Contribuez à la réalisation d'un documentaire photographique : "La Mongolie, entre traditions et mondialisation".

Large_couverture

Présentation détaillée du projet

Mon objectif, par la photographie documentaire, est de révéler les relations que nous entretenons avec les métiers liés à la terre et à la nature. La distance qui s'est installée me questionne. Les liens qui nous lient à la terre se résumeraient-ils à ceux de la consommation…? J'ai réalisé différents documentaires photographiques dans le Sud-Ouest de la France, en Pologne et, je me suis intéressée à la paysannerie en Flandres d'où je suis originaire. Le dernier "la route des cultures" est un travail réalisé dans le cadre d'une résidence artistique, où j'étais invitée par le CIAC de Bourbourg (59). Ce travail a donné lieu à une exposition de Janvier à Avril 2014 et à une édition.

 

Or-sicard

 

extrait du projet : l'or rose, Pologne, 2011

 

Elevages_2

 

extrait du projet : élevages abattages distributions, coq à coup nu, 2011

 

Hdf-serge

 

extrait du projet histoires de fermes, Serge, 2012

 

___

 

Rdc-sicard

 

extrait du projet la route des cultures, moisson, août 2013

 

Img_0984

 

Img_1885

 

Img_1609

 

Img_1911

 

extrait du projet la route des cultures, chicorée, novembre 2013

 

 

Pour mieux connaitre mon travail (noemiesicard.com)

 

Aujourd'hui c'est vers d'autres cultures que je me dirige, là où des hommes sont encore amenés à vivre et à s'adapter à la nature. Je pars réaliser un projet photographique en Mongolie deux mois cet été, mon voyage débute avec la participation à une mission liée à un programme de réintroduction des Chevaux de Przewalski avec l'association Cybelle Planète. Puis c'est par des rencontres et le quotidien que j'aimerais mettre en images la vie d'éleveurs nomades ainsi que les mutations qui s'opèrent : de nombreuses familles viennent à migrer vers les villes afin de trouver une vie meilleure. Les importantes ressources minières du pays jouent un rôle majeur dans les différentes évolutions…

 

Découvrir un nouveau visage de la Mongolie qui se situe entre "traditions et mondialisation"…  

À quoi servira la collecte ?

À quoi va servir votre soutien?

 

J'ai pu auto-financer une partie de ce projet photographique : les frais de transport, visa… la mission éco-volontaire. Mais mes économies commencent à diminuer… je crains ne pas pouvoir aller correctement au bout de mes objectifs. C'est en cela que je fais appel à vous…

 

J'aimerais pourvoir avant de partir… :

 

Prendre l’avion

Le billet d’avion aller-retour s’élève à 1000€ 

 

Acheter un Polaroïd

Je travaille avec un Canon 7d, je pense m''équiper d'un Polaroïd pour partager les images avec les habitants, et il sera aussi une petite sécurité si je rencontre un quelconque souci avec mon appareil photo numérique.

Environ 300 euros

 

M’équiper

Prônant un maximum de contact avec la population, je cherche à marcher un maximum au cours de cette expérience et souhaite me doter de bonnes chaussures de randonnée, Pancho (saison des pluies), polaires légères, duvet (nuit très fraîches)...

Environ 200 euros

 

Sur place

Pouvoir faire appel à un interprète quelques jours répartis durant mon séjour

Je fais du dessin, la barrière de la langue sera sûrement pour moi l'occasion d'utiliser ce moyen de communication universel (il a déjà fait ses preuves lors d'un voyage en Ukraine en 2011…) ! Mais pour tenir des discussions ou apprendre sur le quotidien/les croyances d'une culture, le dessin, s'avère un peu limité…! S'en mettre plein les yeux c'est chouette… entendre peut être très beau, mais… comprendre peut s'avérer particulièrement utile et enrichissant afin d'apprécier au mieux une culture bien différente de la nôtre.

Environ : 300 euros

 

La mission éco-volontaire

Cette mission a pour but d’étudier la réintroduction des chevaux Przewalski, dans le parc d’Hustai.

Coût : 800 euros

 

Les frais de transport, alimentation, hébergement…

J’ai budgété un besoin de 500 euros

 

Des petits détails comme éviter la panne

Me munir d'une batterie en + ainsi qu'une carte mémoire…

Environ 200 euros

 

Retour en France

 

Partager cette expérience est la seconde partie du projet.

 

Une exposition en Juillet 2015

Je suis soutenue par l'association de Guillaume de Rubrouck, qui m'exposera lors de la fête du Nadam de Juillet 2015. Rubrouck (village du Nord de la France) est jumelé avec la ville de Bulgan en Mongolie.

 

Un traducteur

J'ai en ma possession du matériel de prise de son, je ferai des enregistrements ici et là. J'aurais besoin à mon retour d'une personne qualifiée pour m'aider à retranscrire quelques entretiens…

 

Une édition

Tout financement supplémentaire m'aidera à poursuivre le projet quant à l'élaboration de l'édition

Pour moi, le livre est l'aboutissement du travail photographique. Le livre est objet documentaire. Dans mes précédents projets j'ai réalisée des éditions, qui mêlent textes et photographies. Toutes contributions complémentaires me permettront d'amorcer ce travail de mise en page. Et qui sait… son impression… :) 

 

Hdf_livre_1

 

Hdf_livre_6

 

Hdf_livre_9

 

livre histoires de fermes, 88 pages

photographies et témoignages

 

Couverture

 

Rdc-portraits

 

livre la route des cultures, 48 pages

photographies et témoignages

Thumb_noemiesicard
Noémie Sicard

Née en 1988, originaire du Nord de la France. Après avoir obtenu un BTS communication visuelle à l’ESAAB de Nevers, j’ai intégré la 3e année des beaux arts de Toulouse où j’ai été diplômée en juin 2012 à la fin de la 5e année, DNSEP option communication. Un séjour Erasmus à l’académie des beaux-arts de Cracovie m’a permis de travailler avec Władysław... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Ramène-nous des belles photos ! Bisous. Marie-Anaïs et Julien. PS : j'ai relayé sur twitter
Thumb_default
Bon voyage Noémie!!! Profites en bien!! A bientôt avec les photos Bisous Alicia et Yann
Thumb_default
Fonce !