"Chez Georges", une halte conviviale sur le canal du Nivernais

Large_page_accueil_2-1485112448-1485112651

Présentation détaillée du projet

En 2015, Voies Navigables de France cherche un porteur de projet pour reprendre l'activité de l'écluse de Chavance sur le canal du Nivernais, axe de communication majeur pour le développement économique et touristique d'un territoire rural en déclin.

 

Carto-1481900883

 

"DES NIVERNAIS D'ADOPTION"

Installés sur dans la Nièvre depuis 8 ans, nous avons la volonté de nous ancrer encore davantage sur ce territoire et de nous investir dans un projet local. Nous aimons le canal et son environnement et nous souhaitons mettre notre enthousiasme au service du territoire pour créer du lien social et de la solidarité économique.

Notre envie est de réinvestir cet endroit et de le faire vivre à notre manière, avec simplicité et convivialité, en mettant en valeur le savoir-faire et les productions locales de tout genre : culinaire, artistique, humaine.

 

Stéphane

« Breton, Parisien, Nivernais… un peu de tout ça à la fois et selon les années. J’ai adoré mes années parisiennes, pendant lesquelles j’ai rencontré mille et un amis, surtout chez Georges, le bistrot mythique de la rue des Canettes. Aujourd’hui on s’est posé dans la Nièvre profonde, loin du tintamarre de la ville et au milieu d’un environnement plus naturel, moins pollué (voire pas du tout !). Et comme y a pas de hasard, le bar que je reprends à Chavance s’appellera « Chez Georges », du nom de l’ancien propriétaire du lieu ».

 

Le bar-restaurant de l'écluse de Chavance, fréquenté et apprécié de la population locale comme des touristes de passage, fermé en 2013 avait laissé un grand vide. Nous avions beaucoup fréquenté ce lieu très propice aux rencontres et à la socialisation, et noué de nombreuses relations avec les habitants au moment de notre arrivée sur la commune.

 

Chez_georges_1-1481901029

 

Delphine

« Mes parents ont beaucoup déménagé quand j’étais enfant, mais mes meilleures années je les ai passées, adolescente, à Nevers. C’est vous dire que la Nièvre, je connaissais déjà, et que si je l’avais quittée pour aller faire mes études et trouver mes premiers emplois, je l’avais toujours au fond de moi…  ...et je suis très contente d’avoir l’occasion de rendre à tous ces gens merveilleux qui nous ont si bien accueillis un lieu qui rassemblait tout le monde. Chavance, c’est un projet pour nous, mais c’est surtout un projet pour tout le monde ! »

 

Le soutien de la population locale qui nous a accueillis a constitué un atout indéniable dans le choix de VNF de retenir notre projet.

 

 

"UN CONCEPT SIMPLE : ACCUEILLIR et PARTAGER"

 

Améliorer l'accueil et proposer de nouveaux services pour faire vivre ce lieu tout au long de l'année.

Il s'agit pour nous de répondre à une carence en termes d'accueil et de services sur le territoire alors que le cadre exceptionnel du canal, entre nature et patrimoine offre un formidable potentiel.

 

Offrir à tous les usagers du canal une halte conviviale multi-services adaptée aux besoins et aux envies de chacun.

 

A_002-1481901166

 

 

Proposer des services 

 

- De la petite restauration sur place, des paniers repas à emporter et une épicerie qui valorise les produits locaux et leurs producteurs.

 

- Un hébergement à la nuitée ou à la semaine pour 7 personnes maximum.

 

- Des événements festifs et communs avec les autres restaurants de la région.

 

- De la petite réparation de vélos et un point relais pour la location de vélos

 

V_lo-1481901197

 

Valoriser les producteurs 

 

Les produits locaux seront mis en avant.  Ils seront proposés à la carte et à la vente.

 

- du miel de Pascal Collignon et + (pâtes de fruits, confitures, pain d'épices)

- de la charcuterie du Morvan (jambon, pâté...)

- des produits de pisciculture (rillettes, mousse, terrine, truite fumée)

- du fromage de chèvre de la Chèvrerie de Julie

- des vins et bières locales des caves d'Antonin

- des escargots de Bourgogne de la Maison de escargots 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Bien que financés en partie par VNF et sur nos fonds propres, il nous manque encore 2 500 € pour finaliser notre projet.

 

En chinant sur les brocantes nous pourrons équiper les maisons éclusières en mobilier et en vaisselle à moindre frais mais l'équipement de la cuisine nécessite des appareils neufs. La literie et le linge de maison représentent également une part importante du budget.

 

Graph__1_-1485284077

 

En cas de dépassement, nous envisageons d'acheter : 

 

- un lave-vaisselle

- des outils pour l'atelier vélo

- d'équiper la cuisine du gîte

- une vitrine réfrigérée pour exposer les produits régionaux

 

Delphine Billaud Peuron, porteuse du projet avec Stéphane Peuron,  recevra les fonds de la collecte sur son compte personnel.

Thumb_img_2847-1484328935
Delphine et Stéphane

Stéphane : « Breton, Parisien, Nivernais… un peu de tout ça à la fois et selon les années. J’ai adoré mes années parisiennes, pendant lesquelles j’ai rencontré mille et un amis, surtout chez Georges, le bistrot mythique de la rue des Canettes. Aujourd’hui on s’est posé dans la Nièvre profonde, loin du tintamarre de la ville et au milieu d’un... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Car c'est mieux avec du matériel
Thumb_default
Il faut crever le plafond!!!
Thumb_default
Hâte de vous rendre visite !!! c'est super !!!