Nous souhaitons créer au mois d’avril prochain notre nouveau spectacle "La Sauvage" de Jean Anouilh en résidence à Nancy (Théâtre de Mon Désert), et d'en donner huit représentations. Nous espérons créer ce projet qui nous tient à cœur et sur lequel nous travaillons depuis plus de 10 mois.

Large_avatar_la_sauvage

Présentation détaillée du projet

L'histoire en quelques mots : "La Sauvage raconte l'histoire d'un amour impossible. Celui de Thérèse et de Florent. Thérèse Tarde est violoniste dans un minable orchestre de café, entre un père cupide et veule et une mère débauchée. Malgré les souillures de cette vie misérable, elle a gardé le coeur pur et un amour sincère la lie au grand musicien Florent, jeune homme riche, qui veut l'épouser. Elle a honte de ses parents, avides d'exploiter cette " affaire inespérée " ; honte du milieu dans lequel elle a grandi et dont elle veut sortir. Elle accepte la demande en mariage de Florent mais "les personnages de son passé vont venir un à un pour la reprendre

"C'est l'histoire d'une fille qui voudrait être heureuse. C'est l'histoire d'une jeune fille qui part vers la connaissance de "soi". Cela passe par des incompréhensions, des révoltes, des embûches.

C'est un projet qui nous tient particulièrement à coeur. Nous sommes 10 comédiens, un metteur en scène, une décoratrice, une graphiste, deux costumières, des musiciens et beaucoup d'autres personnes nous entourent et nous encouragent pour ce projet collectif.

Habituellement, nous finançons nous-mêmes nos projets cependant, malgré différents financements et aides, nous nous apercevons de l’ampleur que prend ce projet et du coût financier dont il dépend.
La ville de Nancy nous accueille pour la troisième fois consécutive au Théâtre de Mon Désert et nous prouve ainsi sa confiance et son enthousiasme vis-à-vis de notre projet. Le Théâtre de la Pépinière (Opéra-75002) nous a confirmé également la possibilité d’organiser une lecture de la pièce dans son théâtre le lundi 16 avril 2012 à 14h30, lecture qui nous permettra de montrer à un maximum de professionnel du métier notre travail.


La Compagnie du Cadran existe depuis quatre ans et nous ne cessons de travailler afin de produire des spectacles de qualité, à la hauteur de la formation qui nous a été donné auprès de M. Jean-Laurent Cochet.

 

Qui suis-je ?


La Compagnie théâtrale du Cadran est créée par Marjolaine Humbert et Christophe Truchi en Janvier 2008 alors qu’ils sont en deuxième année du cours de Jean-Laurent Cochet à Paris.

Pour exister, il faut jouer !
 

Il donc faut désigner un projet et un metteur en scène. La metteur en scène sera Marjolaine Humbert et le projet : une pièce de Labiche, « Les circonstances atténuantes » ressortie du tiroir et que plus personne n’avait monté depuis sa création en 1846. Le projet est lancé. La première date aura lieu à Menton (06). Ville natale d’un des cinq comédiens que forme cette jeune compagnie. La pièce remporte un franc succès, mais elle est trop courte pour faire un vrai spectacle. Décision donc d’en rajouter une deuxième, ce sera « Le clou au mari » du même Eugène Labiche, à qui le sort avait réservé le même destin, ressortir elle aussi du tiroir..

La Compagnie présente ensuite ces deux pièces à Nîmes, autre ville natale d’un des comédiens. La série est lancée. Il y a cinq comédiens, il y aura donc cinq villes, et après Menton et Nîmes, ce sera Nancy, Rennes et…Paris où la pièce remporte un vrai succès populaire au théâtre du Marais durant le mois de Février 2010.

 



Quoi de plus normal quand une équipe fonctionne, de continuer à travailler ensemble. Un mois plus tard la Compagnie du Cadran revient avec 4 des pièces les plus célèbres de Courteline. Ils se sont attachés à défendre cet auteur, tout premier auteur « réaliste », porté par des metteurs en scènes de qualité comme Antoine. Actuellement, ils continuent de jouer cette pièce à L’Auguste Théâtre (Paris) jusqu’à fin février 2012. Entre-temps la compagnie a fait du grand écart, du très grand écart même puisque les deux fondateurs de la Compagnie, Marjolaine Humbert et Christophe Truchi se sont lancés parallèlement à ces créations collectives - à deux « seuls en scène….littéraire ». Marjolaine Humbert a créé dans un sous-sol de café du 11ème arrondissement de Paris, un montage des  lettres de jeunesse d’une certaine Aurore Dupin que l’on connaîtra plus tard sous le nom de George SandQuand à Christophe Truchi, il interprète l’esthète le plus connu et le plus provocateur de son époque : Oscar Wilde, dans la lettre que celui-ci écrira de sa prison à son bel amant écervelé « De Profundis »


Ces deux spectacles ont été ensuite joués tous deux dans le cadre du festival off d’Avignon 2010, aux Ateliers d’Amphoux.


C’est quasiment à la même période que Christophe Truchi revenant à ses premiers amours forment le trio comique « Les Alcoolytes » avec deux autres membres de la Compagnie du Cadran : Marjolaine Humbert et Valentin Papoudof. À eux trois ils créent le spectacle « Dialogues de Sourds », écrit par Christophe Truchi, où la télévision est passée au crible. La télévision oui, mais pas que… ils attaquent aussi les institutions : La Poste, La politique, les médias en général…


Aujourd’hui la Compagnie du Cadran se compose de 10 comédiens pour son prochain projet « La Sauvage » de Jean Anouilh qui sera créé au théâtre Mon Désert de Nancy (54) du 04 au 08 Avril 2012.


La Compagnie commence à faire parler un peu d’elle. Nous sommes conscients que la notoriété est un travail de longue haleine. Elle ne constitue qu’une récompense à des années de travail passionné. Et à un seul résultat, défendre des auteurs et partager des univers à travers leurs œuvres !



L'EQUIPE :

 

À quoi servira la collecte ?

Les fonds collectés serviront à boucler notre budget afin de mener à bien notre résidence. L'argent servira à la location des salles de répétitions (500 euros), à la création des décors et des costumes (2000 euros) ainsi qu’aux frais de déplacement de la compagnie (500 euros)


        


Financement d'un décor (intérieur d'une maison de campagne bourgeoise), structure en bois contreplaqué 13 panneaux, alternant des trompe-l'oeil et des éléments réels, meubles et accessoires.

 


Costumes des 10 comédiens. 10 costumes par acte et comme les 3 actes se déroulent à 3 moments différents, nous sommes obligés de nous procurer ou de faire faire par des costumières une trentaine de costumes.


 


La pièce se déroulant dans les années 30, nous concentrons tous nos efforts à retranscrire au mieux l'atmosphère de cette période
Thumb_la_sauvage_final_rougeweb
Cadran2012

Comédien, auteur et metteur en scène au sein de la Compagnie du cadran