Un spectacle vivant qui vous proposera un regard inédit sur la Franc-Maçonnerie.

Large_vernissage_musique_100_-_copie-1458822874-1458822886

Présentation détaillée du projet

Une rencontre… une envie de collaborer :

 

C’est à la suite d’une rencontre entre le Musée belge de la Franc-Maçonnerie et la compagnie Les Menus Plaisirs du Roy qu’est née l’idée d’une collaboration visant à créer un spectacle à la fois symbolique, ludique, instructif et didactique. Ce dernier mêlera étroitement plusieurs disciplines : la musique avec les chansons maçonniques du 18ème siècle, soutenues en l’occurrence par un petit ensemble de musique baroque, ou encore le théâtre par l’entremise d’un comédien narrateur maniant une lanterne magique et ses plaques de verre à l’iconographie maçonnique.

 

L’idée de ce spectacle est née du hasard et des passions communes révélées au cours des diverses rencontres entre les musiciens des Menus Plaisirs du Roy et le personnel scientifique du Musée belge de la Franc-Maçonnerie.

 

Photo_equipe-1454079174

 

Les_menus-plaisirs_du_roy-1454081037.jpg_-_copie-1454081037

 

Hasard tout d’abord car Les Menus Plaisirs du Roy ont fortuitement eu l’occasion d’acquérir un lot de plaques à l’iconographie maçonnique toutes dédiées à la lanterne magique, ancêtre du projecteur de diapositives, voire même lointain ancêtre du cinéma si l’on considère l’animation extraordinaire de certaines de ces plaques.

 

Passion ensuite, car la compagnie Les Menus Plaisirs du Roy s’est toujours attachée à redonner vie aux vaudevilles, à ces airs anciens, populaires.

 

Ensemble, nous voulons imaginer une performance innovante, éducative et pédagogique d’envergure, puisque ce spectacle itinérant pourra aussi être joué à l’étranger, tant dans les sphères maçonniques que profanes. Nos collègues du Musée de la Franc-Maçonnerie à Paris ont déjà marqué leur intérêt pour l’initiative.

 

Un projet créatif :

 

En proposant un spectacle original autour des magies lumineuses au Siècle des Lumières, le Musée belge de la Franc-Maçonnerie souhaite clairement exposer son ambivalence : une image historique construite à partir de données culturelles et patrimoniales ainsi qu’une image ancrée dans le présent, porteuse de transmission de valeurs immatérielles philosophiques.

Nous désirons concevoir un spectacle vivant au contenu culturel et maçonnique.

En effet, les œuvres, les symboles maçonniques et les valeurs défendues par la franc-maçonnerie sont parfois difficiles d’accès au grand public.

 

Ce projet s’inscrit parfaitement dans notre volonté de nous ouvrir au monde profane par le biais d’une approche plus divertissante, plus éclairante et vulgarisée.

 

Le spectacle envisagé par Les Menus-Plaisirs du Roy :

 

Le spectacle lui-même répond à une double vocation : donner à voir et à entendre.

 

Entendre ces airs magnifiques du XVIIIe siècle ou encore écouter la musique de compositeurs francs-maçons moins connus.

Voir ces peintures sur verre que sont les plaques de lanterne magique qui éclairent l’iconosphère particulière d’un Siècle des Lumières.

 

Entendre et voir, jouer des sens, pour mieux appréhender une réalité si souvent fantasmée par ceux qui ne sont habités que par l’idée d’un complot secret… voir et entendre pour mieux mettre en lumière une société de pensée qui parle de nos valeurs actuelles, qui redonne du sens aux notions de liberté, d’égalité et de fraternité.

 

Note d’intention :

 

Bien que la conception de notre discipline artistique repose sur un respect total des « vérités » historiques, un tel type de travail ne suffit et ne suffira jamais à produire un spectacle théâtral. 

 

Nous camperons dans ce nouveau spectacle, un franc-maçon du XVIIIe siècle, savant de son état, confronté à différents libelles et écrits polémiques (tous parfaitement authentiques) dont la virulence n’avait et n'a toujours d’égal que leur incommensurable bêtise. Notre vénérable maître maçon, dans son cabinet de curiosités et avec l'aide de sa précieuse lanterne magique, aura donc pour mission de rétablir une vérité bien mise à mal.

 

Cette mise en situation s’avérera particulièrement propice pour ajouter au spectacle une note d’humour et de légèreté. Et comme l’ont dit bien d’éminents auteurs avant nous : le théâtre est un divertissement... mais il n’est cependant pas interdit que ce divertissement s'adresse à l'intelligence. Comme l'usage d'un siècle que l'on place sous les auspices des Lumières ne saurait se concevoir sans un soupçon d'ironie, il nous est, par conséquent, toujours apparu qu’un spectacle qui ne serait guère teinté d’un brin d’impertinence, manquerait cruellement de pertinence.

 

Le spectacle sera donc poétique – la lanterne magique est un objet générateur de poésie et d'onirisme –, ironique aussi, dans le sens rhétorique du terme, à savoir générateur d'interrogations, musical grâce à la participation de musiciens connus et reconnus, et empreint d’une théâtralité agrémentée de ce petit grain de folie et d’impertinence qui a fait, depuis de nombreuses années, la réputation de notre compagnie.    

 

Recherches scientifiques en vue du spectacle :

 

La lanterne magique était utilisée comme instrument pédagogique et très répandue en Angleterre, aux États-Unis  et en Europe depuis le siècle des Lumières. Rien d’étonnant à ce que les francs-maçons l’aient utilisée probablement pour l’instruction rituelle et symbolique des francs-maçons à différents grades.

 

Les plaques à la thématique maçonnique qui seront utilisées pour le spectacle datent du XIXe siècle et proviennent plus que probablement des États-Unis.

 

Mosaique_lanterna-1455204159

 

Le spectacle se fera en costume d'époque (XVIIIe siècle) et l’acteur-narrateur, le franc-maçon, a donc besoin d’un tablier proche de ceux portés au Siècle des Lumières.

Suite à de minutieuses recherches, le Musée belge de la Franc-Maçonnerie a choisi comme modèles deux tabliers « archaïques » conservés au Musée de la Franc-Maçonnerie à Paris.

 

Mosaique_tablier-1455204220

 

Après avoir trouvé une pièce de cuir assez grande, ces deux pièces muséales nous ont permis de faire reproduire un exemplaire similaire qui pourra être porté lors du spectacle.

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Budget nécessaire :                           13.000 €

 

Sch_ma_crouwfunding_13000-page-001-1455801449

 

 

Comme toujours, l’argent étant le nerf de la guerre, la recherche de financements s’avère capitale pour mener à bien un projet qui, outre son volet scénique, comportera également l’enregistrement d’un CD. Cet enregistrement s’articulera autour du chansonnier de Naudot (1737) et sera rehaussé par la participation exceptionnelle du ténor Stéphan Van Dijck, accompagné pour la circonstance par les musiciens des Menus Plaisirs du Roy.

 

C’est pour cela que si le montant demandé est dépassé, nous financerons l’enregistrement de ce CD, à savoir 4.800 Euros.

 

 

 

Thumb_chat-1454076005
Equipe Musée Belge de la Franc-Maçonnerie

Le Musée belge de la Franc-Maçonnerie Notre musée est ouvert au public depuis janvier 1998. Le parcours au sein du musée présente la franc-maçonnerie de manière objective dans un souci d’information. Le musée veut démystifier la franc-maçonnerie et inciter le visiteur à la réflexion. Les objets et documents sont exposés afin d’illustrer le message... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne chance pour votre projet et hâte de voir ce beau spectacle Christophe helmans
Thumb_default
Je vous souhaite beaucoup de succès pour ce magnifique projet