LA DOLCE MANIERA voudrait enregistrer (en janvier 2013) son premier CD consacré au Maitre italien Claudio Monteverdi et dévoiler ses Madrigaux au monder entier :) Aidez-nous à réaliser ce rêve !!!

Large_foto_e_logo_kiss

Présentation détaillée du projet

La dolce maniera  (www.ladolcemaniera.com) est un ensemble vocal spécialisé dans l'interprétation de la musique du XVIIe siècle, né au sein du Conservatoire de Strasbourg, où enseignent Luigi Gaggero (directeur musical de l'ensemble) et Silvana Torto (soprano).  

 

Son interprétation de la musique baroque - comme le suggère son nom "la douce manière" - se distingue par une recherche permanente de beauté et de douceur du son, de même que la restitution exacte de la prosodie engendrée par la poésie et la musique italienne de cette époque.

 

 

La seconde spécifité de la dolce maniera est de jouer le répertoire madrigaliste d'après des partitions retranscrites pour l'occasion. Ces nouvelles transcriptions en notation moderne, respectant tous les détails des manuscrits originaux, mettent en évidence toutes les subtilités de cette musique, comme dans un tableau maniériste.

 

En effet, la dolce maniera signifie aussi "la manière bien-aimée", de laquelle découlent la rythmique concise et la théâtralité de la musique baroque, en plus que de forts contrastes tels le clair-obscur ou les couleurs chatoyantes.

 

La dolce maniera voudrait enregistrer et faire publier son premier CD, consacré au Quatrième livre de Madrigaux de Claudio Monteverdi, l'un de plus grands chefs d'oeuvre de la musique occidentale.

 

 

 

Ensemble la dolce maniera

Cécile Lohmuller et Silvana Torto, soprani

Sarah Dewald, mezzosoprano

Stéphan Olry, ténor

Benoît Rameau, baryton

Luigi Gaggero, direction musicale

 

Cécile Lohmuller débute son parcours musical à l’âge de 7 ans. Elle étudie le hautbois au conservatoire de Strasbourg. Choriste au sein de multiples ensembles régionaux (Plurielles, Chœur de l’OPS), elle entreprend alors des études de chant à Strasbourg auprès de Silvana Torto. Actuellement, elle enseigne la formation musicale et le chant choral. Elle se produit comme soliste dans divers ensemble de la région et également chanteuse du groupe GINKO.

 

Soprano italienne, Silvana Torto étudie le chant au Conservatoire de Venise et termine son Doctorat en musicologie à l’Université Ca Foscari. La rencontre fondatrice avec Luisa Castellani amène Silvana Torto à approfondir le répertoire vocal du vingtième siècle et contemporain. Passionnée aussi de musique ancienne, elle s’est formée au style baroque et soit en tant que soliste que dans l’ensemble vocal La dolce maniera, elle se produit dans plusieurs programmes autour des compositeurs du XVIIiéme italien. Invitée, en tant qu’interprète soliste, par plusieurs festivals internationaux (Biennale di Venezia, Festival Cervantino, Milano Musica, Biennale de Berne) elle a interprété  plusieurs créations de compositeurs contemporains tels que L. Mosca, M. Lanza, L. Antignani et A. Solbiati. Elle a chanté sous la direction entre autres de Beat Furrer (avec l’Orchestre de la Rai de Torino), Giogio Bernasconi et Sandro Gorli, et en collaboration avec des artistes très réputés tels que Pablo Marquez et Luigi Gaggero. Depuis 2007 elle est Professeur de chant au Conservatoire de Strasbourg et de Phonétique au Conservatoire de Lugano.

 

Titulaire d’un Master 1 de Musicologie, d’un Perfectionnement en Chant lyrique du CNR de Strasbourg et récompensée par le Prixféminin Soroptimist International, la lauréate du Concours International de Chant de Paris Sarah Dewald travaille auprès de Silvana Torto et Hedwig Fassbender. Renfort des Chœurs de l’Opéra National du Rhin et de l’Opéra de Metz, elle est soliste des ensembles contemporains Voix de Strass et Solistes XXI. Sarah Dewald se produit dans de nombreux oratorio (Requiem de Mozart, Messie et Dixit Dominus de Haendel, Gloria et Magnificat de Vivaldi, Markus Passion de CPE Bach , Stabat Mater de Rossini, Oratorio de Noël de Camille Saint Saëns) . La mezzo soprano colorature incarne les rôles de Sesto, Chérubino, Rosina, Orlofsky et Carmen en récital et sur scène (Mordechai Meisl dans  Le pont des ombres à l’Opéra National du Rhin, la Deuxième Dame dans Die Zauberflöte et Prascovia-Sylviane dans La Veuve Joyeuse).

 

Formé au chant lyrique par  Malcolm WALKER et Marie KOBAYASHI, le ténor Stephan Olry obtient un D.E.M. de chant lyrique au C.R.R. de Colmar dans la classe de Francis JESER, avant de se perfectionner  avec Chantal MATHIAS. Il se produit  depuis en tant que soliste avec une prédilection pour le théâtre musical. Tour à tour Pauvre Matelot dans l’opéra éponyme de Darius MILHAUD, Théière et Petit vieillard dans « L'enfant et les sortilèges » de RAVEL ; il interprète avec bonheur les évangélistes de la «Passion selon Saint Matthieu» de BACH ou de l' « Histoire de la Nativité » de Schütz. Depuis octobre 2010, il collabore, pour le lied et la mélodie, avec le pianiste Domingos COSTA. Stephan OLRY participe également à de nombreux concerts et spectacles avec des ensembles de solistes tels que Solistes XXI -les Jeunes Solistes- (direction Rachid Safir), Beatus (direction Jean-Paul Rigaud), l’ensemble Convivencia, ou encore les Cris de Paris. Ses engagements l’ont amené à se produire partout à travers l’Europe, aux Etats- Unis, au Sénégal, en Russie et en Jordanie.

 

 

Né en 1992, Benoît Rameau débute le chant après des études de Saxophone et de Piano au Conservatoire de Strasbourg. C'est à l'âge de 14 qu'il aborde le chant avec Caroline Magalhaes, avant de poursuivre depuis 2009 avec Silvana Torto. En 2010, il complète sa formation en étudiant la direction de choeur auprès de Catherine Bolzinger. Il participe à de nombreux concerts à Strasbourg et ses environs, en tant que choriste (Choeur de l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg), ou en tant que soliste. Benoît Rameau participe également aux nombreuses manifestations du Conservatoire et se produit régulièrement avec son choeur Cantallia. Il a participé à des opéras jeunes publics, et à des concerts avec l'orchestre baroque du Conservatoire dirigé par Martin Gester. On a pu le voir en Baryton soliste du Requiem de Fauré, et en Zéro Janvier dans Starmania ou encore dans le Bourgeois Gentilhomme de Lully. Il suit en parallèle des études de Musicologie à l'Université de Strasbourg.

 

Luigi Gaggero est né à Gênes en 1976. Il a étudié le cymbalum avec Márta Fábián à Budapest, les instruments à percussion avec Andrea Pestalozza à Gênes, puis avec Edgar Guggeis et Rainer Seegers à la Hochschule für Musik Hanns Eisler à Berlin où il a passé brillamment son Diplôme de fin d’études et son Diplôme de soliste (Konzertexamen). De plus il a reçu par deux fois le Prix Hanns-Eisler pour l’interprétation de la musique contemporaine. Il a participé à des concerts dans toute l’Europe (Berliner Festspiele, Ultraschall-Festival et Philharmonie de Berlin, WDR Cologne, NDR Hambourg, MDR Leipzig, Dresdner Musikfestspiele, Konzerthaus Dortmund, Prinzregententheater de Munich, deSingel d’Anvers, Royal Festival Hall de Londres, Konserthuset de Goteborg, Biennale de Venise et de Salisbourg, Milano Musica, Società del Quartetto, Musica-Strasbourg, Radio France, Fundaçao Gulbenkian de Lisbonne, Filarmonica Romana) et à New York (Carnegie Hall). Il joue avec les orchestres du Berliner Philharmoniker, Münchner Philharmoniker, Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, Rundfunk Sinfonieorchester Berlin, SWR de Fribourg et Frankfurt, Berliner Sinfonie-Orchester, Gürzenich-Orchester et WDR de Cologne, Orchestre du Théâtre de La Monnaie à Bruxelles, Orchestra Mozart, Orchestra RAI de Turin, Orchestra del Maggio Musicale Fiorentino, Orchestra del Teatro La Fenice à Venise, Orchestra della Toscana, Orchestre de la Suisse italienne, Orchestre Symphonique de la RTVE, et avec les ensembles Scharoun, MusikFabrik, Oriol, Resonanz, United Berlin, Modern, Contrechamps, Itinéraire, Accroche Note, Österreichisches Ensemble für Neue Musik, Musiques Nouvelles, Spectra, Remix, Gageego sous la direction de Claudio Abbado, Daniel Barenboim, Pierre Boulez, Peter Eötvös, Philippe Jordan, Riccardo Muti, Kent Nagano, Kazushi Ono, Zoltán Peskó, et Simon Rattle. En tant que soliste il a joué avec le Sinfonieorchester des NDR de Hambourg, l'Orchestra Filarmonica della Scala di Milano, Radio Filharmonisch Orkest Holland, Münchener Kammerorchester, Orchester der Komischen Oper Berlin, Philharmonia Orchestra et avec de nombreux ensembles. Luigi Gaggero a effectué divers enregistrements radiotélévisés et discographiques. Son CD récital Un brin de bruyère paru chez Stradivarius a reçu les 5 diapasons. En tant que chef il dirige notamment la musique baroque et contemporaine. Il a fondé à Strasbourg l’Ensemble vocal la dolce maniera, spécialisé dans l’interprétation de la musique des XVIème et XVIIème siècles. Luigi Gaggero est professeur de cymbalum depuis 2004 et directeur de l’Ensemble de Musique Contemporaine depuis 2012 à l’Académie Supérieure de musique de Strasbourg.

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à payer les frais suivants :

 

- Location d'un lieu pour y réaliser l'enregistrement  (auditorium ou Eglise) : € 500

- Location du materiel pour l'enregistrement  : € 500

- Rémunérer l'ingénieur du son € 1000

- Montage et production du CD : € 1000

- Défrayer les artistes (frais de déplacement pour 7 musiciens) € 700 

 

 

 

 

Thumb_ldm-sympbole
La Dolce Maniera

LA DOLCE MANIERA is a vocal ensemble that specializes in the interpretation of music from the 17th and 21st centuries. The ensemble was born in the heart of the Académie Supérieure de Musique de Strasbourg, where Luigi Gaggero (the musical director of the group) and Silvana Torto (mezzo) teach. Taken with its double meaning, the name of the ensemble... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
In bocca al lupo! walter
Thumb_default
CARI, BUONA FORTUNA! GENOVA VI ASPETTA ! Carmen
Thumb_default
Bonne chance pour la réalisation de ce CD !