Vivez la folle aventure d'un verger-maraîcher, incubateur de biodiversité, respectueux des ressources telle l'eau et émoustillant vos papilles!

Large_pensezaufutur2-1474350228-1474350253

Présentation détaillée du projet

Après quelques années comme psychologue, je réponds à l'appel de la Nature, au plaisir d'avoir les mains dans la terre, à la richesse d’appréhender le monde du vivant avec respect et humilité.

 

La découverte de l'agroécologie et de la permaculture est venue enthousiasmer et conforter cette démarche.

L'approche humaniste, écologique et solidaire de Pierre Rabhi a éveillé de nouvelles aspirations et nourrit ce rêve de devenir aussi actrice d'un monde plus respectueux du vivant quel qu'il soit.

 

Et puis, je suis devenue maman d'un petit garçon il y a un peu plus de deux ans et cela a accentué mon désir de lui transmettre le goût des choses simples: Humer l'odeur de l'herbe fraîchement coupée, sentir la brise sur son visage, être bercé par le chant des oiseaux, observer la Nature qui grouille de toute part. Ces petits bonheurs qui nous font du bien.

 

J'ai donc embarqué mari, enfant et bébé fraichement arrivé et vous accueille également avec grand plaisir dans ce projet qui se veut écologiquement responsable, respectueux du vivant, défenseur des variétés anciennes, coloré et parfumé!

 

P1070404-1474454704

 

L'objectif fixé est la création sur un hectare, d'une parcelle associant cultures fruitières et maraîchères mais également bandes florales et mellifères, ainsi que quelques plantes aromatiques et médicinales.

Le tout en réduisant au maximum les arrosages afin de préserver cette ressource si précieuse qu'est l'eau.

                                            La pluie sera donc notre alliée bienfaitrice!

 

Notons que la présence de poules et de ruches fait partie intégrante du projet!

La production serait commercialisée dans un premier temps via les marchés avant de tendre vers un système de paniers hebdomadaires tel que le propose l'AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne)

 

Deux étapes ont déjà été atteintes:

 

Étape 1: Nous sommes propriétaires depuis décembre dernier d'une ancienne ferme avec 1.7ha de terrain dans un petit village à la frontière entre l'Aude et l'Ariège, dans la vallée de la Piège.

L'environnement est relativement vallonné: dans ce coin de campagne, les cultures céréalières et l'élevage dominent.

Notre terrain est bordé de haies et nous avons la chance d'avoir quelques très beaux arbres qui accueillent déjà un grand nombre d'oiseaux, auxiliaires essentiels à un verger! Il est relativement en pente et propice à la récupération d'eau de ruissellement.

P1080434-1473682510

 

Étape 2: Qui dit reconversion, dit formation, stages de terrain, lectures diverses et éventuellement diplôme. Voilà donc plus de deux ans que je m'enrichis, échange, expérimente, apprends. En juin dernier, j'ai obtenu  le Brevet Professionnel de Responsable d'Exploitation Agricole. Celui m'ouvre un champ des possibles: celui des subventions comme jeune agricultrice. Mais il faut s'armer de patience: pratiquement une bonne année avant de pouvoir en bénéficier!

 

C'est pourquoi, je fais appel à votre esprit de solidarité pour pouvoir concrétiser l'étape 3 et amorcer celles qui suivront!

 

Étape 3: La création de baissières et de buttes forestières:

 

La baissière est une sorte de rigole creusée perpendiculaire à la pente selon les courbes de niveau et qui permet de capter l'eau de ruissellement et d'en faciliter l'infiltration. La terre enlevée lors de la création de la baissière est déposée le long de celle-ci (en contre-bas) et constitue ainsi une butte sur laquelle seront plantés arbres fruitiers et petits fruits.

 

Ainsi, la ferme du jardin de pluie se veut plus écologique et plus proche du cycle naturel de l'eau tout en favorisant le développement de la biodiversité faunistique et floristique.

 

Baissi_re-1473682327

 

Chaque allée de fruitiers sera espacée d'une douzaine de mètres pour permettre la mise en place de buttes forestières propres à accueillir les cultures maraîchères.

La culture sur butte dite "forestière" est une technique très ancienne qui consiste à déposer des matières végétales: troncs, branches, recouvertes ensuite de terre, puis d'un paillage. Le sol y est plus aéré, plus fertile aussi; le bois va se comporter comme une éponge réduisant considérablement les besoins d'arrosage. La butte ainsi faite est prête à être cultivée.

 

Butte-perma-1473683286

 

L'association verger et culture maraîchère s'inspire de l'agroforesterie. Il s'agit ici de favoriser des synergies possibles entre l'arbre et les cultures tels que: atténuer l'effet érosif de la pluie, filtrer le vent, apporter de l'ombrage en été, apporter de l'humus au sol naturellement par la perte des feuilles et brindilles, héberger la faune auxiliaire protectrice des cultures et des fruitiers etc.

 

Étape 4: Mise en culture d'une partie des buttes et plantation d'une quarantaine d'arbres dont 30 fruitiers et 10 arbres fixateurs d'azote selon le verger permaculturel de Stéphan Sobkowiak. Le choix des espèces porte sur des variétés anciennes répertoriées au Conservatoire Végétal d'Aquitaine. Au programme: pruniers, pommiers, poiriers, grenadiers, figuiers, amandiers, noyers ainsi que quelques vignes.

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte a pour finalité, d'une part, la location d'une pelleteuse (avec chauffeur !) afin d'aider à la création de baissières et de buttes forestières.

 

Le prix est de 90 euros de l'heure, ce qui revient pour 3 jours de travail de 8h à 2160 euros.

Afin d'effectuer le marquage des courbes de niveaux indispensable à la bonne réalisation des baissières, nous aurons aussi besoin de piquets: soit 300 piquets à 0.78 cts d'euros pour un total de 234 euros. Ces piquets seront ensuite réutilisés pour servir de tuteurs aux arbres.

 

D'autre part, la collecte  vise à l'achat de 30 arbres fruitiers achetés au Conservatoire des variétés anciennes d'Aquitaine pour un total de 637.65 euros (30 arbres* 18.55 euros le scion +81.15 euros de frais de livraison).

 

Nous aurons besoin de gaines de protection pour une somme de 86 euros afin de protéger nos jeunes arbres des rongeurs, gibiers et autres nuisibles.

 

Soit un total de 3117.65 euros

 

A cela s'ajoute les frais de commission de Kiss Kiss Bank Bank (8%), soit 249.412 euros

 

La somme à atteindre est donc de 3367.062 euros, en arrondissant 3400 euros!

 

Une centaine d'euros de plus et vous participez à l'achat de semences paysannes du "Potager de Santé" de Pascal Poot, maraîcher révolutionnaire devenu semencier, installé dans l'Hérault et qui cultive sans apport d'eau. Le but: un potager-fleurs plus résistant à la sécheresse, haut en couleur, mellifère et qui se veut accueillant pour toute une troupe d'insectes auxiliaires!

 

Et continuons de rêver avec une collecte avoisinant les 4000 euros et qui permettrait d'investir dans une citerne souple de 9m3 pour récupérer l'eau de pluie des toitures.

Thumb_italie_con_isa_ao_t_2008_190-1473934200
isa27

Petite, j'ai eu la chance de grandir au milieu des champs et des bois, terrain de jeux incroyable! Je rêvais d'être fermière et lisais avec un engouement certain des livres de jardinage: qu'allais-je planter au printemps prochain? Toucher la terre était synonyme de sérénité, de ressource: force tranquille qui ragaillardit. Et puis, j'ai grandi et pris... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Je vous souhaite tout le bonheur du monde ♥♥♥♥♥
Thumb_default
bravo pour ce beau projet qui va pouvoir se concrétiser sous peu... de la part de David et Kristel (amis de Virginie et Ivan qui nous ont fait découvrir votre jardin de pluie extraoirdinaire)
Thumb_default
en vous souhaitant de la pluie