Réalisation de 5 reportages photos engagés, sujets d'actualités destinés à sensibiliser les médias et l'opinion publique. Aidez-moi !

Large_visuel_cambodge_de_demain_aplati-1409314427

Présentation détaillée du projet

              Agir aujourd'hui, pour le Cambodge de demain, le reportage photos au service d'une population  

« Le Cambodge de demain » consiste  à réaliser 5 reportages photos sur des sujets sensibles d’actualité destinés à une large diffusion auprès des médias.  L'information par l'image" doit réveiller les consciences de l'opinion publique, car Le génocide des khmers rouges, c'était hier.....

Aidez-moi à finaliser ce projet !

Photographe professionnelle Freelance, je parcours, depuis 4 ans,  l'Asie du Sud Est, Vietnam, Laos, Birmanie et principalement le Cambodge. Le pays du sourire a su me séduire par son histoire tragique, la richesse de sa culture, ses traditions et surtout une population extraordinaire.

 

Bien que mis à mal par un génocide tragique et l'extermination de toute une génération, le peuple Khmer est en complet déséquilibre intergénérationnel, mais il a le désir de reconstruire son pays. Mon intervention consiste à la réalisation de 5 reportages photos engagés. La diffusion de l’information par les médias est incontournable.

Mais c’est le devoir de tous de témoigner !

2014 est une année de commémoration en France, mais nous étions aussi en Indochine, ne l’oublions pas !

 

Aidez-moi à faire sortir du silence l’histoire d’un pays !

 

Film le Cambodge de demain

 

 

Sans votre aide ce projet en cours qui a débuté l'hiver dernier ne verra pas le jour, 2 années d’investissement humain & financier n’auront servis à rien. J’ai besoin de ressources, le peuple Cambodgien a besoin de votre aide pour mettre une goutte d’espoir dans la reconstruction d’une culture et raconter le Cambodge d'aujourd'hui.

 

Mamie_aveugle20_novembre_2013-1409312648

 

Utiliser l'information et le reportage photos a un objectif, alerter les médias, informer, pour que les personnes sur le terrain est les moyens de venir en aide aux enfants et personnes âgées.

 

L'idée a germée depuis 2011 en arrivant sur les Terres d'Indochine. J'y suis retournée en 2012, puis l'hiver 2013- 2014.  Ce voyage m’a permis d'approfondir mes connaissances des lieux, des problématiques, de voir ce qu’ils m’inspirent réellement, de rencontrer beaucoup de personnes et de réaliser le début de mon projet. Utiliser mes compétences de photographe professionnelle doit servir les personnes dans l'ombre et les sortir du silence.

 

Il faut défendre le droit à l’information, à l’image, regardez : 

Vidéo actualité novembre 2013 Source AFP

 

 

 

Il faut regarder le passé pour comprendre le présent et miser sur l’avenir.

Voici le résumé de ce projet « Le Cambodge de demain »

 

Pour cette raison, je fais appel à votre contribution afin de pouvoir concrétiser et finaliser le travail que j'ai commencé soit en premier lieu la réalisation de 5 reportages photos abordant des sujets de la société Cambodgienne. Mon projet est actuellement à un stade d’ébauche avancé.

Maintenant, c'est sur le terrain que je retourne faire mon métier de reporter photographe, il faut entrer dans l'action !

Mais un tel projet a un coût que je ne peux assumer toute seule, pour cela,  j'ai besoin de vous.

 

 

Quelques explications pour mieux comprendre la situation actuelle

 

Pourquoi le pays se retrouve dans une telle situation de pauvreté et de manque de ressources intellectuelles?

 

2 millions de personnes exterminées

 

Les Khmers Rouges ont décimés une génération entière d’intellectuels et de têtes pensantes, toute personne détenant la connaissance  a été exterminée en un laps de temps record.  4 années auront suffi à anéantir  toute forme de connaissance entre 1975 et 1979. C'était hier !

Ce mécanisme d’extermination, au-delà des souffrances de toute une population, a décimé une génération entière. Ce qui engendre un déséquilibre total dans le bon fonctionnement de la société et des relations intergénérationnelles pour subvenir aux besoins des personnes âgées qui ont survécus au génocide. Et pourtant ces personnes méritent le respect, elles sont le livre d’histoire de cette partie de l'Indochine.

 

Portrait_dame_montage-1409306344

 

Conséquence, elles se retrouvent à mendier  pour un bol de riz car leur enfants ne sont plus là pour subvenir à leurs besoins comme le veut la tradition Cambodgienne. Cette génération des 40 - 60 ans, la force d'un pays n'existe plus

Cette classe dite « intellectuelle » fait encore cruellement défaut pour l’éducation des enfants.

Il est important de transmettre l’information, la réalité de la situation. Evidemment, un nombre conséquent d’ONG sont mises en place pour parer au plus urgent, mais l’information par l’image est aussi une contribution pour alerter l’opinion publique et là je dois intervenir !

 

2-1409306901

 

Un bon nombre d’entre nous étions né quand cette catastrophe humaine a eu lieu, c’était hier !

Aidez-moi à soutenir, par la réalisation de ces reportages photos, cette action et tous les intervenants sur le terrain. Aidez-moi à faire passer l’information de scènes bouleversantes qui se déroulent sous mes yeux à chacun de mes séjours au Cambodge.

Ils ont offerts à l’humanité l'un des plus beaux sites de monde, La majestueuse « Cité d’Angkor », nous pouvons bien apporter notre maigre contribution pour les aider à se reconstruire....

 

Leverdesoleilangkorwat2013-1409311529

 

Il faut utiliser la quintessence du Cambodge pour venir en aide aux personnes en difficulté (enfants et personnes âgées) car « il vaut mieux apprendre au pécheur à pécher que de lui donner du poisson » proverbe chinois.

La jeunesse Cambodgienne a la volonté de prendre en mains l’avenir de son pays, il faut leur donner les moyens de réussir par l’éducation car c'est là où le bât blesse.

 

Moi-1409311792

 

 

Pourquoi cette démarche ?

 

Bien que je parcours l'Asie du Sud Est depuis 4 années, ce projet est né en février 2012. Il m'aura fallu non pas 2 ans pour prendre conscience de l'ampleur des dégâts, mais ces deux années auront été nécessaires pour que je réalise que je pouvais à mon échelon intervenir.

Non pas créer une énième association ou ONG, il y en a de nombreuses et qui font pour la plupart très bien leur travail. Par contre, les aider en amont à faire connaitre leur combat me semblait un travail plus en adéquation avec mes compétences. Je mène ce projet depuis 2 ans en autofinancement comme une fourmi, je glane les informations et j'immortalise le présent en images.

Votre aide contribuera à finaliser cette quête de l'information pour mettre une culture meurtrie au grand jour.

Construit en plusieurs volets, dans le vif du sujet, en immersion complète de Novembre 2014 à Avril 2015 au Cambodge.

 

2_soeurs_tonle_sap26_janvier_2014-1409311926

 

Mais il faut que je me consacre à plein temps durant 1 mois à la construction de ces 5 reportages photos. Ensuite viendra le temps de la diffusion auprès des médias. Ce sera ma contribution au service d'un pays en équilibre entre deux mondes, un besoin de protéger leur tradition et d'oublier une terrible période pour vivre pleinement le présent et se reconstruire.

 

La réalisation

- Volet 1 : réaliser 5 reportages photos relatant la vie au Cambodge au XXIème siècle, diffusion dans des magazines et sites web spécialisés.

Prise de contact avec la presse quotidienne, hebdomadaire et mensuel, après démarchage afin de partager  l'information.

Chaque reportage sera complété par un texte de type journalistique sur le sujet traité

- Volet 2 : Organisation d'une exposition photos durant le festival International de photographie à Phnom Penh (contact en cours)

- Volet 3 : réalisation d'un magazine papier en auto édition ou sera diffusé les reportages photos.

L'objectif est la diffusion de l'information par l'image pour ne pas laisser sous silence le génocide des Khmers rouges et ses conséquences actuelles.

 

Projet médiatique

 

Voici les 10 sujets que je souhaite aborder, le choix définitif se fera sur le terrain au grès des rencontres et des opportunités.

 

-          Le génocide « le camp de la mort appelé le S21 à Phnom Penh»

-          Une volonté de vaincre (rencontre avec des personnalités Khmères, la preuve d’un espoir retrouvé)

-          La réalité des rues, portraits des petits métiers de Phnom Penh

-          Les Minorités Ethniques du Ratanakiri (Une province du bout du monde)

-          Le Mékong, « Une vie sur l’eau - volet 2 », des millions de gens dépendent de ce fleuve nourricier

-          Le Cambodge, regard d’enfant

-          Un monde en équilibre, entre tradition et modernité

-          Art et Culture, de la cité d’Angkor à l’ONG Phare Ponleu Selpak

-          La campagne Khmère

 

Des reportages photos à but journalistique : C'est pourquoi en tant que reporter photographe engagée je suis particulièrement sensible aux disfonctionnement de la société Cambodgienne. C’est  par mon travail que je souhaite apporter ma contribution et soutien au peuple Khmer, grâce notamment, à la plus large diffusion possible de cette formidable aventure qui démontrera qu'à force de volonté des hommes et des femmes Cambodgiens réussissent à  construire l’avenir de leur pays.

 Même si les images doivent parler d’elles-mêmes, souvent derrière une photographie se cache une belle histoire ou un drame.

Grâce à votre participation, j’espère convaincre de nouveaux partenaires, ce projet doit être médiatisé.

 

Objectif communication : Des rencontres, des reportages photos, un web-documentaire synthétisant les diverses informations et puis surtout des contacts sur les réseaux sociaux, sur les sites web relatant l’information, mais aussi le presse quotidienne, hebdomadaire, des magazines comme Géo.fr où mon premier reportage sur le Lac Tonlé Sap « Une vie sur l’eau » doit paraître prochainement.

 

Pour en savoir un peu plus

 

Je vous propose de visionner, un extrait du film de Rithy Panh, « l’image manquante », s’il est, encore, nécessaire de vous convaincre que nous sommes tous concernés. Rithy Panh, cinéaste engagé, rescapé des camps de travail des Khmers Rouges dans lesquels il perdit ses parents et une partie de sa famille, Rithy Panh rejoint en 1979 le camp de réfugiés en Thaïlande puis arrive en France en 1980.

 

Prix Un certain regard au 66e Festival de Cannes

 

 

 

Qui suis-je ?

 

Moi200_x200-1409312403

Férue de voyages,  je n’ai eu de cesse de découvrir le monde depuis 15 ans. La photographie, la culture, le goût de l’information et mes derniers voyages en Asie du Sud Est ont fait naître en moi le besoin de faire partager mes passions du voyage et des belles images, de partager des années d’expérience à la découverte de destinations lointaines.

J'ai vécu 7 ans à Madagascar, sillonné les plus beaux sites du monde,  des paysages de rêves, des îles paradisiaques au désert du Sahara. En 4x4, j'ai côtoyé pendant 1 an l'Afrique Australe et la vie sauvage animalière,   des rencontres avec d'autres cultures inoubliables ou insolites.

Le plus beau cadeau que la vie m'a donné est de côtoyer cette nature généreuse, belle, fragile que tout homme sur cette terre devrait protéger. Nous avons le devoir, la mission de sauvegarder ce qu'il reste de magique de notre planète.  La photographie et le reportage photos sont deux vecteurs qui offrent de nombreuses possibilités pour prendre conscience de l'instant présent, éphémère et alerter les médias et l’opinion publique de l’urgence de la situation.

J'accompagne des photographes amateurs lors de voyages photos, destinations où j’ai vécu ou  exploré lors de longs séjours de découverte. Au fil du temps et de ces voyages photos, j’ai appris à me trouver au  « bon endroit, au bon moment ». Je travaille en Freelance pour des agences de voyages photos telles que « Terres Oubliées » ou « Objectif Nature »

 C’est en transmettant les notions de bases aux personnes désireuses  de traduire une émotion au travers d’une image, en aiguisant le regard des photographes amateurs avertis, en allant à la découverte de nouvelles cultures, de rencontres authentiques, de paysages sublimes que s’égraineront des instants magiques et que ce fera d’une manière ludique l’apprentissage de la photographie..

Et puis, c'est arrivé, LA RENCONTRE, celle qui laisse sans voix, celle qui nous dit c'est elle, c'est là. En novembre 2010, j'ai posé le pied sur une terre qui me fera frissonner de bonheur, de rage et de révolte. Et j'ai rencontré ce peuple, si différent du reste de l'Asie. Ainsi est né ce projet…..

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Quand bien même je m’envolerai en Octobre 2014 pour des horizons Asiatiques pour mon travail,  la collecte me permettra de rester sur place et me donnera le coup de pouce nécessaire, la solution pour mener à bien ce projet. Le besoin financier est devenu vital et le besoin humain est d’autant plus important que je mène ce projet à bout de bras, seule, depuis 2 ans. Et il est tout simplement bon de se sentir soutenue.

 

Le Budget

 

Année 1 : 2013/2014 (6 mois en Asie du Sud Est) repérages, rencontres, prises de contact, travail personnel en photographie « le Cambodge intemporel » (Parution d’un livre photos prévue en septembre 2015), le tout financé par mon travail de photographe Freelance Année 2 : 2014/2015 (6 mois en Asie du Sud Est)             

 

Détails des besoins pour le projet

- Toute la logistique est prise  en charge et financé par mon travail d’accompagnatrice et formatrice en photographie en Freelance lors de  voyages photos que j’effectue pour Objectif Nature et Terres oubliées

(Vols internationaux,  Hébergement, nourriture,  Transport, assurances)

 

 

Pour mener mon projet, il me faut consacrer 1 mois aux reportages photos         

- Pour améliorer mon travail photographique : 500€

  Compléter mon matériel photos numérique

  Appareil Reflex  Pro Argentique  d’occasion

  2 objectifs fixes  50 et  85mm f/1,8

 

- Réalisation de 5 reportages photos : 200 €

 (Tirages argentiques, impression, ….)

 

- Forfait de 30US$/jour (1 mois) : 700 €                           

 (Transport, hébergement, nourriture)

                     

- Exposition photos lors du  festival international photos de Phnom Penh : 900 €

10 Tirages  60x40  (Tirages et encadrement sur place)

Impression numérique et tirages argentique

 

 

- Élaboration, maquette et auto Edition  - (Blurb) : 290 €

-        Magazine trimestriel (soit 3 exemplaires décembre 2014 -

-        Mars 2015 et Juin 2015) en vente sur le site Web du projet et

-        les réseaux sociaux

   

- Frais Kiss  Kiss  Bank Bank  8% : 208 €

 

         

TOTAL : 2 800 €

 

 

Ce que je vous propose, Si l’objectif de la collecte est atteint,

Nous vivrons ensemble ce périple de 6 mois au travers de la page Facebook, du Blog et du site Web "Le Cambodge de demain". Je vous propose de vivre ce projet tout au long de sa réalisation, vos interventions seront les bienvenues et même souhaitées pour continuer à me soutenir moralement et partager vos idées constructives. Notre aventure commune ne doit pas s'arrêter à la récolte de fond, elle doit réellement commencer le jour de mon départ avec vous à mes côtés.

 

Ce que je vous propose, Si l’objectif de la collecte est dépassé

Si nous dépassons l’objectif de la collecte de fonds, votre contribution sera utilisée pour l’organisation d‘ateliers photographiques que j’animerai auprès de l’association culturelle et sportive de Kep (ville du sud Cambodge) et l’achat de petits appareils compact.

Thème : Initiation à la photographie pour les enfants afin de leur donner le droit à l’expression, « Le Cambodge, regard d’enfant »

 

Education_photographique_camdodge-1409313075

 

http://terresdasie.wix.com/lecambodgededemain  Œuvrons tous ensemble pour un même projet, une cause commune,

Je vous remercie tous pour votre participation

 

Thumb_portrait_enfant_tonle_sap-1409036528
Marie-Ange Photographe

Férue de voyages, je n’ai eu de cesse de découvrir le monde depuis 15 ans. La photographie, la culture, le goût de l’information et mes derniers voyages en Asie du Sud Est ont fait naître en moi le besoin de faire partager mes passions du voyage et des belles images, de partager des années d’expérience à la découverte de destinations lointaines. J'ai... Voir la suite