La Ruche du Médoc accompagne de futurs maraîchers pour créer des petites entreprises maraîchères bien ancrées sur les marchés locaux!

Large_ruchekkbb2

Présentation détaillée du projet

Chez Agrisud, nous travaillons depuis 20 ans sur l'insertion par la création d'activités agricoles dans les pays du Sud. On s'est dit que notre expérience serait utile sur notre territoire d’origine, la Gironde (notre siège est à Libourne). Ça tombe bien, nos amis du Pays Médoc cherchent à développer des petits maraîchers pour favoriser une alimentation issue d’une production de proximité !

 

Pourquoi La Ruche ?  « Le nom du projet, la Ruche du Médoc vient de l'idée de polliniser le territoire du Médoc par un essaimage des petites entreprises maraîchères bien ancrées sur les marchés locaux” (Cécile Bruère, coordinatrice du projet). 

 

La Ruche du Médoc favorise l’installation de maraîchers, des personnes pour la plupart non issues du milieu agricole, en facilitant l’accès à la terre, aux financements et la transmission de savoir-faire.

 

Ces « néo-maraîchers » ont aussi besoin de se tester et d’être accompagnés pour construire leur projet et réussir leur envol (ce sont eux les abeilles de la Ruche !).

 

Stockage_bio_web

 

LE MEDOC, DES GRANDS CRUS, DU SURF ... ET DES DEFIS !

 

Le Médoc n’est pas qu’une terre de grands crus. C’est aussi un territoire rural et enclavé, au développement contrasté, qui trouve aujourd’hui sa force dans son identité préservée et son mode de vie presqu’îlien.

 

Le Pays Médoc cherche à relever différents défis dont celui de la mise en place de circuits alimentaires courts et solidaires.

 

Si l’agriculture est un secteur porteur, les petits producteurs ont de plus en plus de mal à exister face à un système agricole qui s’éloigne des réalités locales. La Ruche du Médoc vise à créer un lien entre une production de fruits et légumes de qualité et une consommation de proximité.

Pour découvrir la France agricole en deux minutes, c'est ici 

 

UNE RUCHE POUR ACCOMPAGNER 8 MARAICHERS PENDANT 2 ANS, JUSQU'A LEUR ENVOL !

 

La Ruche du Médoc est une couveuse d’entreprises de maraîchage qui, en assumant le risque d’investissement lié au lancement de l’activité agricole, permet au « néo-maraîcher » de se concentrer pour apprendre à produire en respectant l’environnement (agroécologie), trouver des débouchés locaux pour sa production et enfin concrétiser son projet d’installation.

 

L_gumes_bio_m_docains_web

 

Les débouchés sur le territoire sont variés : marchés et commerces locaux, filière interrégionale d'intégration des produits bio/locaux dans la restauration collective, AMAP, réseaux de solidarité alimentaire, organisations de producteurs...

 

Coachés par un « maître-exploitant », les « apprentis-maraîchers » sont accompagnés pendant deux ans dans un parcours de professionnalisation qui leur permettra de voler de leurs propres ailes.

 

MAIS QUE VIENT FAIRE AGRISUD DANS TOUT CA, VOUS DEMANDEZ-VOUS ?

 

Parce que les bonnes idées n’ont pas de frontières ! Cette démarche de création de Très Petites Entreprises (TPE) bien installées sur le marché local, Agrisud la pratique depuis 20 ans. Elle a permis de créer 41 000 TPE dans 16 pays du Sud.

 

Grâce à un parcours de professionnalisation et à un accompagnement adaptés, 85% de ces TPE sont en activité après 4 ans.

 

Infographie_agrisud_def2

 

Si notre action s’est concentrée dans les pays du Sud (Afrique, Asie et Amérique du Sud), nous sommes aujourd’hui convaincus que le temps est venu d’appliquer notre savoir-faire en France. Notre siège étant situé en Gironde, à proximité du Pays Médoc, c’est tout naturellement que l’idée d’une action commune a germé.

 

Grâce à votre contribution, nous allons démontrer avec le Pays Médoc que ce qui marche au Sud est valable chez nous !

 

1maraicher_p_ri_urbain_pas_en_m_doc_web

 

A PROJET INEDIT, FINANCEMENT INEDIT

 

C’est la première fois qu’Agrisud accompagne un projet maraîcher en France… C’est aussi la première fois que nous recourons au crowdfunding !

 

Nous croyons que ce projet aura un retentissement fort, et pas seulement au niveau local. Aussi nous espérons que l’objectif à la fois social, économique et environnemental qu’il poursuit saura vous toucher.

 

DEVENEZ PIONNIER EN ACCOMPAGNANT CE PROJET PILOTE

 

Partout où Agrisud opère, le projet pilote est répliqué ensuite à tout un territoire.

 

A Madagascar par exemple, plus de 1 000 TPE agricoles familiales se sont développées en 5 ans à partir d'un petit noyau pilote. La même dynamique est lancée depuis 3 ans dans le Nord d'Haïti, avec les mêmes résultats.

 

Cette pollinisation n’est possible que si le projet pilote réussit et c'est là que nous avons besoin de vous !!!!

 

UN PROJET PILOTE SUR 2 ANS POUR UNE GRANDE AMBITION

 

ANNEE 1 : 4 apprentis, un terrain, un maître-exploitant, un parcours de professionnalisation, un réseau de partenaires … La Ruche se met en place ! (plus d'infos dans les FAQ plus bas)

 

ANNEE 2 : La première génération de 4 apprentis s’installe, la seconde lui succède (plus d'infos dans les FAQ plus bas).

 

1macau_serresrweb

 

 

1 minute pour comprendre en quoi consiste l'agroécologie ! Yvonnick Huet (directeur général d'Agrisud) en parle ici dans la rubrique 'C'est quoi ?' de TerreTV. 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Votre implication va permettre de soutenir les 3 premiers mois du projet, phase de mise en place de la Ruche, indispensable pour :

 

●     Finaliser le travail d'identification du site de la Ruche.

 

●     Identifier le maître-exploitant et préparer le dispositif d’accueil des apprentis.

 

●     Identifier les premiers apprentis.

 

●     Finaliser le parcours de professionnalisation.

 

●     Finaliser le plan de financement années 1 et 2.

 

●     Constitution de la structure porteuse.

 

 

Les 16 200 € vont servir à 

 

Finaliser le travail d'identification du site de la Ruche: 4000

 

Identifier le maître-exploitant et les apprentis: 3500

 

Finaliser le parcours de professionnalisation: 4000

 

Finaliser le plan de financement: 2800

 

Constitution de la structure porteuse: 3000

 

Communication: 900

 

Gestion de la campagne (contreparties): 800

 

Frais KKBB (8 %): 1200

 

Total: 16 200

 

On compte sur vous!!

 

Thumb_plante_agrisud_2
KitryD

Agrisud est une ONG qui crée des entreprises! Par une démarche de professionnalisation et d'accompagnement de personnes en situation précaire, Agrisud appuie la création de Très Petites Entreprises (TPE) agricoles familiales, profitables et durables, orientées vers le marché local. Agrisud agit de manière à Entreprendre contre la Pauvreté et pour... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Qui fournit les parcelles ?

C’est le point crucial du projet! Même si le territoire du Médoc est immense, trouver les parcelles adaptées au maraîchage est une aventure. Agrisud et le Pays Médoc mobilisent les ressources locales: les communes qui ont du foncier, les châteaux viticoles qui ont des espaces délaissés pour la vigne, ou encore d’autres propriétaires fonciers. Le potentiel est repéré, reste à finir de convaincre les propriétaires déjà contactés!

+ Comment sont sélectionnés les apprentis ?

L’ envie de devenir maraîcher et de porter un projet de création d’entreprise est le premier critère. Il faut aussi que les maraîchers soient prêts à s’investir dans un projet à forte dimension collective. La Ruche du Médoc est une opportunité présentée aux personnes qui sont en formation au Lycée agricole de Blanquefort.

+ Combien de temps entre le démarrage et la première récolte ?

Ça dépend de la saison à laquelle on démarre! Et oui, l’agriculture est une activité très dépendante du rythme des saisons. Si la Ruche s’installe en mars, alors on peut récolter à partir de l’été des légumes pleins de soleil (tomates, poivrons, courgettes); si la ruche s’installe en juillet, les courges d’automne seront les premières productions. En octobre, il faudra attendre le printemps suivant pour goûter aux épinards, fèves, radis, etc.

+ Quelle suite à ce projet pilote ?

Ce projet permettra d’accompagner une première génération de maraîchers qui s’installe en Médoc. D’autres générations suivront, avec aussi d'autres types de productions envisageables: la Ruche du Médoc peut aussi accompagner des types de producteurs (volailles et œufs par exemple) qui ont la volonté de travailler en circuit court et de contribuer à une alimentation locale. La Ruche du Médoc initie une dynamique nouvelle sur le territoire, ce sont aussi les producteurs qui feront évoluer le projet.

+ La Ruche du Médoc n’est-elle pas un concurrent pour les maraîchers du territoire?

La demande en produits locaux et en circuit court est très grande, l’espace métropolitain autour de Bordeaux constitue un réservoir de clientèle important: aujourd’hui la production locale contribue seulement à l’équivalent d’un jour d’alimentation par an. Il y a donc de la place pour tout le monde! En faisant participer les producteurs au projet, on crée aussi un espace de discussion pour organiser la filière.

+ Quels sont les avantages fiscaux liés aux dons ?

Pour les dons effectués par un particulier au profit d'organismes d'intérêt général tel qu'AGRISUD International, l'Etat accorde une réduction d'impôt égale à 66% du montant du don dans la limite de 20% de votre revenu imposable. En cas de dépassement de ce plafond, vous pouvez reporter l'excédent sur les 5 années suivantes.

Pour les dons effectués par une entreprise aux organismes cités précédemment, la réduction d'impôt est de 60% du montant du don, dans la limite de 0,5% du chiffre d'affaires. La réduction d'impôts sur le montant excédant ce plafond est reportable sur les 5 années suivant celle du don.

+ Que se passera-t-il en année 1 ?

Nous avons identifié la première génération de 4 apprentis.
Chaque apprenti dispose d’une parcelle-test d'1 hectare à proximité de l’exploitation du maître-exploitant qui lui transmet son savoir-faire. Il est aussi appuyé par un réseau local de partenaires qui prennent part à sa professionnalisation (Chambre d’Agriculture, centre de formation, Boutiques de Gestion, clients, etc.). Il apprend le métier de maraîcher en situation, ce qui lui permet d’éprouver sur une année les différentes dimensions de l'activité (production, marché, gestion…). Les techniques sont agroécologiques, poussées si possible jusqu’à la certification bio.
Au cours de cette première année, nous recherchons les terrains pour les futures installations individuelles.

+ Que se passera-t-il en année 2 ?

Les 4 apprentis de la première génération sont accompagnés dans leur installation individuelle.
La taille de l’exploitation est d'environ 2 hectares (plein champs + abris froids) ce qui assure un revenu toute l’année. Pendant cette phase cruciale, l’apprenti est suivi de près par le maître-exploitant et par des dispositifs locaux (Chambre d’Agriculture et Boutiques de Gestion).
Dès le début de cette année 2, la deuxième génération de 4 apprentis est identifiée et succède à la première.

Derniers commentaires

Thumb_default
Très beau projet, vive la reverse innovation !
Thumb_photo_identit_-1458058354
Bravo pour cette initiative, je souhaite de tout mon coeur qu'elle réussisse. L'ère industrielle nous a beaucoup apporté mais maintenant nous avons besoin de renouer avec les choses belles et simples.
Thumb_default
En espérant que ça pousse !