Participez à l'aventure de la Petite Ferme de Kercaudan: Des outils auto-construits et des semences... pour des légumes au printemps!

Large_jjiji-1420667425

Présentation détaillée du projet

Cela fait maintenant plusieurs années que l'on cherche un bout de terre à cultiver. Aujourd'hui nous avons trouvé dans le Finistère sud (Bretagne) et ce n'est que le début de l'histoire, pour écrire la suite nous avons besoin de votre participation!

 

Avant tout, commençons par les présentations. Il y a Capucine et Ewenn, paysans en herbe, Aline,  et moi, Arthur.

 

Je vais vous raconter un bout de notre histoire.

 

A la naissance de notre premier enfant, Capucine, nous quittons la ville de nos études et partons vadrouiller, trouver l'endroit où poser nos valises. Un an de voyage plus tard, et un petit Ewenn en cours, nous rêvons de nous installer paysans.

 

Img_1393-1420407353

 

 

Je commence une formation en maraîchage biologique à côté de Rennes.

Cette formation me fait découvrir un métier qui est devenu une passion, je vais pouvoir travailler de mes mains, en contact avec la nature. Mais aussi nourrir les gens avec une alimentation saine et avec un mode de production ayant le moins d'impact possible sur la planète

 

Je découvre aussi l'autre facette du maraîchage biologique et de l'agriculture en général. Utilisation en grande quantité de plastiques et de produits issus du pétrole, asphyxie des agriculteurs par les crédits, rythme de travail effréné pour un salaire ridicule (en moyenne 3 euros de l'heure dans le Finistère), production à tout prix, subventions européennes qui maintiennent ce modèle sous perfusion.

 

Malgré tout,  l'envie  de m'engager et de m'installer en tant que paysan-maraîcher continue. Je rencontre des paysans qui réfléchissent, expérimentent et font évoluer l'agriculture. C'est très stimulant et j'espère y prendre part en développant un système le plus écologique possible, tout en étant viable. J'affine les valeurs qui m'animent et me donnent l'envie d'être un maraîcher proche de la terre et de l'humain, de transmettre ces valeurs dans mon métier.

 

 

Nous choisissons la Bretagne pour nous installer, et plus précisément le Finistère sud pour son climat doux et sa proximité avec la mer.

Après plusieurs tentatives de reprises de fermes, nous avons finalement trouvé 2 hectares, par hasard, dans la commune qui a vu naître mon grand père.

 

Le lieu

 

 

Imgp4122-1420407641

Tout est à construire!!

 

C'est sur la commune de Pont-Aven que se trouve notre petit coteau, bordé d'arbres et de pommiers. Une amie nous l'a prédit : «vous trouverez ce que vous voulez, où vous voulez, au prix que vous voulez!», elle avait raison!

 

Dans le courant de l'été 2014, nous achetons cette parcelle de 2 ha pour 7000 €. Je commence les démarches pour m'installer en tant qu'agriculteur, en même temps que les premiers chantiers de débroussaillages et nettoyages.

 

A la fin de l'été le voisin me propose de reprendre ses terres et son matériel agricole en location, ce qui nous fait démarrer l'activité avec plus de terre pour les rotations de cultures, du matériel, deux petits tracteurs et un hangar.

 

 

Le projet de La Petite Ferme de Kercaudan

 

 

Cette ferme sera un lieu de production agricole, des légumes, des fruits, du cidre et du jus de pomme

Le fait d'avoir récupéré des terres en plus ouvre le champs des possibles: avoir des animaux, produire des céréales issues de variétés anciennes (sarrasin, blé panifiable, millet).

Mais également un lieu de rencontre et de transmission, avec un volet pédagogique sur lequel travaille Aline, qui est actuellement en formation en Education à l'Environnement.

Et bien sûr l'organisation de moments festifs et conviviaux auxquels le plus grand nombre sera convié!

 

Imgp3905-1420407753

 

 

 

 

Comment ?

 

 

Nous avons demandé  50000 € d'emprunt à la banque, pour démarrer l'activité de maraîchage biologique.

Plus qu'à avoir l'accord bancaire et c'est parti, on monte les serres, on construit le matériel, on fabrique la pépinière, on creuse la réserve d'eau...

 

L'automne passe...et c'est la douche froide. Après nous avoir fait attendre en demandant toutes sortes de papiers et de détails sur notre vie, le banquier nous dit : « vous savez sans aucun doute produire des légumes, mais saurez vous les vendre ?».

La vraie raison de ce refus nous ne la saurons que plus tard, c'est que nous avons deux jeunes enfants et pas de "situation".

 

Quand ça arrive c'est quand même la désillusion, c'est vrai. Car on a beau être dans la débrouille, faire pas mal de récup', il reste une somme de départ à rassembler pour pouvoir démarrer.

MINCE QUOI! C'est un beau projet, on veut faire des légumes de qualité, les vendre au marché, faire des paniers. Il y a aussi ce projet de remettre en fonction le vieux pressoir pour faire du cidre et du jus de pomme, développer une activité pédagogique, travailler avec un cheval de trait...

 

 

 

Alors voilà, avec ou sans banque on y va ! Ce sera peut-être plus difficile au début, mais d'autres l'ont fait avant nous.

 

 

Un petit prêt familial (5000 euros) va me permettre de monter les premières serres (d'occasion).

 

 

On a réfléchi et on a réussi à identifier ce qui semble essentiel pour démarrer notre activité, en se concentrant en premier lieu sur le maraîchage.

 

 Et voilà, c'est pour cette partie-ci que l'on a besoin de votre soutien

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

 

 

A financer les semences, les plants et le terreau pour démarrer au printemps (1500 €).

 

A financer l'autoconstruction de trois outils tractés pour travailler le sol: un cultibutte, un vibroplanche et une butteuse à planche (6000 €).

Utilisés en combinaison, ces outils permettent d'effectuer tous les travaux de préparation du sol en maraîchage biologique.

Ils sont très économiques à la construction, car auto-construits, mais également à l'usage, parce qu'ils ne nécessitent que peu de gasoil (pas de prise de force).

 

Je les construirai entièrement, grâce à l'Atelier Paysan, qui propose des stages pour l'autoconstruction d'outils adaptés au maraîchage biologique, afin que chaque paysan puisse se réapproprier ses outils et soit en mesure de les réparer et de les améliorer.

Les stages pour réaliser les outils auront lieu de janvier à mars 2015.

Pour en savoir plus http://www.latelierpaysan.org/

 

 

La somme de votre participation est de 7500 €.

 

Cette somme va nous permettre de commencer notre activité.

 

Si le montant est dépassé, cela nous permettra de démarrer dans de bien meilleures conditions, en finançant ce que nous avions prévu au départ:

 

-Creuser la réserve d'eau et installer une pompe solaire ( 15000 €)

-Acheter les serres qui nous manquent encore ( 11000 €)

-Acheter du matériel d'occasion (semoir, motteuse, caisses de récoltes, benne, etc...), ainsi qu'un fond de roulement pour honorer les premières factures : 9000 €

 

L'objectif est de pouvoir vendre des légumes cet été et de commencer les paniers à la rentrée de septembre.

 

 

 

 

La Petite Ferme vous est ouverte, si vous voulez venir discuter de notre projet ou de tout autre chose d'ailleurs !

 

Merci, merci !

 

_l_l-1420409683

 

Thumb_agriculture-87732__180-1420665009
Arthur et Aline

Arthur: j'ai grandi en Lorraine, Guyane et Martinique. Après de courtes études à la fac de sciences politique, je découvre très vite que rester assis n'est pas fait pour moi. Je me passionne pour l'agriculture et le monde du vivant en général. Bricoleur, j'aime travailler avec le bois et le métal. La proximité de l'océan me permet également de faire de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_the-losers
Bien reçu les graines! Je passerais cette année vous voir :)
Thumb_agriculture-87732__180-1420665009
Merci de ta contribution Tirelipinpon, nous avons effectivement déjà pensé à la Nef, ce sont d'ailleurs les seuls qui croient en notre projet.. Mais ils demandent une garantie à la hauteur du montant emprunté, donc 50000 euros... Nous serons sans doute obligés de passer par là si on souhaite pérenniser notre activité. Le point positif c'est qu'ils fonctionnent avec un cercle de cautionneurs solidaires, c'est à dire que n'importe qui peut se porter caution pour notre projet, à condition de n'être ni au chômage ni sans emploi. A hauteur de 2000 euros minimum/personne, ça fait quelques personnes à réunir mais c'est jouable ! A ce propos avis aux amateurs... Dans tout les cas merci à tous et à très bientôt. Aline et Arthur
Thumb_grandduduche-1423153844
Bonjour, Avez vous pensez à la Nef pour obtenir un prêt? http://www.lanef.com/emprunter/emprunt_solidaire.php