La nuit sera belle est un court métrage de science fiction. Il nous plonge au cœur d’un régime totalitaire, formatant apparences et sentiments et rendant toute forme d’art totalement absente. Ici, on dresse à la fois le tableau de la condition humaine dans un pays reclus sur lui-même et le lien incontestable entre l’Art et l’Homme.

Large_film_-_la_nuit_sera_belle

The project

 

 

Synopsis : 

 

Oppressé par le régime totalitaire dans lequel toute la population évolue sans sentiments ni ouverture sur l'extérieur, dans un quotidien régi et préfabriqué par le pouvoir du "Protecteur" dont l'image et les discours envahissent l’espace vital, un couple décide de mettre fin à cette robotisation des êtres humais. Ils préparent pour cela l'intrusion de l'art dans la société, ici à travers la musique. Entre communication corrompue, déchirures familiales et force de l'amour qui les unit, William et Julia organisent donc leur acte de résistance : une nuit en musique. 

 

Le contexte :

 

Suite à une effroyable crise sociale ayant eue lieu une quinzaine d’années auparavant, le régime totalitaire du pays diabolise l’ancienne société et le monde extérieur, ne laissant aucune information traverser ses frontières.  La façon de s’habiller, l’intérieur des habitations, l’alimentation : tout est ici sous contrôle. 

 

 

C’est donc dans cette atmosphère étouffante que j’ai souhaité construire les personnages de William et Julia qui s’unissent pour mener un combat contre le gouvernement du Protecteur.  Le couple devra, pour atteindre son objectif faire face à plusieurs contraintes : les éventuels soupçons de leurs voisins robotisés, la mise sous écoute de l’intégralité des appartements, et, surtout, l’amour porté à Edward, l’enfant de William et Julia qui voudront à la fois le protéger dans le présent et lui assurer un avenir meilleur. 

 

Un court métrage en lien avec l’actualité ?

 

Si La nuit sera belle ne représente aucun pays existant ni aucune époque, l’idée du régime totalitariste reste inspirée d’éléments présents dans l’actualité de tous.  La Corée du Nord :

je suis depuis longtemps fasciné par la situation de la Corée du Nord, un pays où les habitants semblent vivre seuls face au reste du monde, où la plupart considèrent ses dirigeants munis de pouvoirs surnaturels. En cinquante ans de régime, un degré de fanatisme s’est effectivement développé. Je me suis donc énormément inspiré de ce protectionnisme extrême apparu suite aux traumatismes historiques vécus par le pays. 

 

 

Un autre exemple beaucoup moins extrême que le précédent bien évidemment : 

 

La France :

Actuellement dans un contexte politique particulier, j’ai eu, comme beaucoup, la sensation que cette façon de penser s’est largement développée et démocratisée au sein de tous les principaux partis.  Le but de ce court métrage est ici, à travers le genre spécifique de la science fiction, d'avoir une approche du sujet du régime totalitaire dans un univers construit, par morceaux, à partir de l’univers quotidien de tous. Et, pourquoi pas, y apporter une part d’anticipation. 

 

Le tournage :

 

Nous comptons tourner mi-juillet. 

 

Les personnages du court métrage seront nombreux : plusieurs familles vivant sous le régime, le Protecteur ou encore ses espions. Quatre enfants participeront également : c’est un petit challenge pour l’équipe mise en scène que nous sommes ravis d’aborder.  En ce qui concerne le décor, nous aurons donc plusieurs pièces à construire : des appartements avec cuisines – salon et chambre, une salle d’espionnage ainsi que le bureau du Protecteur.  Enfin, la nuit en musique de William et Julia sera traitée de façon particulière et nécessitera des effets spéciaux (impacts de balles, sang).  Afin d’accentuer l’émotion et les sensations liées au thème du film, la lumière jouera un grand rôle. La majorité des images seront traitées en noir et blanc, pour recréer une ambiance froide voire aseptisée. 

 

Une atmosphère visuelle que m’ont inspirées de nombreuses références telles que Equilibrium de Kurt Wimmer ou encore 1984 de Michael Radford.

 

Ce thème engendre des interrogations sur un contexte actuel et met en lumière l'amour d’un couple, relation parent-enfant et, bien sûr, la place de l’Art dans la condition humaine. J’espère donc savoir transmettre des émotions et les partager avec les futurs spectateurs. Pour cela, nous avons besoin de votre aide, avec l’espoir de pouvoir faire vivre ce court-métrage dans plusieurs festivals ! 

 

 

Why fund it?

Les fonds collectés serviront tant pour la construction du décor que pour les frais de régie ou encore le matériel nécessaire en cadre et lumière. 

- Construction du décor : 700€ (4 appartements, 2 chambres d’enfant, un bureau, une salle d’espionnage, une salle secrète) Cela comprend l’achat des meubles, la fabrication de drapeaux représentatifs du régime ainsi que tous l’habillage, c’est à dire les accessoires. De plus, nous seront contraints de construire des faux murs pour reconstituer certaines salles, notamment pour les scènes nécessitant des effets spéciaux tels que des impacts de balle. 

- Lumière : 500€ Achat de ciné feuilles, filtres et gélatines + location de certains projecteurs. 

- Régie et machinerie : 700€ Installation d’une loge HMC + transport du matériel et du décor (location d’un camion et frais d’essence) + nourriture pour l’ensemble de l’équipe pour quatre jours de tournage + location d'une steadycam. 

- Cadre : 400€ Location de plusieurs objectifs pour le canon 5D + location d’un follow focus, d’un moniteur ainsi que d’une matte box. 

- Costumes, maquillage et coiffure : 200€ Habillage de l’ensemble des acteurs, notamment les uniformes des espions du régime. De plus, tous les acteurs seront coiffés de la même façon : chacun d’entre eux sera donc mis entre les mains de notre équipe maquillage coiffure. 

Thumb_45698_444917954616_714284616_4774926_7809540_n
Hugo Heid

Actuellement étudiant à l’ESRA (Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle), j’ai eu l’occasion de m’enrichir de plusieurs expériences audiovisuelles, tant en assistanat réalisation sur des documentaires (dont un fera prochainement l’objet d’une diffusion sur ARTE et Planète) qu’en direction de production. Aujourd’hui, il est vrai que l’envie de me... See more

Newest comments

Thumb_default
Bravo Hugo, beau projet! Je te souhaite une belle réalisation . Isabelle Besombes
Thumb_default
souviens toi bien de gaspard lassus et bonne réalisation
Thumb_default
bonne chance Hugo!