Aidez nous à créer Le Circuit Ordinaire, une pièce policière, un huis clos coup de poing entre Garde à Vue et Usual Suspects.

Large_affiche_1-1475600542-1475600562

Présentation détaillée du projet

Essai_affiche_1-1475593580

 

        

      Vous aimez le suspense ? Les affrontements à couteaux tirés ?

                        Le Circuit Ordinaire est fait pour vous.

 

Figurez vous une pièce policière, un huis clos coup de poing entre Garde à Vue et Usual Suspects. Pendant une heure, deux personnages hors norme s'affrontent dans un univers orwellien.

 

Cette pièce de Jean-Claude Carrière est un petit bijou qui n'a été montée qu'une seule fois en France. Alors avec votre aide, nous relevons le défi, et on vous l'assure, ce thriller psychologique va vous captiver et même vous surprendre...

Pour finalement vous laisser avec une seule envie : revenir voir ça !

 

 

       

Combo_photos_orwell_garde___vue-1475593003

 

 

    Les Evadés et la Gargouille présentent LE CIRCUIT ORDINAIRE

 

Nous jouerons à L'Auguste Théâtre du 18 novembre au 16 décembre, 

                              tous les vendredis à 19h00

 

Ecrit par Jean-Claude Carrière

 

Durée : 1h

 

Mise en scène d'Audrey Sourdive

 

Avec : Fabien Floris et Pascal Loison

 

Musique : Emmanuel Bur / Participation au décor : Au Fil des Couleurs, Rebelwalls et Benjamin Bouzy / Costumes, scénographie : Audrey Sourdive

 

 

SYNOPSIS

 

    L'action se passe dans un futur proche, ou dans un passé pas si lointain. La France est un état totalitaire, soutenu par une administration et une surveillance policière toutes puissantes. Le contrôle des individus, de leurs actes comme de leurs pensées, fait partie intégrante de la société.

 

     Un commissaire chargé de la sécurité intérieure fait subir un interrogatoire à un dénonciateur. Depuis quinze ans, celui-ci rapporte tout comportement suspect. Il transmet ses informations par le circuit ordinaire, un système de délation très sophistiqué.

C'est un « citoyen modèle » qui aime son métier et qui le fait bien.

 

Mais aujourd'hui : l'accusé, c'est lui.

 

Le jeu du chat et de la souris peut commencer....

 

 

Bigbrotheraffiche_en_cours-1475616364

 

 

ENTRETIEN AVEC LA METTEUR EN SCNENE

 

        - Que veux tu faire ressortir avec cette pièce ?

  

     Ce qui me fascine particulièrement dans le Circuit Ordinaire, c'est que la pièce fonctionne avant tout comme un thriller. Le suspense agit de a première à la dernière réplique. On est plongé dans une partie de poker aux enjeux énormes ; ici les personnages bluffent, trichent et manipulent bien plus qu'ils ne le laissent supposer au départ. J'aime ce côté très moderne du texte.

 

     Bien sûr l'intérêt de cette pièce vient aussi de sa résonance politique.

Jean-Claude Carrière parvient à rendre la logique à la fois délirante et rigoureuse de l'emprise totalitaire, la folie paranoïaque d'un système où tout individu est potentiellement suspect.

 

     Je veux aborder ce sujet brûlant sans entrer dans le pathos. La pièce n'est d'ailleurs jamais didactique ou manichéenne. Elle pose des questions sans en avoir l'air : quelle est la place de l'homme dans un système où penser par soi-même est subversif ? Quel monstre peut-il engendrer, quel rebelle aussi ?

 

 

Essai_affiche_4-1475593870

 

 

        - Pourquoi monter Le Circuit Ordinaire Aujourd'hui ?

 

     Le monde ici décrit n’est pas le nôtre. Son époque non plus. Mais tout tend à rappeler que ça pourrait l'être, faisant de cette pièce une œuvre indéniablement actuelle, et c'est pour cela que j'ai ressenti le besoin de la monter maintenant.

 

     Avec cette pièce, on pense bien sûr à cette fièvre de haine et de délation qui a saisi la France de l'occupation. Elle évoque notre passé, mais ne nous leurrons pas : il existe encore aujourd'hui des régimes totalitaires, dans de nombreux endroits du globe. Mais nos démocraties occidentales prennent aussi leur part du recul global des libertés observé ces dernières années, affichant des régressions de plus en plus marquées (libertés individuelles et/ou d'expression, droits de la presse, protection des plus faibles...), au rythme des nouvelles données économiques ou sécuritaires.

Une régression globale donc, qui compte de nombreux partisans, conscients ou inconscients.

 

     Avec Le Circuit Ordinaire, je veux confronter le spectateur à cette troublante actualité, comme un écho sous-jacent, un danger qu'on peut sentir proche. Cette mise en scène répond à la frayeur personnelle que m’inspire ce possible. La peur qu’un jour la dictature soit là, bien présente, sans que personne ne l’ait entendu entrer.

 

 

Essai_affiche_2_-1475608829

 

 

        - Quelle scénographie as-tu prévu ?

 

     L'essentiel dans cette pièce c'est ce qui se joue, ce qui se dit, et c'est le jeu des comédiens qui doit primer. Avec une scénographie imposante, la pièce perdrait de sa force. Je crois qu'il est possible de monter des spectacles qui intensifient l’expérience en refusant d’inclure quoi que ce soit de superflu. D'autant que nous sommes ici dans le cadre d'un état totalitaire ; la sobriété prend tout son sens. Mon but est donc d'installer d'emblée une atmosphère à part mais sans surcharger l'espace de jeu.

 

     Tout se passe en huis-clos, dans le bureau du commissaire. J'ai fait le choix de ne pas ancrer la pièce dans une période historique précise. La scène présente donc un plateau assez nu, avec des matériaux bruts : au centre de la scène une chaise, à droite un fauteuil derrière un bureau imposant. En arrière plan, trois pans de murs constitués de tiroirs de fer évoquent la toute puissance de l'administration, et laissent passer des rayons de lumière.

Au fond on entrevoit la silhouette d'un homme en uniforme, qui garde l'entrée. Ce personnage presque caché mais toujours là, souligne la surveillance et l'oppression perpétuelle du système, il signale la présence ambiguë du pouvoir, entre les ténèbres qui l’occultent et les projecteurs braqués sur les individus.

 

 

Scn_o_3d-1475594100

 

 

EXTRAIT DU TEXTE

 

          "Avez-vous déjà dénoncé quelqu’un ?... Ne vous souvenez-vous pas d’avoir éprouvé un très vif plaisir ?... C'est l'un des plaisirs les plus denses que notre époque peut nous offrir. Car d'un côté vous vous situez dans le droit chemin, et de l'autre côté, avec un simple stylo, vous décidez du sort d'un tel ou d'un tel, vous entrez chez lui, vous êtes soudain l'homme invisible, vous observez le moindre de ses gestes et c'est à vous de décider : dois-je rapporter ce que je viens de voir, ou non ? Son sort est entre vos mains sans qu'il le sache. Il est parfois votre collègue de bureau, ou même votre ami, ou votre frère. Ou votre chef. Et vous avez plein pouvoir sur sa personne. C'est un délice, monsieur le commissaire. Le monde s'ouvre à vous comme une fleur secrète. J'ai adoré dénoncer. Encore et encore. Ce quelque chose qui tremble dans la poitrine à ce moment-là. Adoré. "

 

 

Crowd62-1475594326

 

 

LES COMPAGNIES

 

 Les Evadés & La Gargouille,

 ensemble vers un théâtre jeune et populaire.

 

     Nous avons pour volonté d'interpeller les spectateurs sur une vision populaire et non élitiste du théâtre et de l’art en général. Pour faire que chaque spectacle devienne un lieu de rencontre entre un texte, des acteurs et un public… pour partager cet amour de l'art, du théâtre et de l’humain.

 

     Les évadés est une toute jeune compagnie, bien que ses membres soient tous des professionnels confirmés, qui ont partagé la scène sur de nombreux projets. Pour cette première création nous avons donc voulu travailler de concert avec une compagnie expérimentée, qui partage la même passion et les mêmes objectifs artistiques, et qui puisse nous aiguiller et nous soutenir. C'est donc tout naturellement que nous avons fait appel à la compagnie La Gargouille pour nous aider à mettre ce projet sur pieds.

 

https://www.facebook.com/Les-%C3%A9vad%C3%A9s-99862257362/?fref=ts

 

 

 

LA TROUPE

 

 

Audrey-1475594416

 

 

AUDREY SOURDIVE

Mise en scène

 

     Sur scène dès l’enfance, Audrey Sourdive est une enfant de la balle. En parallèle de sa carrière de comédienne, elle met en scène plusieurs spectacles comme Coriolan de Shakespeare au Sudden Théâtre ou Couple Ouvert à deux Battants qui s'est joué dans des lieux atypiques, ainsi que des spectacles musicaux jeune public avec la compagnie Fetaofou. Récemment très investie dans le théâtre d'utilité publique, elle intègre la Compagnie Le Miroir aux Gens et Acthéâtre pour qui elle met en scène Ninon, une pièce sur la dyslexie.

 

 

Papas-1475847310

 

 

PASCAL LOISON

Le commissaire

 

     Pascal Loison a suivi une formation classique au conservatoire du Xème arrondissement de Paris, puis à l'ESAD. Par la suite il monte sur scène dans des comédies aussi bien que dans des tragédies en Alexandrins.

Ces dernières années, il se fait une place sur petits et grands écrans. Ses apparitions les plus marquantes sont visibles dans la saison 2 de la série Braquo, dans Tout Ce Qui Brille de Géraldine Nakache, Le Moine de Dominik Mol face à Vincent Cassel, Adèle Blanc-Sec et Lucy de Luc Besson.

 

 

Fabien-1475594824

 

 

FABIEN FLORIS

Le rapporteur

 

     Issu des Cours Florent, Fabien Floris s’est illustré dans les rôles de Ruy Blas de Victor Hugo, mise en scène de Manuel Olinger ; d’Alceste (prix d’interprétation masculine, prix du public Avignon Off 2005) ou encore Coelio dans Les Caprices de Marianne d'Alfred de Musset, mis en scène par Philippe Réache.

Il travaille également pour le théâtre contemporain dans des créations comme Deux frères de Fausto Paravidino au Théâtre du Gymnase, mis en scène par Jean-Romain Vesperini, ou Fais moi une place d'Anthony Michineau au Théâtre d'Edgar.

 

Oeil-1475609765

 

 

LE LIEU

 

L'Auguste Théâtre

 

     L’Auguste Théâtre est une salle de spectacle de 90 places située en plein cœur du XIème arrondissement de Paris. Ce petit théâtre est implanté dans un quartier d’artistes et d’artisans. Sa petite taille en fait un écrin idéal pour la création de spectacles, un tremplin dynamique pour les artistes de tous horizons. Passionnée, Marie Hasse, elle même comédienne et metteur en scène, a repris récemment la direction du lieu. Elle a décidé de s'orienter vers une programmation éclectique : pièces de théâtre, comédies musicales, seuls-en-scène, concerts, soirées thématiques, scènes ouvertes, etc.

Notre envie de monter le Circuit Ordinaire a rencontré un écho immédiat auprès de la direction. Le sujet de la pièce, son actualité brûlante et la qualité évidente de son écriture ont fini de convaincre Mademoiselle Hasse. C'est donc dans ce théâtre engagé et énergique que va se faire la création du Circuit Ordinaire.

 

Administration/Réservations : 01.43.67.20.47

http://augustetheatre.com/

 

 

07-10-many-fingers-1475594967

À quoi servira la collecte ?

Nous avons besoin de votre soutien pour :

 

1 / Acheter les différents matériaux, accessoires pour la scénographie : 450

(panneaux et cadre de bois, mannequin, papier peint trompe l'oeil, bureau, fauteuil, tulle peint, grands lés de tissu qui encadreront la scène.)

 

2/ Acheter / confectionner les costumes : 250 €

(costume commissaire et rapporteur, ainsi que du mannequin.)

 

3/ Location du matériel vidéo pour une captation : 200 €

(location de caméras pour une captation vidéo destinée à la promotion et à la vente du spectacle. Cette captation aura lieu au cours de l'une des représentations à l'Auguste Théâtre)

 

Ces sommes nous permettrons de boucler notre budget afin de vous proposer le spectacle dont nous rêvons.

 

Si la collecte venait à dépasser la somme demandée (miracle, apothéose !), sachez que nous utiliserons cet argent à bon escient. En effet les 900 euros demandés ici ne couvrent pas l'intégralité des dépenses liées au spectacle ; cette somme supplémentaire nous servirait donc à rembourser entre autres l'ignifugation des décors, l'achat de trois petits projecteurs que nous allons placer derrière les panneaux de bois pour leur donner du volume, la colle à bois, les vis, papier de verre, mèche, et autre matériaux, la location de micros pour la captation, la rémunération du graphiste, etc... pour le moment à la charge de nos petits portefeuilles anorexiques.

 

Merci d'avoir pris le temps de nous découvrir, nous espérons que ce projet vous emballe autant que nous !

 

Rendez vous à l'Auguste Théâtre dès le 18 Novembre.  

Thumb_logo_1-1475597471
Les Evadés

Les Evadés, vers un théâtre populaire. La question de la place, du rôle et de la valeur que notre société accorde à la culture est essentielle. Aujourd'hui les élites ne revendiquent plus la culture comme valeur, préférant lui substituer le profit, la rentabilité et l’efficacité économique. Absente des débats électoraux, la culture n'est abordée... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_colombel_herve.axel___m-m_216-1429307322
Avec des bises et câlins !
Thumb_default
Je trépigne. Je me dandine. Je sautille. HÂTE !!
Thumb_default
J'ai tellement hâte de venir vous voir!! Je suis sure que je vais rester scotchée à ma chaise. Courage pour vos répétitions!!