Un court métrage réalisé par Alias Issa suivant une jeune femme, sa préparation à son rendez-vous, et ses déboires.

Large_couverture_tenue_d_eve_illus-1443133661-1443133688

Présentation détaillée du projet

   SYNOPSIS

 

   Quelque part à Paris, dans une chambre, Ève passe les quelques minutes qui précèdent un rendez-vous en essayage; elle s'habille, se juge, et le monde autour d'elle (objets, vêtements, environnement) semble s'opposer à sa légèreté et ses projets. L'arrivée de l'Autre, qui qu'il puisse être, vient accélérer la déroute, et pousse Ève à fuir les usages.

 

 

 

   INTENTIONS

 

  Depuis les premiers essais fauchés de la fin de l'adolescence, une simple caméra au poing et des amis pour acteurs, sans aucun matériel, dans les rues ou les chambres, la fiction est un désir. Après des études, des ébauches, du recul et des expériences, je peux retourner à ce désir premier: filmer des histoires nées du couple de l'expérience et de l'imagination.

  J'ai déjà abordé l'érotisme au théâtre (Bestialité érotique, de Fernando Arrabal - ainsi qu'un projet autour des Liaisons dangereuses de Laclos), toujours sous l'angle du déséquilibre s'opposant à la fascination figée. Le cinéma est le moyen de renouveler et de synthétiser ces précédentes mises en scène.

  La Tenue d'Ève se veut à la fois un croquis du réel (une scène de la vie d'une jeune femme), une comédie charnelle, et une variation sur le voyeurisme du cinéma (l'artiste et son modèle).

  Le film peut se lire comme une tranche du quotidien, comme une réflexion sur le mécanisme érotique, comme une mise en abyme des rapports entre réalisateur et  acteur, comme une métaphore de l'acteur recherché et attendu par le spectateur. Enfin, si après visionnage vous y décelez une lecture ontologique ou métaphysique particulière, nous serons ravis d'entendre des arguments que nous aurions été bien incapables de fournir.

 

 

 

   L’ÉQUIPE

 

 

Alias_portrait-1442835246            

 

   Quand je me suis finalement fixé un délai pour tourner un court métrage de fiction, il a fallu isoler du temps et de la réflexion en taillant dans les occupations alimentaires de l'audiovisuel (commande d'une web série, stages, captations).

   Je suis retourné à mes premiers élans, développés au temps de mes études à l'ESRA et au cours Florent; j'ai cherché, dans un massif de projets, de films imaginaires, un argument pour donner enfin vie aux personnages et aux situations accumulés sur des carnets.

   Il fallait commencer par quelque chose de court, un petit budget, un premier pas.

 

 

                                       Yves_portrait-1442835754

 

 

   J'ai demandé l'aide d'un ami, formé aux lettres, pour le choix et la rédaction d'une histoire. Yves-Marie Bonhoure s'est ainsi joint au projet comme scénariste. Après avoir fréquenté un peu la Sorbonne, commencé la calligraphie arabe, le sabre et le tango, il met la main à la pâte (entre deux travaux de correction ou de librairie), développant histoires, fantaisies plantées sur le quotidien, tout un monde où cent personnages réapparaissent, se croisent ou s'ignorent.

 

                                    Fanny_portrait-1442835933

 

 

   Le scénario écrit, repris, corrigé, débattu, achevé, il restait à l'incarner. Et c'est après quelques entrevues que j'ai rencontré Fanny Guillot, future pétillante interprète d'Ève. Depuis sa formation au cours Simon, puis dans divers stages et masters classes, elle alterne de multiples expériences de tournage et de scène avec passion. On a pu la voir sur les planches de grandes salles parisiennes (au Gymnase, au Daunou) ainsi que dans plusieurs films où se dévoilent ses talents dans le jeu et la danse.

 

   La production est lancée, le film se concrétise.

À quoi servira la collecte ?

  La Tenue d'Ève est un projet pris en charge en partie par DansTaProd. Les fonds rassemblés par la société permettent déjà de financer l'essentiel du tournage:

 

  La location du matériel image et du matériel son.

  La location du lieu de tournage.

  Les frais de régie (accessoires, décoration du lieu, restauration).

 

  Le financement participatif est lancé afin de financer l'autre partie des frais, à savoir la rétribution de l'équipe technique et artistique:

 

  Le cachet de la comédienne (env. 200 €)

  La somme des cachets des techniciens (400 €)

 

 

   Au-delà de la collecte initiale, si nous dépassons l'objectif grâce à vos dons, nous pourrons envisager plus sereinement les aléas du tournage, la post-production et la diffusion.

   Nous avons l'ambition de présenter le film dans des festivals, de le faire voir et voyager.

 

   En espérant que ce projet vous intéresse, qu'il vous donne envie de le voir aboutir et projeter, nous vous remercions par avance de votre coup de pouce!

 

  

Thumb_alias_portrait-1442870771
Dans Ta Prod

Diplômé des cours Florent puis de l'ESRA (Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle), je me suis lancé dans la production (web série, films institutionnels). Avec La Tenue d'Ève, je reviens à mes premières amours: la réalisation de fictions.

Derniers commentaires

Thumb_default
Encouragement pour votre actrice et pour vous !
Thumb_default
En avant Guingamp!