Sur la place de Beaune, à Tours, trône le vestige d’un hôtel Renaissance. Sa façade évidée offre la chance d’en faire une scène éphémère de théâtre, grandeur nature ! Mon clip aura pour thème les voyages immobiles: défileront à travers les embrasures des fenêtres de ce vestige, une galerie de paysages faisant écho au titre " Rien en France"

Large_yalta

Présentation détaillée du projet

L’histoire du titre « Rien en France »

La chanson raconte le désabusement d’un homme vis-à-vis de son  pays pour y avoir échoué tout ce qu’il a voulu entreprendre. Le désamour et le reniement se sont installés dans son esprit.

Fatigué de ses échecs, cet homme, dans une fuite éperdue aux côtés de sa femme, se transporte en esprit à travers l’imagerie fantasmée de ses pays d’élection à savoir l’Irlande, l’Ecosse et la Norvège.

 


Matériel des décors du clip

Les décors seront montés en triptyques aux dimensions des fenêtres. Les images adhésives plaquées sur des panneaux en bois seront naturellement libres de droits. En effet, il s’agira de photos personnelles, aux sujets anonymes, agrandies pour la circonstance en images adhésives hautes de 135cm et larges de 180cm par un prestataire spécialisé dans ce domaine. Des bougeoirs en verre semi hermétiques (pour prévenir le risque d’embrasement tout en évacuant la fumée de combustion), placés derrières des toiles de papier à la trame très fine, presque diaphane, diffuseront des lumières colorées et tamisées. Effet garanti.

Le tournage se fera aux heures des plus belles lumières du jour, en particulier au crépuscule et le soir pour profiter du bel éclairage public de la place.


 Le lieu de tournage de "Rien en France"       

Le lieu de tournage de "Rien en France".

 

 

Synopsis du clip :

L’acteur se dirige tout près de la fontaine, l’air passablement énervé et misanthrope, un fauteuil l’y attend, autour, un semblant très sommaire de mobilier de chambre. Posée sur un petit guéridon il regarde mélancolique la photo de sa femme… Incongruité, le personnage pose un filet de tomates sur le guéridon en lieu et place de la photo qu’il gardera ensuite contre lui. En symétrie un autre guéridon supportera un cendrier. Dedans, les cigarettes successivement écrasées  égrèneront la temporalité du clip.

 

Par un code gestuel qui reste à définir, l’unique personnage du clip commande à distance le défilement des décors du théâtre. Aucun des paysages de la galerie ayant trait à la  France ne trouvera grâce à ses yeux, leur vue déclenchera chez lui diverses réactions d’humeur allant de l’abattement à la fureur en passant par le dédain qui se traduiront par le jet iconoclaste de tomates. La colère et le dépit de l’homme retomberont comme un coup de théâtre dès lors qu’apparaîtront simultanément dans les trois hautes fenêtres du centre de la façade les paysages emblématiques des trois pays nordiques rêvés : l’Irlande, l’Ecosse et la Norvège. Tous trois pleinement évoqués dans la chanson du clip“ rien en France”.

 

Il jettera alors au fond de son fauteuil le reste de ses tomates, prendra le cadre de sa photo pour passer de l’autre côté du décor.


Je précise que mes clips obéissent à l'empirisme aussi il se pourrait que le scénario du clip prenne une nouvelle direction. Pourquoi ne pas faire de ce lieu une expo photos temporaire et y filmer les réactions impromptues des quelques visiteurs (ou nombreux ?) qui auront accepté l'invitation du fauteuil et de son petit mobilier. Une chose est sûre si vous me motivez par vos mises je me dépasserai pour donner vie à ce clip un peu fou.

 

Ci-dessus mon dernier clip "conte révolutionnaire" avril 2011


 

 

Qui suis-je ?

J'ai 36 ans, ma profession est enseignant. Je joue du pop-rock français depuis 10 ans.

En 2008 j'ai autoproduit un EP 4 titres à 1000 exemplaires.

Depuis peu j'accompagne systématiquement d'un vidéoclip mes nouvelles chansons dont j'essaye à chaque fois d'améliorer la qualité.

J'essaye d'offrir à mon niveau de l'inédit et de l'imprévu. Je ne plagie et ne singe aucun artiste connu, je propose mon univers sans autre forme de procès dans l'espoir qu'il séduise.

 

Pour mieux me découvrir je vous invite à visiter mon site www.yaltatour.net où vous pourrez écouter 20 de mes titres en toute gratuité.

 

Photo du tournage de Conte révolutionnaire, avril 2011.

 

 

  

 

 

À quoi servira la collecte ?

Les fonds collectés serviront à financer le développement de photos au format poster qui seront ensuite insérés dans chacune des embrasures du vestige.  Chaque développement coûtera aux environs de 100 euros. 


Ci-dessous une des photos qui servira au décor:


L 'impression de profondeur rendue par la perspective de l'allée produira un effet trompe-l'oeil.

 

 

Thumb_img_1483-002
Yalta

40 ans, auteur, compositeur et interprète. Pratique la musique en loisir, depuis 2008 dans un studio professionnel. Aime la littérature, l'histoire, la géographie, les jeux vidéo entre autres activités.