La Puff Cover, unique au monde, est une housse pour protéger les guitares et basses électriques

Large_capture_d_e_cran_2015-12-16_a__15.01.02-1450274404-1450274448

Présentation détaillée du projet

L’idée de la puff cover est née d’un constat simple. Comment protéger et transporter sa guitare électrique ou basse électrique sans subir le poids des étuis existants et avoir un indice de protection plus important qu’avec les housse dites «classiques» Les premières réflexions ont été mené avec Alex, spécialiste de l’objet gonflable décalé et benjamin, designer.

 

Capture-1450199750

 

 

De l’idée à la conception …

 

Les idées simples sont souvent compliquées à mettre en oeuvre. La seule technique permettant de gonfler du PVC est la soudure HF (haute fréquence) qui garantie une étanchéité totale de l’objet soudé. Néanmoins le PVC est une matière particulière a manipuler, l’air insufflé provoque toutes sortes de contraintes, de déformation, qui doivent être gérer à la base de la réflexion.

 

Un carré en pvc soudé devient vite un rond une fois gonflé. Nous avons donc entamé un long processus de calcul, d’essais, grâce à la fabrication d’une multitude de prototypes qui nous ont permis d’affiner la forme, de trouver des solutions aux diverses contraintes, de calculer, recalculer la cotes des rayons, celles des parties droites ou rondes, et c’est pas fini…

 

 

 

La production !

 

Une fois ces contraintes assumées, il a fallut trouver le savoir faire pour la production. Je me suis rapproché de deux personnes installés près de Lyon, Frédéric Chevalier, patron d’une usine de soudage HF et Frank Doyen, un outilleur indispensable possédant le savoir faire permettant la fabrication du moule (l’électrode).

 

Ce projet de vie venait de trouver deux nouveaux partenaires qui sont rentrés dans cette danse créative spontanément. Grâce aux échantillons PVC que possédait Frederick, nous avons pu entamer une série de test pour trouver la bonne matière (grain, texture, souplesse, flexibilité), ainsi que pour déterminer une épaisseur idoine. Si c’est pas assez épais, c’est fragile, si ça l’est trop, ça ne peut se gonfler.

 

 

 

Le transport !

 

Une étape déterminante nous attendait : Mais comment va t’on la porter?.  Nous étions persuadés d’avoir mis en œuvre une idée novatrice, unique au monde, mais nous n’avions pas fini de réfléchir..Les premières démarches nous ont amené à proposer une sangle faisant le tour de la housse de protection, car nous ne pouvions pas souder la sangle au PVC. La pression à l’arrachement était beaucoup trop important pour que ça fonctionne.

 

 

 

Et lors d’un énième brain storming, l’idée est apparue, porter l’instrument comme un musicien en train de jouer. Les contraintes de poids et d’arrachement se sont évaporées en un instant, et nous avons pu rentrer dans les détails de la sangle Puff cover.

 

Elle est conçue, d’une part, pour faciliter le portage en sollicitant les épaules, et d’autre part pour tenir la housse à la main en se servant des boucles de réglage pour déterminer la bonne longueur.

 

 

 

 

La sangle fournie permet, selon le réglage, un portage «valise» ou un portage « à l’épaule » de la housse de protection. L’intérêt du positionnement de cette sangle, directement sur l’instrument permet à la housse de protection de ne subir aucune contrainte lors du portage.

 

 

 

 

Un concept mais beaucoup d’idées …

 

Quand vous avez l’impression de tenir une bonne idée, vous ne pouvez faire l’économie d’extrapoler… et dans ce sens, ça n’arrête pas. Nous sommes donc à l’orée d’élargir la gamme avec le projet de proposer une housse qui conviendrait aux ukulele et aux violons. Plus petite que sa soeur (environ 80cm de hauteur) et encore plus légère compte tenu du poids des instruments, elle sera munie d’une poignée en son centre et quelques accessoires à l’intérieur notamment pour fixer l’archet pour les violons ou encore une protection pour les mécaniques. Mais pour arriver à nos fins, il nous faut encore travailler la forme, les cotes, pour proposer un produit fini. Et nous aurons encore besoin de vous tous..

 

 

 

 

 

L’accessoirisation de Puff Cover

 

Comme vous pouvez le constater, la housse de protection propose quelques pièces additives notamment pour la fermeture de la housse. il s’agit de 3 pattes velcrotées, d’une pochette prévue pour protéger les mécaniques de l’instrument, et également une langue de pvc non gonflée qui vient joindre les deux enveloppes. Toutes ces pièces pourront, le cas échéant être imprimées et ainsi personnaliser la housse.

 

Le PVC choisi pour la fabrication possède son propre grain (satin) et sa propre couleur (gris cendré). L’éventail quasi infini des grains et couleurs nous permettra dans un deuxième temps d’accéder à un large panel pour répondre aux besoins spécifiques.

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

A ce jour, nous avons déjà investi plus de 7000 euros pour la recherche technique, la fabrication du premier moule et l’achat de la matière première.

 

Il nous faut finaliser définitivement la forme du moule et optimiser les choix techniques : 2 500 euros

Nous projetons donc de lancer une première série de 100 pièces : 4 000 euros

Il nous faut créer les contres parties : 1 500 euros

Lancement de la campagne de community management, financement de diverses actions de communication notamment dématérialisées : 2 000 euros

 

Pour un total demandé de : 10 000 euros

 

Si nous réussissons notre campagne, et que votre engouement génère un dépassement du montant demandé, cela nous permettra également de nous projeter sur l’extension de la gamme et lancer la réflexion et la mise en production de la petite housse pour les ukulélés et les violons. Cela nous permettra également d’avoir accès à une matière plus saine avec un PVC sans Phtalates.

 

Thumb_thierry-spierling-puff-cover-1450200097
PuffCover.com

Je m’appelle Thierry Sperling, musicien à mes heures ayant des problèmes de dos récurrents. Fatigué par des douleurs en portant ma basse, dans sa caisse de protection en allant aux répétitions ou aux concerts, j’ai essayé les housses en nylon, mais elles ne sont jamais assez épaisses pour garantir les chocs intempestifs. Un jour, j’ai eu un accident de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_logo_triporteur_de_marseille-1423242687
allezzzzzzzzzz :)
Thumb_default
Hey mon Thierry ! Ma modeste contribution à ton génial projet !!! Je te souhaite plein de réussite !!! Ca va marcher :p :) Des Bises ;) Fréd.
Thumb_default
Tu nous tiendras au courant de la suite oralement ! J'ai pas tout compris.... Bises, Nicole