Grâce à votre aide, la Cie Tête allant vers... peut se lancer pour concevoir sa scène itinérante : un chapiteau original, fait de bambous !

Large_plaquette_bambou_2014

Présentation détaillée du projet

La Cie Tête allant vers... a créé en février dernier, à l'occasion du festival Momix (festival International de Théâtre jeune-public) son nouveau spectacle jeune-public Bambou à bout. Un spectacle intime et poétique, qui raconte l'amitié, la solidarité, le besoin de construire et de s'élever ensemble. Son empreinte artistique : la mise en scène de construction en bambou. Ce spectacle a été créé pour la salle, mais la Cie aime aussi proposer ses spectacles en tout-terrain, dans la rue, les jardins, les lieux qui n'ont pas forcément la technique adéquat pour recevoir un spectacle... Alors la Cie s'est dit : pourquoi pas créer notre propre scène ? Une scène itinérante, montée rapidement (en une demi-journée), et qui permet d'accueillir le spectacle un peu partout, tout en conservant l'intimité et la bulle nécessaire à "Bambou à bout" (qui n'est pas du théâtre de rue)... Ainsi, on peut jouer partout : dans les théâtres, les festivals de rue, les parvis de crèches ou de médiathèques, les parcs municipaux, les places de village... mais aussi dans le jardin de Mémé ou pour les fêtes des copains...

 

 

"Bambou à bout", spectacle jeune et très jeune-public / Photos : Benoît Facchi

 

C'est Anatole Zembok, en collaboration avec François Puech (notre ami "chapitologue" bambou) qui s'attellent à la conception/réalisation de ce chapiteau tout de bambous, à l'image de notre Cie, qui promet d'être d'une forme structurale originale et spectaculaire ! Anatole travaille déjà sur la maquette :

 

 

Un bien beau projet donc, qui permettra à la Cie de s'exporter un peu partout, plus facilement, plus simplement... Et qui demande votre soutien ! Plus nous aurons de soutien, plus cette scène de bambou sera spectaculaire !!! Et bien sûre, vous y serez tous les bienvenus ! On peut même envisager la location de cette bulle de bambou pour vos événements... Tout peut-être possible grâce à vous !

 

Et ce qu'on aimerait : jouer "Bambou à bout" pour la première fois sous le chapiteau avec tous les participants au projet !!! 

 

Plongez avec nous dans l'aventure !  

Merci pour votre soutien, la Cie Tête allant vers...

http://www.teteallantvers.com

Suivez-nous et aimez notre page facebook  ! : Cie Tête allant vers...

 

L'équipe des Tête allant vers... : 

L'équipe artistique  : Anatole Zembok et Christine Pierre, Lorena Zarranz, François Puech

L'équipe administrative et associative : Sophie Ertlé (présidente), Laure Woelfli (production-diffusion), Camille Bonhert (musicien invité pour la musique originale)

et Florence, Tobias, Jean-Pierre, Amandine, Danaé

et vous tous...

 

Extrait de la bande son originale du spectacle : 

Composition : Lorena Zarranz (le myspace de Lorena :  https://myspace.com/rosagalana )

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Cie Tête allant vers : Construction live d'une structure en bambou au festival Vivaguadua, Colombie

 

Alors concrètement, la collecte servira à :

-Une grande partie de l'achat de la toile ignifuge et sa confection sur mesure par des ateliers bretons (car bien sûre, ce chapiteau-dôme sera de forme complètement anti-conventionnelle !). 

-Une partie de l''équipement de sécurité : achat d'extincteurs, de boîtiers lumineux "Sortie de secours" , d'ignifugeant etc... Pour la plus grande sécurité des spectateurs ! 

 

L'association Tête allant vers prendra en charge :

-l'achat de petits matériels

-la main d'oeuvre

-la réalisation/construction (espace de travail, machinerie, déplacements, hébergements)

-les bambous...

 

Si vous souhaitez le détail du budget prévisionnel, n'hésitez pas à nous le demander directement par mail (teteallantvers@hotmail.fr) ou par tél (06 07 97 25 33). 

 

Le site de la Cie Tête allant vers... : spectacles, photos, vidéos, prochaines dates...

 

Thumb__ben6180-copie
Tête allant vers

La Cie Tête allant vers... centre sa recherche sur la mise en scène de la matière (particulièrement le bambou) pour permettre la rencontre entre le corps, la trame narrative, la musique et la construction. Elle met en scène le rapport de l'homme à la matière, son besoin incontournable de créer, concevoir, mettre en forme ce que donne la nature pour... Voir la suite