La fabrication d'une série de bandeau multifonction pour une vente en ligne et la conception d'un prototype d'emballage original.

Large_photo_pr_sentation_3webweb

The project

Le bandeau Et toc !  véritable 3 en 1, permet à chaque femme de changer d'allure en fonction de son look, de son humeur ou de la météo !

 

 

Mais avant d'en arriver là...voici comment l'histoire a commencée...

 

Il y a bientôt 10 ans, j'ai retrouvé dans un carton de vêtements, un col de laine kaki, plutôt rustique - voir rugueux. Il appartenait à mon père.

 

Col_kaki_webweb                                 Bandeau_fourrure_webweb

 

L'hiver de cette année là, s'annonçant très froid, j'avais fabriqué dans une chute de fausse fourrure blanche (le reste ayant servi à fabriquer une barbe de père Noël) un bandeau qui protégeait mes oreilles de la bise.

 

Equipée de ce col (spontex !) et de ce bandeau blanc, j'ai passé l'hiver bien au chaud, mais quelle gymnastique ! Il fallait enlever le bandeau pour enlever le col, ou bien les deux l'un après l'autre sans se tromper et j'avais toujours peur de perdre l'un ou l'autre.

Je me suis dit que ces deux "tuyaux" pouvaient être assemblés tout en gardant chacun son rôle (un tour de cou et un bandeau).

Grâce à une couture astucieuse, j'ai réalisé un accessoire tout en un : col, bandeau ou les 2 à la fois :

                                           LE BANDEAU ET TOC !

 

En allant au Marché Saint Pierre, j'ai trouvé des laines polaires colorées, qui m'ont permis de coudre un premier modèle très doux et élastique, comme il le fallait.

 

                                                    Sept_04_webweb

 

En le voyant, ma mère en a  voulu un pour elle. Je me suis dit que je pourrais en fabriquer quelques uns pour les vendre à mes copines avant Noël.

 

Vente_no_l_webweb         Stand_webweb

 

Cette petite vente m'a permis de tester mon invention et de voir que l'accessoire plaisait dans un cercle d'amies. Après ce premier galop, il fallait passer à la vitesse supérieur et sur les conseils d'un avocat, j'ai déposé le modèle à l'INPI et crée une marque : Et toc !

Je me suis inscrite pour le mois de mars 2004 au salon Bouche à Oreille, qui se déroulait alors à Fontenay-sous-bois, où j'ai rencontré une clientèle ravie de découvrir cette nouveauté.

 

 

Le secours populaire de Paris m'a mis le pied à l'étrier en me prêtant 600 € pour investir dans l'achat de tissu pour la fabrication d'une série un peu plus importante pour le salon Tmode de la Villette à Noël 2004.

 

Secours_pop_1_web_web   Secours_pop_2_web_web

 

Ce fut une magnifique aventure humaine grâce au responsable de l'atelier couture et à toutes les femmes qui y ont participé.

 

En fréquentant les salons professionnels, j'ai trouvé des laines polaires française de meilleure qualité. Comme je n'avais ni le temps (mon "vrai" métier ne me le permettait pas), ni les machines professionnelles pour coudre, j'ai fait appel à un petit atelier familial à Stains en Seine Saint Denis. Dave (à la coupe) et Vilma (à la couture) sont mauriciens et ont eu la gentillesse de prendre mes petites commandes en plus de leur travail régulier.

De fil en aiguille, de salon en salon, je suis rentrée dans la peau d'une créatrice/vendeuse de bandeaux, en plus de mon métier d'ensemblière dans l'audiovisuel. 

 

                                                              Stand_1_webweb

 

J'ai participé au concours Lépine de la foire de Strasbourg en septembre 2007 et malgré la chaleur sur le stand, vendu plus de 300 bandeaux Et Toc ! en 10 jours et remporté une médaille de bronze.

 

 Recto_m_daille_webweb    L_pine_web_web

 

 

Un représentant multicarte a présenté ma petite collection à une quinzaine de boutiques parisiennes.

 

Et puis est arrivé le temps, où il fallu choisir entre le cinéma et la vente de bandeaux...La chambre de commerce me proposait de m'agrandir, de prendre 5 VRP pour couvrir le territoire français. J'ai réfléchi et je n'ai pas voulu me lancer dans cette activité inconnue de chef d'entreprise où je devrais passer mon temps à gérer des gens, plutôt que mon carnet de dessin.

J'avais adoré la vente directe, car bien que fatigante, c'était la reconnaissance directe de mon travail.

 

                                                         En_action_sur_stand_webweb

 

Mais par ailleurs, ma vie de famille ne me permettait pas de partir sur les routes tous les week-end d'octobre à mars.

J'ai alors pensé à vendre la licence d'exploitation à d'autres personnes, mais aucune démarche n'a   abouti : il n'était pas question pour moi que le bandeau Et toc ! soit fabriqué en Chine.

 

                                                 Carte_chine_barr_e

 

J'ai rangé le bandeau dans un carton pendant 14 mois, un peu désespérée.

 

Et puis, je me suis dit que la solution était de reprendre les choses en main. Puisque le crowfounding et Facebook sont de vrais tremplins, autant  faire confiance au bouche à oreille de la toile et reprendre l'aventure, via mon réseau, ma famille, mes amies...En route pour la suite de l'aventure !

D'autant que j'ai une idée d'emballage original que j'aimerais développer...

Why fund it?

Acheter le tissus pour la fabrication d'une série de bandeaux multifonction bicolore Et toc !

Payer l'atelier de fabrication.

Payer le graphisme nécessaire à la publication pour une vente en ligne.

Fabriquer un prototype d'emballage original.

 

 

 

Thumb_avatar_1_web
et toc !

Les Beaux Arts, au 20ème siècle. Travailleuse du cinéma français, depuis 25 ans, côté décor. Artiste peintre. Inventrice du bandeau Tocad' multifonction, modèle déposé.

FAQ Questions about the project

+ Les contreparties arriveront-elles avant Noël ?

Oui. La collecte s'arrête le 7 décembre (un samedi). Les contreparties seront expédiées dès le lundi 9 décembre (peut être pas en une seule fois), mais en tous les cas, dans le début de la semaine.

Newest comments

Thumb_default
Beau projet Valérie
Thumb_default
Bon courage pour votre projet !
Thumb_default
j'attends avec impatience le modèle masculin pour mon homme...qui a une grosse tête !!!