Soutenez le défi de 12 jeunes innovateurs: 10000Km d'aventures expérimentales et d'innovations écologiques au service des marins !

Large_image_accueil-3-1413214522

Présentation détaillée du projet

Le Lab-REV, c'est la transformation d'un bateau en plateforme flottante d'innovation, d'expérimentation et d'appropriation, qui documente ses travaux et les met en commun. C'est une expédition de 6 mois pour engager une dynamique au long cours. Récit :

 

Edit du 20/12: MERCI aux Kissbankers qui nous ont permis d'atteindre le pallier "survie"! La campage n'est pas finie! Aidez nous à atteindre l'objectif "confort" (8000€): Infographie-objectifs-1417623857

 

 

 

Lorsqu'Adrien achète le "Ouf!" en 2010, et le retape avec Olivier et Léo, ils sont loin d'imaginer ce qui les attend. Les trois étudiants écument les côtes atlantiques tout les étés sur ce voilier de 7m, embarquant à chaque escales des copains moins marins pour leur apprendre la voile et partager cette passion.

A bord, faute de moyens on fait tout soi-même, enfin presque: comment veux-tu fabriquer l'équipement de ton bateau? La vie en mer et la débrouille du bord les sensibilisent à la liberté et à la nature, et leur apprennent à les respecter.

En Novembre 2013, Adrien débarque au fablab nantais Plateforme-C, un de ces lieux collaboratifs où sont mises à disposition des machines à commande numérique. Une heure plus tard il tient dans ses mains un taquet d'ancrage fabriqué par une imprimante 3D; l'objet est trois fois moins cher que ceux qu'on trouve en magasin. Léo est sceptique: "ça va jamais tenir ton truc". "Si c'est le cas, imagine les économies!" suggère Olivier. Une fois le prototype suivant conçu, ils verront en labo (à l'IUT de Carquefou) que celui-ci est costaud: il faut aller le tester en mer !

Mais il s'agira de la dernière croisière du "Ouf!": suite à une collision avec un objet flottant, le flanc bâbord du bateau s'ouvre en deux: Adrien et Olivier sont en train de couler. Si le bateau revient à bon port, ces vieux amis sont bouleversés. Mais grande satisfaction: l'accastillage fabriqué par imprimante 3D a tenu le coup!

Ce qu'on apprend de tout ça c'est que le "Ouf!" n'est pas le bon bateau pour tester ces prototypes. "Maintenant que ça a l'air de marcher, je voudrais aller plus loin: on doit se fixer un défi sous la forme d'un grand voyage, une expérience à l'échelle océanique, un truc qui claque pour montrer que ça marche!" propose Adrien.         

Mappresent-1413218268

On rappelle tous les anciens mousses du "Ouf!": nos potes désormais ingénieurs et architectes navals sont priés de trouver des solutions pour démocratiser l'accès au nautisme. Nous nous rassemblons tous autour de notre fort engagement écologique. Le défi est tout trouvé : faire le tour de la Méditerranée sans énergies fossiles. 10000 Km en autonomie avec des sources d'énergies renouvelables que l'on fabrique nous même.

Pendant le voyage, il va donc falloir tester nos éoliennes, améliorer nos hydrogénérateurs, réparer notre accastillage. Cette expérience « open-source » a besoin d'un support un peu spécial: un voilier laboratoire !

Notre choix se porte sur "Karukera", un beau ketch de 1968, qui sera restauré au chantier Camoel-Nautic.

Photocouv-1413216056

  A bord il n'y aura ni gasoil, ni gaz de cuisson : on passe tout au vert ! Le moteur? L'électrique est beaucoup trop cher: on va passer notre ancien volvo au bio-carburant ! A chaque escale on devra donc recycler l'huile de friture usagée des restaurateurs locaux ! Des petits cuit-tout à riz électriques nous permettront de cuisiner! Il faut transformer ce bateau en bois verni en micro-usine de fabrication. Très bien, on développe donc une imprimante 3D « tout  terrain » qui marche à la gîte (quand le bateau penche) avec notre partenaire OpenEdge. Avec nos protos en cours de développement, il nous faut maintenant retaper le bateau! Ce futur centre de recherche itinérant au service des marins devrait permettre de réduire le coût d'accès à la voile et de la rendre plus verte !

Infographie_karukera_testid8-1413391168

 

L'équipage

La place étant limitée à bord, tout le monde ne partira pas simultanément. Seuls deux membres effectueront tout le voyage, les autres viendront poser leur sac à bord à tour de rôle. Il se trouve que nous n'avons pas tous les mêmes moyens financiers, et si certains ont permis l'achat du bateau, c'est le temps de travail sur le projet qui donne droit à une place à bord.

 

Les permanents :

 

Adrien Marchandise, porteur du projet et capitaine du navire

Déjà capitaine du "Ouf!", moniteur de voile aux Glénans, Adrien est un marin expérimenté avec un paquet de milles derrière lui. Océanographe et architecte naval, son rêve serait de faire des voiliers plus respectueux de l'océan. Initiateur du concept « Lab-REV », il a rassemblé une équipe pour mener ce projet à bien! Sa philosophie? « Il n'y a pas de problèmes, que des solutions ! » Un esprit partagé par l'équipe de Le Fab, le fablab nazairien qui l'héberge pour développer les protos!

 

Olivier Leynaud, Responsable énergie renouvelable et second du bord

Avec un statut d'ingénieur R&D en matériaux et un diplôme d'architecture navale, Olivier a accumulé de l'expérience dans un labo et derrière un bureau. Mais c'est avant tout un aventurier de la bidouille! Les WE il roule 300Km à la force de ses jambes pour tester ses derniers prototypes de skate-board, ou essaie les flotteurs de planche à voile qu'il fabrique lui-même. Grâce au croiseur familial, il s'entraine aujourd'hui à naviguer la nuit, en solo, et par vent frais ! Ayant travaillé sur plusieurs projets éolien et hydrolien, son expérience dans le domaine combiné à sa connaissance du milieu marin sont un moteur fort de l'équipe du Lab-REV.  

 

Les électrons libres :

 

Léo Talotte, Responsable matériaux

Fort de nombreuses années comme moniteur de voile, Léo est aussi ingénieur matériaux et architecte naval. Ne croyant que ce qu'il voit, il fabrique au labo Compositic' un matériau plus costaud pour l'imprimante 3D. Le plus? Il réussi à n'utiliser que des matériaux recyclés! « La mer a toujours été un terrain d’entraide et de partage. Il est temps de l’ouvrir à la révolution numérique! »

 

Yahia Missaoui, Webmaster et respo « pêche »

Lui aussi ingénieur, il est vraiment balèse derrière un ordinateur. Il nous a permis de lancer le projet en créant une plateforme pour le partager, et nous empêche de partir dans des explications techniques impossibles sur des sujets à dormir debout. En nous gardant sur les rails du projet, il nous a suggéré de pousser le défi un peu plus loin: et si l'autonomie touchait aussi à l'alimentaire?    

 

Pablo Arias, responsable « protos » et DJ de Karukera

Quand on a écouté Pablo jouer une fois du piano, on ne peut le voir que comme musicien! Devenu ingénieur en électronique, il a accumulé beaucoup d'expérience en gestion de projet et se retrouve avec Olivier responsable des équipes techniques qui développent nos protos.    

 

Florian Heslouin, Responsable électronique embarquée et travail collaboratif

A la recherche de nouvelles manières de travailler ensembles, Florian est un autodidacte aux multiples casquettes. Développeur du wiki-nautisme, il nous sort la tête des problèmes techniques et nous rappelle que tout cela n'a d'intérêt que si c'est partagé! Lorsque nous l'avons rencontré, il travaillait sur de l'électronique embarquée open-source, projet qu'il a décidé de partager avec le Lab-REV! Il nous a notamment permis d'initier de bonnes relations avec le réseau collaboratif d'innovation Bretagne Créative.

 

Et aussi tous les membres fondateurs et piliers de l'association Lab-REV, parmi lesquels Mathieu Duchesne, Yann Chauvin, Inès Torlay, Cassandre Hélias, Alix Ladam, Audrey Bedel, Samuel Napoléoni, Théo Hélias, Adrien Guilbaud, Agathe Gravier, tous impliqués de près, et nos 36 premiers adhérents! Qu'ils nous filent un coup de main régulier sur un sujet précis, qu'ils soient porteurs d'autres projets du Lab-REV ou qu'ils viennent passer leurs week-ends à poncer ou à travailler la com, ils sont la force de notre aventure, qui donne une place à chacun et s'enrichit des complémentarités : notre épopée est collaborative et ouverte !

 

Imgp4092-1413540081

À quoi servira la collecte ?

Cette collecte permettra de transformer notre beau voilier de 1968 en laboratoire de prototypage itinérant! Le soutien de la région Pays de La Loire va nous permettre de financer le développement de nos prototypes. 

Après avoir investi tout nos deniers dans l'achat du bateau (10000€) et dans les premiers équipements basiques (3000€), nous sollicitons la communauté pour mener à bien notre aventure! C'est grâce à vous que nous pourrons larguer les amarres:

 

En mode "Survie": les Lab-REVeurs reviennent vivants de leur aventure (4000€)

 

- Restauration de la coque (1000€): datant de 1968, il faut redonner une jeunesse à la coque de notre belle Karukera!

 

- Révision du mât (1200€): les câbles qui tiennent le mât doivent être remis à neuf pour que le navire arbore toutes ses voiles!

 

- Equipement "survie": un radeau de sauvetage (1000€), une balise de détresse (250€), et une radio VHF (350€) nous permettront de partir sereinement et d'être secourus en cas de problème!

 

- Pharmacie (100€): pour revenir en bonne santé!

 

- Extincteurs (100€): parce que le feu ça brule, et les bateaux ça coule!  

 

 

En mode "Sécurité": Notre quotidien peut se concentrer aux expérimentations (5000€)

 

- Vannes, passes coques, étanchéité (600€): parce qu'un bateau qui prend l'eau ne peut prétendre être un labo!

 

- Installation électrique (400€): les bons fusibles, les bonnes ampoules, pour que rien ne court-circuite le projet!  

 

 

En mode "Autonome": on peut enfin respirer, le labo est écolo! (7000€)

 

- Un moteur au goût d'huile (800€): pas besoin de gasoil pour notre vieux volvo: quelques modifications mécaniques, et on donne une seconde vie à vos frites en recyclant l'huile de friture usagée en bio-carburant!

 

- Dessalinisateur manuel (800€): rendre l'eau de mer potable pour ne pas puiser dans les ressources de la terre!

 

- Cuisinière électrique (100€): pour manger sans polluer! 

 

- Matériel de pêche (200€): parce qu'après 6 mois le riz devient un peu fade s'il n'est pas accompagné!

 

- Germoir et micro-serre embarqués (100€): des graines pour aromatiser nos bonnes tambouilles!  

 

 

En mode "Confort": dormir dans un bon lit douillet! (8000€) 

 

- Nouvelles couchettes (500€): parce que nos paillasses ont déjà quelques milliers de miles et tirent sur la fin! + quelques modifs à l'intérieur

 

- Spi asymétrique (500€): pour toujours avoir la voile adaptée et bien faire marcher le bateau!   

 

 

Tout supplément nous permettra de faire des prototypes encore plus performants, et servira à l'équipement du laboratoire!

 

 

Un grand merci à tous nos partenaires qui nous ont permis d'arriver jusque là!

Le chantier Camoel-Nautic pour l'accueil du "Ouf!" et de "Karukera",

Les fablabs vendéens Zbis et La forge des possibles ainsi que le faclab de Cergy pour les premiers essais d'impression 3D embarqué,

Le Navlab d'Antibes, 1er fablab nautique, avec qui nous mutualisons nos compétences,

Le fablab nantais Plateforme-C, qui nous a ouvert l'esprit et nous a appris les bases de l'impression 3D,

Le Labfab de Rennes, qui nous a aidés et encouragés à ouvrir des pistes collaboratives dans le nautisme,

Le media des labs Makery, pour son super article sur notre projet,

Le gréeur Jade-Gréément pour la restauration de nos haubans,

La société Domidom qui nous a apporté le coup de main financier permettant de commencer cette aventure,

Le réseau d'innovateurs nautiques NINA, et tout ses membres qui aident et soutiennent notre association à frayer son chemin,

L'Association des Cadres Bretons et la commission Kavadeen, qui nous ont permis de partager ce projet avec des acteurs engagés de l'innovation en bretagne,

Les coureurs au large Ian Lipinski et Adrien Hardy, qui nous ont donnés conseils et équipements,

Le réseau EcoNav, porte-parole de l'econavigation, pour ses précieux conseils et sa collaboration,

L'équipe de Gold of Bengal avec qui nous partageons beaucoup et qui nous a invités au grand pavois,

La fondation Explore - Roland Jourdain pour les nouveaux explorateurs et Kairos pour leur super état d'esprit, qui nous permet de garder le sourire même dans les coups durs!

 

10410967_772075419502632_4813245513255985378_n-1413540101

Thumb_logo_9test-1412685286
Lab-REV

Le Lab-REV est une association loi 1901. Laboratoire de recherche collaboratif sur le nautisme, notre objectif est de démocratiser l'accès à la plaisance tout en mettant en place des alternatives écologiques accessibles à tous les marins. Aujourd'hui composée d'une quinzaine de membres actifs, l'association est ouverte à tout le monde: que ce soit pour... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ 10000 Km "sans énergies fossiles" ça veut dire quoi exactement?

Une énergie "fossile" est le contraire d'une énergie renouvelable: notre défi est de se passer de gasoil, de gaz (pour la cuisson) et de n'utiliser que l'énergie que la nature nous apporte: le vent, le soleil, l'eau!

+ Quelle pièce peut-on fabriquer par imprimante 3D?

L'imprimante 3D permet de refaire n'importe quelle pièce plastique à l'identique pour une dimension maximale de 20*20*20 cm. Un matériau adapté est choisi en fonction du type de pièce que l'on fabrique.

+ Quelle est la résistance des objets fabriqués par impression 3D?

Leur résistance dépend du matériau utilisé, et non du mode de fabrcation. Vous pensez à une pièce en plastique qui équippe votre bateau? Cette pièce pourrait tout à fait être fabriqué par imprimante 3D!

+ Qu'allez vous faire avec les prototypes une fois ceux-ci fiabilisés?

Notre association fournit une licence libre pour chaque prototype créé : notre objectif est de mettre à disposition tous les plans de nos éoliennes, hydrogénérateurs, taquets, etc. pour qu'ils puissent être fabriqués et améliorés par tout le monde !

+ Si je veux fabriquer vos prototypes, comment faire?

Il faudra télécharger les plans sur notre site web, puis aller dans n'importe quel fablab proche de chez vous: http://fablabo.net/wiki/Fablab_F_aire Ces lieux sont à portée pédagogique: le fabmanager vous y expliquera toute la marche à suivre pour prendre en main l'imprimante 3D. Les fablabs sont des associations, il faudra y adhérer. L'utilisation des imprimantes est généralement facturée entre 3 et 5€ de l'heure.

Derniers commentaires

Thumb_logo_v3b_carr_
Waouw quel succès ! Pour Noël c'est champagne et foie gras pour le lab-REV :) Bravo l'équipe !!!
Thumb_default
Joyeux Noël le LabREV ;) Bonne continuation !!!
Thumb_default
Bises de Belgique. Ebti, Adam & Jean