Projet de court-métrage de fiction valorisant le mime comme champ d'expression d'une malentendante en souffrance.

Large_poster3

Présentation détaillée du projet

LA PRODUCTION

 

France + Corée du Sud = échange de cultures, de regards et d'expériences => un collectif de création.

 

---France + South Korea = a cultural exchange of experiences and point of views => a creative group.---

 

 

Logo-cinemium200      

 

CINÉMIUM est un collectif  franco-coréen de création, composé d'amis étudiants et techniciens en audiovisuel, ayant décidé de travailler ensemble et s'entraidant sur des tournages entre leurs deux pays respectifs.

Le collectif, qui babille à peine, lance ici son tout premier projet avec "LA FILLE EN BLANC", une fiction de 20min qui sera tournée à Paris, courant octobre 2013.         

 

---CINEMIUM is a French-Korean creative group of young films-makers who decided to work on projects together and to help each others between their two countries.

This new born group is starting with this first project called "THE GIRL IN WHITE", a 20min fiction that will be shot in Paris at the beginning of October 2013.---  

 

 

Dsc_0565_fotor400

 

"LA FILLE EN BLANC", où comment une jeune femme souffrant de ses problèmes d'audition va devoir renoncer à la parole et trouver l'épanouissement à travers une performance entre le mime et la danse.

 

---"THE GIRL IN WHITE", how a young and almost deaf woman will have to give up trying to speak, and will find how express her true self in a beautiful performance between mime and dance.--- 

 

Comment le projet a commencé :

   Nous avions écrit une histoire traitant du thème du cliché et racontant les mésaventures comiques d'un touriste coréen à Paris. Dans ce scénario-là apparaissait brièvement, à la toute fin, une jeune femme mime. Mais "le mime dans Paris" est une figure si terriblement cliché en elle-même que nous avons décidé de raconter d'abord, dans un premier court-métrage se basant davantage sur le drame intérieur et une esthétique poétique, l'histoire personnelle, le mal-être, la solitude, de cette jeune femme qui se cache derrière le masque de blanc.

 

---How the project started :

We wrote a first project about the "cliché" theme, showing the comic story of a Korean tourist in Paris. At the end of this scenario, a young woman doing mime was supposed to appear. But this figure looks "cliché" enough itself to make us want to explore it. So we decided to shoot first a short film telling the personal story of that mime, a poetic short film based on her inner pain, her loneliness, trying to reach what kind of character could be hiding behind the mask made of white.---

 

 

 

Dsc_0484_fotor1000

 

LE MIME

   Le personnage du mime candide, vêtu de rayures noires et blanches et coiffé d'un bérêt, fait partie intégrante des symboles d'un Paris extérieur, touristique, "romantique". Tout le monde sait identifier un(e) mime, tout le monde sait imiter les gestes du légendaire Marceau...

   Mais ce qui nous intéresse dans ce film, c'est de parler du mime "de l'intérieur". De le considérer comme un véritable personnage principal, avec ses émotions négatives et positives, ses errances, ses heurts avec l'extérieur, son évolution...

   Nous souhaitons explorer les codes de cette figure figée dans son symbole, les détourner au profit de l'expression propre d'un personnage de film en mal de communication.

 

---THE MIME

   The figure of the candid mime wearing black and white stripes and a beret, belongs to the usual stereotypes of a touristic, "romantic" Paris viewed from the outside. Everybody can recognize a mime, everybody knows how to imitate the famous Marceau's gestures...

   But what interests us in this film, it's to show the mime "from inside". Seeing the mime as a true main character, with her inner positive and negative emotions, her wanderings, her fights with "the outside", her evolution...

   We wish to explore the codes of this figure stucked in its stereotype, using them in order to express the personal feelings of a character who lacks of communication---

 

SYNOPSIS

     Marie, jeune femme sensible, passionnée et caractérielle, fréquente une petite école privée de théâtre à Paris. Elle souffre de problèmes d'audition qui rendent son quotidien difficile. Refusant l'idée d'apparaître aux yeux des autres comme une "handicapée", elle délaisse régulièrement son appareil médical, méprise la compassion des professeurs et répond violemment aux régulières moqueries des autres étudiants.

     A l'approche d'une importante audition, le stress de Marie est à son comble car sa diction ne s'améliore pas. Juste avant de passer devant le jury, elle est victime d'un mauvais tour de la part des autres élèves et se trouve incapable de prononcer un seul mot. Finalement, c'est par une époustouflante performance d'improvisation entre le théâtre et la danse qu'elle va extérioriser son mal-être. S'épanouira-t-elle enfin ?

 

---Marie is a sensitive, passionated and impulsive young woman, studying at a small private theater school in Paris. She suffers a lot from not hearing well. She hates the idea of having a "handicap" in front of the others, so she often gets angry toward sympathetic professors, toward mocking students, or even toward herself, throwing away her hearing aid. 

     When an important audition is coming, Marie accumulates stress because of her bad diction. Just before the jury, she is victim of others students' bad joke and she ends up not being able to pronounce anything. Finally, she shows a very surprising improvisation of a performance between mime and dance, externalizing her pain. Will she blossom, at least ?---

 

Visageblanc

 

 

ESTHÉTIQUE DU FILM

 

Films d'inspiration : "BLACK SWAN" de Daren Aronovsky, "SUR MES LÈVRES" de Jacques Audiard.

 

 

- Jeux d'ombres et de lumières, évoquant la dualité intérieure du personnage et le choix qu'elle doit faire.

 

- Jeux de textures et de matières (peau, tissus, grains du mur, rainures du bois, écoulement de l'eau...)

 

Deface

 

 

- Exclu des autres et les excluant elle-même, le personnage de Marie est confiné dans des cadres serrés. Elle sort rarement du cadre, ses déplacements sont suivis en caméra épaule. Les autres personnages (professeurs, élèves, mère, petit ami...) n'entrent pas dans son espace, ou s'ils entrent ils en sont rapidement rejetés.

 

- Le travail du hors champ (voix, chuchotements, rires, sons sourds, bruits d'interférences électroniques...) sera très important et veillera à maintenir une ambiance de tension constante qui provoque sans cesse Marie et auquel le silence, mêlé à la contemplation des matières présentes autour d'elle, la rassure et la fascine.

 

Danslelit

 

 

SCÉNARIO

 

(EXTRAIT)

 

 

[...]

MARIE (voix un peu traînante et nasillarde, ton 

agressif) 

마리 (매마르고 느린, 약간 격앙된 목소리) 

Vous pensez que je suis triso, hein.. ? 

선생님은 내가 다운증후군이라고 생각하세요..? 

 

PROFESSEUR (hors champ, en articulant bien comme quand 

on s’adresse à un enfant) 

선생님 (여자)의 어머니같은 느끼는 목소리 

Pas du tout, Marie… Je veux dire… Je trouve que tu es très 

courageuse. Vraiment très courageuse. 

아니야, 마리야, 그런 게 아니라… 내 말은… 내 생각은, 너는 참 용감한 

여자야. 진짜 용감해.  

 

MARIE (voix un peu traînante et nasillarde, ton 

agressif) 

마리 (매마르고 느린, 약간 격앙된 목소리) 

« Courageuse »…? Faire du théâtre quand on est à quasi sourde, 

c’est ça le « courage » ? Ou sinon (elle fait signe du menton en 

direction du hors champ) supporter le quotidien avec cette 

bande de cons ? 

« 용감해 »…? 거의 청각 장애인이면서 연극을 공부하는 게 « 용감해»라는 

거예요? 아니면 (학생들에게 고개짓하면서) 이 멍청이들이랑 일상 

생활을 보내는 것… ? 

 

PROFESSEUR (hors champ, en articulant bien comme quand 

on s’adresse à un enfant) 

선생님 (여자)의 어머니같은 느끼는 목소리 

Allons, Marie… 

마리야…  

 

MARIE (voix un peu traînante et nasillarde, ton 

agressif) 

마리 (매마르고 느린, 약간 격앙된 목소리)

C’est vous, madame, qui êtes courageuse. De vous occuper d’une 

handicapée. Bravo. Gros mérite. Esprit de sacrifice, ça fait bien 

dans votre famille. Ça rapporte, aussi. Si on se met à refuser les 

cons et les handicapés, y a plus d’élèves. C’est pas bon pour les 

affaires, ça.  

선생님은 용감한 사람이예요. 장애인한테 잘 해주시고. 와, 대박. 선생님 

짱! 희생정신, 아마 선생님의 가족들은 만족할 거예요. 돈도 잘 버시고. 

학원에 장애인들과 이 멍청이들 안 받으면, 학생들이 없겠지. 아쉽겠다, 

돈이 안들어와서.

 

PROFESSEUR (soudain en colère, outragée) 

선생님 (갑자기 격분하면서 화난 어머니같은 목소리) 

Marie ! 

 

Les voix et les rires se taisent. Lourd silence. MARIE regarde la flûte. 

학생들의 목소리와 웃음 소리가 멈춘다. 무거운 침묵. 마리는 플루트를 쳐다본다.  

 

MARIE (voix un peu traînante et nasillarde, ton 

agressif) 

마리 (매마르고 느린, 약간 격앙된 목소리) 

Super, l’impro d’une sourde avec une flûte. Ça fait vraiment 

challenge, symbole d’espoir et tout... Mais vous savez quoi ? Votre flûte, j’en ai rien à 

foutre qu’elle fasse du son. Je me dis juste que ça ferait un bon 

godemichet.  

와, 청각 장애인은 플루트랑 연극하면… 대박, 너무 감동이지. 희망의 은유… 

근데 사실, 나는 이 플루트의 소리에 관심이 없어. 내 생각은 이 플루트가 

좋은 딜도일 것 같아.  

[...]

 

 

Le personnage de Marie

   Passionnée par le théâtre, elle souffre de son incapacité à rendre haut et fort les différentes intonations que sa voix intérieure (ici voix off) est pourtant capable de créer. Son fort tempérament l'amène trop souvent à jeter son appareil auditif à travers la pièce, répondre insolemment aux personnes attentionnés, user de ses poings quand elle est en colère... N'acceptant ni d'être ignorée ni de s'apitoyer sur son sort ni de s'estimer "handicapée", elle cherche inconsciemment un nouveau langage de gestes comme champ d'expérimentation de la créativité qui l'anime.

   A cela contraste une grande candeur, dévoilée dans les moments confortables qu'elle passe en compagnie de peluches, ou bien de différents objets et surfaces qu'elle aime toucher.

 

 

Dsc_0402_fotor400

 

La chorégraphie prévue pour la fin du film, pendant l'audition, est en cours de création par la réalisatrice Salomé et la comédienne-mime Angèle. 

 

 

Dsc_0411_fotor1000

 

LA COMÉDIENNE PRINCIPALE

---THE MAIN ACTRESS---

 

Angèle Lemort

 

Dsc_0459_fotor1000

 

Formée à l’art dramatique au conservatoire départemental de Troyes et au cours Simon, elle entre à l’Ecole Internationale de Mimodrame de Marcel Marceau où elle y rencontre la magie du silence, la création et la poésie du mouvement. Passionnée par le geste et le mouvement au théâtre, elle suit de nombreux stages autour de l’objet et la matière notamment auprès du Théâtre du mouvement et du collectif Label brut (scène nationale Le Carré, à Chateau-Gontier). Elle joue ainsi dans de nombreux spectacles de mime et performances corporels, notamment auprès de Mourad Merzouki (CCN de Créteil), la compagnie tHel Danse.

Elle a joué également dans de nombreux spectacles de théâtre sur Paris, notamment Cuisine et dépendance de Bacri & jaoui, mais aussi Le mariage de figaro de Beaumarchais, La réunion des amours de Marivaux et plus récemment Trsitan et Yseult de M-A de la Parra.

Elle tourne également dans de nombreux court-métrages et notamment avec Jean-Claude Brialy  dans son dernier téléfilm pour Arte, Monsieur Max. Concernant le cinéma français, elle  aime les univers originaux et décalés comme ceux que proposent Michel Gondry, Albert Dupontel, ou Abel et Gordon, elle est touchée par les univers sensibles comme ceux de Cédric Klapisch et de Xavier Giannoli (entre autres).

 

Bande-démo disponible en ligne (her portfolio)

 

 

L'ÉQUIPE DU FILM

---THE TEAM---

 

- Scénario, réalisation & mise en scène : Salomé Dubois

 

- Production : collectif CINÉMIUM 

- Caméra : Kim Minseong

- Lumières : Choi Yoonyeong 

-Scripte : Kim Jaehoon

- Son :  Cho Hyojin & Emanuela Kornat

- Décor : Shin Jaehee

- Accessoires et costumes : Kwon Kyeonghee

Stylisme :Jung Dawoon 

- Maquillage : Emmeline Girot

- Photographe de plateau : Minh Nam Chau

- Régie : Clara Chaurand 

 

- Musique : The Doll    

 

 

LIEUX DE TOURNAGE  

---SHOOTING PLACES---

 

 

Img_20130920_105906-200

 

 Img_20130920_110124-200 Img_20130920_110040-200

 

Nous avons à notre disposition ancien atelier converti en loft qui, soigneusement arrangé et cadré, devrait aisément passer pour une petite école privée de théâtre. Le film sera en grande partie tourné en intérieur, à l'exceptions de quelques scènes notamment du tout dernier plan où l'on voit Marie devenue mime et performant dans la rue devant les gens, épanouie et rieuse.  

 

Poster3

À quoi servira la collecte ?

Ce projet sera, une fois mené à bien, le socle solide de notre collectif de création. Le film sera envoyé à un maximum de concours, festivals, événements possibles, en France comme en Corée du Sud. 

 

Notre budget minium requis est de 1200 €. 

 

Le tournage durera 3 jours (précisément les 18, 19 et 20 octobre 2013). Nous avons la chance de pouvoir emprunter gratuitement le loft ainsi que le matériel de son, mais pour le reste nous avons grand besoin de votre générosité ! Même la plus modeste participation est une solide pierre posée à l'édifice de notre projet !

 

- Matériel (emprunt caméra + lumières + steady cam) = 930 € 

Vu l'importance de la précision de l'ambiance en intérieur, des jeux d'ombres, des textures etc, à créer, un certain matériel est nécessaire et c'est la partie la plus coûteuse !   

 

- Décor, accessoires et maquillage = 200 €

Différents maquillages élaborés pour Angèle, différents costumes et accessoires de théâtre pour former le décor de l'école, grands rideaux pour la séquence de l'audition, etc...  

 

- Régie = 70 €

Même si les vaillants Coréens (et, influencés par eux, les Français de l'équipe) jurent pouvoir se contenter de nouilles instantanées pendant toute la durée du tournage, il faudra également assurer quelques ingrédients un peu plus nutritifs, ainsi que les indispensables litres de café, pour leur donner toute l'énergie nécessaire à 3 jours intensifs de tournage.   

 

Si jamais, par excès de générosité de la part des donateurs, le montant dépassait celui de nos attentes, nous éviterions bien sûr de le dépenser en joyeuses beuveries et le garderions de côté pour tout ce qui concernera sa post-production et sa diffusion (amélioration de l'habillage sonore, location de salle de projection, supports DVD...) ! ^_^

Thumb_534198_451106211599991_1230341614_n
Salomé Dubois

(Salomé Dubois) Après un bac L option audiovisuel, j'ai continué d'étudier le cinéma à la fac et ai baladé un peu ma caméra comme un stylo prend des notes sur un carnet... Mais "LA FILLE EN BLANC" est mon premier projet sérieusement financé et équipé. Depuis mon coup de foudre pour le cinéma coréen en 2006, j'ai séjourné plusieurs fois en... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Soyez tous très créatifs : Recherchez l'originalité dans les cadrages de l'image, et même dans le son.
Thumb_default
Allez que le tournage commence ;)
Thumb_default
Très beau projet auquel je souhaite une très belle réussite! Si je suis dans le coin au moment de l'avant-première, j'aimerai beaucoup y assister :) Bon courage a toute l'équipe! <3