“la vie d’ailleurs”est un portait documentaire d’un enfant chinois,TianGangZHANG,venu vivre seul en France pour devenir champion de pingpong

Large_photo.001

The project

 

 

                                                  La Vie d’Ailleurs 

 

La vie d’ailleurs est un portait documentaire d’un enfant chinois,Tian Gang ZHANG, venu vivre seul en France pour devenir champion de ping pong. Installé en France, depuis cinq ans, sa vie a rebondi de club en club. Sans vraiment d'amis, ni de famille, parlant très peu français et voyant ses grands projets s’évanouir, TianGang ZHANG garde face à ces revers de la vie une position imperturbable et a peu à peu plongé dans une forme de dépression et d’indifférence glaçantes. 

 

J’ai réalisé ce film intitulé ‘La vie d’ailleurs’ sous la forme d’un court métrage d’une durée de 11mn 20.  ‘La vie d’ailleurs’ a été achevé en Juin 2012 et a été sélectionné en deux festivals internationaux et un concours de court métrage.

 

Sélectionné et présenté :

Lors de la 5ème édition du Festival International du Documentaire Étudiant - Paris 

Sélectionné en compétition"le premier film": 

Lors du 6ème Festival International du Documentaire - Corsica.Doc - Ajaccio

 

Sélectionné en compétition "le prix Serge Daney "(en cours)

le concours de Serge Daney -- Paris 

 

Le court métrage

 

 

Le synopsis:

Un regard pudique, se piquant parfois d'intimité, relate la vie de Tiangang Zhang , joueur de ping-pong professionnel. Déjà cinq années se sont écoulées depuis son arrivée en France .De club en club, sans famille, sans vraiment d'amis français, ses espoirs se s’effaceront progressivement derrière un quotidien trop envahissant, Tiangang Zhang vit sa vie. 

Est-il content ? Est-il triste ?

Je vous présente le quotidien de ce sportif chinois en France. 

 

 

A chaque représentation du film, celui-ci a reçu un accueil enthousiaste de la part des documentaristes et des spectateurs qui ont loué mon film et reconnu là mes qualité de réalisateur et de cinéaste. Je souhaite maintenant réaliser, avec ma propre camera, un film documentaire de 52 minutes afin de pouvoir mieux exprimer mes talents et viser un plus large public.

 

Ainsi je veux aussi filmer deux enfants d’origine chinoise qui jouent aussi au tennis de table dans ce même club, leur vie fait écho à celle de Tian Gang ZHANG, donne de la profondeur au film précédent et ouvre le champ des réflexions.  

 

C’est un phénomène répandu que les jeunes sportifs chinois partent à l’étranger pour continuer à faire du sport,  particulièrement du tennis de table. Pourquoi choisir un  environnement que l'on ne connait pas bien, commencer à vivre une nouvelle vie et à parler une nouvelle langue ? On considère alors que ce phénomène est un miroir reflétant la société chinoise et la culture chinoise.Que nous apprend ce phénomène de la culture et de la société chinoise ? L’objectif de ce film est de tenter de mieux comprendre les motivations, la situation et l’épanouissement de ces jeunes sportifs.

 

Je fais aussi ce film pour les parents d’enfants chinois qui sont venus à l'étranger. Je voudrais qu’ils voient comment vivent leurs enfants et puissent réfléchir sur la façon dont ils poussent leur enfants , par ambition pour eux, dans des carrières qui ne correspondent pas toujours au désir de l’enfant. 

   

 

QUI EST TianGang ZHANG ?

 

 2012m2doc_xiaofangzhang_la_vie_d_ailleurs

 

Il ne sait pas pourquoi il doit faire du tennis de table. Quand il est né, c’était son destin, sa mère était entraineur de tennis de table , son père avait son propre club de tennis de table. Il  a grandi avec le tennis de table, il a aussi grandi avec d’ autres enfants qui faisaient du tennis de table. Il doit s’exercer tous les jours au tennis de table, à tout moment penser tennis de table.

 

Maintenant il continue à jouer au tennis de table c’est la seule chose qu’il n’a pas abandonné et qui ne l’a pas abandonné. La tennis de table est là il y est habitué. Il ne sait pas s’il l’aime ou pas, il est là c’est comme çà. 

 

Il est arrivé en France pour jouer au tennis de table dans un club français. Maintenant cinq années sont passées, il a changé quatre fois de club, il parle très peu le français. Il n’a pas d'amis, pas de famille, il n’a pas réussi son projet d’entrer à l’université. Il lui reste le tennis de table et les séries chinoises qu’il regarde tous les jours sur internet.

 

 

Qui sont deux enfants d'origine chinoise ? 

 

20120108_002

 

20120108_001

 

Ils sont nés en France , ils parlent le français, ils jouent au tennis de table parce que le grand frère aime beaucoup y jouer. Ils ne doivent pas faire d’entrainement tous les jours, ils ne sont pas tenus à gagner la première place dans chaque compétition, leur père pense que le tennis de table est un sport pour le plaisir , que c’est bon pour leur éducation et leur santé. Sa famille vit à  Angoulême. Ses amis sont à Angoulême.

 

Le tennis de table n’est pas la seule chose qu’ils font , ils aiment dessiner , chaque mercredi  matin ils ont cours de dessin. 

 

 

QUI SUIS-JE ?

 

Img_5131

 

Je suis Xiaofang ZHANG, une étudiante chinoise. J’ai étudié le film documentaire en France. Je suis capable à present de maîtriser toutes les phases de la réalisation d’un film documentaire de l'écriture à la diffusion, en passant par le tournage, le montage(Final cut) et le mixage(Protools).

 

J’ai également fait un stage en tant qu’assistante son et lumière pour le long-métrage documentaire “Fantômes du cinéma forain” diffusé sur France 3 au mois de janvier 2012.

 

Je me suis également perfectionnée en dehors du film documentaire en participant au concours 2012 “Ma Charente en Image” en collaboration avec une étudiante en cinéma d’animation pour lequel nous avons gagné le 1er prix.

 

 

LE SITE 

http://www.cg16.fr/le-departement/laureats-du-concours-video-2011/

 

SUD-OUEST 

Vidéo : une étudiante chinoise gagne le concours « Ma Charente en image »

 

La petite vidéo dure une minute et quarante-neuf secondes. Elle a obtenu 2 543 suffrages sur Internet. « Ma Charente », film d'animation de Zhang Xiaofang, a décroché hier soir le premier prix de la deuxième édition du concours « Ma Charente en image », organisé par le Conseil général.

 

concours de création vidéo « Ma Charente en image »

 

CHARENTE LIBRE 

Ma Charente en Images met la Chine à l'honneur [+vidéo]

 

Why fund it?

Voici le budget dont j’ai besoin pour réaliser le film. 

 

Matériel Image > 5000 euros  

Matériel Son > 400 euros

Matériel lumière > 100 euros 

Le Montage des rushs vidéos > 3000 euros 

Le Montage son > 300 euros 

Le Mixage sonore > 700 euros 

Disques durs > 300 euros 

Carte SD > 200 euros 

 

Thumb_20130202_009
XiaofangZHANG

Je suis une étudiante chinoise. J’ai étudié le film documentaire en France. Je suis capable à present de maîtriser toutes les phases de la réalisation d’un film documentaire de l'écriture à la diffusion, en passant par le tournage(Sony HDV), le montage(Final cut) et le mixage(Protools).

Newest comments

Thumb_inte_rieur__marcol-1457339725
Bravo ! Beau sujet entre douleur et espoir, résignation et évasion, l'ici et l'ailleurs !
Thumb_default
The whole world is your oyster. I'm proud of you!
Thumb_default
WIN