La Longue Vue, un projet de spectacle qui se situe à la frontière du théâtre et du tour de chant.

Large_visuel_longue_vue

Présentation détaillée du projet

La Longue Vue se veut être un projet de spectacle « musico-théâtral », un tour de chant doublé d'un tour de textes, un voyage coloré, visuel et sonore, dans la lumière et dans l'ombre, rêvé, initié, écrit et composé par Alain et Jonathan De Neck.

 

A l'origine, il y a des lectures, des expériences de vie, des songes, des rencontres, des voyages,... Des chansons ont été écrites, des textes et des auteurs ont été choisis, adaptés ou ont inspiré le propos et son écriture (G. Apollinaire, J. Soulary, J. Richepin, L. S. Senghor, P. Verlaine, P. Handke, Ch. Cros, J. Sternberg), des histoires et des contes ont été retenus...

Puis, du temps s'est écoulé, égrainé...

Une énergie, comme un souffle, une respiration, s'est mise à circuler...

Une musique est née...

Une cohérence est apparue tout d'abord comme un grand champ de possibles pour finalement s'imposer, unique, évidente, incontournable...

 

       

Deux anges, depuis la lune, regardent la terre. Ils ne voient qu'une boule bleue voilée de blanc, tachée de fauve, pointillée de vert. C'est beau mais fort monotone quand ce spectacle est inchangé depuis la nuit des temps! Ça ne les change pas tellement de l'immobilité lunaire et un désert, fut-il coloré, reste un désert.

L'un d'eux pourtant sait depuis peu qu'entre lune et terre il y a une différence: la terre n'est pas un désert. Sur la terre vivent les hommes, des êtres hostiles qui ne vaudraient même pas l'intérêt qu'on pourrait leur porter. Ils les a rencontrés lors d'une chute accidentelle sur leur planète, rencontre tellement brève qu'il n'a eu le temps d'en apprendre d'avantage ni sur ceux-ci ni sur leur terre. Il a juste rapporté de son voyage, comme un souvenir encombrant, un objet bizarre qui semble aussi inutile que ces hommes à qui il l'a dérobé.

C'est cet objet, une longue vue, qui va permettre à ces deux observateurs, de découvrir ces si lointains êtres à leur image tout à coup devenus si proches, leur vie jusque là insoupçonnée, la richesse, la variété et la beauté de leur planète.

Cette nouvelle connaissance transformera aussi leurs sentiments...

 

Chansons, dialogues, textes poétiques, contes et histoires sont autant de lentilles renvoyant l'image d'un monde impressionniste qui aurait emprunté ses couleurs au nuancier de l'imaginaire. 

 

        Extraits de chansons:

       

- « Je me suis trop penché pour voir ce qu'il y avait en bas

      Alors je suis tombé, pieds nus et pyjama

      Enfant de lune.

          

      Sur la terre j'ai chuté, c'était une nuit d'automne

      Les chiens ont aboyé et réveillé les hommes

      Enfant de lune... » (Enfant de lune)

  

- « Volets fermés, maison muette

      Dans son silence, une  vie secrète

      Une vie sans air et sans odeur

      Et sans lumière et sans saveur...

 

      Volets ouverts, maison bavarde

      Elle se raconte, elle me regarde

      Des yeux qui brillent et transparents

      Elle me sourit, je vois dedans... » (Les volets)

 

Extraits de textes:

 

- « « Ah, si j'avais une Blanche Neige entre mes bras, je lui dirais :

        Donne ta main, retiens ton souffle, asseyons-nous sous cet arbre géant où

        vient mourir la brise en soupirs inégaux. Laissons faire à leur guise nos

        cheveux frôlés par l'aile des hiboux. Restons silencieux parmi la paix

        nocturne... ».

Voilà ce que je lui dirais, puis je me tairais, plus un mot... Je plongerais mes yeux dans ses yeux, elle plongerait ses yeux dans mes yeux... Et ça durerait, et ça durerait...une éternité.

    

Et vous, vous penseriez : « Mais qu'est-ce qu'on est venu faire ici ? On ne va quand même pas devoir rester là à regarder deux amoureux au clair de lune ! ».

Rassurez-vous ! Ma Blanche Neige, c'est un rêve, elle n'est pas ici! Elle doit être endormie quelque part, loin de moi, loin de vous, empoisonnée par quelque noire sorcière jalouse !... »

 

- « - Tu te souviens, la première fois que nous nous sommes assis ici ?

     - Oui. Il y avait déjà des matins et des soirs, des jours et des nuits, toujours pareils, et déjà rien ne bougeait.

     - On nous avait dit qu'une histoire allait commencer et on attendait qu'elle commence.

     - Oui et on attend toujours !... »

 

 

Notes d'intentions dramaturgiques:

 

On dit souvent que prendre de la « distance », de la « hauteur » par rapport à un problème, une situation, aide à mieux appréhender un ensemble, un contexte, un environnement.

Mais qu'en est-il si la connaissance d'un problème, d'une situation n'est seulement fondée que sur ce qu'on peut en percevoir à « distance » ou depuis une « hauteur », fut-elle métaphorique ?

La proximité tout comme l'éloignement n'offrent qu'une vision partielle, parfois même déformée. Il n'est pas question ici de réalité figée, de vérité décrétée mais seulement de perception. La réalité est changeante, mouvante, déterminée par l'outil, l'instrument dont on se sert pour l'observer.

Il en va de même des sentiments et des émotions.

Traiter un peu de cette enrichissante « relativité », telle est l'ambition de ce projet.

 

Notes d'intentions musicales:

 

A travers les lentilles de cette Longue Vue, les textes sont explorés, disséqués, observés, afin de proposer un kaléidoscope de musiques riches en différents styles, s'adaptant au mieux aux différents textes choisis et écrits. Envisager le paysage musical comme un paysage terrestre ou lunaire, ou chaque bosse, chaque creux, chaque virage, chaque forêt, chaque frontière, chaque rivière, chaque rocher aurait sa place dans une partition éclectique, électrique, acoustique, métaphorique. L'importance est accordée au juste équilibre des timbres sonores, multipliant les couleurs sonores, les orchestrations grâce aux talents des musiciens multi-intrumentistes. 

 

L'équipe de création:

 

 

 

Alain De Neck (auteur, adaptateur, chanteur et comédien).

Img_3183

 

Alain est né en 1953. Après un parcours professionnel fait de multiples expériences riches et diverses, il « entre en Chanson et en Théâtre » en 1987.

Il écrit, joue et chante tout d'abord au sein du Théâtre de Galafronie, compagnie importante dans le secteur du Théâtre Jeune Public (L’ornithorynqueDésordres, Cocagne, La Grande Maison, La Belle Soror,...). Il crée et travaille ensuite pour la Lynx Compagnie (L''ornithorynque II, Eric Pervenche, De ci De là).

Il a chanté et joué dans la pièce néerlandophone Rusland voor beginners.

Il a joué le « guide marin » pour une exposition didactique sur la fabrication du chocolat (Côte d'Or).

Il a été en 2010 le lecteur comédien d'une émission littéraire de la RTBF.

Il a contribué en tant que consultant metteur en scène pour un spectacle de la Compagnie Transhumance (Monsieur Moi).

Il a écrit une pièce de théâtre (Un nez pour deux) pour le Théâtre Isocèle.

Quelques-unes de ses pièces ont été reprises à l'étranger (Suisse, Allemagne, Angleterre, Québec).

 

Jonathan De Neck (compositeur et musicien).

Img_3287

 

 

Jonathan, né en 1985, est diplômé du Conservatoire Royal de Musique de Liège en Composition (Michel Fourgon), Improvisation (Garrett List, Michel Massot), et Psychopédagogie.

En tant qu'accordéoniste, comédien, chanteur et compositeur, il est membre de plusieurs projets variés, allant de la musique world au jazz, en passant par les spectacles pour enfants: Diab QuintetLéon AccordéonLes DéménageursMary MTali TokéPolkIalmaLe Théâtre Maât, ...

Avec ces divers ensembles, il s’est produit en Belgique, mais aussi à l’étranger (France, Pays-Bas, Portugal, Espagne, Allemagne, Canada, Etats-Unis).

Il a aussi participé à l’enregistrement ou fait partie des groupes suivants: Dazibao, Knopf Quartet, Bali Murphy, Géraldine Cozier, Raphy Rafaël, Laïs, …

Il compose pour le théâtre (Théâtre de GalafronieThéâtre Isocèle, Théâtre du Léviathan, Lynx Compagnie), donne des cours (Académie de Musique de HannutMuziekpublique) et anime des stages.

 

Site internet de Jonathan De Neck

 

Oli Cima (musicien).

Img_3216

 

Il commence la guitare à l'àge de 14 ans.

Quelques brèves incursions dans des institutions d'enseignement musical (académies, écoles privées, stages, workshops classiques, rock,  jazz, ...) l'initient aux différents genres musicaux et styles de jeu.

Tour à tour instrumentiste, auteur, compositeur, interprète, arrangeur, directeur artistique, producteur, il jalonne son parcours de projets variés.

En 1998, il fonde le groupe flamenco-pop Amistad qui évoluera  tant dans les médias que sur les scènes nationales  et internationales pendant plus de 6 ans.

En 2000, il se rend en Espagne pour y étudier le flamenco. Par la suite, il se rendra à trois reprises au Festival de Cordoue où il rencontrera et se formera auprès d'artistes comme Manolo Sanlucar, José Antonio Rodriguez, Manolo Franco, Egbero Gismonti, Toquino, ...

Au fil  des années, il aura joué et enregistré pour et avec : Duo VarialMarka, Sandrine Collard, Charles Jarvis, Christian MerveilleRaphy RafaëlThibault, Marisol Valderrama, Rasàli, Anna Rubeau, Turdus Philomelos, Dazibao, René SopaMarlène DorcenaThéâtre de Galafronie,...

Il s'est produit dans de nombreux pays (France, Pays-Bas, Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne, Grèce, Île de la Réunion, Taïwan, Etats-Unis, ...)

 

Site internet d'Oli Cima

 

François Lourtie (musicien).

Img_3142

 

François est né en 1978. Il commence le saxophone en autodidacte à 15 ans.

Fuyant le milieu académique, il se forme au gré des rencontres et des stages avec, entre autres, Fabrizio Cassol, Bart Defoort, Erwin Vann, Bo Van Der Werf, Daniel Stokart, Kurt Budé, et suit durant plusieurs années les cours de Rock de Chambre (Michel Massot) et d'Improvisation libre (Garrett List) au Conservatoire Royal de Musique de Liège.

Aujourd'hui, en tant que compositeur et interprète, François est un musicien éclectique. Il s'intéresse et se met également au service de nombreux styles musicaux, en témoigne la diversité de ses projets: Tali TokéMatters Collective - SysmoCruz ControLT&TThe Wrong Object, BBshop Time, 3BsSix Appeal, ... Avec ces divers ensembles, François est actif sur les différentes scènes du jazz belge, mais également à l'étranger (Canada, France).

 

Site internet de François Lourtie

 

 

Francy Begasse (mise en scène).

Begasse-francy

 

Après une licence en philosophie à l’Université Catholique de Louvain (1980), Francy Begasse entame une carrière théâtrale au Théâtre des Jeunes de la ville de Bruxelles tout en suivant les cours de l'Ecole Internationale de Théâtre LASSAAD (1980-82).

Elle participe à plusieurs productions cinématographiques dont La moitié de l’amour de Mary Jimenez, Fin octobre, début décembre de Thierry Knauff et Moonlight de Kate Schneider.

Dans le sillage de la démarche de Saïdi Lassaad, elle envisage son travail théâtral comme une recherche en tant qu’actrice-créatrice. En 1990, elle se fait remarquer avec la mise en scène de Le Jour où le soleil luit, une production du Théâtre Musical Possible qui récoltera de nombreux prix (Prix de la ville de Huy – Prix de la Sabam – Coup de foudre de la Presse belge).

Par la suite, elle a créé et joué dans de multiples spectacles produits par La Compagnie Aventurine, Les productions de la Méduse, La Compagnie de la Casquette, Le Théâtre Attrape…Et pour Les Ateliers de la Lune Noire, dont elle est l’une des fondatrices, elle mettra en scène de nombreux spectacles de Véronique Castanyer.

Elle n'a par ailleurs jamais hésité à s'attaquer à d'autres disciplines que le théâtre pur. En 1996, elle met en 'forme' divers numéros musicaux dont le groupe Scandale (chansons Ba-Rock), Les Frères Stromboli (humour, musique et jonglerie), Les Petites Frappes (groupe de percussionnistes fous) et dès 1997, elle se plonge dans le cirque : Pêle-Mêle à l’Espace Catastrophe, Ceci n'est pas un jongleur de Gregor Kiock, Loli mange ta soupe de Françoise Cornet, Fillette de Thamar Hampe, Le Polichineur de Tiroirs, Le Polichineur d’Écritoire, Le Polichineur de Laboratoire de Stéphane Georis, Le Mangeur de Livres de Patrick Gautron…

 

Un(e) percussionniste devrait rejoindre l'équipe prochainement

 

Un(e) « metteur en lumières » encore indéterminé(e) interviendra en fin de création

 

 

Img_3521

 

Panorama_3130-3135

 

Img_3158

 

 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Financement:

 

Nous nous fixons 1 mois de répétitions et de création.

Les besoins de financement seront ventilés comme suit :

 

- 2000 euros (salaires)

- 1000 euros (création et mise en lumières, matériel)

300 euros (flyers, outils de communication)

700 euros (matériel du décor, location de salle) 

 

Un total donc de 4000 euros.

 

 

 

Diab Compagnie

La Diab Compagnie est une asbl existant depuis 2013, basée à Bruxelles, et qui a pour but la création, la promotion et la diffusion de spectacles des arts vivants (musique, théâtre). Elle soutient et produit notamment le projet de l'accordéoniste et compositeur Jonathan De Neck, le Diab Quintet.

Derniers commentaires

Thumb_default
Je suis totalement surpris et pour le moins déçu que les artistes que nous avons suivis n'ai pas eu la délicatesse d'envoyer un message personnel à leur "sponsor". Juste un message automatique signifiant que la somme était atteinte. Signe des temps ? En l’occurrence Kisskiss Gang serait mieux approprié. Si vous souhaitez me rembourser, vous connaissez mes coordonnées bancaires. Ce serait plus élégant car je ne souhaite plus suivre vos évolutions. Je me suis laissé influencer par des connaissances quelque peu oppressantes. J'ai repéré d'autres projets qui partagent mes valeurs éthiques.
Thumb_default
Longue Vie à Longue Vue!
Thumb_default
Vive les artistes et le soleil qu'ils nous donnent