Aidez à la RECONSTRUCTION IDENTITAIRE de deux jeunes-filles; Zahra et Edmonde, élevées comme des garçons.

Large_capture_essai_2_affiche

Présentation détaillée du projet

« La Légende d’après »

Un spectacle de la Compagnie de la Grande Poche très librement Inspiré de deux textes de Tahar Ben Jelloun.

 

Troisième phase et finalisation de cette création théâtrale pour le Festival off d’Avignon 2014 ( nous y jouons du 15 au 26 juillet) et pour l’avenir…

 

Le pitch:

Deux pères de familles l’un vivant au Maroc, l’autre en France ont chacun sept filles. Ils décident que, quoiqu’il arrive, le huitième enfant sera un garçon… Dans les deux cas le bébé qui arrive est…

 

                                                           Capture_affiche

 Le thème :

Qui sommes-nous, que sommes-nous ?

La part de l’acquis et de l’inné est une question qui se débattra encore longtemps, il serait inopportun d’en débattre en termes rugueux.

Cette question, nous nous la sommes  posée au travers de la lecture de deux romans de Tahar Ben Jelloun : 

 

Mini_livre_2__2_   

 

    Mini_livre_2

 

Nous nous sommes très librement inspirés de ces textes pour écrire La Légende d’après, cette création est fondée sur l’ensemble des questionnements qui en surgissent. 

 

 

 « POURQUOI CE CHOIX ? »

 

A la relecture des deux romans (L’Enfant de sable et La nuit sacrée) de Tahar Ben Jelloun, le choc émotionnel éprouvé à la première lecture s’est à nouveau manifesté et le désir profond de faire une adaptation de ces deux textes pour la scène s’est alors imposé.

 

Au-delà de sa force poétique, ce récit interroge l’humain face à sa quête d’identité et à sa destinée ; sommes-nous maîtres de notre destin ou le subissons-nous ? Quel est le poids de l’éducation, de la tradition, de la religion sur la construction de l’identité ? Comment pouvons-nous nous libérer de la pression sociale et familiale pour exister librement et nous réaliser en tant qu’être pensant et responsable? Est-il possible de nous battre contre l’obscurantisme et de le vaincre ? Et si oui, comment ?

 

Identité, récupération de soi, libération: ces termes évoquent la question de la singularité individuelle, qui éclot dans La nuit sacrée, au même titre que Zahra (nom du personnage de La nuit sacrée et alter-ego d’Ahmed), dont la racine étymologique connote les sens d'éclosion et d'éclat.

 

Au travers de ce questionnement, se profile également celui de la construction de l’identité sexuelle et de la place de la femme dans la société.

 

 

                                                                                          Mini_photo_zarha

 Ahmed devient Zahra

 

Traitement scénique :

Ahmed, adolescent dans L'Enfant de sable, est plus que quiconque en crise identitaire, les marques de son ambivalence sexuelle prolifèrent, il/elle s’exprime ainsi dans son journal intime :

 

« N’est-ce pas le temps du mensonge, de la mystification ? Suis-je un être ou une image, un corps ou une autorité, une pierre dans un jardin fané ou un arbre rigide ? Dis-moi qui suis-je ? […]

Qui suis-je? Et qui est l’autre? […] Une fumée blanche au-dessus d’une montagne ? […] Une fenêtre sur un précipice ? Un jardin de l’autre côté de la nuit ? […]Un masque mal posé ? »Extrait de L’enfant de sable de Tahar Ben Jelloun

 

C’est ainsi que la marionnette,  l’ombre et  la vidéo en complémentarité du jeu traditionnel d’acteur se sont imposés…

Ahmed/Zahra  tout comme Evariste/Edmonde son alter-ego français, est une « marionnette »

« manipulée » par son père (joué par un comédien), lui-même « manipulé » par les dogmes de sa civilisation. L’identité d’Ahmed de Marrakech ou d’Evariste du Tarn, créée par le dictat du père, se heurte à la réalité imposée par son corps et doit faire appel à l’imaginaire pour se reconstruire !

 

 

 Une actualité inattendue                                             

 

« La théorie des genres n’existe pas »

Frédéric Martel

 

« La lutte en faveur de l’égalité et contre les discriminations connaît et connaîtra toujours des résistances, c’est bien ce qui sépare la justesse de la justice. »

(…)

« Faire contre le genre c’est encore faire avec »

Arnaud Alessandrin

 

« Les études sur le genre font vaciller le socle de nos évidences »

Claire Chartier

 

 

                                               Photos_dessin_sylv_sortie_res

Dessins réalisés par Sylvaine Jenny lors de la sortie de résidence

 

Il est à noter que l’actualité s’est emparée de ce thème en ce début d’année 2014 d’une façon démesurée et les mânes les plus conservatrices ont défilé, répandant une rumeur : la crainte du retour à la " théorie du genre".

Laissons ce conflit se régler par d’autres… et ailleurs… 

 

                                                Capture_filo_pedro                                                                                      Capture_filo_et_pedro_2

Sortie de résidence d’écriture : Pedro et Filo les conteurs burlesques         

 

Nous préférons opposer à ces craintes un éclairage burlesque nous renvoyant à ce qui nous construit : Qui sommes-nous ? De quoi sommes-nous faits ?

                       

 … in fine vers un besoin à parfaire dans le rapport hommes-femmes dans la complémentarité et l’harmonie.   

 

 

Contenu et avancée du projet

 

Début de mise en œuvre

 Première phase, résidence d’écriture dans un collège

Le projet une fois adopté par la Compagnie de la Grande Poche en juin 2013, a été formalisé par la recherche de partenaires.

 

Le Conseil Général de l’Hérault l’a retenu et nous a ouvert les portes du collège Las Cazes à Montpellier pour une résidence collaborative avec les élèves et les professeurs.

 

                                            P1212657_rogn_e                                                                                     P1212658_rogn_e

Photos Performance d’entrée en résidence - collège

_____________________________________________________________________________

 

Moyens mis en œuvre

Subventions du Département de l’Hérault :

5000 € pour la résidence d’écriture

 

Utilisés pour payer les interventions de l’équipe auprès des élèves, le travail de recherche d’écriture, de scénographie,la première recherche pour la création lumière et les représentations données (conférence-spectacle) lors de la sortie de résidence

_____________________________________________________________________________

 

 

Dans ce collège composé d’un public scolaire à 95% issu de l’immigration, on comprend l’engouement particulier suscité par le thème de notre projet : au début une adaptation pure et simple de l’Histoire de Zahra, cette femme élevée dans le mensonge comme un homme.

Au contact des adolescents, des difficultés à l’écriture ont surgit dues, en partie, à la peur de nous retrouver dans une position ethnocentrique.

 

Nous sommes allés flâner  à la recherche des fables fondatrices de l’Humanité, avons essayé de comprendre comment ces fables permettaient de construire un pacte social.

En cela, nous cherchions  à raccrocher l’histoire de Ben Jelloun à un tronc commun d’humanité pour échapper à l’écueil que pourrait représenter une position de jugement, ce qui aurait été contraire au propos.

Et dans ces recherches, nous avons fait des découvertes passionnantes : ….

 

                                                                                                               

   Capture_plan_synoptique_recherche__critureVisuel Synoptique de nos recherches qui retrace les méandres de notre écriture: recherche du fond commun d’humanité (Homère, Jésus, Akhenaton, Krishna … La reconduction des légendes…)

 

Ces difficultés ont révélé aussi l’importance, la pertinence, la complexité  des thèmes sensibles qui sont  la construction de l’identité, le poids de la culture et l’emprise de la société sur l’individu.

 

Elles nous  ont conduits à décider d’un traitement burlesque et à la création d’une deuxième histoire se déroulant en France ; un miroir posé entre les cultures orientales et occidentales.

 

Nous avons donc créé un personnage rural vivant en France, dans le Tarn : Evariste / Edmonde.

[Comme le père d’Ahmed/Zahra, le père d’Evariste/Edmonde a déjà 7 filles et veut un héritier qui s’occuperait de ses terres ; il décide donc que ce 8ème enfant, quel qu’il soit, sera un garçon ! Et tout comme le père marocain, le père français va mentir à sa famille, sa communauté et à son propre enfant en le niant dans son identité originelle.]

 

Capture_marcel_albertine_b_b_  

Marcel, Albertine et leur bébé 

 

 

Capture_mouloud_hafida_b_b_

Mouloud, Hafida et leur bébé

 

Et d’un coup, ayant défait  ce sentiment qui nous paralysait, nous avons pu disséquer les situations et les ramener à des situations dramatiques lisibles, c'est-à-dire qui s’attachent à résoudre des conflits.

 

Bien entendu, il nous apparaissait impossible de donner ces deux histoires d’emblée sans les présenter, et comme le but était d’écrire un spectacle joué par deux comédiens, il fallait avoir recours à deux présentateurs qui joueraient aussi  les personnages des histoires, et permettraient de faire le lien avec les légendes ; comment elles nous arrivent, d’où elles nous viennent, comment elles nous construisent etc…

 

Ce sont Pedro et Filo, nos conteurs burlesques.

 

 

Pendant cette phase de travail nous nous sommes souvent entretenus avec les élèves en leur exposant l’avancée de notre écriture, ils ont eu part de nos doutes de nos réflexions et nous avons reçu en contrepartie leur aide quelque fois de façon un peu inattendue, témoin cet enregistrement pendant lequel une jeune élève, nous sert de répétitrice pour travailler l’accent arabe.

 

 Mini_photo_sortie_res

Répétition de l'accent arabe avec deux collégiennes

 

 

 

 

Sortie de résidence du collège Las Cazes:

 

Le premier trajet d’écriture était accompli. La sortie de résidence a donné lieu à une conférence-spectacle ou nous avons retracé notre parcours d’écriture et donné des lectures extraites de notre texte. 

                                          Capture_filo_pedro_1

Aspect gémellaire des histoires : deux personnages viennent chacun en raconter une.

                                                                             Capture_filo_et_pedro_4

 Pedro raconte Ahmed/Zahra, Filo raconte Evariste/Edmonde

 

                                           Repet_la_legende__129_

Moment de lectures pendant la soirée, sur un dispositif provisoire dessiné par Sylvaine Jenny, notre graphiste et décoratrice et éclairé par Éric Bellevègue notre créateur lumières.

  Mini_photo_lecture_sortie_res

 

 

Les bienfaits de la résidence :

 

Aboutissement de la première écriture et conception du premier dispositif scénique.

La sortie de résidence a ouvert un nouveau partenariat, celui du théâtre de La Vista à Montpellier grâce auquel le projet va se concrétiser et s’ouvrir sur une deuxième phase de travail. 

 

_______________________________________________________________

Moyen mis en oeuvre

Coréalisation avec le théâtre de La Vista :

Prêt d’une salle de travail et de représentation pour les avant-premières

 

Fonds propres de la Cie :

4500€

Pour fabrication de la structure métallique constituant le décor,

honoraires graphiste, conception et réalisation des costumes et marionnettes, achats d’accessoires, salaire du créateur lumières pour la première mise en œuvre, salaires des artistes.                                  

 

_______________________________________________________________

 

Suite de la mise en œuvre 

Deuxième phase, résidence de création au Théâtre de la Vista

 

Construction décor et première scénographie

 

Mini_travail_structure_jp                Notes_ahmed_6

 

                                   Notes_ahmed_15

______________

 

Conception et réalisation des costumes et marionnettes

 

                         Mario_plan_meres_et_soeur

 

                        Marionnette

 

                        Plan_marion_zarah

 

  Mini_photo_chris_terre_mario          Mini_photo_serge_terre_mario  

 ______________________

 

Recherche et achat d’accessoires

______________________

 

Prise de possession concrète du dispositif scénographique  et Première recherche lumières

 

Mini_photo_sceno_1

 

                    Mini_photo_eric_lumiere

 

                   Capture_ferme_8

 

                         Capture_pour_sceno_2_salon

 

____________________________

 

Mise à l’épreuve de l’écrit sur le plateau

Rencontre avec le public lors de quatre  avant-premières

 

Résultats de cette deuxième résidence

Les retours du public :

                Alternance réussie d’humour burlesque  et de poésie.

                Adhésion à l’universalité du propos.

                Dispositif scénique et tenue de la régie vidéo par les comédiens

                trop complexe et ralentissant le jeu.

 

Diaporama 

 

Regain dynamique de l’équipe, avec obtention de nouveaux partenariats :                                                    

Théâtre Régional Jacques Cœur de Lattes

Théâtre de Clermont l’Hérault

Domaine des trois fontaines (Conseil Général de l’Hérault)

Commune du Pouget

Accueil de la Compagnie et de son spectacle au Théâtre de La Rotonde dans le cadre du Festival Off d’Avignon

 

_____________________________________________________________________

 

Moyens mis en oeuvre

Aide du théâtre Régional Jacques Cœur,  de la scène de Clermont l’Hérault, du département et de la mairie du Pouget :

Prêt de salles de répétition et de plateaux théâtre 

____________________________________________________________________

 

Notre bilan … 

Besoin d’une troisième phase de travail pour améliorer le dispositif scénique (structure, son et vidéo) et son ergonomie, donner plus de fluidité au spectacle, pouvoir enfin s’attacher plus précisément à la vie des personnages en vue de la présentation du spectacle au Festival Off d’Avignon 2014 et de la poursuite future après le festival.

 

____________________________________________________________________

 

L’équipe artistique

 

Mini_chris_photo_cv

Christine Darrigade Comédienne, Metteuse en scène,

Auteure, Formatrice

C.V complet voir site Cie : http://lagrandepoche.fr/

 

 

Mini_serge_photo_cv

Serge Crouzet Auteur dramatique, Metteur en scène,

Comédien, Chanteur, Chansonnier

C.V complet voir site Cie : http://lagrandepoche.fr/

 

 

Mini_eric_photo_cv

Eric Bellevègue Créateur lumière, Régisseur, Répétiteur, Directeur d’acteurs

C.V complet voir site Cie : http://lagrandepoche.fr/

 

Mini_sylv_photo_cv

Sylvaine Jenny Artiste peintre, Graphiste, Illustratrice, Infographiste, Chargée de cours à la faculté

C.V complet voir site Cie : http://lagrandepoche.fr/

 

Et l’aide précieuse de Jean-Pierre Delteil, Céline Le Pape, Marianne et Michel, Violaine et Hervé Douillard.

À quoi servira la collecte ?

Notre bilan … et le moment où vous, chers Kissbankers, allez pouvoir intervenir …

Il nous faut donc investir pour cette troisième phase de travail : dans du matériel, de la construction,

des répétitions, des salaires (techniciens, artistes, communication)  et du matériel de communication.

 

Suite de la mise en œuvre –

Troisième phase : diverses résidences, préparation du festival et représentations au festival d’Avignon 2014 et avenir du spectacle

Forts de nos expériences après ces deux phases de travail, nous souhaitons :

·Raccourcir le texte en y insufflant plus de rythme par un travail plus approfondi et plus suivi sur le plateau, dans les divers lieux de résidence qui nous ont été octroyés

·Basculer la régie vidéo du plateau en régie

·Finaliser la création lumière

·Basculer les coulisses en avant-scène par un dispositif complémentaire édifié à partir de portants sur roulettes

·Prévoir et promouvoir notre passage en Avignon en réalisant affiches, flyers, en s’inscrivant au Journal du off et en  employant une personne pour le tractage et l’affichage

·Présenter le spectacle au Festival d’ Avignon qui reste un incontournable moyen de diffusion augmentant l’espérance de vie d’un spectacle

·Rendre autonome notre spectacle pour le jouer dans des salles non-équipées

 

Capture_ado_evariste.4

 

 

Budget Prévisionnel pour cette 3ème phase : 14 550 €

 

 

Entrées estimatives (partenariat actuel, recette) :     9 950 €

 

Grâce au partenariat avec le Théâtre de La Rotonde du C.E des cheminots en Avignon

·La salle de représentation est mise gracieusement à notre disposition:

3000€

·Le CE participe également à l’hébergement de l’équipe: 

2000€

·Le salaire du régisseur lumière pendant le festival: 

1650€

 

Avec les recettes estimées (possibles) au cours du Festival

(11 représentations du 14 au 26 juillet)

·Les salaires des deux artistes pour les représentations:  

3300€          

 

Aide demandée à nos partenaires Kissbankers :   4 600 €

               

·Achats de câbles et diffuseurs HDMI pour la vidéo: 

300 €

·Achats de portants (vestiaires à roulettes) et construction du dispositif : 

150 € + 200 €

permettant d’avoir un accès plus rapide aux marionnettes, costumes et accessoires.

 

·Finaliser le financement de la création lumière : 

1 000€              

·Financer la conception et la réalisation des outils visuels de communication: 

1 000€                        

·Imprimer le matériel de communication (affiches, flyers...) :   

600€

-Financer l'inscription au Journal du Off ( inscription au Festival Off d'Avignon) : 

400€

·Louer un camion pour le transport des décors: 

450€

·Employer une personne pour tracter et afficher:  

500€

 

Si nous dépassons ce budget minimal, nous pourrions :

 

·Payer les répétitions supplémentaires  actuelles des deux comédiens 

(pour raccourcir le texte et insuffler plus de rythme au spectacle)

· Rendre autonome notre spectacle en achetant :

 -un pont lumière  

 -du matériel son de qualité professionnelle plus performant

Ce qui nous permettrait de jouer notre spectacle dans des salles non équipées

 

 

Thumb_ned_poulpe_web-1459764819
Cie de la Grande Poche

Présentation compagnie. La Compagnie de La Grande Poche (issue du Collectif Artistique des Faiseurs d’Éclat ou También : C.A.F.E ou T) propose un travail abordant les territoires variés de la création artistique et du spectacle vivant. Elle met en synergie des techniques et des talents pluriels. ... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Mieux vaut tard que jamais...bisous de Martial !
Thumb_ned_poulpe_web-1459764819
Objectif ATTEINT !!!! Merci à tous nos supers Kissbankers ! Et maintenant place au spectacle !!! On vous y attend ! L'équipe de La Grande Poche et de La Légende d'après.
Thumb_default
Hardi les Petits !!!!!! Juliette et JP LELEU