Jean Cocteau "Le cinéma, c'est l'écriture moderne dont l'encre est la lumière."

Large_5mur3-1427291410

Présentation détaillée du projet

Le cinquième mur c'est avant tout l'envie d'une équipe de travailler autour d'un projet ambitieux qui mêle les genres : anticipation, post-apocalyptique, drame social. Ce court-métrage tend à parler du cinéma en lui même de ses enjeux culturels et sociaux. Le cinquième mur est une création autour du thème de la lumière et son importance au cinéma car comme le dit si bien Jean Cocteau "Le cinéma, c'est l'écriture moderne dont l'encre est la lumière."

 

Titre_2-1427477534

 

 

 

2091 les êtres humains ont pratiquement épuisé les ressources énergétiques de la planète. Toute forme de technologie est interdite exceptée à une élite politique. Un couvre feu à été instauré et les conditions de vie sont médiocres. Dans ce monde l'art est réservé à l'élite et le cinéma a pratiquement disparu. Les projections filmiques sont interdites et les supports filmiques ont été entièrement réquisitionnés.

Pourtant dans les sous sols de la ville un nouveau réseau prend forme et devient de plus en plus important. Al et Liv se connaissent depuis tout petit , a 26 et 27 ans ils sont les leaders d'un réseau clandestin de projections cinématographiques. Ils ont découvert le 7ème art qui leur est interdit à l’adolescence alors qu'en explorant une cave abandonnée ils trouvèrent une dizaine de cartons poussiéreux remplis de films en tout genre. Il regardèrent à deux des dizaines de films, puis à trois quatre. Aujourd'hui plusieurs dizaines de personnes se réunissent à chaque projection, et les caves ne désemplissent pas.

Liv et Al malgré le danger n'ont qu'un but : libérer la diffusion de ses images magiques qui les font rêver depuis petit. Histoire d'amitié, d'amour du cinéma face à une vie lugubre les deux amis nous amènent dans les couloirs d'une lutte culturelle.  

 

Ce projet c'est l'unification de nombreuses références cinématographiques et télévisuelles: telles que les films de Zach Braff, Bong Joon Ho,  des webs séries comme Le Visiteur du Futur, mais également l'unification de personnes toutes portées par l'ambition de créer une oeuvre cinématographique de qualitée.

 

 

 

 

 

C'est une équipe surmotivée qui se lance dans ce projet, une équipe qui a déjà eu l'occasion de travailler ensemble sur le Tournage d'un autre court-métrage Réminiscence qui est en cours de montage , c'est donc avec ambition et envie que ce projet prend forme. 

 

 

 

 

 

 

Sa licence de lettres modernes en poche, Anouk intègre la première promotion de l'Ecole de la Cité de Luc Besson en classe de scénario. Passionnée par l'écriture et le cinéma, elle essaye actuellement de réussir dans le métier. Tout en suivant un master 1 Cinéma et Audiovisuel à l'UPEM, elle continue de développer ses projets (deux longs métrages en recherche de production, et une série transmédia entre autres). Elle a participé au tournage du court métrage Réminiscence de Megan Dulau en tant que décoratrice et se lance cette fois dans l'écriture du scénario, en collaboration avec la réalisatrice du Cinquième Mur

 

Avec une maîtrise en Cinéma et Audiovisuel obtenue à Montpellier et un Master de cinéma en cours à l'UPEM Mégan Dulau se lance à nouveau dans la réalisation soutenue par une équipe solide et pleine de talent. Chef opérateur dans différents court-métrages documentaires et fictions.

Réalisatrice d'un court ­ métrage Inertie pour lequel elle a également été chef opérateur et monteuse.

Réalisatrice et chef opérateur pour le clip musical d'un groupe du Sud de la France Can of Worms.

Cadreuse dans un reportage La Melodie d'Alzheimer, le documentaire sera diffusé par Canal C2

(Université Strasbourg), Canal 32 (Troyes), Télessonne, ORF, Okto TV et Radio Afrika

(Autriche), Ceska Televize (Tchéquie) et TVP (Pologne).

http://www.abbreportages.fr/content/view/93/82/lang,french/

Réalisatrice et scénariste de Réminiscence court-métrage durant lequel l'équipe actuelle a appris à se connaître et apprécié travailler ensemble, c'est dans une nouvelle aventure qu'elle se lance avec ce projet original Le Cinquième Mur.

A ses heures perdues elle aime faire de la photo  ( http://meghumi.wix.com/galerie).

 

 

Après avoir décroché un Bac économique et social, Élodie se lance en 2011 dans des études cinématographiques et audiovisuelles à l’UPEM et décroche sa licence en 2014. Continuant ses études universitaires, elle participe en complément de sa formation à différents tournages comme technicienne ou en travaillant entre autre chez les loueurs de matériel audiovisuel.

Passionnée par la mise en scène, le cadrage, la lumière ou encore la photographie, elle se destine à la réalisation. Après une première collaboration artistique fructueuse avec Megan Dulau sur le court-métrage Réminiscence, c’est tout naturellement qu’elle propose ses services comme 1ère assistante pour le projet Le cinquième mur qu’ Élodie porte tout particulièrement dans son cœur.

 

 

Actuellement en cours de formation cinématographique et audiovisuelle à l'UPEM, Bac +4.

Assistante chef-opérateur sur le tournage de Reminiscence et prochainement sur le mixage son, débrouillarde et passionnée elle se destine aux carrières de directeur de la photographie/chef-opérateur. 

 

Après un Baccalauréat Scientifique et une approche du domaine cinématographique avec l'option Cinéma, Doïna se lance dans l'Image, en intégrant le BTS Audiovisuel de Saint-Denis. Elle poursuivra son parcours à l'UPEM, où elle obtiendra sa Licence Cinématographique et Audiovisuelle. Tout en animant des ateliers de réalisation dans les écoles, elle continuera en Master durant lequel elle collaborera avec l'équipe du projet Réminiscence au poste d'électro.

Tina-1428704104

 

Tina c'est la travailleuse de l'ombre, celle que l'on ne voit pas mais sans qui le projet ne peut pas tenir debout, c'est elle qui gère le budget, nos dépenses, notre production c'est en quelque sorte de Alfred de notre projet.

 

 

Equipe_-1428703120

 

 

Dans le rôle de Liv ( Adeline Valeyre)

11154258_10205936084538260_10278668_o-1429379846

 

Adeline VALEYRE a débuté en tant qu’assistante à la mise en scène et à la réalisation. Très rapidement, elle s’illustre sur scène dans de nombreuses pièces telles que « Les Fables de La Fontaine, Ordre Du Roi », mise en scène par Anne MORIER et Philippe RONDEST, « Lysistrata » et « Roméo et Juliette » et « Le Songe d’Une Nuit D’été » mises en scène par Raymond ACQUAVIVA. Comédienne et également danseuse, on la retrouve dans « Le Bal Toqué » mise en scène Par Régis VIROT et chorégraphiée par Nathalie LEFEVRE et « Partagé, ée », mise en scène par Jessica LEMPEREUR et chorégraphiée par Jean-Baptiste ALFONSI. Par ailleurs, elle signe sa première création théâtrale, « Agathe », en décembre 2011 puis se distingue face à la caméra dans de nombreux court-métrages dont « Zaru », « Le Monstre Intérieur » et un long-métrage « L’Audition » réalisé par Vincent JOUAN. Actuellement, Adeline VALEYRE est à l’affiche de « 1 Loup, 3 Cochons et 1 Chaperon Rouge » et « Le Casting De Noël » mises en scène par Sabrina LAMOTTE mais aussi de publicités web « Orange 4G, Vue Par Le Studio Bagel : Deezer » donnant la réplique à Jérôme NIEL et « Pas Froid Aux Yeux, Optic 2000 ».

 

 

Dans le rôle de Al  ( Paul Alma)

 

11134303_10206131418542247_1571444119_n-1428848731

 

Paul ALMA, 23 ans, né à Grasse, titulaire d’un Baccalauréat professionnel Commerce, c’est à cette période que je découvre le cinéma par hasard en tombant sur le tournage d’un film tout prés de chez  moi. C’est a ce moment la que je voulais devenir acteur. De la j’ai commence à faire beaucoup de figuration, puis je ne me suis plus arrêté, des rôles dans des courts métrages, série TV et puis un rôle principal dans un long métrage dernièrement. Je décide donc de monter m’installer à Paris pour  commencer à suivre une formation au Cours Florent. Je suis actuellement en première année. Très heureux de faire partie de ce projet ambitieux Le cinquième mur !  

 

Dans le rôle de Pierre ( Lassana Lestin)

 

11130580_10206119363800886_1107845820_o-1428703241

 

 

Le métier d’acteur m’a été confirmé dans les années 90 à l’église lors des représentations théâtrales de noël. Je jouais des personnages tels que les rois mages, Zachée ou d’autres histoires se basant sur les écrits de la bible. Je participais assidument aux fêtes ou autres évènements jusqu’en 2007.

Cette première expérience, me donna le gout du métier d’acteur. Ensuite, je me suis inscrit aux cours d’un théâtre amateur dans le XIX ème arrondissement de Paris.

Au retour de l’un de mes voyages aux Etats Unis, le pays où tout est possible, plus précisément à Hollywood capitale du cinéma. Je pris conscience que Lassana LESTIN pourrait aussi faire partie de ces acteurs qui sont partis de rien tel que mon modèle Denzel WASHINGTON et ont fini par réussir.

Je décidais de suivre des cours plus poussés, en passant douze heures par semaine au THÉATRE 13, intégrant l’atelier « SCENES D’AUJOURD’HUI » du professeur Serge RIDOUX. Ces cours m’apprirent les bases théâtrales en interprétant des grands classiques, Molière, Shakespeare, Pierre Corneille, Georges Feydeau et de nombreux autres.

Des occasions se présentèrent pour jouer dans l’amphithéâtre du THÉATRE 13, également dans la prestigieuse salle du théâtre Ranelagh.

Partageant la scène à mes côtés, j’ai rencontré un jeune metteur en scène Nicolas PLAS qui m’intégra dans sa troupe théâtrale « SILENCIO ». J’ai interprété deux pièces sous sa direction « Y’a des Claps qui se perdent », puis « Jackpot »dans lesquelles, j’incarnais mon premier rôle de héros. Guidé par mon désir d’améliorer mon jeu, je me suis de ce fait tourné vers la méthode de l’acteur Studio.

J’ai intégré les cours d’Acting International qui basent leurs instructions sur la méthode de l’Acteur Studio.

Mon envie de faire du cinéma grandissant et ayant pris confiance en mon jeu d’acteur, je me suis inscrit dans des agences de casting et pris un agent artistique.

Toujours à la recherche d’élargir ma palette de jeu et sous les conseils d’une amie très chère, Dee Lay productrice, animatrice et actrice, j’ai rejoint l’atelier de Jack Watzer . Ce coach incroyable est de loin le meilleur que je connaisse : complètement dévoué et apte à révéler le futur acteur qui sommeille en chacun de nous.

Mon premier grand rôle devant la caméra est l’interprétation de KOPP, le Biopic fiction sur la vie du rapeur Booba. Le deuxième épisode, car oui il y en a 3 au total, sortira pour les fêtes de fin d’année

 

 

Dans le rôle de Artman ( Karim Haroun)

 

11130665_10206133735520170_1757825092_n-1428848797.

 

 

Karim n'a ni eu un déclic en regardant une pièce de théâtre, ni tout plaqué du jour au lendemain pour se consacrer à l'acting. Il a simplement tenté sa chance en postulant à des castings. Pour sa première tentative, il est contacté pour l'audition d'un premier rôle au cinéma. Il ne sera pas pris mais il y voit un signe. Il se trouve alors un agent rapidement.

Il décide alors de prendre des cours dans l'école de Olivier Belmondo parainée par son illustre oncle Jean Paul Belmondo. Il y travaillera la scène dans un petit théâtre parisien (Paul Rey) et bénéficiera également de cours face caméra, de classique ou encore d'improvisation. Ce qu'il retient avant tout de cette formation, c'est qu'il faut être vrai sur scène ou devant une caméra, bannir le surjeu et le faux ressenti. A la recherche de la vérité en permanence cela devient même son obsession. Par ailleurs, il s'est grâce à cette formation réconcilié avec ses émotions que son environnement avait étouffées avec le temps.

En parallèle de cela, Il ne perdra pas son temps pour jouer dans des courts métrages, et plusieurs pièces de théâtres. Il se découvre en plus du cinéma, une passion pour les planches ce qui lui apportera une vraie aisance sur scène.

Aujourd'hui, il se sent prêt pour interpréter différents rôles et c'est avec une extrême motivation qu'il participera au tournage du cinquième mur.

À quoi servira la collecte ?

Pour mener notre projet à bien et vous proposer un film de la meilleure qualité possible, nous avons besoin d’un budget total d’environ 1500€. Chaque membre de l’équipe apporte déjà une part personnel à ce budget. Mais cela ne sera pas suffisant ! C’est pour cela nous faisons appel à vous !

- Même si le matériel image sera principalement prêté par notre université, nous avons besoin d’un complément budgétaire pour louer du matériel complémentaire. Mais la majorité du budget que vous nous donnerez ira à deux pôles essentiels :

Décors, costumes et accessoires : Notre court-métrage se déroulant dans le futur nous aurons besoin de réinventer les lieux de vie des personnages, mais aussi leurs tenues vestimentaires, adaptées à l’année 2091. Afin de pouvoir nous procurer les éléments nécessaires pour créer un univers cohérent et riche, nous aurons besoin d’un budget entre 400 et 500€.

- Production et régis : Nourriture, accessoire de vie d’un plateau, transport du matériel, autorisation de tournage… notre budget production et régie est essentiel pour mener à bien notre film et dans les meilleures conditions possibles. Nous l’estimons entre 350 et 450€.

Ceux d’entre vous qui donnent un soutien financier nous permettent d’augmenter notre pourcentage et de nous rapprocher de notre but : avoir tous les outils en mains pour mener à bien notre projet de film Le cinquième mur. Bien entendu, vous recevez des contreparties qui seront toutes cumulatives !

Comment nous aider ?

Notre force c'est aussi ceux qui n'ont pas les moyens de donner ! Ceux qui partagent et parlent de notre projet autour d'eux! Ils nous offrent une visibilité qui nous est indispensable. Si nous voulons réaliser ce film c’est avant tout pour qu’une fois finalisé, il soit vu par le plus grand nombre de personne. N’hésitez donc pas à partager ou faire partager notre projet, que ce soit oralement, ou sur les réseaux sociaux. C’est pour nous très important d’échanger avec vous sur notre court-métrage et d’être proche des futurs spectateurs du film.

Toute l'équipe vous remercie d'avance pour l'attention, le soutien et les dons que vous lui consacrerez.

Thumb_10525762_1448131975453908_7194096644247034204_n-1427291676
meghumi

Avec une maîtrise en Cinéma et Audiovisuel obtenue à Montpellier et un Master de cinéma en cours à l'UPEM Mégan Dulau se lance à nouveau dans la réalisation soutenue par une équipe solide et pleine de talent. Chef opérateur dans différents court-métrages documentaires et fictions. Réalisatrice d'un court ­ métrage Inertie pour lequel elle a également... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
TOUT EST POSSIBLE; NE PAS VOULOIR, MAIS VOULOIR VRAIMENT!