Si vous pouviez vous rencontrer 20 ans dans le futur, qu'auriez vous envie de savoir ?

Large_capture_d_e_cran_2016-05-25_a__17.29.35-1466026789-1466026808

Présentation détaillée du projet

 

Dates_et_infos_pratiques-1466024537

 

Louis, un jeune homme à l’orée de l’âge adulte se retrouve face à la difficulté de choisir une voie pour son futur. Il passe ses nuits à sortir compulsivement, et ne parvient plus à donner un sens à tout cela. Un jour, au cours d’une de ses nombreuses soirées, il rencontre son double, vingt ans plus âgé que lui.

 

__-1464195419

 

J’ai toujours eu le sentiment que les gens parlaient de l’adolescence comme une période dont il faut se débarrasser. On parle d’âge « bête » et on explique que les adolescents doivent grandir, qu’ils ne comprennent pas.

La plupart des films qui en parlent son souvent condescendants, ou très clichés.

Et j’ai l’impression que cela vient du fait que c’est les adultes qui ne comprennent pas, ou plus. Je pense que c’est une des périodes les plus intéressantes dans la vie d’un être humain. Mais c’est une réelle épreuve.

 

L’adolescence a été pour moi une révélation, la découverte de mon envie de créer et de raconter. C’est la période où j’ai eu le plus la rage d’inventer des choses et de m’exprimer.

 

Capture_d_e_cran_2016-05-25_a__17.32.33-1464195437

 

A l'époque, j’avais l’impression d’être de fait de glaise malléable, prête à prendre n’importe quelle forme.

Parfois la glaise était plus sèche et j’avais plus de mal à travailler et à faire quelque chose de bien, mais par moments tout glissait et je pouvais inventer sans limites. Au final cette idée m’est resté. Parfois c’est dur, on galère, on se sent perdu et fatigué; mais si on cherche bien, et qu’on travaille dans le bon sens, tout prend forme.

On n'est plus vraiment enfant alors les choses se compliquent, mais on est pas encore adultes et certaines choses restes simples, claires.

 

Je voudrais parler de ces moments où, en tant qu’adolescent, on se retrouve à ne plus savoir où l’on va au point de se taper la tête contre les murs.

De ces moments où l’on est paralysé par le nombre de choix possibles qui nous est offert.

 

De la solitude que peut représenter ce sentiment de devoir choisir, car personne ne peut le faire à notre place. On est à la fois libre et complètement bloqué.

 

Capture_d_e_cran_2016-05-25_a__17.32.39-1464195455

 

Mon film parle d’un jeune homme (Louis) qui traverse la période de la vie qui précède l’âge adulte : la fin de l’adolescence. Mon but est de rester au plus proche de son point de vue, quitte à entendre ses pensées ou à avoir des moments de vides, seul à seul avec le personnage. On bascule entre le regard qu’il pose sur le monde et celui qu’il pose sur lui-même. Certaines séquences et plans seront assez contemplatifs, accentués de souvenirs et de sons off (au montage).

 

Louis se retrouve face à des moments de doute, concernant son avenir et les choix qui doit faire. Le thème principal est la désorientation face à son avenir, le sentiment de ne pas savoir où l’on va et ce que l’on doit faire.

 

Louis trouve que sa vie est déjà bien remplie, il a peur du changement. Si bien qu’il se retrouve coincé dans un mode de fonctionnement corrosif, dénué d’intérêt, fonctionnant par automatisme. Se droguant pour tenter d’éprouver quelque chose, il enchaîne les soirées et ne dors plus que le jour.

 

Ce mode de vie, Louis ne le cautionne pas, il n’en est pas fier et passe son temps à regretter l’époque ou tout cela avait encore un sens, et surtout à regretter Marie son ex. Elle représente l’illusion du confort que l’on peut avoir lorsque qu’on se plonge dans le passé et qu’on l’idéalise.

 

Il ne peut s’empêcher de la voir partout, dans de petits détails, comme un relent, une odeur qui lui rappelle un bon moment. Il vit dans le passé et a peur du futur ce qu’il l’empêche de vivre au présent.

 

Louis souffre du fait que sa vie ne soit pas constructive, mais il est incapable de prendre une décision quant à son avenir et sa carrière. Il ne sait pas qui il est et ce qu’il veut être.

 

Tous les personnages du film ont en quelque sorte cette dimension, une sorte de non-dit qui nous pousse à croire que ceux-ci ont plus à dire que ce que l’on perçoit d’eux. Le regard bienveillant de Louis sur son entourage nous permet de ne pas nous arrêter à l’idée première que l’on se fait des personnages principaux.

 

La nuit est un thème important, la majorité du film se passe de nuit (en intérieur). Il s’agit de donner le ton quant à l’état psychologique de Louis qui attend toujours le lever du soleil pour aller se coucher, comme s'il refusait de sortir de l’ombre et de vivre parmi les gens présumé « normaux ».

Le jour représente la vie « active », celle des adultes.

 

Le film se terminera d’ailleurs sur l’image de Louis qui regarde le soleil se lever pour de bon, et qui accepte la lumière (métaphore de son passage à l’âge adulte).

 

Il ressent le besoin de se confier au monde, d’exprimer son désarroi mais personne ne semble capter sa détresse et il reste enfermé sur lui-même, offrant au monde une image positive et fausse. La vérité étant que Louis ne croit plus a son futur, il pense que celui-ci est vide et dénué d’intérêt et que l’amour se conjugue au passé.

 

Le film se concentre sur les relations que Louis entretient avec son entourage et avec lui-même. Les vraies relations (Max) comme les faussent (Marie, ou du moins l’image qu’il se fait d’elle)

 

Louis finit par se rendre compte que la relation la plus importante est la relation qu'il a avec lui-même, il comprend que l’on pose continuellement un regard sur soi et que nous nous parlons sans arrêt.

 

Louis finira par trouver en lui-même l’interlocuteur capable d’analyse sa situation et de l’aider à continuer, à garder espoir. Il va faire cela grâce à son double, ou en tout cas, grâce la projection qu’il se fait de son futur.

 

Le thème de la projection et du conditionnement sont importants : en effet Louis se projette dans le futur et parviens à imaginer ce qu’il sera d’ici quelques années ; Et c’est avec cette image (ce double), qu’il va avoir la conversation qui le poussera à changer d’état d’esprit et à changer son mode de vie. 

 

Capture_d_e_cran_2016-05-25_a__17.33.35-1464195487E_quipe_technique_1-1466019945E_quipe_technique_2-1466019957E_quipe_technique_3-1466019964E_quipe_technique_4-1466019972

 

 

Moodboard_1-1466021830

 

À quoi servira la collecte ?

Budget2-1466023318

Le crowdfunding nous permettra de louer le matériel nécessaire au tournage du projet.

 

Un partie du budget sera utilisé pour l'acheminement de l'équipe et le défraiement des différents contributeurs (location de lieux, essence, tickets de transports).

 

Une partie sera aussi utilisée comme budget régie (nourriture, etc...) et utilisée pour l'achat de costumes et autres accessoires.

 

Enfin, une partie des sous récoltés sera utilisée au financement de la post-production (montage, mixage, etc...) - Post-production qui débutera en Août.

 

Enfin 8% de tout nos gains seront reversé à KissKissBankBank notre plateforme crowdfunding !

 

Bien entendu, si nous dépassons notre objectif, l'argent sera utilisé à la location ou l'achat d'un meilleur matériel, à rémunérer les acteurs et à améliorer les contreparties !

 

 

 

Restez connectés pour plus d'infos sur le projet, des photos, des news et toujours plus de précisions !

Thumb_avatar_kisskiss-1464195212
Dragan

Je fais du cinéma parce que j'ai le sentiment que ce métier me permet de toucher à toutes les choses qui m'intéressent dans la vie, j'ai toujours été curieux et j'ai toujours eu du mal à faire des choix, je pense que cela est dû au fait que je ne voulais pas sacrifier le reste pour faire une seule chose encore et encore. j'ai découvert qu'à travers le... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
De tout cœur avec vous
Thumb_default
de la part d'Irène et André
Thumb_default
BRAVO et vive les créateurs.