L'objectif du projet est de construire un prototype de voile-aile, pour valider le concept en taille réelle (10m) et en conditions réelles.

Large_avatar_vac

Présentation détaillée du projet

Objectif : construire un prototype de voile-aile

Qu'est-ce qu'une voile-aile ?

 

Une voile-aile (photos de la maquette ci-dessous), est un système intermédiaire entre une voile traditionnelle et une aile rigide (type Coupe de l'America). Elle est épaisse comme une aile rigide et c'est cette épaisseur qui augmente sa puissance et sa capacité à faire avancer le bateau plus vite qu'une voile classique.

 

Mais la voile-aile n'est pas rigide et, de ce fait, elle peut être hissée, affalée, adaptée à la force du vent et vrillée, exactement comme une voile classique. Les ailes rigides, type Coupe de l'America, doivent être installées et désinstallées sur le bateau avec une grue, ce qui rend impossible une traversée océanique.

 

Va_s_q_6

 

 

Présentation du projet

 

85 % du transport international de marchandises se fait par bateaux. Or, la plupart de ces bateaux sont propulsés par des moteurs très polluants qui  fonctionnent avec un pétrole extrêmement nocif. L'ensemble du transport maritime international est responsable de près de 3 fois les émissions de CO² d'un pays comme la France.

 

Le prix du pétrole augmente de façon constante depuis des années et, du fait de sa raréfaction, il va continuer à augmenter. Aujourd'hui, il a atteint son prix le plus haut en moyenne sur une année, et cela malgré l'exploitation des gaz et huiles de schiste.

 

Face à ces réalités, de nombreux architectes navals, à travers le monde, travaillent sur des projets de navires marchands à voiles. (Voir photos ci-dessous) Ces projets vont contribuer à réduire de façon drastique les émissions polluantes à la surface de la planète, tout en  permettant d'énormes économies d'énergie. Ils vont ainsi permettre d'inscrire le développement durable au cœur de la politique mondiale des transports.

 

Notre projet de voile-aile s'inscrit totalement dans cet esprit. Ce système va permettre d'améliorer de 15 à 20 % la vitesse des bateaux à voiles.

 

La  voile-aile est destinée, bien sûr, aux bateaux de course et à tous les types de bateaux à voile. Mais, notre objectif prioritaire, c'est convaincre les entreprises de transport de marchandises d'équiper leurs futurs navires à voiles avec notre voile-aile, grâce à quoi, ils feront encore plus d'économies tout en utilisant et en promouvant  un mode de transport  propre .

 

La voile-aile exploite le principe de l'aile d'avion au profit des bateaux à voiles. C'est son épaisseur qui lui donne ce surcroit de puissance par rapport à une voile classique. Une voile-aile est composée d'un mât, de deux voiles identiques et d'un système de liaisons articulées entre les deux voiles. L'ensemble est construit selon un profil aérodynamique précis.

 

Le prototype sera construit avec les matériaux composites les plus pointus, à savoir :

 

-  fibres de carbone, nid d'abeille et résine époxy pour le mât

-  membrane mylar / fibres kevlar pour les voiles

-  fibres de carbone et résine époxy pour les nervures articulées

 

La maquette montre que le système fonctionne parfaitement du point de vue mécanique. La voile-aile peut être hissée, affalée, adaptée à la force du vent et vrillée, exactement comme une voile traditionnelle. Il nous reste maintenant à vérifier le bon fonctionnement du système en taille réelle et surtout en conditions réelles.

 

Pour cela, nous devons construire un prototype de 10 mètres de haut que nous  testerons sur un catamaran de 5.50 mètres de long.

 

 

Ecoliner_by_dykstra_naval_architects

                                               Un projet Dykstra (Amsterdam)

 

Voilier_de_charge_ctmv-1-basse-reso

                                         Un projet Shipstudio (Lorient)

 

Genèse du projet

 

-  L'idée de concevoir une voile-aile pouvant être utilisée comme une voile classique m'est venue il y a un peu plus de quinze ans, alors que j'étais impliqué dans la construction d'un engin de vitesse à voile. A l'époque, les gens un peu initiés à la vitesse à voile connaissaient déjà depuis plusieurs années la supériorité d'une aile sur une voile : cf. Yellow pages, les Class C, etc… Dans mon cas, le problème était de trouver un système qui permettrait de hisser et d'affaler la voile-aile, d'en réduire la surface à la demande, de la régler et de virer de bord.

 

-  La construction de plusieurs maquettes de plus en plus sophistiquées ont montré clairement que le système fonctionne très bien, mécaniquement parlant. Il reste maintenant à vérifier comment fonctionne une voile de 10m de haut sur un catamaran de 5.50m et à mesurer le gain en performance par rapport à une voile classique.

               

 

Etat d'avancement du projet

 

-  Rédaction d'un premier brevet concernant la partie arrière de l'aile. Il est prêt à être déposé à l'INPI dès que le concept sera validé. Un deuxième brevet est en cours de rédaction : il concerne la partie avant de l'aile.

 

-  Présentation du projet à 6 très grands professionnels de la voile mondiale, tous impliqués dans la dernière Coupe de l'América : ils se montrent tous très intéressés et ils m'encouragent à construire un prototype

 

-  Rencontre avec un ingénieur spécialisé dans les calculs de structure de mâts en carbone, qui est lui aussi intéressé par  le projet. Les calculs de la structure du mât sont d'ors et déjà réalisés

 

-  Rencontre avec 3 fabricants de voiles high-tech. Ils se montrent tous les trois très  intéressés pour participer à la construction  d'un tel prototype

 

-  Rencontre avec un fabriquant de mât en carbone, qui est lui aussi, intéressé pour construire le mât

 

-  Fabrication du système de liaisons articulées

 

-  Contact avec le directeur de l'Ecole Nationale de Voile (ENV) de Quiberon, où s'entraînent les champions Français pour les Jeux Olympiques et les Championnats du Monde. Il répond favorablement à ma demande de support logistique et technique

 

 

Le montant récolté est supérieur à la somme demandée ?

 

La mise au point et le développement d'un nouveau système, complexe et très innovant est un processus plein d'incertitudes et d'imprévus. Au démarrage du projet, on ne sait pas quelles difficultés on va rencontrer.

 

Il peut y avoir de la casse de matériel, des pièces en carbone à refaire, des nouvelles pièces non prévues au départ à fabriquer, des calculs à reprendre, etc…Il est pratiquement certain que des surprises de ce genre arriveront.

 

C'est la raison pour laquelle, il vaut mieux se lancer dans ce type d'activité avec une certaine marge sur le plan financier. 

 

 

Une étrange machine !!!...

Le résultat des élucubrations d’un hurluberlu ???...  

   

 

 

 1907-_appareil_de_paul_cornu

 

Non : le premier hélicoptère, construit en 1907 par Paul Cornu 

 

Inventer le futur est un processus complexe et incertain. La voile-aile que j'ai imaginée s'inscrira peut-être dans le futur : j'ai besoin de vous pour qu'elle devienne une réalité

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Le budget total pour construire le prototype et faire la mise au point et le développement se monte à 60.000 €. La somme que nous espérons récolter auprès des Kissbankers est 35.000 €. Le reste se fera en autofinancement. Les 35.000 € se  répartissent  ainsi :

   ·  Construction du prototype, mise au point et développement = 29.800 €

   ·  Coût des contreparties = 2400 €

   .  Commission de 8%  de KKBB = 2800 €

 

La somme de 60.000 € comprend :

   ·  La fabrication du prototype :

           -  Fabrication d'un mât en carbone

           -  Fabrication d'un mannequin en bois

           -  Fabrication de deux voiles jumelles

 

   ·  La mise au point et le développement :

           -  Les essais devraient durer entre deux et quatre mois

 

   ·  La location d'un atelier et l'achat de matériaux :

           -  Location d'un atelier pendant la durée des essais

           -  Achat de matériaux (carbone et résine) pour modifier ou réparer le prototype

           -  Location d'un, puis de deux bateaux pour les essais et les tests comparatifs

           -  Embauche d'un technicien pendant ces quatre mois.

 

Détail du budget

 

     ·  Construction du mât carbone                                                           10.800 €

     ·  Fabrication du mannequin en bois                                                    1.200 €

     ·  Fabrication des 2 voiles jumelles                                                      4.300 €

     ·  Essais mécaniques statiques de la partie articulée

        de la voile-aile et mise au point                                                         3.500 €

     ·  Location de un puis deux catamarans F18

        pendant un à quatre mois                                                                   4.500 €

     ·  Essais sur l'eau avec un catamaran F18 et mise au

        point  (1 à 4 mois)  et essais comparatifs

        avec deux catamarans F18 (1 à 2 semaines)                               25.700 €

 
Thumb_ph.1_bis__04.12.08
Pierre d'Amonville

 Création et gestion d'une entreprise de coordination de travaux dans le bâtiment pendant dix ans, puis je m'oriente vers le domaine des matériaux composites  Construction, avec l'aide de deux spécialistes des composites, d'un prototype de vitesse à voile en mettant en œuvre les matériaux composites les plus sophistiqués (carbone, nid d'abeille,... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonjour, navré de cette participation tardive mais néanmoins sincère. Très beau projet! Je souhaite qu'il puisse voir le jour. Je relance ceux à qui j'avais fais suivre le lien. Bon courage pour la suite!
Thumb_logo_v3b_carr_
Bonjour ! C'est génial votre projet ! Vous êtes basé où? Je monte un atelier communautaire à Antibes, spécialisé dans le nautisme, et c'est exactement le genre de projet que j'adorerais voir fleurir dans mon espace ! Bonne continuation et encore bravo ! Bruno
Thumb_default
Quel beau projet. Je suis impatient de voir cette voile -aile prendre le large.