Création de Tempest, de William Shakespeare, nouvelle traduction et mise en scène par Jérôme Hankins, l'outil compagnie.

Large_14679078-0-1421318608

Présentation détaillée du projet

Ce projet nous le murissons depuis déjà plusieurs mois, avec l’appui du Centre Culturel Jacques Tati à Amiens et des partenaires qui nous ont accueillis en résidence pour la création : Briqueterie et Safran et avec la confiance accordée par certains bailleurs. Le montage de la pièce La Tempête de Shakespeare, se fonde sur la base d'une traduction inédite du metteur en scène Jérôme Hankins , lequel a déjà contribué aux traductions des « Tragédies » de Shakespeare dans l’édition de la Pleïade.

 

Yves Gourvil , Olivier Mellor, Stéphane Piasentin, Patrick Lafani, Raphael Setty construisent avec les comédiens-étudiants de la faculté d’Art de l’Université Picardie Jules Vernes, un spectacle novateur qui donne à penser et à donner de l’espoir à tout ceux qui sont aujourd’hui sur les rives d’une « île à la dérive »

 

 

Les premières représentations auront lieu -

 

mercredi 28 janvier à 19h30

jeudi 29 janvier à 14h30

vendredi 30 janvier à 19h30

samedi 31 janvier à 20h30

au Centre Cuturel Jacques Tati avant une tournée dans toute la France sur 2015 et 2016.(http://www.ccjt.fr/spectacles,theatre.html)

Le décor est presque terminé, nous ajustons les costumes, les acteurs se sont imprégnés de ces textes magiques, un vent de folie créative souffle sur le plateau... mais l'un de nos partenaires financiers vient de faire défection ! et c’est la tempête dans la tempête !

Toute cette réalisation quasi aboutie, ne peut sombrer parce qu’une lame de fond vient jeter et frapper sur la rive les nageurs acharnés que nous sommes. Abasourdis mais encore espérant un élan de solidarité, nous faisons appel à vous aujourd'hui pour nous aider à mettre le point final à cette création sur laquelle nous travaillons d'arrache pied depuis des mois et qui promet tant.

 

Parlez en autour de vous, venez nous voir et surtout soutenez nous très rapidement il ne reste que 3 semaines et même l’après ce prépare aussi. 

 

 

Pourquoi la Tempête de Shakespeare: 

 

Le choix de la Tempête de Shakespeare n’est pas anodin. C’est parce que La Tempête débute par un cataclysme ; un navire est en train de couler sous les assauts d'un cyclone terrifiant : les uns tentent de le sauver, les autres continuent de donner des ordres et d'imposer la soumission. Certains prient, certains pleurent, certains font de la philosophie, et même des plaisanteries. Cet éclatement de la société humaine en proie à la peur de l'inconnu paraît refléter l'état de nos fragiles démocraties contemporaines encore plus aujourd’hui qu’hier….

 

Photo_temp_te_-1421318725

 

Dans La Tempête, nous explorerons les traces et le diagnostic d'une colère et d'une frustration qui trouvent un nouveau sursaut dans l'état psychique de notre temps. Le propos de la mise en scène part du principe que nous sommes les naufragés de notre propre réussite, de notre conquête générale. Comme les penseurs, poètes et philosophes de la Renaissance, comme Shakespeare, nous naviguons entre explosions d'enthousiasme conquérant et une vision catastrophique de l'anéantissement. Nous sommes tout-puissants, mais quelque chose de cette toute-puissance est factice, voire auto-destructrice, sans direction, sans maîtrise, sans véritable soin de l'avenir et des conséquences de nos manipulations.

Comme dit un personnage de la pièce : nous ne nous appartenons plus à nous-mêmes. Pourtant, la pièce affirme aussi que le théâtre, la représentation, la fiction, peuvent nous aider, paradoxalement à retrouver des bribes de cette compréhension.

 

Qui somme nous ?

 

Né au sein du Théâtre de l’Ecole Normale supérieure de la rue d’Ulm dès les années 80, L’Outil Cie s’est transformé en association qui œuvre depuis 1995.  Son « directeur-metteur  en scène » : Jérôme Hankins est au au croisement de différentes professions: traduction, mise en scène, éducation artistique, formation de l’acteur, la compagnie est riche d’expériences multiples. On rappellera quelques productions de cette trajectoire. Au Havre ; au théâtre du Volcan l’adaptation du conte pour enfants de Salman Rushdie : Haroun et la mer des histoires, sera présentée. A ce moment L’Outil Compagnie affirme son projet d’ouvrir des champs d’exploration et de créations théâtrales, notamment autour du théâtre anglo-saxon, Jérôme Hankins étant devenu entre-temps le principal collaborateur et traducteur d’Edward Bond en France. Depuis cette période, l’Outil Compagnie n’a cessé d’être associé à de nombreuses expérimentations notamment au Théâtre National de Toulouse où il procède à une exploration du théâtre anglais de Shakespeare à Grégory Motton avec de jeunes comédiens en formation. Puis l’Outil Compagnie associé au Théâtre-Studio dirigé par Christian Benedetti à Alfortville, dans la banlieue-est de Paris, crée en français la pièce d’Edward Bond : Les Enfants, d’E. Bond, puis à la Friche la Belle de mai, à Marseille en 2002. Depuis 2006, la compagnie a travaillé en partenariat avec le Théâtre du Beauvaisis et la Comédie de Picardie pour d'ambitieux projets autour de Shakespeare, Euripide, Edward Bond. En 2008, la compagnie est associée au Centre Dramatique de Haute-Normandie De 2009 à 2012, L’Outil Compagnie créera la Pierre d’E.Bond au Théâtre des deux rives en Haute Normande. La même année, l’Outil Compagnie met en scène le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare participant du Festival Shakespeare initié par le Centre culturel Jacques Tati à Amiens, prolongeant le « compagnonnage » mis en œuvre précédemment aux théâtre de Deux Rives de Rouen avec des étudiants-comédiens de l’Université Picardie Jules Vernes où JH, enseigne en tant que maitre de conférences. L’originalité des productions proposées consiste à penser la production théâtrale dans la perspective d'un développement durable, à un carrefour entre le culturel, le social et l'économique, qui demandent à être décloisonnés. Autrement dit, les projets proposés se veulent être des outils créatifs et audacieux contribuant au dynamisme de tout un territoire, de son potentiel d'attraction et de rayonnement, entraînant une population déjà implantée, mais aussi à venir, dans une enquête et une construction poétiques communes. Le public en général est sollicité pour partager l'évolution du travail, par le biais de rencontres, d'ateliers et de répétitions de lectures ouvertes Les recherches en matière de traduction et de découverte des auteurs anglophones sont aussi au cœur du projet. C’est en ce sens que le choix de la Tempête de Shakespeare s’inscrit dans une filiation affichée de longue date.

 

 

Affiche01-1421318898

À quoi servira la collecte ?

Votre participation nous permettra de terminer l’achat des costumes, la mise en place d’un décor qui fait penser à ces plages de Calais, car il faut le transporter ce bunker ! même en polyester c’est quand même un bunker… et les habitants de l’île même s’ils sont aussi des génies donc invisibles théoriquement ils ont deux pieds donc beaucoup de chaussures ! Il y a un banquet mais qu’est ce qu’on met sur une table de banquet : des fleurs, des fruits, du vin…. De la musique ?….. Bon dieu, Shakespeare avait pensé à tout cela !. nous ne pouvons le décevoir.

 

14679078-0-1421331432

Thumb_inconnu-1421319160
l'outil compagnie

Né au sein du Théâtre de l’Ecole Normale supérieure de la rue d’Ulm dès les années 80, L’Outil Cie s’est transformé en association qui œuvre depuis 1995.  Son « directeur-metteur  en scène » : Jérôme Hankins est au au croisement de différentes professions: traduction, mise en scène, éducation artistique, formation de l’acteur, la compagnie est riche... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Voila,la somme de 2500€ est obtenue; mais vu la qualité du spectacle, j'espère que la collecte dépassera l'objectif.
Thumb_default
Désolé de ne pouvoir assister à une représentation car nous sommes à Reims. Qui sait si votre création n’arrivera pas à Reims un prochain jour...
Thumb_default
Désolé de ne pouvoir assister à une représentation car nous sommes à Reims. Qui sait si votre création n’arrivera pas à Reims un prochain jour...