Pour sa 3ème édition, La Fabrique Opéra Val de Loire présente Aïda. Aidez-nous à financer 1, 2 ou 3 tentes pour nos artistes (danseurs, cuivres)

Large_kkbb_16-9-1483432675-1483432693

Présentation détaillée du projet

Après avoir relevé avec brio le défi en 2015 et 2016, la Fabrique Opéra Val de Loire souhaite encore une fois renouveler la promesse ET proposer à Orléans un opéra, s’adressant à tous les publics : confirmés ou néophytes, jeunes ou moins jeunes, en s’appuyant sur un concept novateur : la coopération.

 

Qu’entend-on par coopération ?

 

Il s’agit d’associer différentes forces vives présentes sur le territoire régional, constituées de professionnels, mais aussi d’amateurs, d’apprenants, issus des établissements scolaires locaux.

 

Coiffeuse le jour de représentation

 

L’objectif partagé par chaque participant est donc de proposer un opéra de qualité, qui a de l’allure et répond aux exigences du genre, dans une salle populaire d’Orléans. Le projet est ambitieux et c’est cela qui crée l’émulation, l’enthousiasme et qui contribue à responsabiliser les jeunes lycéens, étudiants ou apprentis sollicités pour l’occasion : des professionnels qualifiés et renommés leur font confiance! Directeur artistique, Metteur en scène, Scénographe, Musiciens, Chanteurs travaillent de concert avec ces amateurs en devenir: apprentis et lycéens. Des filières professionnelles sont ainsi valorisées.

 

 

 

 

Nous agissons avec les acteurs locaux : ces jeunes issus des établissements scolaires de la Région Centre Val de Loire reçoivent l’opportunité inédite de mettre en pratique leurs savoirs, leurs compétences et d’en acquérir de nouvelles, à la lueur de l’expérience de ces professionnels qui les encadrent et leur transmettent ce “petit truc en plus” qui ne se passe pas dans une salle de cours mais qui se vit : la coopération in situ. Les professionnels mettent la barre haut et attendent des élèves, excellence, exigence et dépassement de soi.

 

Cette coopération est aussi une proposition d’ouverture sur la culture. Pour certains jeunes, c’est la première fois qu’on parle d’opéra. Ils se prennent au jeu, ils y prennent goût.

 

 

29042016-img_0443_26862121136_o_-_petit-1483433721

 

 

Par effet rebond, ils deviennent d’excellents ambassadeurs pour porter à la connaissance de leur entourage: 

amis, famille, etc. le projet auquel ils ont participé, pour lequel ils ont été acteurs : un opéra, pas moins que cela ! Ces jeunes sont convaincus. Ces jeunes sont fiers de travailler sur le décor, de dessiner, de coudre des costumes, de créer des coiffures spectaculaires, de maquiller les protagonistes, d’accueillir les spectateurs, donc de découvrir les coulisses d’un vrai spectacle. Souhaitons qu’ils reviendront, qu’ils écouteront, qu’ils partageront et transmettront.

 

 

 

28042016-img_9688_26852671966_o_-_petit-1483433881

 

 

La culture se démocratise, s’offre à de nouveaux publics par l’approche professionnelle. C’est aussi l’ambition de la Fabrique Opéra Val de Loire.

 

En 2015, 1ère expérience : l’opéra "Carmen" a été ce formidable laboratoire d’expérimentation, ce théâtre d’expression, d’échanges et de partages entre professionnels et amateurs pour monter d’un seul tenant, d’une seule énergie, pour ne pas dire synergie, un projet ambitieux, gageant d’un intérêt et d’une accessibilité optimaux, révélant toute la richesse du métissage social et culturel qui l’a porté et conçu.

En 2016, l’opéra “la Flûte enchantée”, monté suivant le même fil d’Ariane, connaît un vif succès. Le projet voit apparaître de nouvelles coopérations. L’alchimie reste la même, reposant sur l’association des professionnels et amateurs. Notre collaboration entre professionnels et lycéens s'intensifie, pour ne pas dire qu'une certaine complicité voit le jour.

En 2017, le nouveau projet, c'est Aïda. Souhaitant faire partager cette expérience unique à leurs élèves, de nouveaux établissements scolaires entrent en scène. Cet opéra va, également, faire appel à des danseurs, des cuivres ... Le rayonnement culturel et régional s'élargit.

 

Kkbb_photo_medley-1483434774

 

Crédits photos : © Alain Mauron,  © Christophe Esnault,  © Orléans.fr,  © Pascal Proust,  © Bertrand Deshayes

À quoi servira la collecte ?

Le Zénith d'Orléans est la salle que nous avons choisie, car c'est une salle populaire, qui permet d'amener la "grande" musique au grand public.

 

Mais, même si elle est adaptée pour notre spectacle, les coulisses manquent cruellement de place pour que nous puissions organiser des loges pour les 50 instrumentistes, les 60 choristes, les 13 solistes, les maquilleurs, les coiffeurs, les costumiers, toute l'équipe technique... Soit près de 250 personnes !

 

 

Les représentations ont lieu, en hiver, du 17 au 19 mars. Nous devons donc inventer des loges, faire pousser des coulisses : elles sont placées dehors, juste devant les backstages du Zénith, sous des tentes solides que nous chauffons à l'aide de 2 ventilations puissantes. En effet, sous ces tentes travailleront les 50 costumiers du lycée Paul Gauguin qui aideront les 70 chanteurs à se vêtir : une température trop basse mettrait à mal les voix des artistes et la santé de leurs maquilleurs et coiffeurs (75 apprentis du CFA de la chambre des métiers et de l'artisanat) et ruinerait ainsi une année entière de travail ! 

 

28042016-img_3434_26619556520_o_-_petit-1483434893

 

Ces tentes, toutes équipées de postes de travail adaptés au maquillage et à la coiffure ainsi que de portants pour les 110 costumes du spectacle, seront livrées le lundi 13 mars puis démontées le lundi 20 mars, afin que les répétitions du lundi après-midi puissent être déjà assurées dans les conditions du spectacle et que nous puissions entreposer les étoffes.

 

Prix de la location d'une tente : 3000€.

 

Bien évidemment, si votre soutien dépassait cette somme, nous pourrions envisager la location d'une nouvelle tente pour permettre à nos danseurs de s'échauffer et de s'entraîner plus librement. 

 

Prix de la location des 2 tentes : 5000€.

 

Et si vous êtes encore plus nombreux à soutenir notre projet, alors ce sont les cuivres qui pourront profiter de votre générosité et bénéficier d'un espace exclusivement réservé pour eux. 

 

Prix de la location des 3 tentes : 7000€.

 

Bien évidemment, si votre soutien dépassait cette somme, nous pourrions envisager d'autres équipements pour nos artistes : cela éviterait ainsi aux techniciens du Zénith de devoir débarrasser tout un espace dédié habituellement au stockage du matériel...

Thumb_la_fabrique_val_de_loire_logo-1423652282
LFOVDL

L’association La Fabrique Opéra Val de Loire a été créée en 2013. Sa mission : démocratiser l’opéra, en rendant les spectacles accessibles au plus grand nombre. Sa stratégie : valoriser toutes les compétences d’un territoire utiles à la production d’une œuvre lyrique, en associant des jeunes issus de lycées et établissements techniques à une équipe... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
bravissimo, splendido progetto
Thumb_default
Quel merveilleux projet permettant une cohabitation d'amateurs et d'artistes confirmés! Je suis pressé de fêter la Saint Patrick lors de votre première présentation au Zénith! Sans oublier la préparation des spectateurs lors des conférences sur Aïda présentées par Clément Joubert. Bravo
Thumb_default
Formidable projet que de démocratiser l'opéra!