Soutenez vous aussi la création théâtrale "La Ville d'à Côté", une œuvre inédite en France !

Large_la-petite-sirene-de-copenhague-a-100-ans-1484133325-1484133348

Présentation détaillée du projet

La Ville d'à Côté c'est :

 

Une pièce de Marius Ivaškevičius écrite en 2005.

Un drame à dix personnages. Deux actes. 17 scènes.

 

Anika Svantensson, mère de famille nombreuse et femme au foyer habitant à Malmö, port de Suède, se décide, suite à la construction d'un pont maritime, à prendre le train pour Copenhague pour se distraire et regarder les feux de sa propre ville de l'autre côté de la rive. Elle se demande pourquoi, chaque week-end depuis des années, son mari Svante prend le bateau pour s'y rendre et ce qu'il y fait. Svante essaye de l'en dissuader, mais finit par laisser sa femme satisfaire sa curiosité. Dans le train, Anika fait la connaissance de Birgit qui vient aussi se distraire à Copenhague en y pratiquant du tourisme sexuel. Elle entraîne Anika, dont la méfiance s'évapore a mesure qu'elle s'approche des lumières danoises. Elle se laisse peu a peu tenter par l'expérience jusqu'à y prendre goût. Anika s'aventure alors dans une voie guidée par ses désirs jusqu'alors en sommeil.

 

 

 

Entre les courtes scènes qui racontent cette histoire, inspirées d'un fait divers danois, se mêlent des monologues de Karlsson, personnage du conte d‘Astrid Lindgren. Ils sont adressés à la Sirène, symbole danois et personnage du conte de H. K. Anderssen. La Sirène, moitié-femme, moitié-poisson reste muette. Cette parabole ironique de l'histoire d'Anika et Svante offre à la fois des remarques poignantes sur la vie de couple et des rapports entre l'homme et la femme, mais apporte aussi un véritable contre-poids à l'histoire sinistre qui se joue.

 

 

(…) Les villes ont une étrange tendance à se terminer, pour ainsi dire. D’abord, tu y grandis. La cour, la maternelle, la maison. Après, l’école, la maison. Plus tard, les fêtes. Les nanas, les coins obscurs, enfin tu connais tout ça. Après, c’est toi qui vient t’y inscrire. Ensuite, il y a les enfants. Il semble que la ville devrait s’élargir, mais non, elle se met à rétrécir. Et un jour, tu te rends compte que tu n’habites plus Malmö. Que tu habites chez toi. Et que tu pourrais vivre comme ça toute ta vie, ce n’est pas difficile, hein ? Mais cette prostituée n’arrête pas de miroiter sous tes yeux. Elle brille de tous ses feux. Elle t’appelle et, dis-moi comment je pourrais lui résister ? Comment résister à une pute qui te propose de rester encore un peu jeune ? De tenter une autre vie ?

 

Svante – Acte 2, scène 1.

 

 

Une histoire qui commence en Lituanie.

 

C'est en 2011, à Pont a Mousson, lors de la Mousson d’Été, fondée par la MEEC, visant à faire découvrir lors de lectures et de temps d'échanges, des pièces contemporaines du monde entier, qu’Émilie Spitale découvre pour la première fois La Ville d'à Côté (Artimas miestas) de Marius Ivaškevičius, auteur lituanien.

 

Par la suite, l'attrait pour ce texte conduira Émilie jusqu'en Lituanie, et plus précisément à Vilnius l’année suivante. Elle y découvre ses paysages doucement mélancoliques mais aussi son théâtre engagé, où la nécessité du dire est une priorité, où l'on est ce que l'on fait. Elle assiste à deux représentations d'autres textes de Marius Ivaškevičius : Mistras et Išvarymas (l'Exil). Malgré la barrière de la langue, Émilie se sent en osmose avec ce qu'elle a vu et ressenti, comme rarement auparavant. Le lendemain, Marius Ivaškevičius lui offre La Ville d'à côté traduit en français. Ce texte, à ce jour, n'est, toujours pas publié en France.

 

Deux mois plus tard, Émilie Spitale emprunte le pont allant de Malmö à Copenhague, le texte entre ses mains. Elle décide alors de le mettre en scène. Cinq ans plus tard, après de nombreuses recherches et expérimentations, Elle réunit enfin son équipe composée de cinq jeunes comédiens de talent.

 

Visuel_ville_d___c_t__5-1484132509

(De gauche à droite : Valentine Régnaut, Louise Perron-Chéné, Steven Dos Santos, Simon Alteirac, Mathilde Garrat et Émilie Spitale)

 

Pour traduire l'espace de la pièce qui occupe une place prépondérante dans l’œuvre, elle fait également appel à un scénographe expérimenté, en accord avec son univers.

 

Ainsi démarre à Lille, l'aventure "La Ville d'à Côté", où ont déjà eu lieu de nombreuses séances de travail.

 

 

Bientôt, les premières expérimentations sur le plateau se déroulerons au Théâtre du Jour à Agen.

À quoi servira la collecte ?

Notre première résidence de création aura lieu du 17 au 26 Mars prochain au Théâtre du Jour à Agen. C'est une immense chance pour le jeune collectif que nous sommes, d'avoir trouvé un tel lieu d'accueil, un lieu indispensable pour le lancement de notre projet.

 

Seulement voilà, Agen n'est pas "la ville d'à côté". Si nous sommes des lillois voyageurs, il nous faut des fonds pour pouvoir créer dans de bonnes conditions.

 

Votre contribution nous permettra de financer les frais de voyage et de fonctionnement (la nourriture seulement car nous avons la chance d'être hébergé sur place) mais aussi et surtout la construction de notre décor qui s'effectuera parallèlement au travail de plateau, par notre scénographe.

 

Cette collecte sera repartie comme ceci :

 

700 € : Pour les frais de transport (la location d'un monospace pour 7 personnes, pouvant également stocker les éléments du décor, l'utilisation de la voiture de ravitaillement conduite par la 8e personne, le carburant et les péages)

 

Unnamed-1483564011

 

300 € : Pour la nourriture (parce qu'une troupe pareille a aussi besoin de carburant)

 

300 € : Pour les matériaux nécessaires à la réalisation du décor et à sa fabrication.

 

Img006-1483564158Img007-1483564217

 

200 € : Pour les accessoires et les costumes.

 

Total : 1500 €

 

La somme collectée sera gérée par la metteure en scène Émilie Spitale.

Seront utilisés en amont : 300 € pour la location du monospace, 100 euros d'achat d'accessoires,   60 € de rouleaux de scotch noir, blanc et phosphorescents (cf les traits centraux sur les schémas ci-dessus) ainsi qu'un rouleau de scotch dorée (petits traits représentant les lumières de la ville fond de scène à cour sur les schémas ci-dessus). Le reste des dépenses sera effectué pendant la résidence. La construction de l'estrade en bois et des deux cadres symbolisant des fenêtres (cf carrés sur les schémas ci-dessus) se fera durant les trois premiers jours, directement au théâtre.

 

Un des personnages de la pièce est représenté par une voix. Si la collecte dépasse les fonds demandés, nous prendrons le soin de l'enregistrer en studio. Si vous êtes vraiment très généreux, nous ferons appel également à un technicien pour la création lumière.

 

Sans vous pas de résidence donc pas de création possible. On compte sur votre soutien !

Thumb__quipe-1483576614
La ville d'à côté

"La Ville d'à Côté est un projet en création, d'après un texte original de Marius Ivaškevičius, un projet surprenant, tant par sa forme que par ses mots. Découvrez avec nous Malmö et Copenhague, entre terre et mer, entre rêve et réalité. Soyez à l'origine d'une aventure pleine de surprises.

Derniers commentaires

Thumb_default
petit coucou à Louizzz
Thumb_default
Bon vent mon petit Simon ..... Grosses bises Papi
Thumb_default
C'est un beau projet avec une équipe et une metteure en scène de talent qu'il faut encourager.