Face à l'eau prends-tu un râteau, un pinceau, ou un seau ? Analyser l'action technique, un des buts du livre : La Fabrication en Questions.

Large_couv-am-16-janv-2015_copie2-1421403709

Présentation détaillée du projet

 

Encres_tiroirs3-1422010843

 

 

   Gilles Le Guennec, biographie:

 

Je suis né en Bretagne à Melrand en 1948. Après des études de droit, je mène un double cursus d'anthropologie et d'arts plastiques à Rennes 2 et Paris 1 où j'obtiens mon capes et passe une thèse de doctorat en 1987 co-dirigée par Jean Gagnepain et René Passeron. Enseignant en arts plastiques à Laval pendant 4 ans au collège où je travaille en lien avec une école primaire, je deviens enseignant àl'université de Haute Bretagne, Rennes 2, en 1984. Actuellement, maître de conférences à la retraite depuis 2011, je développe dans mon atelier à Rennes, outre le projet du livre, des projets quotidiens de sérigraphie avec insolation, séchoir et table de tirage, de gravure avec une presse à vérins hydrauliques, Belledonne grand aigle, m'amenant parfois à des collaborations avec des associations et des groupes. Fenêtre ouverte sur la diversité des techniques, La récupération tient chez moi une place importante, à l'affût des recyclages possibles au risque de la confusion de l'Art avec les arts et métiers.  Les métamorphoses de toutes sortes ont, par exemple, abouti à La Girondine, embouteilleuse et étiqueteuse démontée et remontrée, aux boîtes aux lettres, attendant des visiteurs curieux de leurs messages, à La Rennaise des Pneumatiques, base arrière des 10 chantiers pour l'ergotropie «Au Bout du Plongeoir » au manoir de Tizé.

    Mon collaborateur constant, Thierry Lapeyre, est un enseignant à Rennes 2 particulièrement impliqué dans la formation des maîtres et la préparation au concours de professeur d'arts plastiques. Il est aussi  artiste peintre. Son atelier et ses environs ont permis, avec le concours de sa petite fille Nila, le tournage de deux des films vidéo du DVD. Ses conseils m'ont continuellement guidé.

Je remercie également Philippe Allioux dont les compétences en arts graphiques m'ont beaucoup aidé.

 

 

la Fabrication en Questions ou Anti-manuel de la production artistique

 

L'étude est menée doublement par un livre et un DVD vidéo ( Cf. le site Aire d'U de Rennes 2)

168 pages, format à l'italienne: 240/165 cm, impression couverture et pages intérieures en quadrichromie, dos carré collé, 92 illustrations. Le DVD comporte trois vidéo d'une durée totale de 3h.

 

  Le projet, en convergence avec le mouvement des Fab Lab donnant à chacun les possibilités de prendre la main, est de réveiller en chacun un pouvoir faire en mettant à disposition des dispositifs techniques. L'action complémentaire consiste à tirer les conséquences d'une anthropologie clinique, celle initiée par Jean Gagnepain et Olivier Sabouraud au plan de l'art pour mettre à jour, non une technologie rationalisante mais ce qui se fait quand on fait, à l'insu même de l'opérateur. Des ateliers expérimentent ces analyses en déportant l'attention à l'ouvrage fini vers ce qu'il a supposé de conduites outillées. S'en suit un livre où le bilan est ainsi fait de trente ans d'expériences en arts plastiques, en tant qu'enseignant chercheur à l'université, pour qu'un prolongement s'effectue par l'instauration d'un A.R.T., atelier de recherches techniques. Il s'agit d'y faire valoir la ressource de la fabrication, les facteurs, plus que les consommateurs de produits finis de l'art. « La Fabrication en Questions », anti-manuel de la production artistique, est un premier pas dans ce sens des profits à tirer d'une production analytique pour des enseignants, des étudiants de la maternelle à l'université et tout autre lecteur intéressé par la manipulation. Des stages de chantiers suivront avec les énergies fédérées grâce à KKBB: gravure et sérigraphie sont au programme.

 

vidéo: L'imprimant biface

•    À contre-courant d'une pensée technologique ambiante, sans tomber dans une crainte des machines libérées, pour mettre en évidence la technique de chacun et ses possibilités, réveiller des actions fossilisées dans le matériel ou le produit. Attention à ce qui nous met en action, nous rend facteurs plutôt qu'agents et consommateurs d'art. •    Attention à la dualité de la conduite technique : attention à ce qui s'est fait en amont du chantier, par le constructeur en forme passive et attention à la conduite vigilante de l'opérateur en forme active. •    Attention à la conduite du technicien assuré du dispositif qui fonctionne tout autant qu'à la nécessité pour l'opérateur de reprendre la main.

 

10 chantiers pour l'ergotropie - Au bout du Plongeoir, juin 2012  

 

IMG_0013.JPG    

 

 

    Nous ne voulons pas être manipulés, être rendus passifs face à une technologie débordante, et pourtant nous manipulons dans le sens des fonctionnements techniques disponibles au point que ce que nous envisageons de faire n'est pas sans rapport avec ce qu'il est possible de faire avec les moyens du bord. Nous ne pouvons qu'employer des dispositifs élaborés pour autre chose que ce que nous faisons ; nous sommes alors employés de la technique. Mais nous disposons d'une force d'attention relative (ce n'est pas le pouvoir absolu d'une illusion de volonté libre, mais un pas vers la liberté réelle, faite de satisfactions tempérées) qui nous permet de diriger nos actions dans le sens du chantier à gérer. Il s'agit donc de nous approprier un pouvoir faire, autant que vouloir faire.  

 

 

 

Soutenu par le département des arts plastiques de Rennes 2 avec la logistique du Créa, centre de ressources et d'études audiovisuelles / centre d'ingénierie multimédia.  

 

La boîte aux lettres

 

La_peinture_fu_t_3-1421061134

À quoi servira la collecte ?

    La collecte des fonds contribuera à couvrir en partie:

- Les frais d'impression en quadrichromie intégrale: 2800 € pour 500 exemplaires

- Les droits d'auteurs: 1600 €

- L'édition du DVD video

- Ainsi que la commission de 8% pour KissKissBankBank.

Le montant global de l'édition atteindra 5300 €.

En cas de surplus, l'excédent permettra de couvrir les frais de fournitures des stages envisagés en tant que contreparties.

 

    Outre le soutien financier attendu, les réponses sont des actes qui soutiennent une vision de l'homme de culture technique qui n'a pas attendu l'ingénieur pour faire. Nous ne parlons pas tous la même technique !

 

Les contreparties sont assez chouettes. Par exemple, à partir de 10 € de soutien, vous recevrez une sérigraphie. Je promets également pour 40 € des journées de stage de sérigraphie et de gravure sur presse Grand Aigle dans mon atelier à Rennes.

Thumb_il-1421078435
Jili

Je suis né en Bretagne à Melrand en 1948. Après des études de droit, je mène un double cursus d'anthropologie et d'arts plastiques à Rennes 2 et Paris 1 où j'obtiens mon capes et passe une thèse de doctorat en 1987 co-dirigée par Jean Gagnepain et René Passeron. Enseignant en arts plastiques à Laval pendant 4 ans au collège où je travaille en lien avec... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Un bon moyen pour l'étudiant peu persévérant de Gilles Le Guennec (que j'ai été dans les 90') de se rattraper. Merci à vous de cette salvatrice initiative. ML
Thumb_default
Voilà un projet à soutenir! Bravo pour cela... Je fais passer autour de moi... Encouragements encouragements !!! Bénédicte
Thumb_default
Voilà un projet à soutenir! Bravo pour cela... Je fais passer autour de moi... Encouragements encouragements !!! Bénédicte