Cette pièce parle du parcours amoureux chaotique d’un homme d’une quarantaine d’années. Il se bat avec ses souvenirs, ses pensées, son imaginaire pour vivre à nouveau au présent. Votre participation nous permettra de donner vie à tous ces personnages et nous donnera la possibilité de jouer cette pièce dans un théatre parisien!

Large_lamaturit_amoureuse

The project

AU DEBUT

L’emergence première de ce projet fut d’ordre personnel. Après une séparation amoureuse, j’ai commencé à écrire, gratter sur le papier des idées, des notes sur l’Amour, mes questionnements, ceux de mon entourage sur ce beau sujet à la fois épineux et délicieux… Soit. J’aurai pu rester cloîtrée à mon domicile en hurlant à la mort que la vie est injuste, qu’il n’y a qu’à moi que cela arrive, et  faire de ma vie une tragédie ; cependant j’ai préféré transformer la peine et la douleur en quelques chose de positif, de significatif dans ma vie. Bien évidemment, j’ai oublié très rapidement mes états d’âmes pour naviguer dans le monde merveilleux de la curiosité, de l’apprentissage et de la découverte. L’excitation d’un nouveau projet, d’un nouveau sujet a très vite pris le dessus! Et c'est tant mieux! sinon ma pièce n'aurait consisté qu'à un monologue torturé, egocentrique et exhibitionniste. Bref un moment de bonheur pour tous.


INSPIRATIONS

L’amour ?  Tant de questions, de problématiques et si peu de vérités générales.  J’ai puisé mon inspiration dans la littérature tant philosophique que poétique (Barthes, Rimbaud, Shakespeare, Bronté, Mishima, Woolf, Murakami, etc…etc…), dans le cinéma (Bergman, Allen,  Wenders,  Godart, Wong Kar Wai etc..), dans la musique ( de Miles Davis, en passant par Franck Sinatra, de l’electro, du tango, du rock, du classique, …).

Je crois m’être inspiré de tout ce que j’ai vu, entendu, respiré ou touché. Sujet facile d’une certaine manière : l’Amour est partout  sous les formes les plus diverses et variées !

J’ai crée les personnages en partant des comédiens que j’ai choisi pour ce projet, en m’inspirant de leur folie, de leur beauté, de leur particularité à chacun. Puis je les ai transformé à ma manière.


ENSUITE…

Il est beaucoup sujet d’Amour, mais je ne souhaite en aucun cas imposer un discours, une idée précise. Je travaillerai de manière à ce que les textes soient vifs, rapides, incisifs : comme dans la vie. Que les gens se perdent dans les mots, et ne prennent, ne gardent pour eux que ce qui leur font écho !

Tous les  personnages de cette pièce veulent  aimer et être aimés  pour des raisons diverses : combler la solitude, parce qu’ils sont prêts et disponibles amoureusement,  par peur, pour se sentir vivants, désirés, parce qu’ils ont un trop plein d’amour à donner, pour la sécurité…Ici, il n'est pas question de leçon, de méthode, de solution à l'art d'aimer. Simplement des gens qui s'y essaient, qui s'y refusent, qui ont peur d'être âbimés, ou pire abandonnés.


Je me pose beaucoup de questions sur l’acte de la parole, sur la communication. Je souhaite que les personnages communiquent avec chaque parcelle de leurs corps . C’est pourquoi la musique et la danse ont une place primordiale dans ce projet. Ces personnages au delà de la voix, des mots, communiqueront avec tous leurs sens. Même le silence.

Fascinée par la danse, je souhaite montrer ce moyen d’expression sous multiples formes.

Le corps, les mouvements s’expriment et symbolisent la liberté. Ils permettent aussi de prendre le relai lorsque les mots ne suffisent plus ou se refusent à sortir. La danse improvisée, la danse chorégraphiée, tout sera mélangé !

La pièce comprenant simultanément des scènes du présent et du passé, et de nombreuses danses, nous avons besoin d’un espace de jeu assez grand,  afin de ne pas nuire à la clarté de l’histoire.


Les décors et costumes seront pris en charge et créés par toute l’équipe du projet. Ils seront fait de cartons, ou de bois, et symboliseront les lieux. Deux des personnages (Marianne et Antoine) amènent les lieux, les situations, c’est pourquoi j’opterai pour l’épurement et la simplicité des décors.

 

INSPIRATIONS EN IMAGES

« Parler est un besoin, écouter est un art. » (Goethe)

 

«  Les miroirs et la copulation sont abominables parce qu’ils multiplient le nombre des hommes. » (J.L. Borges)

 

L’amour de la Danse. Passion.

 

« Il m’arrive quelque chose d’étrange. Mes sens, ma vue, mon ouïe, mon toucher, commencent à m’abandonner. » (Bergman)
 La joie, la spontanéité. La vie.

 

Le désir, la séduction.

 

La folie. L’imagination. La créativité.

 

 

«  Toute conversation générale à laquelle je suis obligé d’assister (sinon de participer) m’écorche, me transit. Il m’apparaît que le langage des autres, dont je suis exclu, ces autres le surinvestissent, dérisoirement : ils affirment, contestent, ergotent, font parade.
Je vis le monde –l’autre monde- comme une hystérie généralisée. » (Barthes)

 

 

« Et ta bouche qui se tait peut prouver l’impossible. » (Eluard)

 

« La sculpture est le corps, mon corps est ma sculpture. » (L. Bourgeois. »

 

« Je ne veux rien savoir de mon passé et je suis tout entier tendu vers l’avenir. »

 

«  Il reste toujours quelque chose de l’enfance, toujours… »
(M. Duras)

 

« L’indifférence est une paralysie de l’âme. » (A. Tchekhov)

 

J’ai tenté de parler d’Amour, de Solitude avec humour, avec folie avec imagination et rêverie. J’espère que cette pièce vous plaira !

Qui suis-je ?

LA MATURITE AMOUREUSE écrit et mis en scène par Suzanna Celle

Avec Marianne Caillet, Antoine Bernardin, Nicolas Zanier, Coline Cianni, Vincent Fouquiau, Maxime Lafay, Deborah Krey, Milena Malenic, Roméo Agid et Suzanna Celle.

Régie Adeline Mallet.

Décors Stephane Zbylut, Lea Poinsignon et tous les comédiens.

 Vous pouvez lire la pièce sur le site WELOVEWORDS : http://www.welovewords.com/documents/la-maturite-amoureuse

Why fund it?

Etant 12 comédiens, il nous est pour l'instant impossible de pouvoir jouer ce projet en dehors de Paris. En effet nous n'avons pas les fonds necessaires pour loger cette belle et grande tribu!
Cette collecte de fond, nous permettrait de jouer dans un thêatre parisien : les tarifs de location de salle pouvant varier de 500 à plus de 5000 euros. Notre objectif est de trouver une salle à un prix raisonnable et de  jouer le maximum de représentations dans ce lieu. La somme récoltée nous permettra aussi de payer les droits musicaux à chaque représentation.



Les décors du spectacle resteront très simples :  à base de bois, tissus, cartons. Cette pièce faisant beaucoup appel à l'enfance et l'imaginaire, nous n'aurons pas besoin de grands moyens a ce niveau là. Enfant, une etoile en plastique suffisait à faire de nous le plus grand shérif de tout le Far West! Je pense donc qu'il est possible de vous faire rêver, de vous amuser, de vous faire voyager avec notre histoire, notre envie, notre folie,  nos bouts de cartons, nos cubes de bois fabriqués avec amour, etc...

 

Vous pouvez lire la pièce sur le site WELOVEWORDS : http://www.welovewords.com/documents/la-maturite-amoureuse

Newest comments

Thumb_default
NB -Les chaussettes sont en carton entièrement recyclable (la troupe est entièrement en harmonie avec la nature) . Elles peuvent être personnaliser à outrance selon les souhaits du mécène . -Les vrais chaussettes ne sont pas portées par les comédiens seulement embrassées . -Idem pour les collants -Idem pour la paire . Il n'est pas précisé qu'elle peut être dépareillée. Cela vous permettra alors peut être de partir en quête de l' Autre et qui sait si au bout de celle ci ne se trouve pas le pied de votre douce moitié . ( oui en plus de faire du théâtre nous sommes qualifiés en matière amoureuse ) -Pour ce qui est de la chanson de Maxime Lafay en chaussette ... pour tout vous dire c'est comme cela que j'en suis tombée amoureuse !