Financer "LA QUILLE", court-métrage de Jérôme Lecamus, l'histoire d'un homme marginalisé, qui va tenter d'emprunter le chemin de la rédemption...

Large_affiche_la_quille-1485535952-1485536021

Présentation détaillée du projet

Déjà 31% de dons collectés.     Merci à tous !                                                

 

 

                                            LA QUILLE

 

Genre : Drame

Durée de tournage : Du 24 Février au 26 Février 2017.

Durée du film : 10 min

 

 

 

SYNOPSIS :

 

Monsieur André est un gangster de la vieille époque. Après avoir fait ses armes à la grande époque du « Milieu Parisien », aux cotés de son ami de toujours Alain. Il continue de mener la vie qu’il a choisi en respectant son code d’honneur. Pragmatique, homme d’affaires hors pair avec un sang froid à toute épreuve, Monsieur André s’est construit une solide réputation de gangster « à l’ancienne ».

 

Pour mener à bien sa carrière, Monsieur André a décidé de rester seul, sans lien familial, pour éviter toute répercussion, il décide sciemment de vivre sans attaches. Un choix qui le gardera en vie et le conduira à la tête d’une entreprise -« propre » en apparence- d’import-export. Mais sa rencontre avec Ryan, un nouvel employé, va tout faire basculer...

 

POURQUOI LA QUILLE ?

 

La quille est une expression française utilisée dans plusieurs domaines, mais qui ne signifie qu'une seule chose : la retraite. Elle marque la fin d'une époque, d'un engagement passionné.

 

QUI SUIS-JE ?

 

                              Lecamus_jerome_38_-_copie-1485378451

 

 

 

Originaire de Batz-sur-Mer en Loire Atlantique, passionné de cinéma et d'écriture depuis tout petit, j'ai tenté mon aventure à Paris il y a maintenant 4 ans.   Après avoir suivi une formation de comédien à Acting International à Paris, j'ai eu la chance de tourner dans plusieurs court-métrages ainsi que dans un long-métrage (Offenders) l'année dernière.   Désireux de vivre l'expérience de plus près, j'ai fondé l'association FireBay Productions avec Manal Zen et j'ai pris part aux tournages à différents postes.   Aujourd'hui, j'ai décidé de mettre tout en oeuvre pour réaliser mon premier court-métrage : " La Quille ".    

 

À PROPOS DU FILM :

 

« Tout ce qui est fait dans le présent affecte l’avenir en conséquence, et le passé par rédemption » Paulo Coelho

 

La rédemption est-elle vraiment accordée à tous ? C’est cette question -somme toute banale- qui m’a guidé tout au long de l’écriture de ce film. Cette recherche à tout prix du pardon est un chemin de croix, même si elle ne débute que des décennies plus tard : l’effet dévastateur qu’elle provoque est similaire. Elle ronge petit à petit l’esprit jusqu’à satisfaction. Mais à quelle prix peut on l’accorder ?

 

L’idée de ce film a germé avec le personnage de Monsieur André. Fan des films de genre, ou de gangsters tels que Casino de Martin Scorsese, Doberman de Jan Kounen, Reservoirs Dogs de Tarantino ou le diptyque Mesrine de Jean-Francois Richet, je recherchais une ambiance pesante avec de forts personnages.

À l’image de Apprentice de Boo Junfeng, je voulais que Monsieur André soit à la fois implacable et touchant. 

 

À travers les yeux de Monsieur André, j’ai tenté d’explorer cet espace borderline, entre regrets et remords que l’on peut accumuler dans une vie de criminel. Un homme issu de la grande époque du « Milieu Parisien » et qui a réussi à durer relève de l’utopie : ce n’est possible qu’en bâtissant sa vie autour du crime et du respect de ce « code de l’honneur », ne laissant place à rien d’autre. 

 

C’est le cheminement intérieur d’un homme seul, qui fantasme sans se l’avouer sur le fait d’avoir une famille et se retrouve prisonnier de son indépendance. Sa rencontre avec Ryan, le nouvel employé lui-même en quête de réhabilitation, prend la dimension de signe divin, de deuxième chance par procuration pour Monsieur André de rallumer un sentiment éteint en lui depuis longtemps : la possibilité d’aimer. 

 

Ce qu’il a refusé toute sa vie par peur de souffrir le mènera à la perte des espoirs naissants ! Comme un héros antique, il précipite le destin funeste en croyant tout mettre en oeuvre pour y échapper. Ce film est ce chemin de croix, un serpent qui se mord la queue.

 

Sans défaitisme, la prise de conscience tardive de Monsieur André montre le parcours parfois chaotique de la rédemption et du pardon. Mêlée à l’instinct de transmettre, du désir de guider et de conseiller selon ses propres erreurs rapprochent brièvement le personnage du monde des vivants et l’exposent à ce qu’il redoute plus que tout. Certains appellent cela « le retour du bâton », d’autres « le karma »... 

 

 

NOTES SUR LA LUMIERE

 

Le Bureau : 

page4image1528 page4image1688

Je recherche une lumière bien définie pour chaque lieu et ambiance.

Une lumière chaude avec des jeux d’ombres pour les scènes du bureau de Monsieur André, afin de souligner la chaleur de l’endroit. Cette pièce est un refuge pour le personnage principal, c’est aussi son lieu de vie. Mais c’est aussi le lieu de la remise en question.

 

(1) NUIT : 

 

Lumi_re_bureau_nuit-1485294880

 

 

(2) JOUR : 

 

Lumi_re_bureau_jour-1485294960

 

 

L’Entrepôt :

 

À l’inverse, la lumière pour les scènes d’entrepôt est froide et très lumineuse.

C’est le monde dans lequel Monsieur André ne laisse place à aucun sentiment, c’est aussi le lieu à sons image : des néons qui salissent la lumière et patibulaire. 

 

Lumi_re_entrepot_jour-1485295011

 

 

 

 

Le Couloir :

 

Pour les couloirs de l’entrepôt, l’ambiance est pesante et sombre, avec des éclairages froids et très bleus. Le couloir baigne dans l'obscurité avec quelques éclairages de côté, donnant un effet sous-marin.

 

Lorsque Alain et Monsieur André s’avancent dans ce couloir, c’est comme si il renonçaient à leur humanité. À l’image du Styx, c’est le lieu qui sépare l’Enfer des vivants. 

 

Lumi_re_couloir-1485295058

 

 

L’Appartement

 

L’appartement de Ryan et Mathilde est un endroit chaleureux où Monsieur André se découvre. C’est pourquoi je recherche une lumière chaude avec un rendu clinique, comme le moment d’une psycho- thérapie.

 

L’arrivée de Monsieur André jette un froid, il est tiraillé entre le désir de se faire accepter et le malaise que sa présence provoque. La perspective en pyramide : l’éclairage vertical sur la table révèle tout des visages et des réactions de chacun.

 

La lumière doit instaurer un climat tendu dans un foyer habituellement chaleureux. 

 

Lumi_re_repas-1485295101

 

 

 

CASTING :

 

Monsieur André ( Jean Corso )

 

Jean_corso-1485296503

 

Formé au Conservatoire National de Nice, Jean Corso a eu une carrière riche d'expériences.

 

Remarqué dans le rôle de Jean-Dominique Fartoni dans " L'homme qu'on aimait trop" de André Téchiné au coté de Catherine Deneuve et Guillaume Canet, ou bien dans " Quand on a 17 ans " d'André Téchiné avec Sandrine Kiberlain, Jean Corso possède une palette de jeu très varié et vous glacera le sang dans un rôle fait sur-mesure.

 

 

Site de Jean Corso

 

 

 

 

 

Alain ( Louis Kemon )

 

Louis_kemon-1485296562

 

Après avoir fait la joie de petits camarades de classe, par ses pitreries et ses histoires drôles, Il se met d'accord, très tôt avec l'administration scolaire pour une séparation amiable...

 

Vient ensuite une vie professionnelle riche et variée. Paralèllement, il s'épanouit dans le monde artistique.

 

Guitariste Auteur - Compositeur - interprète, il use les planches du théâtre amateur, puis il approche la peinture et la sculpture. Pour être unanimement reconnu aujourd'hui comme Comédien.

 

 

Site de Louis Kemon

 

 

 

 

 

 

L'EQUIPE TECHNIQUE :

 

Assistante réal : Manal Zen

 

Manal_zen_6-1485298470

 

Réalisatrice et scénariste formée à Ciné System, grâce à l'expérience en troupe du Githec en tant que comédienne, elle découvre la mise en scène et touche sa première caméra avec Les Engraineurs. Avec plusieurs films réalisés ( Kool Koor, a story of Street Art; la Bête Humaine), elle est co-fondatrice avec Jérôme Lecamus de l'association FireBay Prod, dédiée au cinéma.

 

 

Chef Opérateur : Samuel Phillipe Telot

 

Samuel_telot-1485299289

 

Formé à l'ESEC aux métiers de plateaux, mise en scène et technique ainsi que qu'aux techniques de la lumière, Samuel est un technicien très complet. Il a collaboré en tant que chef-électro sur de nombreux court-métrages. ( Le premier sourire et L'Appel des ombres), sur des web-séries et séries ( Bloqué CANAL + ). Samuel est également cadreur, monteur et réalisateur de clip du court- métrages (Le Filet).

 

Scripte : Marina Ortis

 

Marina_ortis-1485299245

 

Après 3 années d'études cinématographique Formation Scripte - Assistant Réal, Marina a également travaillé pour Europa Distribution et Act Média Diffusion. Scripte sur de nombreux courts-métrages tel que Benjamin et Fantasmes, des web-séries et long-métrages (Marseille qui danse), Marina est également co-fondatrice de La Valse Jaune Production et réalisatrice d'Avel.

 

Maquilleuse : Jeanne Lecomte

 

Jeanne_lecomte-1485299173

 

Après une faculté de biologie, Jeanne a suivi une formation à l'ITM, école de maquillage à Paris, durant deux ans. Elle a travaillé sur de nombreux projets : publicité Huawei, défilés : Mod'art international 2015, E-Fashion Awards 2015 ainsi qu'au festival d'Avignon 2015 avec Christian Bujeau.

 

 

 

 

 

COMMENT VA SE DEROULER LE TOURNAGE :

 

Le tournage se déroulera à Paris ainsi qu'en région parisienne, du 24 Février 2017 au 26 Février 2017.

 

La caméra utilisé sera une SONY A65. L'équipe de tournage sera composé de 10 personnes.

 

Passionnés de cinéma et avant-tout convaincus de la portée de ce film : les comédiens et les techniciens qui travaillent tous dans le milieu du cinéma et du théâtre, sont tous bénévoles sur le tournage.

 

Que va t-on faire de ce film ?

 

Afin de faire vivre " La Quille ", nous le présenterons dans divers festivals français et internationaux. Lorsque ce court-métrage voyagera de festivals en festivals, ce sera un peu de vous qui voyagera avec chaque fois avec lui.

 

LISTE DES FESTIVALS OÙ LE FILM SERA PRESENTE :

 

(Festival International du court-métrage d'Oberhausen) :

 

Festival-international-du-court-metrage-d-oberhausen-1999-1485380037

 

 

(Festival International du court-métrage de Clermont-Ferrand)

 

Clermont-1485380203

 

 

 

 

 

QUI EST FIREBAY PRODUCTIONS ?

page6image2760

 

                                  Logo_firebay_productions-1485299410

 

 

FireBay Prod est une association à but non lucratif (loi 1901) parisienne qui réalise et soutient des projets allant du court-métrage à la série, en passant par le docu-fiction.

 

Ce collectif composé de cinéastes, techniciens et artistes vivants met à disposition leur réseau, le matériel vidéo et prise de son, ainsi que le travail pré-tournage pour "La Quille".

 

Leur credo est de permettre à de jeunes cinéastes de pouvoir réaliser leurs projets, avec des cinéastes plus expérimentés autour de projets novateurs. L'association FireBay intervient bénévolement de la préparation à la diffusion du court-métrage.

 

Ils ont travaillé avec leur équipe sur tous les aspects du film afin que le résultat final soit à la hauteur du scénario, et surtout de VOTRE engagement.

À quoi servira la collecte ?

Où en sommes nous ? 

 

Aujourd'hui, le court-métrage est prêt à être tourné. On a le matériel et le lieu de tournage, une équipe professionnelle à la technique et à la distribution artistique.

 

Notre ultime détail : la LUMIÈRE, car sans  la lumière parfaitement maîtrisée, pas de film.

 

Le court-métrage nécessitant 3 jours de tournage, un budget de 2000€ est le strict minimum.

 

 

À quoi serviront les 2000€

 

- La location de la lumière, de la machinerie et de l'assurance du matériel loué : 1150

 

- La location du lieu tournage : 150€

 

- La régie ( repas pour 10 pers. /une journée de tournage ) + Essence pour le transport équipe et matériel + Location véhicule : 540

 

- Et bien sûr la commission KissKiss : 160

 

 

Tout ça pour un total de 2000€ !

 

C'est une grosse somme, bien que revue au strict minimum pour notre projet, et votre mobilisation sera déterminante car si la somme n'est pas atteinte nous ne pourrons tourner le film.

 

Si par bonheur vos dons dépassent 2000€ ?

 

Cela nous permettra d'améliorer considérablement les conditions de tournage :

 

Avec 2500€ : Nous avons la possibilité de louer les décors idéaux afin de rendre le film le plus proche d'un réalisme.

 

Avec 3000€ : On met le paquet sur la post-production.

 

Avec 3500€ : On fait voyager "La Quille" dans 10 festivals, nationaux et internationaux. 

 

Avec 4000€ et plus : On loue du matériel encore plus performant. C'est  les conditions d'Hollywood !

 

Plus le film voyagera et rencontrera des nouveaux spectateurs, plus nos efforts, VOS efforts, seront valorisés ! 

 

MERCI !!!

 

Tous les fonds récoltés sur cette plateforme seront reversés à Jérôme Lecamus 

Thumb_lecamus_jerome_10_-_copie-1485300570
Jérôme Lecamus

Originaire de Batz-sur-Mer en Loire Atlantique, passionné de cinéma et d'écriture depuis tout petit, j'ai tenté mon aventure à Paris il y a maintenant 4 ans. Après avoir suivi une formation de comédien à Acting International à Paris, j'ai eu la chance de tourner dans plusieurs court-métrages ainsi que dans un long-métrage (Offenders) l'année... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
All the best! Xx
Thumb_default
allez courage vous allez y arrive
Thumb_default
Beau Projet ...Il faut persévérer... Un petite cousine .