Participez au financement de la première ferme d’œufs bio au Rwanda, génératrice d'emplois pour les survivants du génocide !

Large_ferme_pilote_urugero-1417978844

Présentation détaillée du projet

La Ferme Urugero : UN ÉLEVAGE DE POULES PONDEUSES AU RWANDA

 

A l’écoute des rescapés et de leurs familles, notre association a décidé d’élargir son soutien. Nous parrainons des personnes fragiles mais nous voulons aussi aider les survivants du génocide à développer leurs projets grâce aux micro-crédits et aux dons directs.

 

En ayant la possibilité de retravailler ensemble, en acquérant une autonomie économique et en participant ainsi à la relève de leur pays, les rescapés en difficulté réintègrent la communauté et pansent des plaies toujours vives.

 

Cet appel aux fonds concerne le projet élaboré par Vénuste Kayimahe - rescapé du génocide et correspondant local d’Appui Rwanda. Vénuste souhaite développer une ferme de poules pondeuses qui a l’ambition, à moyen terme, de devenir la première ferme d’œufs bio au Rwanda. Son objectif est de créer des emplois pour les survivants et leurs familles et les former à l’aviculture.

 

Don-1417982125

 

 

 

Le projet

 

Le Rwanda souffre aujourd’hui d’une pénurie d’œufs et est obligé d’en importer depuis la sous-région.

 

Notre projet a pour objectif de :

 

• produire des œufs bio, de très bonne qualité ;

• créer des emplois qui concerneront en premier lieu l’intégration de rescapés sans ressources ;

• former à l’aviculture des rescapés qui souhaiteront eux-mêmes développer l’élevage de volailles ;

• transformer des fientes en fumier pour les champs de la ferme et de son voisinage ;

• apporter un travail et des revenus au porteur du projet ;

• répondre aux attentes des restaurateurs, hôteliers et populations du Rwanda et de la ville de Goma, dans l’est du pays voisin, la République démocratique du Congo, d’où les commerçants traversent chaque jour la frontière pour s’approvisionner en œufs qu’ils ne trouvent jamais en quantité satisfaisante.

 

La ferme sera installée sur une superficie d’un hectare à Ryabega, dans le district de Nyagatare, dans la province de l'Est, en zone de savane au climat tempéré. Elle comptera 1 000 têtes dans un premier temps, 2 000 dans un deuxième temps, et espère en avoir davantage ensuite si les conditions sont réunies.

 

Terrain11-1417977612

 

Un projet pour la dignité, l’emploi et… nourrir les villes !

 

L’élevage se fera au sol, dans un bâtiment construit aux normes qui assurera aux poules un bon confort, avec une densité de 6 poules/m2. Les bâtiments seront maintenus dans un état de propreté impeccable. Les poules bénéficieront d’un éclairage naturel, de litières, de perchoirs et des nids.

 

Un parcours herbeux extérieur associé aux bâtiments et parsemé d’abris leur sera aménagé à raison de 4 m2/poule.

 

Nous veillerons particulièrement au respect de l’environnement et le maintien d’un lien au sol. Les aliments des poules proviendront pour la majeure partie de l’exploitation même et des champs alentours, exempts d’OGM et d’intrants chimiques de synthèse.

 

La prophylaxie sera surtout préventive, avec un programme de vaccination strict et un traitement antiparasitaire approprié, cela afin d’éviter, sinon de limiter le recours aux médicaments. Un vétérinaire rendra des visites occasionnelles au troupeau, examinera son état sanitaire et nous conseillera.

 

Consulter le projet complet et son budget global.

 

Qui est Vénuste Kayimahe ?

 

Vénuste Kayimahe est le correspondant local d’Appui Rwanda, assure le suivi des parrainages et des projets de l’association.

Venuste_1-1417977694

Ancien employé du Centre culturel français à Kigali, Vénuste Kayimahe n’a réchappé que miraculeusement au génocide des Tutsi de 1994.

 

Il est l’auteur d’un livre-témoignage, France-Rwanda : les coulisses du génocide, témoignage d’un rescapé, publié en 2002 (Dagorno), qui a donné lieu, avec la collaboration de Robert Genoud, à un documentaire, Rwanda – Récit d’un survivant (Les films du village, 2002).

 

Il a publié son premier roman, La Chanson de l’aube, en 2014 (Izuba Éditions).

 

En 1992-1993, Vénuste avait déjà élevé des poules pondeuses sur sa parcelle de Gikondo, à Kigali. Il avait alors 150 poules pondeuses. L’élevage marchait bien jusqu'à ce que les agressions des milices génocidaires, les interahamwe, puis le génocide le contraignent à arrêter.

 

Malgré sa reconnaissance en tant qu’écrivain et traducteur, Vénuste Kayimahe aujourd’hui et à l’instar d’autres rescapés, n’est pas sorti de la précarité. Il a l’intention de se consacrer à plein temps à ce nouveau projet de ferme de poules pondeuses à plus grande échelle.

À quoi servira la collecte ?

Sur trois ans, le projet coûtera environ 20 000 euros. Nous sollicitons votre aide pour la première année d’exploitation.

 

Le devis établi avec l’aide d’experts pour lancer l’exploitation et la développer pendant les douze premiers mois s’élève à environ 11 000 euros. Consulter le detail ici.

 

Il s’agit de construire les infrastructures du poulailler, d’acheter et de nourrir des poussins.

 

Au cours des premiers mois, les principales dépenses seront :

 

3 000 € - Le lancement de la construction du poulailler (1ère tranche)

1 000 € - La commande de 1 100 poussins

900 €    - L’équipement de la poussinière (mangeoires et abreuvoirs)

2 800 € - La construction de la 2nde tranche du poulailler

500 €    - L’achat et l’installation d’une citerne d’eau

2 800 € - L’achat des aliments et des vitamines

 

Total = 11 000 €                                                          

 

Merci de nous aider à récolter 7 000 € de ces 11 000 €

 

Nous avons déjà récolté 4 000 euros grâce au concert de Gaël Faye, lors du 20e anniversaire du génocide organisé à Ivry-sur Seine en avril 2014 et aux premiers dons privés.

 

Le concert de Gaël Faye

 

Le concert de Gaël Faye

 

Il nous manque encore 7 000 euros pour le démarrage du projet. Les dons en plus consolideront le développement de la ferme avicole. N’hésitez donc pas à nous aider à dépasser l’objectif de ce premier appel !

 

Et si l'on dépasse nos objectifs…

 

Si, lors de ce premier appel de fonds, les sommes recueillies excèdent 7 000 euros, elles seront automatiquement affectées à la deuxième tranche d’investissement. Ceci déminuera d'autant notre deuxième appel de fonds prévu d'ici un an.

 

 

EN FAISANT UN DON POUR CE PROJET PAR LE BIAIS DE L’ASSOCIATION APPUI RWANDA, VOUS POUVEZ – grâce au reçu fiscal que nous vous fournirons – LE DEDUIRE DE VOTRE IMPÔT SUR LE REVENU A HAUTEUR DE 66 % dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

• Par exemple, pour un don de 30 euros à Appui Rwanda, vous ne paierez que 10,20 euros après avoir déduit 18,80 euros de vos impôts.

Thumb_appui_rwanda-1416770789
AppuiRwanda

Appui Rwanda, Association reconnue d’utilité publique, Appui Rwanda organise un soutien régulier, personnalisé et sur la durée à travers des parrainages d’enfants et de personnes contaminées par le sida. L’association Appui Rwanda constitue un pôle d’aides aux Rwandais en grande difficulté. Elle maintient active la mémoire du génocide des Tutsi de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_10635899_680262598744295_4990013400670014337_n-1462327210
Bravo Bruce pour ton engagement réel depuis si longtemps. Je t'embrasse
Thumb_default
Bonne chance et bon courage pour La Ferme et bravo à Bruce Clarke et à toute l'association Appui Rwanda.
Thumb_default
Merci bien pour ce projet!