Aidez-moi à réaliser cette création artistique engagée sur les identités fluides de genre, un solo présenté à Tangente en novembre 2017.

Large_yg_19531-1496763073-1496763092

Présentation détaillée du projet

MERCI À TOUS ceux et celles qui ont supportés le projet jusqu'à maintenant, moralement et monétairement... L'OBJECTIF EST MAINTENANT ATTEINT MAIS LES DONS SONT ENCORE LES BIENVENUS JUSQU'A DIMANCHE 2OH. Le montant reçu en surplus sera réinjecté dans les démarches de création. Merci encore !!!

___________________________________________________

 

" Donnez un coup de pouce, déplacez une montagne!

 

En collaboration avec la Caisse Desjardins de la Culture, Tangente est fière de soutenir ce projet artistique qui sera présenté lors de notre prochaine saison de danse contemporaine.

 

Les artistes sélectionnés ont reçu une formation dispensée par la Caisse Desjardins de Culture et Nathalie Courville, ambassadrice au Canada de Kiss Kiss Bank Bank et spécialiste en communication et en financement du domaine culturel. Les créateurs sont entièrement responsables de la planification et la gestion de leur collecte de fonds. De plus, la Caisse Desjardins la Culture bonifie la campagne de 500 $ supplémentaires dès les premiers 1000 $ atteint.

 

En participant à ce projet de sociofinancement, vous contribuez de manière significative à la création artistique de l’artiste tout développant son autonomie financière. Merci! "

 

                                

Bienvenue dans l'aventure créative de ce solo,

 

Moi, c'est Manuel, vous pouvez consulter ma biographie sur cette plateforme. En cette journée internationale de la lutte contre l'homophobie et la transphobie, je lance ce projet de socio-financement et espère contribuer à démocratiser cette réalité par la création ! Votre intérêt et vos dons seront vraiment apprécié.

Je vous présente un historique de ce spectacle (en cours de création) abordant l'identité queer, un aperçu de mon équipe de feu, puis les raisons pour lesquelles je sollicite votre aide !!

 

Historique et description du projet

 

Après l'avoir débuté lors de mon bac à l’Université Concordia (en études chorégraphiques, mineure en psychologie), après en avoir présenté une version courte (10 minutes) à l’édition de Danses Buissonnières en 2016, je poursuis l’aventure de cette pièce étrange, poétique et sensible : LA MÉCANIQUE DES DESSOUS ! Une diffusion de 25 minutes sera proposée à Tangente, du 16 au 19 novembre 2017. Par la suite, j’espère créer une dernière version de 45 minutes, puis distribuer le spectacle ailleurs au Québec et rejoindre des publics multiples.

 

 

Lmdd3_photonathalieduhaime_interpr_temanuelshinkco-1494456547

(Crédits Nathalie Duhaime)

 

« L’interprétation, très convaincante, amène le sujet d’une manière ludique et brouille les clichés (...) La pièce dans son ensemble traite de son sujet avec réussite, pour notre plus grand plaisir. » 

                                                                                         Marine Morales-Casaroli

                                                                                         Collaboratrice

                                                                                         Bible_Urbaine

SYNOPSIS

 

« Sur scène un personnage queer, un homme-à-barbe, emprunte l’identité d’une femme. Ultra-féminine, féministe, il se délecte des paradoxes en revêtant voiles et talons aiguilles. Basé sur un travail iconographique et inspiré du butô japonais, ce solo oscille entre danse et performance. Jouant avec la féminité et l’androgynie, le chorégraphe-interprète endosse différents archétypes pour mieux les interroger et aborder l’idée de la  fluidité du genre. Une création puissante, portée par une musique down-tempo minimale, qui nous confronte dans nos schémas de pensées. Peut-on échapper à la dichotomie Masculin/Féminin et redéfinir ce qu’est l’éventail des genres ? » 

                                                                                                                     - Tangente, 2017

 

Cette « fluidité du genre » m’interpelle; personnellement, mais aussi par sa portée politique et ses potentiels artistiques. C'est une réalité qui gagne à être visible davantage pour que l'on vivent tous mieux ensemble. J’explore la transidentité sur scène depuis 2011. Ceci m’a permis de toucher les publics avec davantage de sensibilité, de légèreté et de liberté. Je crois que les gens, en général, gagneraient à découvrir et à s’amuser avec leur propre performance des genres; pour ne pas rester coincé dans les conditionnements, inviter l’humour dans leur quotidien et mieux saisir l’expérience de leur complémentarité.

 

 

À l'ère ou le numérique est presque omniprésent dans nos vies, je suis intéressé à explorer comment la vidéo peut rester vivante sur scène, aller de pair avec la danse et réellement servir un propos. Allez écouter l'artiste Senking, musique ambient-down-tempo qui accompagne aussi la création ici!

 

 

Lmmd16_photojuanelcasseus_interpretemanuelshink-1494519682

8-1494467807

(autres performances de Shannon Dove)

 

 

Dans certaines cultures, autochtones ou maorie par exemple, un troisième genre est reconnu ouvertement et valorisé pour ce qu’il est. Pour ma part, c’est suite à certains stages de butô et de clown que j’ai constaté, il y a 6 ans, que la femme en moi avait envie d’être incarnée plus souvent. Sous le pseudonyme de Shannon Dove, je suis apparu comme Drag-Queen sur des scènes alternatives montréalaises. Aujourd’hui dans ce projet, je dévoile Shannon au grand jour, en incorporant trois pratiques artistiques (le drag-queen, la danse contemporaine et l’art numérique) afin d’aborder cette notion de fluidité du genre.

 

Car en réalité, le genre n’est pas qu’une détermination fixe et immuable attribuée à la naissance, c’est aussi une attitude psychique relative à comment une personne se ressent et se comporte, dans des contextes et des périodes de vie multiples.

 

 

Lmdd1_photonathalieduhaime_interpr_temanuelshink-1494471468

_dsc0493-1495399353

(encore de Nathalie Duhaime)

 

Budget !

 

Vos dons permettront au projet LA MÉCANIQUE DES DESSOUS de prendre son envol et d’offrir une rémunération symbolique à ses collaborateurs essentiels. Si nous dépassons l’objectif, cet argent permettra de leur offrir un salaire plus raisonnable et de couvrir d'autres frais. D’autres démarches de financements sont aussi en cours alors…On se croise les doigts !

 

Voici la répartition de l'argent récolté par vos dons. Il s'agit de "à peu près" 1/10 du budget réel...

 

développer le sens de la pièce avec une dramaturge : 200 $

travailler l’interprétation avec un oeil extérieur : 100 $

honorer la création du costumier : 300 $

concevoir la vidéo numérique en relation avec la danse: 500 $

conception d’éclairage et résidence technique : 400 $

 

location de studio de répétition:

costumes et accessoires :

répétitrice :

documentation photo et vidéo :

salaire du chorégraphe : 

 

Objectif de la campagne : 1500 $

 

                         Images-6-1494529715

 

Hugues_cl_ment-1494470473

                                  (Hugues Clément vidéaste collaborateur, Dichotomie)

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Pourquoi prendre le temps !

 

Donner, ça fait sourire, ça rend heureux ! Mais cette fois-ci, vous recevrez même des cadeaux sympathiques en retour, la liste est juste en haut à droite. Grâce à votre appui, six nouveaux collaborateurs talentueux m’aideront à plonger et à trouver le souffle de cette création longue... Une dramaturge (Emily Gualtieri), un costumier (Angelo Barsetti), un concepteur vidéo (Hugues Clément), une conceptrice d’éclairage (Léticia Hamaoui), un œil extérieur (Lucie Grégoire) et une répétitrice (Claudia Chan Tak). Ces rencontres prometteuses stimuleront de riches apprentissages et alimenteront mon désir de me dépasser comme créateur. Quatre phases de recherche ont été planifiées sur 4 mois de travail, entre juin et octobre 2017. 

 

Vous n’avez pas besoin d’être très riche pour participer selon votre budget : faites un don de 5$ à 200$ et toute l’équipe dansera la lambada, et j'en serai extrêmement reconnaissant...

 

 

 

 

 

 

25_ans-angelo_barsetti_credits_jean_louis_fernandez-en_mots-1494455636

                                     (crédits Louise Bédard Danse)

 

Angelo Barsetti

 

Issu des Arts Plastiques, Angelo Barsetti se fait d'abord connaître comme maquilleur en danse et au théâtre. Ses débuts en maquillage de scène remontent à 1987, à l'invitation d'André Brassard, alors metteur en scène de la pièce de Michel Marc Bouchard " Les Feluettes ", créée par le théâtre Petit à Petit. Depuis,il travaille avec les plus importants metteurs en scène du Québec tels René Richard Cyr, Claude Poissant, Denis Marleau et Stéphanie Jasmin, Wajdi Mouawad, Brigitte Haentjens pour qui il signe aussi les images promotionnelles de ses œuvres et tout récemment Angela Konrad. En danse, les chorégraphes Sylvain Émard, Danièle Desnoyers, Lucie Grégoire, Catherine Tardif ainsi que Louise Bédard avec qui il collabore depuis 1990, font régulièrement appel à ce concepteur inspiré. Angelo Barsetti a aussi enseigné l'art du maquillage de scène aux étudiants en interprétation de l'École Nationale de Théâtre. Il se consacre aujourd'hui de plus en plus à la photographie.

 

Hugues_cl_ment__portrait_-1494455682

                                                 (crédits La Presse)

 

Hugues Clément

 

Concepteur multimédia, artiste audiovisuel et motion designer, Hugues Clément oscille entre son/image et univers numériques/organiques, explorant une approche de démantèlement dichotomique, tel que présentée lors de diverses manifestations, dont MUTEK, Igloofest et le Circle of Light Moscow International Festival. Éclairé par des études en électroacoustique et le travail de composition pour le théâtre et la danse contemporaine, Clément est venu au VJing avec de méticuleuses réflexions artistiques et un penchant ludique pour les juxtapositions graphiques abstraites. Après avoir remporté la Bourse Euterke offerte par la SAT comme VJ émergent en 2011 ainsi que le concours audiovisuel EM15 de l'année dernière, Hugues Clément revient à MUTEK avec deux nouveaux projets: le collage audiovisuel Dichotomie et un VJ set explorant les possibilités abstraites de la modélisation 3D. Performance live dans le programme.

 

Emily_gualtieri_headshot__landscape____claudia_chan_tak-1494456091

                                                (crédits Claudia ChanTak)

 

Emily Gualtieri

 

Emily Gualtieri est chorégraphe et artiste en danse nominée au prix Dora œuvrant à Montréal et à Toronto. Un intérêt marqué à la création la pousse à présenter de nouvelles œuvres à chaque saison depuis 2007. Elle s'engage à un partenariat avec David Albert-Toth, avec qui elle fond Parts+Labour_Danse en 2011. Leurs œuvres ont été présenté à travers le Canada dans des festivals tels que Dance: Made in Canada, Guelph Dance, Expanse Festival, Quartiers Danses, VSLR, Dance Matters, OFF.T.A et St. John Contemporary Dance Festival. Emily a participé et a dirigé des résidences d'artistes à Montréal, Toronto, Banff, Halifax, Massachusetts, and Berlin. Emily signe également À la prochaine (2013), une commande de Older & Reckless interprété par Ginelle Chagnon, Re:Pairing (2015), une production Danceworks CoWorks, et Stealing Fire (2016) une commande de Mocean Dance. Le duo présentera deux nouvelles créations dans la saison 2017/18.

 

Lucie_-_angelo-1494456295

                                           (crédits Angelo Barsetti)

 

Lucie Grégoire

 

La chorégraphe et interprète montréalaise Lucie Grégoire poursuit sa recherche artistique depuis plus de 30 ans, avec plus d’une trentaine de créations chorégraphiques, des solos, des œuvres pour plusieurs danseurs et des pièces in situ. Son travail, nourri du contact avec des pays et cultures diverses, tels que l’Arctique, le Portugal, le désert du Sahara, le Japon, le Maroc, l’Amazonie et l’Islande, s’inspire aussi de disciplines artistiques variées —littérature arts visuels et cinéma. Réputée pour l’intégrité de sa démarche artistique, la beauté hypnotique de sa danse et la dimension picturale de ses mises en scène, elle trace une voie unique dans le paysage de la danse contemporaine. En 2004, la création de Eye, en collaboration avec le chorégraphe et danseur japonais Yoshito Ohno marque un tournant dans sa trajectoire. Depuis, cette collaboration s’est poursuivie avec les créations de Flower (2008) et In Between (2011). Ses œuvres ont été présentées au Canada, en Europe, à New York, en Tunisie et au Japon. L’enseignement fait partie intégrante de la recherche artistique de Lucie Grégoire. Elle fait partie du corps professoral de l’École de danse contemporaine de Montréal depuis 1989.

 

Leticiahamaoui-1494455577

                                     (crédits Tsikimamy Photographe)

 

Léticia Hamaoui

 

Issue de l’Option-Théâtre du Collège Lionel-Groulx (Théâtre Production, Gestion et techniques de scène, 2013), Leticia Hamaoui œuvre depuis comme régisseure, assistante metteure en scène et conceptrice d’éclairage. Mais sa passion première demeure la conception d’éclairage. À l’été 2015, elle conçoit les lumières de deux comédies : Pierre et Marie...et le démon, au Théâtre des Grands Chênes, puis Boeing Boeing, dans une mise en scène d’André Robitaille. En 2016, elle prête son talent à la chorégraphe Gabrielle Bertrand-Lehouiller (Naïve, Tangente Danse), au créateur Jean-Philippe Baril-Guérard (La singularité est proche, OFFTA), et à la chorégraphe Natacha Filiatrault avec Pavlov (Tangente Danse), avant d’accoucher de sa propre création, Douce, au festival Zone Homa. Elle vient de terminer deux conceptions à l’hiver 2017 à la Salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier, avec les metteurs en scène Philippe Boutin (Being Philippe Gold) et Nicolas Gendron (L’Enfance de l’art). Elle est adjointe à la direction artistique de la compagnie ExLibris, en plus d’y signer les éclairages (Et au pire, on se mariera).

 

2-1494468679

 

Thumb_couleur_9-1494791959
ManouShink

Récipiendaire de deux bourses du Conseil des Arts du Canada, Manuel Shink a d’abord complété sa formation d’interprète à l’EDCMTL, puis il collabore à plus d’une dizaine de projets, à Montréal, Québec, Toronto, Berlin et St-John. Il travaille pour Le Fils d'Adrien Danse, Code Universel, Human Playground, Lucie Grégoire Danse, Teoma Naccarato, Hélène... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Manu, how breath-taking, Beauty! Art is always on the forefront of social change. I look forward to seeing this work.
Thumb_default
Manu est un grand artiste, sensible, il sait jouer avec la présence, les ambiances, la musique. Ses œuvres sont transparentes, profondément touchante. L'encourager c'est donner la chance à d'autres de voir son travail, c'est aussi reconnaître l'importance de sensibiliser à la transsexualité afin qu'il y ait de plus en plus d'acceptation social de chacun peu importe son identité sexuelle.
Thumb_default
Allez Manu, starte-nous ça, ce char-là! On aimerait bien un show de boucane, avec les pistons, pis toute! On te souhaite une création bien huilée.