Aidez nous à financer notre film de fin d'études ! Et il sera bien ! :)

Large_sans_titre-1

Présentation détaillée du projet

Qui sommes-nous ?

 

Nous sommes huit étudiants de l’ESEC (Ecole Supérieure des Etudes Cinématographiques) et nous préparons actuellement notre film de fin d’année.

 

 

 

Celui-ci mettra en scène la relation entre un petit garçon délaissé par ses parents et Esteban un SDF qui passe son temps de rues en rues pour dessiner les quartiers.

Je vous ai joint un peu plus bas le traitement dans son intégralité.

 

L'action se déroulera en grande partie dans les beaux quartiers de Montmartre !

 

Dscn2585

 

Nous croyons fortement en ce film notamment par les valeurs que celui-ci cherche à transmettre.

L’indifférence est parfois une chose trop souvent narguée. L’amitié qui va se créer entre ces deux personnes totalement opposés a pour but d’offrir une fiction qui se veut au plus proche de la réalité.

 

Nous avons particulièrement étés inspirés par le film « Mud » 2012 de Jeff Nichols et par la relation qu’entretien ce personnage un peu marginal avec les deux enfants qui vont croire en lui et suivre cet inconnu.

 

Mud-poster-fr-hr

 

Au niveau du casting, nous avons multiplié les entrevues avec des enfants et des acteurs postulant pour Esteban.

Nous ne sommes pas encore en mesure de vous fournir les noms des acteurs mais nous pouvons vous certifier que de sacrés perles rares se sont présentés à nos castings. Il nous faut désormais choisir.

 

J’espère que vous accepterez de faire partie de cette fabuleuse aventure.

Nous vous tiendrons effectivement au courant de l’évolution du projet.

 

Toute l’équipe.

 

Img_0998

 

Présentons nous

 

Nous l’avions déjà dit, nous sommes huit et en école de Cinéma.

Ce film sera notre ultime tournage comportant toutes les difficultés mais on prend le risque avec le sourire :)

Nous nous devons de réussir ce film car ce dernier sera projeté devant un jury de professionnels et le résultat influencera énormément notre passage en année supérieure.

 

Vous trouverez ci-dessous les liens de nos deux derniers tournages en espérant que ceux-ci vous motiverons :)

 

Tournage de Février 2014 :    https://www.youtube.com/watch?v=wTuIJy_VeRI&feature=youtu.be

 

 

Tournage d’Avril 2014 :    https://www.youtube.com/watch?v=vqRYk-IWDWc&feature=youtu.be

 

Par ailleurs, voici une petite liste de notre équipe technique :

 

Réalisateur

Julien Achille

 

 Assistant Réalisateur

Thibaut De Cecco

 

Chef Opérateur

Miao Yu

 

Opérateur Son

Diane Del Ghingaro

 

Scripte

Mesureux Quentin

 

Régisseuse

Ingrid Roy

 

Assistant opérateur

Timothé Brossais

 

Perchman

Victor Belmondo

 

 

Img_0991

 

Et voilà !

Inutile de dire que nous sommes gonflés à bloc et que nous espérons réussir suffisamment pour mener à bien le projet ! :)

 

Et voici comme promis, le traitement du film :

 

La vie éphémère

 

Chaque semaine, Esteban change de quartier. Il n’habite que dans des quartiers chics assez luxueux, où il peut performer son art : dessiner des façades architecturales et la bourgeoisie parisienne. En effet, Esteban est un Sans Domicile Fixe. Il vit maintenant dans la misère depuis quelques années, mais il reste néanmoins un garçon de 25 ans heureux de vivre.

Esteban vient de s’installer dans un nouveau quartier : de nouvelles façades, de nouveaux visages, il y a tout pour lui plaire. Les passants le regardent installer ses affaires colorées et originales, mais un regard qui se distingue parmi les autres : celui de Léon, petit garçon d’une dizaine d’année sur le chemin de l’école.

Esteban a pris l’habitude de ne pas se préoccuper du regard des autres, il ne remarque donc pas le regard interloqué de Léon. Il termine de s’installer tranquillement avant de s’adonner à son œuvre, dessiner ce qui l’entoure.

Une fois la nuit tombée, on retrouve Esteban dans une routine différente. Il monte sa tente et part ensuite vers les poubelles à la recherche d’une fin de sandwich.

Le lendemain matin, alors qu’Esteban vient de s’installer pour se mettre à dessiner, il est interpellé par une passante du quartier. Elle lui dit ne pas supporter sa présence et lui demande de quitter le quartier dans les plus brefs délais. Léon, qui passe devant Esteban comme la veille pour se rendre à l’école, est témoin de l’altercation. Il est poussé par l’envie de prendre la défense d’Esteban. Il s’approche et convainc la passante de laisser Esteban tranquille. Surprise et désarçonnée devant l’aplomb de cet enfant, la femme décide de laisser quelques jours à Esteban pour se trouver une autre rue où dormir. Léon regarde alors les dessins d’Esteban, ils se présentent, puis Léon part, déjà en retard pour l’école.

Après la fin de ses cours, Léon revient et s’arrête pour discuter avec Esteban. Il partage son gouter avec lui, et discutent de ses dessins.

On retrouve ensuite Léon qui rentre chez lui, dans un grand appartement luxueux certes, mais assez froid. Il lit, rêve,… Son père rentre, ils mangent en échangeant peu. Il tente de lui parler de sa rencontre avec Esteban, mais son père le coupe en lui demandant si ses résultats à l’école sont bons. Léon répond que ses notes sont bonnes puis, attristé, part dans sa chambre.

Léon a perdu sa mère alors qu’il n’avait que 3 ans, et traine un mal-être que la relation froide avec son père ne fait qu’empirer. Son père a récemment décidé de l'envoyer en internat dans un collège réputé, mais Léon fait comme si cela n'arrivera pas. C'est une fatalité qu'il n'accepte pas et il ne veut même pas connaître la date exacte de son départ, bien qu'il sache qu'il est imminent. Cette nouvelle rencontre avec Esteban lui a permis de rêver et de s’évader de cette vie routinière et monotone.

Léon et Esteban, on donc installé un petit rituel lors de leurs rencontres (discussions, dessins,…). Leur amitié et complicité se renforce petit a petit. Esteban est mystérieux mais témoigne d’une réelle affection envers Léon, qui l’aide à voir la vie de façon plus positive. Esteban prend alors l’habitude de raconter sa vie à Léon, une vie embellie et romancée de son passé, ce qui ne manque pas de faire rêver le jeune garçon, fasciné par cet homme qu’il considère peu à peu comme un modèle, un grand frère.

Lors d'un de leurs rendez-vous habituels, Esteban demande à Léon de garder ses affaires quelques instants parce qu'il doit aller faire quelque chose. Léon, poussé par la curiosité, jette un coup d'œil dans le sac à dos d'Esteban. Il découvre alors une carte d'identité au nom de « ... » sur laquelle il reconnaît la photo d'Esteban. Surpris, il ne dit rien et replace la carte au même endroit. Esteban revient alors et se remet à dessiner. Après un long moment d’hésitation, Léon demande à Esteban qui est « … ». Esteban prétend d’abord ne pas savoir de quoi il parle, mais plus Léon insiste, plus Esteban prend un ton violent. Léon prétend comprendre ce qu’Esteban a vécu, mais ce dernier fait mine de ne pas l’écouter, énervé. Il pose alors des questions au sujet du vrai passé d’Esteban, et arrive à faire de bonne suppositions, ce qui énerve encore plus Esteban, à tel point qu’il se lève et chasse Léon. Ce dernier part, en pleurs vers chez lui.

On reste avec Esteban, furieux contre lui-même d’avoir réagi ainsi, et soucieux que son passé soit remonté si vite à la surface.

 

Nous n’avons quand même pas mis la fin :p

Bah oui, c’est quand même plus intéressant de la découvrir en regardant le film non ? :)

 

Img_1004

À quoi servira la collecte ?

A quoi servira le financement ?

 

L’école nous fournit le matériel mais hélas pas tout. Nous ne demandons pas forcément grand-chose mais cette somme nous sera pourtant infiniment nécessaire.

 

En premier lieu nous louerons du matériel, les travellings et ses accessoires. Mais aussi un stabilisateur pour les plans faits à l’épaule grâce à la caméra.

Nous avons négocié avec le loueur et on sera capable de tout faire contenir avec cette faible somme.

 

Ensuite l’autre point important du financement sera les accessoires. Notre objectif est de faire un film crédible.

Pour cela, il va nous falloir une tente, des fusains, du papier à dessin, un tabouret. Notre Sdf devra être équipé au mieux.

 

Le reste du budget sera essentiellement dédié au jeune comédien qui rejoindra nos rangs. Nous allons remercier cette personne qui sera choisie dans les jours avenirs en lui garantissant un confort extrême pendant notre tournage.

 

 

Img_1005

Thumb_sans_titre-1
Le groupe 16 de L'ESEC

Nous sommes huit étudiants à avoir créer cette page collectivement. Tous en études cinématographiques nous comptons poursuivre dans cette voie pour notre future carrière. Ce film de fin d'année représente notre "carte d'entrée" pour la dernière année d'études qui sera cruciale pour notre avenir. Julien Achille Thibaut De Cecco Miao Yu Diane... Voir la suite