en Bolivie dans des projets de développement agricole, j'ai décidé de m'installer sur l'exploitation familiale en 2008.

 

                                                                Mathilde-1416230767

 

Mes parents, installés en 1979 comme éleveurs ovins, ont fait évolué leur exploitation au fil du temps (céréales, maraîchage plein champ puis tunnels...) et se sont finalement lancés en 2002 dans les Amaps alors que le principe venait juste de naître en France.

 

                        Beno_t-1416231206         Martine-1416231221

 

Lors de mon installation en 2008, l'exploitation produisait déjà une soixantaine de légumes différents sur l'année, pour nourrir plus de 200 familles, soit environ 180 paniers Amap.

 

Gedc0705-1413817190

 

 

 

L'idée de mon installation n'était pas d'agrandir la ferme pour produire plus mais plutôt de diversifier l'offre pour nos amapiens. Nous avons donc créé un poulailler de pondeuses pour proposer des œufs et planté un verger diversifié (9 espèces, 30 variétés) pour avoir des fruits sur une saison échelonnée.

 

                                        6_avr_37-1413817232

 

 

POURQUOI DES CONSERVES ?

 

Lors d'un voyage en Italie, j'ai rencontré une famille de maraichers qui transformaient leurs légumes en conserves sous forme de soupes, diverses sauces... L'idée m'a semblé intéressante et s'est ancrée dans un coin de ma tête pour plus tard, comme une graine prête à germer.

 

Après quelques années de développement fulgurant, les Amaps ont connu une baisse et l'exploitation, dont la commercialisation se faisait à 100 % via les Amaps, n'atteignait pas l'équilibre économique.

 

En 2009, avec quelques agriculteurs locaux, nous avons créé un point de vente collectif sur Arles.

 

 

J'ai alors commencé à transformer mes légumes en conserves pour diversifier mon offre et mieux valoriser mes légumes lors des surproductions.

 

Bocaux-1413821823

 

 

La transformation fermière est tout de même un métier à part entière, j'ai effectué une première formation pour me sensibiliser aux procédés, techniques, différents aspects d'hygiène...

 

J'avais la chance de pouvoir louer une conserverie à 10 minutes de l'exploitation : j'arrivais avec mes légumes et autres ingrédients, mes recettes, ma "main d'œuvre" et nous avions à disposition le matériel de la conserverie toute la journée, aidés par la personne responsable sur place qui s'occupait notamment de la stérilisation, qui demande une formation spécifique assez pointue pour répondre aux normes actuelles.

 

Poivrons-1414509028

 

Ce fonctionnement m'a permis d'essayer plusieurs recettes : différentes soupes (salades, blettes, poireaux, courgettes, tomates), des légumes au naturel, des légumes au vinaigre, caviar d'aubergine, sauce tomates et quelques confitures...Et de les tester auprès des consommateurs.

 

POURQUOI UNE CONSERVERIE SUR L'EXPLOITATION ?

 

Le problème principal réside dans la capacité de production de cet atelier : l'autoclave (machine de stérilisation des bocaux) peut contenir environ 250 bocaux de 750 ml (et jusqu'à 900 petits bocaux !...), et pour rentabiliser la location, nous essayions de le remplir, ce qui nous demandait énormément de matières premières et beaucoup de main d'œuvre : compliqué pour notre petite exploitation familiale en production diversifiée ! De plus, si la recette fabriquée ne plaît pas aux consommateurs, difficile d'écouler autant de bocaux...

 

Autoclave-1414508229

 

J'ai donc assez vite compris qu'une conserverie, où nous pourrions travailler à 2 personnes et transformer plus régulièrement des plus petites quantités de légumes serait plus adaptée à nos modes de production, même si l'investissement est colossal.

 

NOTRE PROJET

 

J'ai commencé à étudier le projet d'une conserverie à Cidamos avec la société Isomir en 2012. Depuis le projet a bien mûri et nous en sommes à sa réalisation :

Nous aménageons une partie de hangar existant avec un système en kit en panneaux sandwich (panneaux formant des cloisons étanches, isolées et surtout répondant aux normes de nettoyage des laboratoires de transformation alimentaire).

 

Labo-1414508385

 

 

La dalle a été coulée début août 2014, la structure en kit a été montée en septembre. Dans le même temps, l'électricité et la plomberie ont été mises en place.

 

Dalle-1414508592Montage-1414508856

 

Début novembre, c'est le carrelage qui a été posé, nous permettant maintenant de terminer les finitions avant l'arrivée des premières machines.

 

P1000552__540_pxs_-1415623852

 

L'entreprise étant déjà fortement endettée à la banque, nous avons souhaité emprunter au minimum, mes parents mettent dans ce projet la majorité de leurs économies personnelles puisqu'ils considèrent que cette nouvelle activité va permettre la pérennité de notre entreprise familiale.

 

Mais il nous manque encore une partie du financement pour pouvoir boucler le budget et acquérir toutes les machines nécessaires au lancement de l'activité, c'est pour cela que nous faisons appel à vous !

 

 

À quoi servira la collecte ?

Depuis plus de 10 ans, l'exploitation est ouverte sur l'extérieur par ce fonctionnement en Amap, nous fonctionnons quotidiennement en partenariat avec les consommateurs, nous sommes leurs jardiniers.

 

Visite-1414509147

 

Aujourd'hui nous souhaitons aller plus loin dans cette ouverture et ce partage en sollicitant votre participation à la concrétisation de ce projet qui permettra le maintien d'une ferme familiale à taille humaine, pratiquant une agriculture respectueuse de l'environnement, pour nourrir sainement une population locale ou même un peu plus éloignée avec les conserves.

 

Détails du budget

 

 

Intitulé                                                               Dépenses HT

Gros œuvre                                                       26 896,63 €

Dalle                                                                   3 239,50 €

Structure modulaire                                        12 463,50 €

electricité plomberie                                        8 500,00 €

Carreaux                                                            863,63 €

Pose carrelage                                                1830 €

 

Matériel                                                              66 429 €

autoclave                                                           14 900 €

capsuleuse                                                       6 760 €

Cuiseur électrique                                           15 200 €

Doseuse                                                            8 000 €

Etuve de contrôle                                              1 000 €

Tables inox                                                         1 162 €

Lave vaisselle                                                   1 695 €

Tamis                                                                  3 589 €

Etagères                                                             600 €

Plonges                                                              2 000 €

Mixer                                                                    430 €

Coupe légumes                                                1 686 €

Divers                                                                  2 000 €

Système étiquetage                                         6 230 €

Petit matériel                                                     1 177 €    

Total HT 93 325,63 €                                      Total TTC 111 990,76 €

 

 

                           Autoclave_techna-1414509620  Salsamat-1414509390

 

 

Financeur                                                          Montant TTC

Emprunt bancaire                                            40 000,00 €

Autofinancement                                              56 990,76 €

Kisskissbankbank                                           15 000,00 €

Total TTC                                                            111 990,76 €

 

Si le montant collecté dépasse les 15000 € espérés, cela permettra d'acquérir d'autres machines pour élargir encore la gamme de produits fabriqués :

extracteur de jus pour les légumes, turbine à glace, four pour fabriquer des biscuits ou des légumes séchés...

 

Thumb_avatar-1414612510
Mathilde

Après des études agricoles à Clermont-Ferrand puis 2 ans de volontariat en Bolivie dans des projets de développement agricole, j'ai décidé de m'installer sur l'exploitation familiale en 2008. Nous avons alors créé une société père-fille. Depuis quelques années, notre activité principale d'Amap ne suffit plus à assurer l'équilibre économique de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
bravo Mathilde et bonne chance pour ce beau projet affection Bruno Jacquot
Thumb_default
Beau projet !!!
Thumb_default
Bravo, quel beau projet ! on ne peut qu'encourager ces démarches humaines et écologiques. A quand les expéditions de vos produits à travers la France ?