Lancée en septembre 2014, cette grande enquête photographique et documentaire ne se fera pas sans vous.

Large_visuel2-1428680261

Présentation détaillée du projet

En septembre 2014, à l’initiative de Mediapart et du rendez-vous photographique ImageSingulières, un site internet s’est ouvert avec pour ambition de raconter les mutations à l’œuvre dans notre pays. Ce site, La France VUE D’ICI, c’est le récit photographique d’un pays secoué par une crise économique et des bouleversements sociaux sans précédent depuis la Seconde guerre mondiale, d’un pays traversé par la diversité des « vivre en France ».  

 

Malgré tous nos enthousiasmes et notre énergie, ce site n'aurait jamais pu voir le jour sans vous : encore un immense merci aux 546 personnes qui via KissKissBankBank nous ont permis de rassembler entre mai et juillet dernier, 24 000 euros destinés à la rémunération des photographes, la création du site et la première exposition. A ce jour, et grâce à vous, neuf photographes de La France VUE D’ICI documentent ce pays. Yohanne Lamoulère est à Marseille, Pablo Baquedano dans les Ardennes, Marion Pedenon en Alsace, Raphaël Helle auprès des ouvriers de Peugeot Sochaux-Montbéliard, Stéphane Lavoué et Catherine Le Gall auprès des artisans pêcheurs de Guilvinec. Nadège Abadie, Jean-Robert Dantou, Jacob Chetrit et Vladimir Vasilev sont eux un peu partout en France, à la recherche de familles, de jeunes « engagés », de « tribus », de foules… Vous pouvez suivre l'évolution de leurs reportages sur le site de La France VUE D’ICI.

 

 

Trombi-1427895987

 

 

Nous lançons aujourd’hui une deuxième collecte de 15 000 euros qui permettra à six nouveaux photographes de rejoindre le projet. Vous pouvez donner 1 €, 30 €, 50 €… ce sont tous ces gestes qui, mis bout à bout, permettront à l’aventure de se poursuivre et de livrer au final le nouveau visage de la France.

 

Pour avoir plus de détails sur le projet (ses intentions, comment l'intégrer, qui choisit les photographes...) voici comment, lors de la première collecte, nous vous présentions le projet :

 

 

Sebastienbis-1428065067

 

© Nadège Abadie / La France VUE D'ICI

 

La France VUE D'ICI, c'est le récit photographique d’un pays bouleversé...

 

Comment vit-on en France ? Depuis 2008, et une crise financière devenue tourmente économique, les Français sont sommés de s’adapter à des bouleversements jamais survenus depuis la Seconde guerre mondiale. Cinq années sans croissance, dix millions de personnes sous le seuil de pauvreté, cinq millions à la recherche d’un vrai emploi : relations sociales, rapport au travail, crise de la représentation politique, mais aussi expérimentations, innovations, solidarités, réseaux sociaux et révolution numérique, rapport au monde…

 

C’est cette France en mutation accélérée, pour le pire et le meilleur, que nous voulons regarder en face. Documenter. Raconter. Montrer. Expliquer.

 

La France VUE D’ICI est un projet lancé par le journal Mediapart et le rendez-vous photographique ImageSingulières ; un projet participatif qui associera reporters photographes, journalistes, lecteurs et internautes. Il s’appuiera sur un financement collaboratif via KissKissBankBank. 

 

Au lendemain de la crise de 1929, la FSA américaine (Farm security administration) recrutait une vingtaine de photographes chargés de documenter les conditions de vie et de travail des Américains ruraux. À la fin des Trente Glorieuses, la mission photographique de la Datar explorait les mutations de la France, désindustrialisation, crise des banlieues, périurbanisation... Douze photographes y ont travaillé entre 1983 et 1989. Depuis, plus rien ou si peu. Des collectifs, quelques agences, des photographes ont, au coup par coup, rendu compte des grands événements sociaux. Mais aucun projet d’envergure, ambitionnant de raconter dans la durée la diversité des « vivre en France », n’a pu voir le jour. C'est ce que nous voulons faire avec votre soutien.

 

 

LES GRANDS AXES DU PROJET

 

La France VUE D’ICI se déroulera sur trois ans : du printemps 2014 au printemps 2017. Il doit répondre à 3 constats :

-       le manque de photoreportages sur la France d’aujourd’hui,

-       la difficulté pour les photoreporters de financer leurs projets

-       l’accès à des sujets et à des sources d’information originales qui ne soient pas les traditionnelles institutions syndicales, territoriales ou médiatiques.

 

Pendant ces trois ans, Mediapart et ImageSingulières accompagneront une trentaine de photographes afin qu'ils rendent compte des changements sociaux (travail, jeunesse, alternatives, famille, santé, vacances, logement, transports, etc.). 

 

 

Sandyy-1428065124

 

© Vladimir Vasilev / La France VUE D'ICI

 

UN SITE POUR TOUS

 

Un site web dédié - lafrancevuedici.fr - rassemble ces photoreportages accompagnés parfois aussi de sons, de vidéos ou de textes. Une cartographie interactive et évolutive pointe sur les travaux réalisés et les blogs des reporters, conçus comme des carnets de bord des travaux en cours : les photoreporters y notent leurs réflexions, les étapes de leur projet, publient des articles, des photos, voire des vidéos ou des prises son.

 

Le site lafrancevuedici.fr est en accès libre. Les internautes peuvent réagir et commenter les posts des photographes, proposer leur éclairage sur les thématiques abordées et apporter leurs propres sources d’informations. Les blogs permettent donc aux photographes de nourrir leurs enquêtes afin d'offrir des sujets documentaires alternatifs et originaux, hors des sentiers battus.

 

 

 

Capture_d_e_cran_2015-04-03_a__14.51.29-1428065504

 

 

 

UN SITE POUR LES PHOTOGRAPHES

 

Tous les photographes pourront proposer leur sujet via le site la francevuedici.fr.

 

Candidaturephotographe

 

Pour choisir parmi tous les candidats, une commission a été installée. Elle rassemble :

 

Laurent Davezies, professeur au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), titulaire de la chaire « économie et développement des territoires », et professeur à Sciences-Po. Auteur de La Crise qui vient (de.Seuil 2012), il est souvent intervenu sur Mediapart, pour commenter le vote Front national ou sur la contestation sociale sur certains territoires.

 

Gislaine Tormos, ancienne coordonnatrice sur une ligne de montage à l'usine automobile PSA d'Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis et auteur Du Salaire de la vie (ed. Don Quichotte, 2012) dont Mediapart à rendu compte ici.

 

Pierre Schoeller, réalisateur de Exercice de l'Etat (2011), Les Anonymes - Ùn' pienghjite micca (diffusé sur Canal en 2013), mais aussi de Zéro Defaut en 2003 sur la vie de trois ouvriers de l'automobile. (Pierre Schoeller fut l'invité d'une soirée En direct de Mediapart sur les rapports entre la politique et le cinéma, à revoir ici)

 

Mohamed Mechmache, fondateur en 2005 d'ACLEFEU et co-auteur (avec Marie-Hélène Bacqué) d'un rapport sur la citoyenneté et le pouvoir d’agir dans les quartiers populaires rapport qu’ils ont intitulé Pour une réforme radicale de la politique de la ville, Ça ne se fera pas sans nous et remis au ministre de la ville en juillet 2013 (lire ici un entretien réalisé par Mediapart) Julie Corteville, conservatrice en chef du Musée Français de la Photographie, à Bièvres dans l'Essonne.

 

Pierre Barbot, responsable de la 3e année de spécialisation Photographe professionnel de l'ETPA, l'école de photographie de Toulouse.

 

Valérie Laquittant et Gilles Favier, fondateurs du rendez-vous photographique de Sète, ImageSingulières.

 

Sophie Dufau et un(e) autre journaliste de Mediapart.

 

• Le lancement officiel

 

L’intégralité du projet (construction du site et production des reportages) s’appuie sur un financement collaboratif (crowdfunding). Régulièrement, au fil d'avancement du projet, un appel aux dons sera organisé sur la plateforme KissKissBankBank.

 

Par la suite, et parallèlement à la mise à jour du site, ImageSingulières se chargera d’offrir une visibilité lors des prochaines éditions du festival à Sète avec un espace dédié et scénographié, la production d’exposition et l’accueil des photographes du projet. 

 

À terme, le projet pourra s’achever par l’édition d’un livre et une exposition itinérante au printemps 2017, année d'élection présidentielle.

 

Capture_d_e_cran_2015-04-03_a__14.46.28-1428065238

© Stéphane Lavoué et Catherine Le Gall / La France VUE D'ICI

À quoi servira la collecte ?

Notre association est habilitée à vous remettre un reçu au titre de votre don en tant qu'organisme d'intérêt général. Ainsi, vous pourrez déduire jusqu'à 66% de vos dons annuels, retenus dans une limite de 20% de votre revenu net imposable. N’hésitez pas à en faire la demande !

 

Chaque photographe qui rejoint le projet reçoit en droit d'auteur 2 500 euros.

De plus, les premiers reportages sont exposés à Sète (à partir du 13 mai 2015 à l'espace Paul Boyé), exposition pour laquelle CéTàVOIR, association sétoise qui organise le rendez-vous photographique ImageSingulières a engagé 2500 euros.

 

Avec 15 000 euros, nous pouvons donc lancer 5 nouveaux photographes et CéTàVOIR est remboursé de ses frais.

 

Avec 20 000 euros, 7 nouveaux photographes seront sélectionnés

 

Avec 25 000 euros, 9 nouveaux photographes... Plus ils seront nombreux, plus le visage de la France sera riche et précis.

 

Thumb_logo-lfvdi-web
Mediapart & ImageSingulières

Mediapart Depuis sa création en 2008, Mediapart défend le photojournalisme en publiant chaque semaine un portfolio d'une quinzaine de photos grand format. Signées et légendées par leurs auteurs, elles racontent une histoire, une situation, un récit. À rebours des diaporama de “photos qui font le buzz ”, les portfolios de Mediapart entendent redonner aux... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
comme photographe vous pouvez vous adresser à Antoine Dubos qui fait des films et des photos tout à fait dans le sens de ce projet!
Thumb_seeeb-1429191820
Bravo Gilles, une très belle idée, continue, continue ...
Thumb_default
Excellente idée ! Il est temps que chacun ait une vision concrète et moderne de notre pays !