Vous avez été nombreux à assister aux lectures de ces textes. Aidez-nous à lancer la production de cette nouvelle aventure...

Large_capture_d_e_cran_2016-03-23_a__17.50.27-1458751865-1458751989

Présentation détaillée du projet

En 1995, voilà plus de 20 ans, Jean-Luc Lagarce, écrivain et metteur en scène nous quittait, mort du Sida, il avait 38 ans.

 

Lagarce-1458748600

 

 

 

 

En 2010, un ami m'a demandé si je voulais participer en tant que lecteur, à la journée mondiale du Sida et pour ce faire si je connaissais les "Récits", livre autobiographique que Jean-Luc Lagarce a consacré à ce sujet. J'ai lu et... ce fût le choc.

 

Portrait4-1457275541

                                          Patrick Coulais

 

 

L'écriture et l'intimité de ces écrits me bouleversèrent. Pour un acteur, il y a des textes qui prennent valeur d'engagement; il n'est plus question de rôle mais d'une sorte d'adéquation à un écriture, à un sujet, à une sensibilité.

 

 

Ce fût donc une évidence absolue de vouloir faire entendre ces textes, de redonner sur scène la parole à Jean-Luc Lagarce. Ces récits sont presque testamentaires, écrits à partir des années 90, ils ne seront publiés qu'après sa mort.

 

 

F-591-49d9fba2de741-1458748470

 

 

Avec pudeur mais non sans humour, Jean-Luc Lagarce fait ses adieux à la vie, à l'amour et au théâtre.

 

Dans le très court récit intitulé « le Bain »  l’auteur exprime ses derniers moments d’amour et d’intimité partagés avec Gary, un compagnon de longue date, vieillard prématuré, ils se font leurs adieux, des moments d’extase et d’éloignement se succèdent.

 

 « Le voyage à  La Haye », texte plus long et très construit raconte l’une des dernières tournées que l’auteur a accomplie avec ses comédiens du Théâtre de la Roulotte. C’est aussi l’histoire de son « œil droit » atteint par le cytomégalovirus, signe annonciateur et tragique de cette maladie qui s’insinue en l’homme. Il flirte avec l’épuisement, la mort annoncée et déniée, la repousse, confronté à ses responsabilités de chef de troupe, le tout étant rythmé par le tempo des villes où il séjourne, des dîners et des perfusions à l’hôpital.

 

Dans ces deux textes, la langue si particulière et si précise de Jean-Luc Lagarce nous donne à entendre les méandres de sa pensée, la nécessité de mettre des mots sur ses impressions, de ne plus se voiler la face. Un langage qui se cherche, précise les actes de son comportement, digresse, accentue jusqu’à la jubilation certains mots et expressions, l’humour perçant sous le désespoir.

C’est cette parole là que je veux faire partager aujourd’hui, sans identification, mais au plus près de cette mise à nue, de cet aveu.

 

Avec Virginie Fouchault, ma complice depuis plus de 10 ans, directrice du théâtre d'Air à Laval et metteur en scène, nous avons décidé de présenter ce projet aux professionnels de la région Pays de Loire et à Paris fin novembre 2016.

Mais laissons lui la parole.

 

 

Unknown-1456684250

                                   Virginie Fouchault

 

 

"Le lien entre Patrick Coulais et Jean-Luc Lagarce n'est pas surprenant. Je crois qu'il existe à la fois du point de vue de l'homme que celui de l'auteur et de l'acteur. Nous utilisons souvent le terme de "mettre en bouche une langue", j'ai le sentiment ici que l'écriture de Jean-Luc Lagarce coule dans les veines de Patrick.

 

Cette fusion dans la première lecture qu'il nous a faite des récits m'a bouleversée. Patrick et Jean-Luc Lagarce se retrouvaient alors dans la plus grande simplicité mais l'extrême précision, dans une parole sans concession mais pudique, c'est-à-dire évitant tout pathos ou toute complaisance. Je n'ai donc pas hésité un seul instant quand Patrick m'a demandé d'accompagner ce projet à la mise en scène."

 

 

À quoi servira la collecte ?

La Cie La Canopée (association Loi 1901), qui a déjà monté quatre spectacles (qui ont été présentés soit à Avignon soit au Théâtre du Lucernaire à Paris), ne bénéficie d'aucune subvention.

 

Pour ce projet, nous avons déjà les périodes de répétitions en juin et octobre pour une création en novembre 2016. 

 

 

Diapositive1-1458753834

 

 

Nous souhaitons donc collecter des fonds pour réaliser la partie technique de notre spectacle soit une structure légère imaginée par Jack Percher, notre scénographe, 

 

 

  Z4-_jack__2_-1457274381

 

 

Scenographie-1457274683

 

 

 

Nous avons réfléchi à une structure autonome qui mettrait en relief la simplicité de l'adresse et qui proposerait quelques parenthèses poétiques. Avec dans l'idée principale, le détournement de l'objet réel, médical, en objet sensoriel ou imaginaire ( le fauteuil d'hôpital est lui même porteur de son, de musique, de lumière, de chutes de neige...).

 

Enfin cet objet ( le fauteuil) est un petit théâtre mobile et indépendant qui s'exporte partout et nous permet de diffuser les récits de Jean-Luc Lagarce là où chacun l'imagine (une bibliothèque, une cour, un hall, une classe, sous un arbre...)

 

 

COÛT :

Fauteuil, matériel scénique, projecteurs plus son : 1 400 euros

Frais généraux et frais banquaires Kisskissbankbank : 112 euros

 

 

Si nous obtenons, une somme supérieure, elle nous permettra d'envisager une rémunération pour l'équipe artistique.

 

 

Par ailleurs, à partir de 60 euros, nous pourrons vous délivrer un reçu fiscal et ainsi 66 % de votre don sera déductible des impôts (ex : un don de 100 euros ne vous coûtera que 34 euros après déduction fiscale).

 

 

 

BIOGRAPHIES

 

PATRICK COULAIS

 

FORMATION : Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris

 

THEATRE :

LA NUIT DES ROIS (W.Shakespeare) Mise en scène : V. Fouchault

FOUTEZ-NOUS LA PAIX (D.Wetterwld) Mise en scène : D.Wetterwald

MEMOIRES D’UN PAUVRE DIABLE (O.Mirbeau) Mise en scène : A.Revel-Bertrand

PUSH-UP (R.Shimmelpfenig) Mise en scène : V.Fouchault

OLGA MA VACHE (R.Dubillard) Mise en scène : M.Shiltz

MARCIA HESSE (F.Melquiot) Mise en scène : V.Fouchault

JOURNAL D’UN VOYAGEUR PENDANT LA GUERRE (G.Sand) Mise en scène : P. Coulais

ORESTE (V.Alfieri) Mise en scène : J. Gillibert

LA CONFUSION DES SENTIMENTS (S.Zweig) Mise en scène : V. Fouchault

LA TEMPETE (W.Shakespeare) Mise en scène : P. Pelloquet

LE DERNIER ROSE AUX JOUES (M.Tsvetaeva) Mise en scène : P. Orma

LES JUSTES (A.Camus) Mise en scène : C.Brieux

LA NUIT DES ROIS (W.Shakespeare) Mise en scène : A.Tephany

L’AMOUR GOUT (Crébillon) Mise en scène : E.Lorvoire

LUCRECE BORGIA (V.Hugo) Mise en scène : V.Garanger

LES CREANCIERS (A. Strindberg) Mise en scène : M.Levy

LES NEGRES (J.Genet) Mise en scène : J.L Thamin

ANTIGONE (J.Anouilh) Mise en scéne : E.Cyvanian

SI JAMAIS JE TE PINCE (Labiche) Mise en scène : P.Coulais

JE SUIS DES FORETS NOIRES (B.Bretcht) Mise en scène : A.Gintzburger

MILLE FRANCS DE RECOMPENSE (V.Hugo) Mise en scène : A.Téphany

 

CINEMA

LA MALADIE DE SACHS de Michel Deville

LE BON PLAISIR de Francis Girod

L’HOMME QUI PLEURE de Charles RICHTER ŒDIPE de Cynthia Gava

LES CHANTS DE MALDOROR de Daniel Trubert

 

 

VIRGINIE FOUCHAULT

 

FORMATION  

1987 Stage avec Ariane MNOUCHKINE – Théâtre du Soleil Paris  

1987-1989 Diplômée de l’Ecole Jacques LECOQ – Paris   

 

MISE EN SCENE

« La Nuit des rois » de W. Shakespeare Théâtre d’Air - Laval

« Sweet Sound » concert théâtralisé, d’après les sonnets de W. Shakespeare Théâtre d’Air - Laval

« Enfantillages » de Raymond Cousse Théâtre d’Air - Laval

« La Mouette » d’Anton Tchekov (création avec des amateurs)

« Push Up » de Roland Schimmelpfennig Théâtre d’Air

« Grand-Peur et misère du IIIème Reich » de Bertold Brecht (création avec des amateurs)

«  Marcia Hesse » de Fabrice Melquiot Théâtre d’Air

«  La Confusion des Sentiments » d’après S. Zweig Théâtre d’Air

« Long Séjour » d’après « Tu as bien fait de venir Paul » De Louis Calaferte Théâtre d’Air

« Faire-part » Création Théâtre d’Air

« Les Enfants de la Pierre » d’après Ovide « Les métamorphoses » Théâtre d’Air

« Façades » Création Théâtre d’Air

 

INTERPRETATION 

« Or Not To » d’après W. Shakespeare mise en scène Anne-Claude Romarie Vlan Productions - Laval

« Onze Débardeurs » de E. Bond mise en scène Didier Lastère Théâtre de l’Ephémère - Le Mans 2003 

« Long Séjour » d’après L. Calaferte mise en scène Virginie Fouchault Théâtre d’Air - Laval 1997-2000

« Enfantillages » Raymond Cousse mise en scène Marie Roosen (prix Baladin meilleure comédienne des petites salles parisiennes) Théo Théâtre - Paris  1996

« La Mission » de Heiner Müller mise en scène Elisabeth Disdier. Théâtre Rutebeuf - Clichy   1995

« L’Opéra de la lune » de J.Prévert mise en scène Elisabeth Disdier Théâtre du Tiroir - Laval 1992

« Le jour et la nuit » mise en scène et création Paul-André Sagel  Théâtre du Tiroir - Laval 1990

« Roméo et Juliette » d’après W. Shakespeare mise en scène Sandra Mladénovich Théâtre Kahn – Paris 1986

« L’augmentation » de G. Perec mise en scène Jean-Luc Bansard Jeune Théâtre de l’Utopie Laval   Télévision   1990

« Marche, crève ou rêve » réalisation J.Schmidt  France 3  

 

INTERVENTIONS

2011 à 2013 Artiste associée au Conservatoire de Nantes Nantes

2005 Classe d’art dramatique du Conservatoire de Laval Laval

2005 L3 au Lycée Rousseau avec le Théâtre de l’Ephémère Laval

1993 à 2013 Ateliers Jean Macé Laval

1995 Ecole Supérieure de Commerce Angers

 

 

JACK PERCHER

 

Metteur en scène, scénographe, éclairagiste                                       

Après des études d’architecture et des expériences professionnelles dans ce domaine, en 1981, suite à une proposition du Théâtre du Radeau au Mans, il commence son parcours théâtral.

Trois ans plus tard, il devient scénographe-décorateur et éclairagiste indépendant. Il travaille notamment avec  le C.D.N. de Normandie (Comédie de Caen), le C.D.N. des Pays de la Loire (Nouveau Théâtre d’Angers), le Théâtre du Chêne Noir,  le Théâtre de l’Ephémère, Denise Peron, Claudia Stavisky... Depuis 2005 il collabore avec Virginie Fouchault au Théâtre d’Air.

Outre ces rencontres, il travaille avec de nombreuses compagnies sur l’ensemble du territoire français et à l’étranger. En 1987, il a réalisé sa première mise en scène, et depuis cette date il mène de front son travail scénographie-lumière et la mise en scène (Textes de Aristophane, W.Shakespeare, A.Tchékhov, B.Brecht, E.Ionesco, R.Dubillard, R.Pinget, Y.Ritsos, S.Mrozek, H.Pinter, B.Chartreux, J.M.Ribes, P.Adrien, L.Gaudé…) ainsi que l’adaptation théâtrale de nouvelles ou de romans (S.Sweig, D.Buzzati, B.Hrabal,  M.del Castillo, H.Buten…). A ce jour, ce sont plus de 120 créations, qui jalonnent son parcours dont 33 où il signe aussi la mise en scène.  

Thumb_img1263-1457350534
Patrick Coulais - Cie La Canopée

FORMATION : Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris Classe de J.P. Miquel, P. Vial, J. Sereys

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne chance pour la suite ! Caroline
Thumb_default
ça va être magnifique!
Thumb_default
M... pour ce projet cher Patrick !