Une oeuvre sur la mémoire, personnelle et collective, sur la façon dont elle fonctionne et recompose une vérité qui n'est pas historique.

Large_visuel_kiss_kiss

The project

Affiche_la_pierre_avec_te_le_phone

 

 

Le Projet

 

La Pierre n’est ni une pièce historique, encore moins une pièce « allemande », mais l’outil poétique que nous avons choisi aujourd’hui pour interroger et fouiller le tissu de l’humanité occidentale. Que ce soit d’un côté du Rhin ou de l’autre, nous portons tous en nous les victoires et les erreurs de nos pères et cherchons à en comprendre la résonance puissante qu’elles exercent sur ce que nous sommes, et sur ce que seront ceux après nous.

 

L’oeuvre de Marius Von Mayenburg interroge irrévérencieusement notre passé, parce qu’il est un jeune auteur contemporain de notre génération, soucieux de questionner le monde autour de lui par une écriture percutante, incisive et poétique.

 

 

La Pierre est un formidable outil pour nous, notamment pour sa ludicité narrative, ses effets de miroir d’époque à époque et sa construction morcelée : elle fonctionne comme le processus du souvenir même, par jaillissements anarchiques, sans logique préconçue en apparence... L’agencement des scènes rappelle en effet la forme d’un puzzle : tout est à reconstruire, les diverses interprétations demeurent possibles. Le spectateur devient l’acteur d’un jeu de piste en quête de vérité : c’est au final à lui de faire la lumière sur ce qui lui est donné à voir et à entendre.

 

« La guerre ne se joue pas sur le front, mais dans nos vies, au fond de nos maisons, de nos rues, de nos familles, de cette donné instable que l’on appelle « NOUS ». Le texte de Mayenburg prend à bras le corps la question de l’après guerre via le prisme de la famille, en particulier de ses composantes féminines, sans en passer par le souci du « spectaculaire impudique », plus convenu qu’aucune réalité, là où elle blesse, là où elle dérange et remue. Ici la théâtralité à sa place, bien sûr, mais elle est ailleurs, dans la destruction et la recomposition permanente du temps et de ses époques, dans l’entremêlement de ses destinées. La vérité n’est pas dans ce que l’on dit mais dans ce que l’on tait, et plus encore dans ce que l’on trahit. »

 Sarah Blamont

 

396877_490715910955298_1695268157_n_1_

 

 

 

L'équipe

 

Nous sommes des acteurs issus de plusieurs écoles nationales de théâtre dont une grande majorité de l’Ensatt (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre), ce qui est également le cas de notre scénographe et de notre créateur lumière. La Pierre est née d’un projet de carte blanche (projet à l’initiative et réalisé par les élèves pour une quinzaine de représentations ouvertes au public) jouée à L’Ensatt en mai et septembre – octobre 2011. Nous cherchons aujourd’hui à le reprendre et à le mener à bien dans sa forme définitive, avec certains de ses membres d’origine et d’autres personnalités désireuses de nous rejoindre. Nous avons eu l’opportunité d’en présenter une première version intégrale en juillet 2012 au festival de Valréas dirigé par Gilbert Barba, puis d’en achever la construction lors de répétitions dans les locaux de l’Ensatt au mois de Septembre 2013, suivies de présentations professionnelles.

 

Sarah Blamont - Metteur en scène

Amandine Livet - Scénographe

Sébastien Marc - Éclairagiste

 

Avec

Juliette Allain

Sarah Blamont

Léa Girardet

Ariane Heuzé

Léa Moszkowicz

Pierre-Yves Poudou

 

396954_490889640937925_49211372_n

Valréas-2012

 

Le calendrier du projet

 

Résidence à l'ENSATT (École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre)

du 26 Août au  21 Septembre 2013

 

Représentations au Studio-Théâtre d'Asnières-sur-Seine

du 12 au 15 Décembre 2013

 

Représentations à l'Espace 44 (label Scènes Découvertes), Lyon

du 9 au 11 Janvier 2014 à 20h30

et le 12 Janvier 2014 à 16h

 

 

 

Why fund it?

La Pierre est le premier projet du collectif. Le projet a d'abord connu différentes étapes, différentes vies notamment au sein de l'ENSATT et au festival les Nuits de l’Enclave.

Mais voilà qu'il nous faut maintenant le mener à bien dans une forme plus ambitieuse. La scénographie, les costumes et la lumière gagnent en importance et engagent donc des frais.

 

Les fonds collectés complèterons le budget de création. Nous pourrons enrichir les éléments scénographiques et les costumes. Ils pourvoiront aussi aux défraiements de l'équipe lors des différentes sessions de création et de représentations. Ils contribueront également à payer les droits d'auteurs et la communication (affiches, Flyers...)

 

Thumb_avatar
Da Sein

Da Sein Da Sein est un collectif créé à l'initiative de Sarah Blamont autour du projet "La Pierre" de Marius Von Mayenbourg en 2013. Il est un concept philosophique développé par Heidegger qui signifie "être ici", la conscience d'"être" pour l'être humain - différent de l'être objet -, au présent : ici et maintenant.

Newest comments

Thumb_thomantoine
Bonne suite au projet, à bientôt ! Antoine S.P.
Thumb_default
De la part de M'sieur et M'dame Heuzé et de M'sieur et M'dame Barbu-Roth !
Thumb_default
Je souhaite un long chemin à ce beau spectacle, à vous tous, à tout bientôt, je vous embrasse ! Michèle