Aidez-nous à concrétiser notre film de fin d'études ! Il ne reste plus que quelques jours! Merci!

Large_bruissement-1426200419

Présentation détaillée du projet

LE PROJET

 

Nous sommes une équipe de cinéphiles, tous en dernière année à l'Inraci, une école de cinéma bruxelloise.

Dans quelques semaines, nous aurons la chance de pouvoir réaliser notre court métrage de fin d'études, Le Bruissement du Silence.

 

C'est une occasion unique pour nous de pouvoir mettre sur pied un projet cinématographique personnel de A à Z, dans des conditions de tournage professionnelles (tant au niveau de la structure, du matériel utilisé que des comédiens) et d'exprimer ainsi notre créativité et notre savoir-faire.

 

Nous avons déjà la chance d'être soutenus par le réalisateur Alain de Halleux, qui encadre le projet http://lindi25.wix.com/alain-de-halleux

 

ainsi que par le Cinéma des Galeries, qui projettera notre film à sa sortie !

 

INFOS

GENRE: Fiction // DUREE: 15 min // CAMERA: Sony F55 (couleur)

TOURNAGE: du 4 au 13 avril // LIEUX: Braine L'Alleud, Philippeville, Villers-la-Ville  // SORTIE: Mai 2015

 

Suivez aussi les dernières actus  sur notre page facebook Le Bruissement du Silence !

 

 

 

L'HISTOIRE

 

Théo (10ans) revient pour la première fois dans son ancienne maison depuis la mort de son grand frère. Refusant de prononcer le moindre mot avec le reste de sa famille, Théo se réfugie dans la nature environnante ainsi que dans les enregistrements cassettes qu'il a retrouvés dans la chambre de son frère.

Grâce à ces écoutes répétées, Théo va retracer la fascination que ce dernier avait pour la musique et les sons, jusqu'à pouvoir mettre enfin des mots sur le secret qui entoure sa mort...

 

 

 

LES PERSONNAGES

 

THEO

 

Maxime Bessonov  est Théo !

Enfant très sensible et curieux, il a su nous convaincre dès la première rencontre qu'il était fait pour incarner le protagoniste de notre histoire !

Il adore le théâtre et a déjà eu l'occasion de tourner l'année passée dans un court métrage, Monstre de Delphine Girard, récompensé au Fiff.

 

Lecteur_windows_media_22032015_221037.bmp-1427145597

 

 

 

 

ADRIEN

 

C'est l'acteur et metteur en scène Bernard Yerlès qui incarnera Adrien, le père de Théo et Tom !

C'est son tempérament et sa sensibilité qui nous ont donné envie de travailler avec lui pour ce rôle intense et touchant !

 

 

307995_10150313691377441_2115330260_n-1428053285

 

TOM

 

Isaac Van Dessel est la voix de Tom, le grand frère de Théo.

 

Cet adolescent talentueux de 15 ans a déjà accumulé une grande expérience dans le milieu du doublage au cinéma, notamment dans Rundskop en 2012,  Mud, sur les rives du Mississipi en 2013 et Marina en 2014!

 

 

Lecteur_windows_media_9032015_145327.bmp-1425917903

 

 

 

 

CLAIRE

 

Le charisme et l'enthousiasme de Dorothée Capelluto nous ont séduits pour interpréter le rôle de Claire, la maman de Théo et Tom.

 

Diplômée de l'Insas en 96, Dorothée a depuis fait ses preuves en tant que comédienne, que ce soit pour le cinéma, la télévision, le théâtre ou la publicité !

 

 

 

10353100_10153346210839466_4464554278841524281_n-1426778152

 

 

 

 

BORIS

 

Léo Franquet est le grand-père de Théo.

 

Le caractère franc et l'authenticité de ce comédien néerlandophone correspondent parfaitement au personnage de Boris, grand-père affectueux sous ses airs bourrus!

 

Images-1427231239

 

 

 

 

 

LES INTENTIONS DE LA REALISATRICE

 

 

1669651_516758208432573_941336684_o_copie-1426111356

 

Passionnée par l'écriture et le cinéma, j'ai désiré mettre enfin en images les histoires qui me trottaient dans la tête. Ayant été formée aux techniques de l'image, j'ai eu envie de prendre le contre-pied et de faire de la bande sonore le fil conducteur de ce projet.

 

C'est un film qui accorde une importance particulière aux sons qui composent notre vie mais aussi à tous ceux que l'on ne veut ou que l'on ne peut pas entendre.

Une façon pour moi de rendre hommage à la musicalité présente tous les jours dans nos vies, dans nos gestes, dans notre manière de communiquer et de mettre l'accent sur la beauté que j'y perçois.

Le personnage du grand frère n'est présent que par sa voix tout le long du film. C'est elle qui va guider Théo et le pousser à accorder de l'attention aux signes, même infimes, qui se manifestent autour de lui afin qu'il découvre la vérité.

 

Le Bruissement du Silence, c'est aussi un film qui se veut sensoriel, tant au niveau sonore que visuel. Il y aura un vrai jeu de textures, amenées par les bruits enregistrés mais aussi par la présence récurrente du bois, du feuillage des arbres, de la pluie etc.

 

La Nature est un véritable protagoniste de l'histoire, c'est elle qui va servir de messagère entre les deux frères, et plus particulièrement à travers un arbre.

 

J'aimerais que le spectateur puisse se replonger dans la perception du monde qu'il avait lui-même étant enfant, de réadopter ce rapport particulier à la nature, à la famille, aux souvenirs, ce regard un peu magique que nous portions sur les choses que nous ne comprenions pas...

 

Ensuite pour des raisons plus personnelles, j'ai eu envie de m'intéresser à la façon dont l'absence de l'autre nous façonne. Comment chaque personne réagit différemment face à la perte de quelqu'un, soit en se plongeant dans le déni ou en tentant justement d'apprivoiser ce silence .

Mon intention est donc de pouvoir réaliser un film authentique et poétique, en me basant sur la perception et les émotions d'un enfant, et où les images se mettront au service des sons pour les magnifier et non l'inverse.

 

 

EXTRAIT DU SCENARIO

 

Sans_nom_1_-_openoffice.org_writer_11032015_224451.bmp-1426110377

 

 

 

 

 

LES INSPIRATIONS

 

Image & Lumière

 

Three_of-1425916858

The Tree of Life

 

 

Une des grandes thématiques du film est la nature, et le rapport que l'être humain peut avoir avec elle. Nous sommes énormément influencés par le grand maître du cinéma contemplatif qu'est Terrence Malick.

 

Aussi bien au niveau de la lumière (qui est le plus souvent naturelle), qu'au niveau des mouvements de caméra aériens et poétiques, et de l'aspect ''ressenti'' et sensoriel de ses films.

 

Son chef op de prédilection, Emmanuel Lubezki, est une de nos grandes références pour la lumière sur ce projet.

 

 

 

To_the_wonder-1425916886

To the wonder

 

 

La caméra sera très souvent mobile, soit à l'épaule, soit à la steadicam, dans un but d'accompagnement et de proximité avec les personnages.

 

Nous désirons nous rapprocher d'un aspect un peu documentaire, en visant la simplicité et le dynamisme dans la construction des cadres.

 

Une démarche également adoptée dans ces 3 autres films que nous adorons et qui nous inspirent énormément.

 

 

 

HIDE YOUR SMILING FACES de  Daniel Patrick Carbone

 

Hide_your-1425917167

 

 

 

MUD de Jeff Nichols

 

Mud-1425917235

 

 

 

JOE de David Gordon Green

 

Joe-1425917272

 

 

 

 

 

Ambiance sonore

 

De par la thématique du film, la musique sera présente tout le long du film, de manière subtile, que ce soit à travers les enregistrements sur cassettes, les interventions à la radio ou les bruits de nature qui attirent l'attention de Théo.

Il y aura aussi des morceaux composés par les mélomanes de notre équipe!

 

Deux ambiances se distingueront tout de même :

Une un peu plus vintage (blues, folk) pour être en accord avec l'atmosphère rustique et naturelle qui se dégage des scènes dans la maison au milieu de la nature, dans l'atelier de menuiserie...

 

Et une autre plus nostalgique et vaporeuse liée aux déambulations solitaires de Théo.

 

Voici déjà quelques inspirations pour vous titiller les oreilles...

 

 

                       

 

 

 

 

 

 

              

 

 

                      

 

 

    

 

 

 

LES LIEUX

 

 

La maison

 

  Maison-1425918010

 

Maison2-1425918059

 

 

 

Le futur atelier de menuiserie

 

Picasa_3_15032015_105843.bmp-1426413580

 

    Img_4843-1426413315

 

 

 

La cabane dans l'arbre

 

  10410756_10155105690825066_6845305273654113343_n-1425918117    

 

 

 

 

Pour nous, ce film représente bien plus qu'un exercice scolaire, c'est une occasion de partager avec vous des émotions, à travers une histoire qui nous touche.

 

C'est pourquoi,  chers amis, familles, connaissances, cinéphiles et inconnus généreux de tous horizons, qui avez déjà eu l'excellente idée de balader vos yeux sur cette page, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS pour nous donner les moyens de porter ce film jusqu'au bout, là où nous rêvons de le mener : en festivals.

 

 

Alors si le cœur vous en dit, que vous croyez en l'avenir du cinéma belge et que vous avez envie d'y contribuer, rejoignez-nous sans plus attendre pour concrétiser notre rêve ! Toute participation est la bienvenue et nous aidera déjà grandement !

 

 

 

NOTRE EQUIPE !

 

 

Directeur de production : Quentin Bayenay

Assistant réalisation : Xavier Schoonejans

Realisatrice : Valène De Valck

Directeur de la photographie : Kelian De Valck

Cadreuse : Meg Jakiel

1er Assistant caméra: Valentin Temmerman

2ième Assistant caméra : Gilles Tacquenier

Chef electro : Julien Courivaud

Electros : Edouard Chandelle, Romain Bouton

Chef machino : Emilie Laho

Machino : Quentin Flament

Monteur: Vincent Peigneux

Scripte: Sophie Delhaye

Dit: Jean Baptiste Devillers

Ingénieur du son : Manu Saubain

Perchman : Clément Delsaut

Chef Déco : Julie Pironet

Accessoiriste : Ksenia Anissimova

Régisseuse: Candice Bibauw

 

 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Le film étant auto-financé par les membres de l'équipe (des étudiants ultra motivés, mais des étudiants tout de même), le budget que nous possédons pour le moment nous permet uniquement de couvrir les frais de base de notre tournage.

 

Pourtant si nous voulons vraiment aller jusqu'au bout de notre démarche artistique, beaucoup d'éléments nous manquent encore. D'où l'intérêt de cette collecte et de votre participation!

 

 

350 euros pour la DECORATION

 

Le film se passe dans les années 90. Il faut donc trouver les accessoires et costumes qui y correspondent . Ainsi que pour l'aménagement de la maison dans laquelle nous tournons et l'atelier de menuiserie.

 

500 euros pour le  MATERIEL IMAGE

 

C'est-à-dire le kit caméra, les optiques... Cela pourrait aussi nous permettre d'utiliser une steadicam et un drône pour coller encore plus à l'esthétique que nous désirons exprimer dans ce film.

Ainsi qu'à la machinerie pour les scènes en hauteur dans l'arbre, pour les coups donnés sur un pare-brise et la création d'une fausse pluie...

 

400 euros pour le MATERIEL D'ECLAIRAGE

 

 et plus particulièrement les grosses sources dont nous avons besoin pour les scènes d'intérieur.

 

 

Thumb_2-1425919863
Valène De Valck

Valène De Valck, 25 ans, étudiante en dernière année à l'Inraci, en techniques de l'Image. Etudes précédentes: Master en Ecriture & Analyse cinématographiques à l'ULB. Petite réalisation perso dans le même univers que le film mais sans aucun moyen: https://www.youtube.com/watch?v=DJrNXtfmMl4

Derniers commentaires

Thumb_default
Encore 1 jour pour participer ... C' est le moment de mettre un dernier petit effort ! Bonne chance pour votre film . JF
Thumb_default
Impatiente de voir le film! Le scenario est très inspirant.
Thumb_default
Avec tous mes encouragements :-) Catherine