La Java Martienne est un court-métrage muet en noir et blanc, reproduisant une séance cinématographique dans les années 20. Synopsis: Un Homme se promène seul quand il découvre un vaisseau spatial, il décide de le montrer à un illustre chercheur, le professeur Fadilstein, mais leurs recherches ne vont pas être très fructueuses...

Large_logo_la_java_martienne

Présentation détaillée du projet

L’idée de ce film m’est venue lors de la première écoute du morceau intitulé La Java Martienne qui est à lui tout seul une histoire que nous raconte Boris Vian. Il s’agit, en fait, d’une interprétation personnelle du morceau, avec des influences provenant du cinéma de Chaplin ou de Méliès. La volonté de réaliser un film muet en noir et blanc est aussi une des raisons qui me pousse à réaliser ce projet, qui constitue une réflexion sur le cinéma : Quelles importances ont la couleur et le son dans notre cinéma actuel et comment contourner les « contraintes » du muet ?

            Les techniques utilisées dans la réalisation de ce film seront proches des techniques de l’époque notamment par l’utilisation de pellicule argentique en noir et blanc d’une cadence de 18 images par seconde pour donner des mouvements plus saccadés. Les techniques pour les effets spéciaux-visuels seront quasi-identiques à celles de l’époque. Par exemple, les plans du vaisseau au décollage et à l’atterrissage seront réalisés en stop-motion. De plus, l’univers sonore sera une création originale, utilisant de nombreux bruitages et reprenant quelques orchestrations des « années folles ».

 

En somme, cette petite comédie sur fond de science-fiction pourrait être un moyen pour le spectateur de se plonger dans l’ambiance d’un cinéma du début du XXème siècle et ainsi constater l’évolution progressive du cinéma d’information et de divertissement vers un art à part entière.

À quoi servira la collecte ?

Le script est écrit, les comédiens prêts, le doigt prêt à appuyer sur le bouton de la caméra. Cependant, l'argent et les moyens financiers nous manquent pour mener ce projet à son terme et satisfaire les nombreux soutiens que nous avons déjà reçus. C'est pour cela que nous sollicitons aujourd'hui votre générosité : le film ne pourra voir le jour que sur cette aide extérieure que nous recherchons auprès de vous et qui permettrait à notre court-métrage d'éclore réellement.
Votre contribution, si vous le souhaitez, pourra trouver bien sûr un écho auprès de nous qui ne soit pas seulement celui de notre reconnaissance ; toute personne nous finançant est une productrice de l'œuvre et pourra donner avis, conseils et sentiments qui seront entendus dans la construction de ce projet commun. Votre aide ne nous est pas seulement précieuse, elle nous est indispensable ; elle ne sera pas seulement financière, mais aussi humaine et artistique. 

 

Les fonds collectés ici, serviront en grande partie à la réalisation de la musique et viendront compléter ceux collectés pour atteindre un budget de 1380 €.

- La pellicule et son développement (pellicule Super 8 inversible, tirage en laboratoire et numérisation): 705 €

- Conception des décors et accessoires (achat du matériel de fabrication pour la "soucoupe", éléments de décor du laboratoire): 70 €

- Conception des costumes (achat du tissu): 90 €

- Composition (par Sylvain Mourard) et enregistrement de la musique: 450 €

- Transport et intendance: 60 €

Derniers commentaires

Thumb_default
bravo pour ton projet bonne réussite cathy bruno
Thumb_default
Bravo pour ce projet. Nous te souhaitons pleine réussite. Danielle et André